Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Les nuits de la chouette débutent ce soir

  • 1206 vues

  • Les nuits de la chouette débutent ce soirPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage

    Le site du pont du Gard inaugure l’événement, ce 8 mars, avec une première opération de sensibilisation à la préservation du rapace nocturne. La douzième Nuit de la chouette se poursuit ce week-end partout en France.

    La Nuit de la chouette, est aussi celle du hibou : consacrée à la nécessité de la préservation des rapaces nocturnes en France, cette manifestation débute dès ce soir, sur le site du Pont du Gard, à la pointe est des gorges du Gardon. A partir de 17 heures, un film sur le grand-duc, le plus grand rapace nocturne d'Europe, sera projeté, suivi d’un échange avec Sandrine Keller, spécialiste de cette espèce menacée. La date officielle de cette 12e édition de la Nuit de la chouette est fixée au 11 mars, mais plusieurs événements auront lieu jusqu'à dimanche, partout en France.

    Créée en 1995 par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et la Fédération des parcs naturels régionaux de France, la Nuit de la chouette, organisée tous les deux ans, invite les curieux de la nature à découvrir les comportements des chouettes et hiboux, mais aussi les dangers qui les menacent et les manières de les préserver. Souvent difficiles à observer, il est néanmoins possible de les écouter. Même si on peut entendre la plupart de nos rapaces nocturnes tout au long de l'année, la Nuit de la chouette est ainsi organisée les premiers mois de l’année car il s'agit de la meilleure période : à cette époque des amours et des nichées, communiquer est vital.  

    Les chouettes et hiboux en France

    Ila chance d’accueillir neuf des treize espèces de rapaces nocturnes présentes en Europe, soit cinq chouettes et quatre hiboux : la chevêche d’Athéna, encore communément répandue dans les zones rurales, la chevêchette d’Europe, le plus petit rapace de France que l’on ne trouve que dans les grandes forêts d’altitude de l'est du pays, la chouette hulotte, la plus connue et la plus répandue sur notre territoire, la chouette de Tengmalm, que l’on trouve dans les forêts d’épicéa et les boisements mixtes de montagne, l’effraie des clochers, plus connue sous le nom de «dame blanche» et qui était autrefois clouée aux portes des granges, le grand-duc d’Europe, le plus grand et le plus puissant des rapaces nocturnes du continent, le hibou des marais, rare en France, le hibou moyen-duc, beaucoup plus répandu, et le petit-duc scops, le plus petit des hiboux et le seul rapace nocturne à passer l’hiver au sud du Sahara.

    Des rapaces menacés

    Chacune de ces espèces possède des caractéristiques qui lui sont propres, mais toutes sont plus au moins menacées, rappelle également la LPO. La destruction de leurs lieux de vie,  l’abattage des arbres creux ou l’assèchement des marais sont les principales causes de leur disparition. L’utilisation des pesticides, qui rendent toxiques les proies ingérées par ces oiseaux, est également problématique. Les chocs contre les véhicules liés au trafic routier, la pollution lumineuse et le braconnage sont quelques autres des dangers qui menacent ces rapaces.

    Les bons gestes pour les préserver

    Pour les protéger, la LPO recommande donc une série de gestes à la portée de tous, comme l’installation de nichoirs pour faciliter la nidification, l’arrêt de l’utilisation de pesticides, ou bien encore la diminution de sa vitesse sur les routes la nuit pour réduire le risque de collision avec des chouettes mais aussi avec d’autres animaux comme les hérissons.

    Par ailleurs, la Fédération des Parcs naturels régionaux de France rappelle que la loi protège tous les rapaces de France : "qu’ils soient nocturnes comme les chouettes et les hiboux, ou diurnes comme les faucons et les aigles, ils sont protégés par l’arrêté du 29 octobre 2009. Il est interdit de capturer, perturber intentionnellement ou encore détruire ces animaux, quel que soit leur stade de vie."

    Comment participer à la nuit de la chouette

    Près de 700 manifestations sont organisées dans toute la France pour en apprendre plus sur les rapaces nocturnes. Rendez-vous sur le site de la Nuit de la chouette pour trouver les animations les plus proches de chez vous. La Nuit de la chouette se déroule aussi à l'étranger, en Belgique, au Luxembourg et en Tunisie. 


    Autres articles à lire

  • Des photos pour défendre la vie sauvage avec humour

    09/12/2016

    Le Comedy Wildlife Photography Awards a récompensé les photos les plus drôles d’animaux de l’année 2016. Le but de ce concours ? Sensibiliser le grand public à la préservation de la vie sauvage en jouant la carte de l’humour.

    Faune sauvage
  • De rares et superbes photos des léopards des neiges

    12/01/2017

    Espèce menacée et difficile à observer, le léopard des neiges se dévoile devant les caméras de l’association Snow Leopard Trust qui œuvre à la préservation du félin.

    Faune sauvage
  • Une espèce de baleine filmée pour la première fois

    09/03/2017

    Des chercheurs ont réussi à faire la première vidéo en mer de baleines à bec de True, des cétacés des profondeurs océaniques, peu connus et rarement observés.

    Faune sauvage
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    19/10/2016

    Menée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    Faune sauvage
  • Les animaux sauvages sont de retour à Paris

    22/12/2016

    La chaîne M6 diffusera le 1er janvier 2017 à 21h le film de Frédéric Fougea « La plus belle ville du monde ». Une réalisation entre le documentaire et le conte, qui montre un Paris inattendu, peuplé de 3000 espèces sauvages installées dans la capitale.

    Faune sauvage
  • Des Ours à Paris

    16/12/2016

    Profitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    Faune sauvage
  • S’engager pour protéger les guépards de l’extinction

    03/01/2017

    Selon une récente étude britannique, le guépard est devenu une espèce en danger. Consciente de cette menace, l’association Cheetah For Ever a mis en place dès 2015 un programme de surveillance pour limiter la mortalité des guépardeaux et protéger le félin.

    Faune sauvage
  • Singes en péril : « chacun peut prendre ses responsabilités »

    25/01/2017

    Une étude américaine a montré que 75% des populations de singes dans le monde sont en déclin, en grande partie à cause des activités humaines. Pour la primatologue Shelly Masi, il est encore temps d’enrayer le phénomène, si chacun prend conscience de la menace et change ses habitudes.

    Faune sauvage