Des chevaux pour remettre le pied à l'étrier


  • Des chevaux pour remettre le pied à l'étrierPhoto : Arnaud Beinat
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    Autrefois réservés à l’encadrement, les chevaux militaires ont une nouvelle mission : réapprendre à des jeunes les codes d’une vie sociale à laquelle ils ont souvent tourné le dos…

    Ohvive de Bordenave est une jument anglo-arabe de 15 ans. Ne bougeant pas d’un œil, elle patiente dans son box tandis que Kevin et Babacarre* posent la selle et le filet. Les deux jeunes sont âgés d’à peine plus de 20 ans et accomplissent leur quatrième mois d’un service militaire volontaire (SMV) qui s’étale de six à vingt-quatre mois, selon les souhaits ou les diplômes. Mis en place en 2015, ce service militaire volontaire constitue une étape dans un parcours de réinsertion professionnelle.
    Pour beaucoup des jeunes qui postulent, ce sont des repères qui leur ont fait défaut jusqu’ici qu’ils sont venus chercher. Ils sont en demande de structure, de discipline, d’encadrement. 64 % d’entre eux ne possèdent pas de diplôme et c’est à l’armée que le gouvernement a confié ce délicat projet de rattrapage. Le premier centre a été inauguré par le président de la République, à Montigny-lès-Metz (Moselle), le 1er juillet 2015, et depuis, 70 % des jeunes volontaires ont réussi leur réinsertion professionnelle.
    Le chef d’escadron Éric* est le grand patron du SMV à Metz. Il est cavalier. Il ne faut sans doute pas chercher plus loin la source d’inspiration de cette formation auprès des équidés : « Le cheval est un moyen d’ouvrir l’esprit de ces jeunes, de développer en eux les valeurs de confiance, de courage et de respect. C’est aussi une école d’humilité. Nous venons en aide à des jeunes entre 18 et 25 ans dont le profil commun est le décrochage, qu’il soit professionnel, scolaire ou social. Peu sont diplômés mais il n’y a pas de généralités puisque certains de nos volontaires ont un bac pro. L’armée n’a aucune visée de recrutement car seuls 4 % d’entre eux souhaitent vraiment s’engager ».
    Le long parcours de réinsertion passe par la réintroduction de contraintes de vie en société, l’entraînement physique, l’étude des règles civiques et citoyennes, le passage du permis de conduire, etc. Quatre séances d’équitation obligatoires jalonnent ce parcours et le contact avec cet impressionnant animal n’est pas anodin, comme l’explique l’adjudant-chef Grégory*, qui commande la section équestre de Metz : « L’idée n’est pas d’en faire des champions du monde d’équitation mais de leur faire comprendre, au travers du cheval, qu’il y a des règles à respecter. L’avantage de cet animal c’est qu’il se comporte avec vous comme vous vous comportez avec lui. Si vous sortez du cadre, il vous le fait vite comprendre. En revanche, il n’est pas rancunier ».

    Plutôt impressionnant...

    Dans l’armée, le cheval était jusque-là plutôt réservé aux officiers. Évolution oblige, les sections équestres s’adaptent et les séances dévolues au SMV font partie des nouvelles missions. Pour ce faire, les cavaliers disposent de chevaux capables de beaucoup de choses. « Ce sont de vrais couteaux suisses. Ils font une séance de SMV, puis enchaînent sur une autre avec des enfants de militaires, font des concours, défilent au 14 Juillet, etc. » Pour l’instant, Ohvive de Bordenave fait tranquillement des tours de manège avec Kevin en selle. Monter sur le dos d’un animal de 500 kilos n’est pas une mince affaire pour certains de ces jeunes. Si Kevin est intimidé par l’animal, il a conscience qu’il lui apporte énormément : « Ça fait un peu peur au début, c’est dur à monter, mais en même temps cela nous calme et c’est amusant ». Babacarre, lui, est moins impressionné : « J’avais déjà fait de l’équitation avant, mais sur des chevaux qui étaient déjà préparés. Ici, on s’occupe d’eux du début à la fin ». Comme le rappelle l’adjudant-chef, le cheval est une éponge à émotions et un miroir. Sous ses ordres, le maréchal des logis-chef Jean-Francois* dirige les séances qui ne sont pas figées. « C’est d’abord un environnement que ces jeunes ne connaissent pas. Il faut leur faire comprendre qu’en respectant les consignes, ils peuvent tous y arriver. »
    Au début, c’est la base : approcher le cheval, le préparer, monter dessus : « On sent de la réticence, voire de la peur, mais très vite ils sont demandeurs. Je les mets par groupe de deux ; parfois des binômes qui ne s’apprécient pas a priori ». Car, à l’abord du cheval, c’est quelquefois le timide ou le plus calme qui va prendre l’ascendant en y arrivant plus vite que son camarade : « J’attribue les chevaux en fonction des individus. Celui qui a un fort tempérament se retrouvera avec un cheval un peu plus difficile. Puis je fais évoluer les choses au fil de leur progression ».
    Le fait de surmonter ces peurs intimes redonne de la confiance à ces jeunes. C’est une victoire non sur l’animal mais sur eux-mêmes. Un bon plan pour l’avenir.
    (*) En accord avec les mesures de précaution antiterroristes, seuls les prénoms sont cités dans cet article.

    Des chevaux... à l’école de pilotage
    Le Luc (Var) est la base où sont formés les pilotes d’hélicoptère de l’armée française. Là aussi, une section équestre a muté de la tradition aux besoins pour devenir un maillon incontournable de la formation. La maîtrise d’un hélicoptère est en effet différente de celle d’un avion en ce sens qu’elle demande une plus grande séparation des actions des mains et des pieds, un peu comme un joueur de batterie. Pour s’accoutumer à cette gestuelle, qui doit demeurer parfaitement synchronisée, les élèves pilotes passent tous par des séances d’équitation afin d’acquérir « l’accord des aides » (mains et pieds) ; un fondamental de la maîtrise d’un cheval.

    Autres articles à lire

  • La ferme de tous les espoirs

    Vivre ensembleÀ la ferme de Suzi Handicap Animal, les animaux blessés oublient leur calvaire passé auprès de Stéphanie Lisicki. Cassés par la vie, les accidents ou les hommes, ces éclopés se remettent de leurs blessures à l’âme et au corps.

    02 Mars 2018
  • chiens abandonnés : 2nd chance

    Vivre ensembleJugés turbulents, incontrôlables ou mordeurs, ces chiens ont été maltraités puis abandonnés. Jusqu’au jour où des policiers passionnés ont su percevoir chez eux les qualités qui font les chiens d’exception…

    01 Juin 2015
  • Des toutous à la plage pour la bonne cause

    Vivre ensembleCunta et Baïné, deux chiennes du Refuge de la côte basque, ont profité d’une sortie à la plage organisée par une clinique vétérinaire de Bidart pour embellir leur quotidien, et encourager les adoptions.

    23 Mai 2017
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Merlin, le nouveau chat (déjà star) du youtubeur Norman

    Vivre ensembleConnu pour ses vidéos humoristiques sur YouTube, le jeune homme, qui a récemment perdu son chat Sergi, présente sa «nouvelle boule de poils», Merlin, adopté à la SPA.

    23 Mars 2017
  • « Gamelles pleines » : soutenir des maîtres SDF et leurs animaux

    Vivre ensembleL’association Gamelles Pleines réunit dans un calendrier 2018, de superbes photographies en noir et blanc : des portraits de personnes vivant dans la précarité au côté de fidèles compagnons. Les ventes serviront à soutenir les actions en faveur d’une intégration de l’animal à part entière dans l’aide sociale.

    12 Décembre 2017
  • Un Moscovite sauve un chien d’un étang gelé

    Vivre ensembleLe 7 novembre dernier, un chien imprudent s’est retrouvé piégé par la glace sur l’étang Shagovsky, à Kostroma, une ville russe située à 300 km au Nord de Moscou.

    18 Novembre 2016
  • Borias, le petit chat bonheur

    Vivre ensembleVoici l’histoire d’un sauvetage inattendu qui a changé la vie d’un bébé chat –nommé Borias- comme celle de sa maîtresse.

    20 Août 2018
  • Monique, la poule aventurière

    Vivre ensembleCe gallinacé intrépide parcourt les océans de la planète en compagnie de Guirec, un jeune Breton bien décidé à vivre ses rêves. Un chien, Bosco, a rejoint l’équipage atypique et attachant qui a un nouvel objectif en tête: l’Antarctique.

    10 Octobre 2017
  • Les pionniers de la protection animale

    Vivre ensembleChristian Zuber, Jean-Pierre Hutin, Brigitte Bardot... Notre volonté de nous engager trouve souvent sa source dans des modèles: les précurseurs de la protection animale. Ils sont quelques uns à avoir ouvert la voie à une plus grande considération des animaux et de leur bien-être. Portraits

    09 Mars 2017
  • Audrey et Louna, coéquipières de choc

    Vivre ensemblePour la première fois, un chien a pris le départ, avec sa maîtresse, de l’Ultra Tour des 4 Massifs, une course à pied intense (169 km, 11 000 m de dénivelé) qui fait le tour des sommets du bassin grenoblois.

    18 Août 2016
  • Lizzy, heureuse chef de bande

    Vivre ensembleSauvée d’un chenil en Roumanie après une vie d’errance, Lizzy a trouvé, grâce à Ester et à son compagnon, un foyer aimant où elle mène une vie sereine avec d’autres animaux.

    30 Janvier 2018
  • Elle retrouve son chat 9 mois après l'avoir perdu à Orly

    Vivre ensembleSarah Suty nous raconte l’histoire incroyable qu’elle a vécue avec son chat Rusty, perdu dans la salle de tri des bagages à l’aéroport d’Orly alors qu’elle était dans l’avion pour rentrer chez elle, à La Réunion. Elle n’a jamais abandonné les recherches et, 9 mois plus tard, le miracle s'est produit…

    07 Juin 2019
  • Lola: enfin le bonheur!

    Vivre ensembleArrachée à des trafiquants de chiens de boucherie, en Thaïlande, la petite chienne découvre la joie de vivre et de jouer dans le jardin de Françoise, Jean et James…

    02 Juin 2017
  • Gloria, des Kids United, dans 30 Millions d'amis

    Vivre ensembleElle a ouvert les portes de sa ménagerie personnelle à la rédaction de 30 Millions d'amis.

    28 Novembre 2016
  • Siri : la muse féline de Nawak

    Vivre ensembleParachuté à l’âge de deux mois au refuge de l’école du Chat de Drancy (93), Siri a été aussitôt adoptée par Nawak. Depuis trois ans, elle est la muse de ce jeune illustrateur, qui grâce au financement de ses fans, va sortir son premier album : le journal de Siri.

    04 Septembre 2015
  • Au terminus des bienheureux

    Vivre ensembleConsidéré comme l’un des premiers cimetières animaliers au monde, c’est surtout un lieu où règnent l’apaisement et le bonheur d’aimer. Petite promenade dans les allées du cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine…

    08 Mars 2017
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Vivre ensembleFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    12 Février 2017
  • Marc Courtois et son chien Gibbs, un duo de choc

    Vivre ensembleMarc Courtois est lieutenant sapeur-pompier dans l’Essonne et organisateur des 25e championnats du monde IRO (International Search and Rescue Dog Organisation) du chien de secours et de sauvetage. Il nous parle ici plus en détail de son quotidien aux côtés de Gibbs, son fidèle compagnon.

    08 Septembre 2019
  • Royaume-Uni : un chat accusé d'espionnage

    Vivre ensembleLe chat Palmerston, adopté le mois dernier pour chasser les rongeurs au ministère des Affaires étrangères, s'est retrouvé au cœur d'une petite plaisanterie entre les membres du Parlement britannique. Soupçonné d'espionnage, il doit dorénavant montrer patte blanche…

    27 Mai 2016