Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Une sculpture en chocolat en hommage au rhinocéros de Thoiry

  • 2952 vues

  • Une sculpture en chocolat en hommage au rhinocéros de ThoiryPhoto : Eric Thévenot
  • Vivre ensemble

    A l’occasion des fêtes de Pâques, le sculpteur et pâtissier chocolatier Eric Thévenot, ému par la disparition du rhinocéros Vince, abattu en mars dernier au zoo de Thoiry à cause de sa corne, lui rend un bel hommage avec une imposante sculpture à son effigie.

    La boutique « Vibrations Gourmandes », bien connue des gourmands de Nogent-sur-Marne, et d’ailleurs, est presque trop petite pour cette bête impressionnante : avec ses 1m50 et ses 180kg, au moins, on dirait presque un vrai rhinocéros. Mais il s’agit d’une sculpture, entièrement réalisée en chocolat par le pâtissier Eric Thévenot,  champion de France de la chocolaterie et défenseur des espèces menacées.

    Habitué à concevoir d’impressionnantes sculptures en chocolat, le plus souvent sous la forme d’animaux sauvages, il a été ému par l’attaque de braconniers en mars dernier, qui s’étaient introduits dans le zoo de Thoiry pour tuer Vince, un jeune rhinocéros blanc, et lui voler l’une de ses cornes.

    DREric Thévenot et sa sculpture en chocolat, dans son atelier

    Du chocolat pour protéger les rhinocéros

    « Ce qui s’est passé à Thoiry, pas loin de chez nous, est incroyable. Beaucoup de personnes dans la boutique en ont parlé. Ca nous a fait réagir. J’ai décidé de changer mes plans pour Pâques. Je pensais créer des sculptures humoristiques en forme de lapins et de poules pour amuser les enfants. J’ai finalement créé cette sculpture de rhinocéros en hommage à Vince. »

    Thierry Duguet, directeur général du zoo de Thoiry, s'est dit "très ému et touché par cette initiative qui vient du coeur, et admiratif de cette somptueuse sculpture."Les clients de la pâtisserie pourront contempler cette œuvre jusque fin avril, « si les températures le permettent ». Et pour les inconditionnels de friandises, alléchés par ces kilos de chocolats, ils pourront croquer l’un des mini-rhinos au cacao, proposés par Eric Thévenot ce week-end uniquement. Une partie de l’argent sera reversée au zoo de Thoiry, impliqué dans la sauvegarde des animaux et leur protection. Le Domaine avait notamment alerté sur les menaces pesant sur le rhinocéros en 2013, à travers une conférence portant sur le trafic de cornes : celles-ci peuvent être revendues sur le marché noir entre 30 et 40 000 euros, car certaine régions, en Asie notamment, leurs prêtent des vertus médicinales, pourtant infondées.

    DR

    « Ce n’est que de la kératine », rappelle Eric Thévenot, qui s’est beaucoup documenté sur le rhinocéros et ses modes de vie avant de réaliser sa sculpture. « C’est un animal que je connaissais assez peu finalement. J’ai appris plein de choses, sur sa taille – c’est le deuxième plus gros mammifère terrestre après l’éléphant- ou encore sur son espérance de vie, 30 ans en moyenne. »

    Pour sensibiliser ses clients à travers ses sculptures, Eric Thévenot accompagne toujours ses créations « d’un texte explicatif sur l’espèce concernée, et pourquoi est-ce qu’elle est menacée. » Il a déjà réalisé de nombreuses sculptures en chocolat, bluffantes de réalisme, à l’effigie de manchots ou bien encore de pandas. Mais l’espèce qu’il suit et affectionne particulièrement, reste l’ours. « Le grizzly d’Alaska, l’ours noir du Canada, et surtout l’ours polaire. J’ai pu apprendre à bien les connaître grâce à mon ami, le photographe animalier Rémy Marion. »

    Pour le pâtissier, art et savoir-faire sont ainsi une occasion de partager sa passion de la faune sauvage, et de s’engager pour la préservation des espèces. « J’ai la chance d’être reconnu dans mon métier et d’avoir une boutique, dans laquelle viennent beaucoup de gens de milieux différents. J’en profite pour les sensibiliser, à mon petit niveau, aux menaces qui pèsent sur certaines espèces. »

    Le rhinocéros de chocolat, devrait, après Pâques, rejoindre le musée personnel d’Eric Thévenot. « Je conserve toutes mes sculptures dans un endroit au frais, maintenu à 16°c toute l’année. La plus vieille de ces sculptures à au moins 10 ans. Le chocolat se conserve très bien, la sculpture de Vince n’est pas prête de fondre ! » 


    Autres articles à lire

  • Trois phoques gris et deux veaux marins ont repris le chemin du large

    31/03/2016

    Balou, Constance, Mathieu, Rosi et Dominique ont pris la mer durant le week-end de Pâques. Avant d'être relâchés, ces cinq mammifères marins sont passés par le centre de soins de la Ligue de protection des animaux de Calaisis suite à leur naufrage sur une plage du Pas-de-Calais.

    Vivre ensemble
  • Université d'été de l’animal 2017 : Bernard Séret

    28/06/2017

    Bernard Séret est océanographe et biologiste, spécialiste des poissons cartilagineux (requins, raies et chimères). Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août, portant sur « l’intelligence des requins ». Rencontre.

    Vivre ensemble
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    12/02/2017

    Filippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    Vivre ensemble
  • Noël : des beaux livres à glisser sous le sapin

    15/12/2016

    A ceux qui n’auraient pas encore finalisé leurs cadeaux de Noël, voici une sélection de livres pour faire plaisir à coup sûr aux amoureux des animaux.

    Vivre ensemble
  • 50 métiers pour s'engager auprès des animaux, à retrouver en ligne

    01/03/2017

    Le numéro de mars du magazine 30 Millions d’Amis dresse la liste des 50 métiers pour s'engager auprès des animaux. Orientations, formations, salaires : toutes ces informations sont à retrouver dans la version numérique du magazine.

    Vivre ensemble
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    06/07/2017

    Christine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    Vivre ensemble
  • Un photographe découvre une famille de lynx devant sa maison

    03/10/2017

    Un résident d’Alaska a eu la belle surprise de découvrir une maman lynx et ses petits, un matin, sur le porche de sa maison. Cette visite impromptue a donné lieu à une rare et émouvante séance photos.

    Vivre ensemble
  • Université d'été de l'animal 2017 : Chris Herzfeld

    19/07/2017

    Chris Herzfeld est philosophe et historienne des sciences, ainsi qu’artiste, passionnée par les grands singes. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme » (qui se déroulera du 25 au 27 août prochains), intitulée « Adoptions interspécifiques et intelligences partagées : Cinq chimpanzés en famille ». Rencontre.

    Vivre ensemble