Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Des produits d’intérieur toxiques pour les chats

  • 4202 vues

  • Des produits d’intérieur toxiques pour les chatsPhoto : Shutterstock
  • Actualités des animaux

    Le magazine 60 Millions de consommateurs met en garde contre l’utilisation, dans nos maisons, de certains produits contenant de la perméthrine, une substance qui peut être mortelle pour le chat.

    Propriétaires de chats, attention aux produits que vous utilisez dans vos maisons. Dans une nouvelle enquête consacrée à la pollution de nos intérieurs, liée à l’utilisation de sprays « assainissants », le magazine 60 Millions de consommateurs nous alerte sur la dangerosité de ces produits pour notre santé, mais aussi pour celle de nos animaux de compagnie. 

    Insecticides, anti-acariens, anti-poux : de vrais risques pour les chats

    En cause, la perméthrine, une molécule de la famille des pyréthrinoïdes, représentant un danger mortel pour les chats. Cette substance est présente dans de nombreux insecticides, mais aussi dans beaucoup de produits contre les acariens et dans certains soins anti-poux pour les enfants. Non toxique pour l’homme, la perméthrine est en revanche un poison pour le chat. Le félin, à cause d’un trouble métabolique propre à son espèce, ne peut éliminer la perméthrine une fois qu’elle est présente dans son organisme, ce qui provoque son dysfonctionnement puis, si rien n’est fait, sa destruction.

    Utiliser des produits à base de perméthrine dans nos intérieurs peut donc être dangereux pour le chat. Même s’ils ne sont pas pulvérisés directement sur l’animal, ces derniers peuvent en inhaler, ou, beaucoup plus dangereux, en avaler une certaine dose en léchant, par exemple, un tissu de coussin imprégné de perméthrine. Le risque dépend alors de la dose de perméthrine contenue dans le produit et ingérée par le chat. « Même s’il n’est pas élevé, le risque d’intoxication du chat à la perméthrine à cause de ces produits d’intérieur existe », souligne Hervé Pouliquen du Centre antipoison animal de l’Ouest, docteur vétérinaire et professeur de pharmacologie et toxicologie. Les chats ne sont pas les seuls à être sensibles à la perméthrine. Les poissons et les batraciens sont aussi impactés. Il est donc très important de respecter à la lettre les instructions des  produits que l’on utilise, et de maintenir ses animaux en dehors de la pièce traitée le temps nécessaire.

    « Le mieux serait encore de ne plus se servir de tous ces produits chimiques dans son environnement » conseille Hervé Pouliquen, qui partage cependant la demande de 60 Millions de consommateurs de bien informer les utilisateurs à l’aide d’un étiquetage approprié. Le magazine suggère ainsi aux autorités de santé « de contraindre les fabricants à avertir les propriétaires de félins en ajoutant une mention de type "ne pas appliquer en présence de chats" ».

    Les produits pour chiens, mortels pour les chats

    Pour le moment, cette indication est seulement obligatoire, depuis 2003, sur les produits vétérinaires. Car la permethrine est beaucoup utilisée dans les antiparasitaires à destination des chiens, pour lesquels elle n’est pas dangereuse. Or, de nombreux cas d’intoxication de chats, traités avec des produits pour chiens, ont été constatés par les vétérinaires. Il s’agit même de « la première cause d’intoxication chez les chats en France, et de loin », indique Hervé Pouliquen.

    Il suffit d’une faible quantité pour qu’un chat soit intoxiqué : une dose de 200 mg/kg par voie orale (lorsque le chat en avale en se léchant), et une dose de seulement 50 à 100 mg/kg par voie cutanée (lorsque le produit est appliqué directement sur la peau et qu’il se propage dans le sang). L’intoxication est également très rapide. En moyenne, il suffit de 5 à 6 secondes pour qu’un chaton soit affecté, et d’une vingtaine de secondes pour un chat adulte. Il ne faut donc jamais utiliser de spot-on, sprays, shampoings, diffuseurs ou colliers à base de perméthrine sur le chat. Il faut également bien veiller, lorsque l’on traite un chien avec un antiparasitaire contenant de la permétrhine, à ce qu’aucun chat ne l’approche pendant au moins 12 heures.

    Chez le chat, les principaux symptômes d’une intoxication à la perméthrine sont une hypersalivation et différentes manifestations nerveuses comme les tremblements ou les convulsions. Il n’existe pas d’antidote mais, pris à temps, un traitement adapté permettant de stopper les convulsions peut sauver le félin. « Il faut également veiller à bien le nettoyer rapidement pour qu’il ne s’intoxique pas à nouveau en se léchant », détaille Hervé Pouliquen. Le chat devra aussi rester un moment en observation chez le vétérinaire pour s’assurer que l’animal ne garde pas de séquelles. Très dangereuse pour le chat, la perméthrine peut entraîner des intoxications qui, même si elles sont prises à temps, nécessitent un traitement lourd, long et coûteux. Mieux vaut donc être extrêmement vigilant, et éviter autant que possible toute utilisation de cette substance dans l’environnement de nos félins. 


    Autres articles à lire

  • MÉDAILLE PETLINK : NE PERDEZ PLUS VOTRE MEILLEUR AMI !

    01/06/2017

    Petlink présente sa médaille connectée pour identifier son animal et le retrouver rapidement en cas de perte.

    Publi-rédactionnel - Actualités des animaux
  • Le chat a conquis le monde en deux vagues

    19/06/2017

    Si le chat est désormais le premier compagnon de nos familles françaises en terme d’effectifs (13, 5 millions), la séduction qu’il a opérée sur les hommes remonte à la nuit des temps. Au début du néolithique, plus exactement. Grâce à une toute récente étude génétique, des chercheurs ont pu retracer l’histoire de la domestication du chat sur notre planète. Un scénario en deux temps…

    Actualités des animaux
  • Séisme en Italie : les animaux victimes et héros

    29/08/2016

    Cinq jours après le séisme ravageur en Italie qui a fait près de 300 morts, les propriétaires recherchent leurs compagnons à quatre pattes. Certains animaux ont aussi joué un grand rôle dans les secours.

    Actualités des animaux
  • Cirques : Barnum, le plus vieux cirque animalier, ferme ses portes

    17/01/2017

    Aux Etats-Unis, le cirque Barnum, notamment connu pour ses spectacles d’éléphants, a annoncé sa fermeture en mai 2017 en raison de difficultés financières.

    Actualités des animaux
  • Identification : les chats mieux équipés de puces électroniques

    22/02/2017

    Encore moins bien identifiés que les chiens, les félins bénéficient de plus en plus d’implantations de puces électroniques. A l’inverse, l’identification des chiens est en légère baisse selon les données de l’I-Cad.

    Actualités des animaux
  • Le magazine 30 Millions d’amis soutient Ava

    16/03/2017

    En Normandie, le refuge Ava s’occupe de 500 animaux : chiens, chats mais aussi chevaux, vaches et même quelques daims. Beaucoup d’entre eux, « à la retraite », ont trouvé dans cette ferme de plus de 70 hectares un nouveau lieu de vie, tandis que d’autres attendent d’être adoptés. Pour soutenir l'action de Ava, le magazine 30 Millions d’amis vous propose un abonnement solidaire.

    Actualités des animaux
  • Les chats ont toujours plus la cote auprès des Français

    01/06/2017

    L’engouement pour les chats ne se dément pas, avec une population féline de près de 13,5 millions dans les foyers français, tandis que la population de chiens se stabilise après plusieurs années de décroissance.

    Actualités des animaux
  • Des chats au bureau : une initiative antistress au Japon

    24/05/2017

    A la demande de ses employés, une société nipponne a ouvert ses portes à des chats, s’inscrivant dans une tendance générale de bien-être au travail lié à la présence de nos fidèles compagnons.

    Actualités des animaux