Fréquence Grenouille : trois mois pour sauver les amphibiens


  • Fréquence Grenouille : trois mois pour sauver les amphibiensPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Autres

    Du 1er mars au 31 mai, la 23e édition de Fréquence Grenouille se déroule partout en France afin de sensibiliser le grand public à la nécessité de préserver les amphibiens et les zones humides, essentielles à notre biodiversité locale.

    Pour des milliers de grenouilles, crapauds, salamandres et autres amphibiens, c’est la saison des amours. Chaque printemps, ils entament ainsi une grande marche pour rejoindre leurs lieux de reproduction. Mais cet exode ne se fait pas sans danger. On estime que 4 à 12 véhicules par heure éliminent 15 % des crapauds sur les routes de France pendant cette période. Il s’agit de l’une des principales menaces pesant sur les amphibiens. C’est donc autour du crapauduc des marais de Cré-sur-Loir (Sarthe) qu’a été donné le coup d’envoi de la 23e édition de l’opération nationale de sensibilisation Fréquence Grenouille, le 1er mars dernier.

    Le crapauduc, aussi appelé batrachoduc, installé sur une section de route de 1200 mètres, permet à la petite faune alentour de traverser sans danger. Mis en place par le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE), aidé de plusieurs bénévoles, le dispositif de Cré-sur-Loir comporte 11 passages vers lesquels sont orientés les amphibiens. Tous les matins, une équipe récupère les animaux tombés dans les seaux et les dépose quelques mètres plus loin, à l’abri des routes. Ce système a permis de sauver entre 6 000 et près de 8 000 amphibiens selon les années. Pour les membres du CPIE, c’est aussi l’occasion d’étudier le nombre et la diversité des populations de batraciens, essentiellement des crapauds, des grenouilles agiles, des tritons palmés et des grenouilles vertes.

    « La conservation des espèces débute en bas de chez soi »

    Ces données sont très importantes pour suivre l’évolution de la biodiversité locale, car les batraciens sont des indicateurs de santé des milieux naturels fragiles comme les zones humides. Or celles-ci sont « de plus en plus rares, souligne Christophe Lépine, porte-parole de l’opération Fréquence Grenouille. En incitant le public à observer les grenouilles, nous espérons que cela aide à mieux préserver ces animaux et les zones dans lesquelles ils vivent ».

    À quelques kilomètres des marais de Cré-sur-Loir se trouve le zoo de La Flèche, associé cette année à l’opération Fréquence Grenouille. Le zoo réalise actuellement une extension de 4 hectares dédiée à l’Asie, et dans laquelle des animations autour de la protection des espèces et des zones humides sont prévues. Cet espace et ses deux mares, qui devraient attirer la faune environnante, permettront « d’aborder les problématiques liées aux zones humides locales, pour sensibiliser le public », espère le zoo. Pour Cyril Hue, le vétérinaire du parc, cette action de préservation de la biodiversité locale est essentielle, car « la conservation des espèces débute en bas de chez soi. »

    Une espèce d’amphibiens sur cinq risque de disparaître en France

    L’opération Fréquence Grenouille a été créée en 1995 par le réseau des conservatoires d’espaces naturels, rejoint en 2008 par les réserves naturelles de France. Elle est soutenue finanicièrement par la marque Rainett et par le ministère de l'Écologie. Plusieurs associations de protection des animaux y participent, comme l’Aspas, qui rappelle que plus d’une espèce d’amphibiens sur cinq risque de disparaître en France métropolitaine selon la liste rouge des espèces menacées. Outre les dangers de la route, les destructions et les modifications des habitats terrestres des amphibiens, la pollution de l’air, des sols et des eaux, ou bien encore le braconnage pour les cuisses de grenouilles sont d’autres menaces importantes pesant sur l’avenir de ces animaux.

    500 animations partout en France

    Pour sensibiliser le grand public à cette problématique, Fréquence Grenouille invite donc les curieux de la nature à observer les amphibiens et leur milieu afin de mieux les connaître. Près de 500 animations se déroulent ainsi dans tout le pays. Rencontres, ateliers de projection ou balades auprès des mares sont notamment au programme.

    Pour ceux qui voudraient aller plus loin, l’Aspas donne aussi plusieurs moyens de s’engager : participer à des actions de sauvetage auprès des crapauducs, sensibiliser les populations locales et les automobilistes ou bien encore créer des mares pour lutter contre la destruction des habitats. Toutes ces informations sont à retrouver sur le site de l’Aspas


    Autres articles à lire

  • Hérault : l'hippocampe moucheté, trésor de la lagune de Thau

    Faune sauvage'Il est notre emblème et notre fierté', dit un pêcheur: l'hippocampe moucheté du bassin de Thau (Hérault) fait l'objet depuis 2005 d'un programme de sciences participatives qui a permis de mieux connaître et protéger ce gracieux animal et son milieu naturel.

    08 Janvier 2019
  • La tortue d’Hermann victime des incendies

    Faune sauvageLes forêts qui ont brûlé dans le Var abritaient notamment des tortues d’Hermann, une des espèces les plus menacées de France. Les populations vont mettre du temps à se reconstruire.

    04 Août 2017
  • La plupart des cobras sont cannibales

    Faune sauvageDes chercheurs d’Afrique du Sud viennent de découvrir que le cannibalisme entre serpents de la même espèce serait en fait bien plus courant que ce que l’on imaginait.

    10 Octobre 2018
  • Les animaux sauvages des villes

    Faune sauvageDes renards qui déambulent place de la République à Paris, des sangliers dans les rues de Berlin, des vols de perruches au-dessus de Bruxelles… Eh oui, les animaux qui vivent dans nos villes ne sont pas toujours domestiques !

    24 Décembre 2015
  • La sexualité de nos animaux 40/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la transexualité.

    11 Mai 2016
  • Oiseaux, grenouilles, hérissons sont à l’honneur aujourd’hui

    Faune sauvageLe 2 février est la Journée mondiale des zones humides. L’occasion de sensibiliser aux richesses et à l’importance de ces territoires exceptionnels de biodiversité, habitats naturels d’une multitude d’espèces.

    02 Février 2017
  • Une agence de biodiversité pour une meilleure protection des animaux

    Faune sauvageEntrée en fonctionnement le 1er janvier 2017, ce nouvel organisme attendu de longue date par les associations de protection des animaux et de l’environnement est la bonne nouvelle de ce début d’année. Reste à savoir si cette agence aura les moyens de ses ambitions.

    06 Janvier 2017
  • L’escargot George, dernier de son espèce, s’est éteint

    Faune sauvageGeorge, le célèbre escargot hawaïen, est décédé le 1er janvier 2019 à l'âge de 14 ans. Il était le dernier de son espèce (Achatinella apexfulva), symbole de la disparition de tous les mollusques endémiques de l’île.

    14 Janvier 2019
  • Six conseils pour aider les amphibiens dans leur migration nuptiale

    Faune sauvageLes grenouilles et les crapauds vivent une migration de tous les dangers chaque printemps. Les voitures sont leurs principaux ennemis. L'Association pour la protection des animaux sauvages prodigue ses conseils pour agir en leur faveur sur le terrain ou auprès des organismes administratifs dans un guide. Voici six conseils à suivre avec la rédaction d'Animaux-online.

    16 Mars 2016
  • Près de 400 nouvelles espèces découvertes en Amazonie

    Faune sauvagePoissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, plantes… 381 nouvelles espèces de la faune et de la flore amazoniennes ont été découvertes par les chercheurs, selon un nouveau rapport présenté par le WWF, alors que les menaces de la déforestation et de l’extraction pèsent toujours sur la plus grande forêt tropicale au monde.

    05 Septembre 2017
  • Le caracal, un chat fantôme

    Faune sauvageFélin méconnu, le caracal, ou lynx du désert, est un grand chat aux moeurs discrètes. Sa situation est atypique : alors qu’il est en danger de disparition en Asie, en Afrique australe, sa patrie de prédilection, il est classé comme nuisible.

    30 Août 2018
  • Baptisez les oursons de l'année

    Faune sauvageLes quatre oursons nés cet hiver dans les Pyrénées vont être nommés. Et c'est vous qui allez choisir les prénoms!

    06 Septembre 2016
  • Protéger les abeilles des pesticides : c'est oui mais en 2018

    Faune sauvageLes députés ont décidé une interdiction des néonicotinoïdes à compter du 1er septembre 2018. Les apiculteurs de l’Unaf et d'autres associations de protection de la nature s'étaient mobilisés, à deux pas de l’Assemblée nationale, pour faire réintégrer l’amendement du 19 mars 2015 interdisant les pesticides néonicotinoïdes dans le projet de loi Biodiversité. Ils sont satisfaits mais regrettent le délai de deux ans.

    18 Mars 2016
  • Diapo. Un livre de photos pour sublimer les oiseaux

    Faune sauvageLa photographe finlandais Markus Varesvuo présente un nouvel ouvrage réunissant plus de 300 clichés magnifiques, rendant hommage aux oiseaux dans leurs milieux naturels.

    22 Novembre 2017
  • Le chikungunya atteint l'Espagne, un cas détecté

    Faune sauvageUn premier cas d'un Espagnol infecté dans la Péninsule ibérique par le virus du chikungunya a été confirmé par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

    25 Août 2015
  • Ringo, Rafa, Rudo… Choisissez le prénom de ce bébé rhinocéros !

    Faune sauvageÀ l’occasion de la naissance d’un bébé rhinocéros blanc, un événement rare, dans la réserve africaine de Sigean (dans l’Aude), il est possible de voter pour son prénom sur Facebook. Le résultat sera annoncé lors de la Journée mondiale du rhinocéros, le 22 septembre.

    20 Septembre 2018
  • 19 février : Journée mondiale de la baleine

    Faune sauvageLe 19 février est la Journée mondiale de la baleine. Par extension, cette journée est également consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins et autres habitants aquatiques, comme les requins-baleines. Daniel Jouannet, membre actif de l’association Megaptera, explique en quoi consiste le programme de suivi du plus grand poisson cartilagineux au large de Djibouti, en Afrique de l’Ouest.

    19 Février 2016
  • Le bœuf musqué, un survivant

    Faune sauvageS’il a côtoyé les mammouths et les tigres à dents de sabre, il est aujourd’hui l’un des rares grands mammifères (avec l’ours polaire) à survivre dans les zones glacées de l’Arctique. Mais le réchauffement qui sévit aujourd’hui sur notre planète pourrait avoir raison de sa résistance.

    18 Juillet 2016
  • La stratégie de l'oiseau matinal

    Faune sauvageHuit espèces de mésanges, dont la bleue et la charbonnière sont les plus connues, nichent sur notre territoire. L’hiver venu, elles luttent pour survivre aux basses températures. Pour cela, elles usent de la stratégie dite de « l’oiseau matinal ». Animaux-online décrypte ce comportement.

    30 Décembre 2015
  • « Plastic Ocean » : la nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

    Faune sauvageLa pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour des millions d’animaux marins qui succombent à nos déchets. Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce problème, Sea Shepherd diffuse une vidéo poignante sur les réseaux sociaux.

    11 Avril 2018