Obésité et surpoids : comment savoir quand mon animal mange trop ?


  • Obésité et surpoids : comment savoir quand mon animal mange trop ?Photo : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Une prise de poids trop importante peut provoquer des maladies chez le chien et le chat, ou aggraver certaines pathologies. Pour les éviter, il est important de surveiller leur ligne, et de prévenir les kilos en trop.

    L’obésité est un problème préoccupant chez les animaux de compagnie. Ce phénomène serait même en augmentation aux Etats-Unis, selon un étude réalisée par Nationwide Insurance, l’une des plus importantes sociétés d’assurance américaines pour les animaux de compagnie. D’après ce sondage, les demandes de remboursement pour des maladies liées à l’obésité chez le chien et le chat ont augmenté de 23% en trois ans. En France, il n’existe pas d’étude similaire mais, selon Géraldine Blanchard, spécialiste en nutrition clinique vétérinaire, il s’agit bien d’un phénomène important, lié à la stérilisation croissante des animaux de compagnie et à leur sédentarité accrue. «Les besoins caloriques de nos animaux diminuent, mais pas leur faim», détaille la spécialiste. 

    Quelles maladies sont liées au surpoids ?

    Qu’elles soient directement liées à la prise de poids ou qu’elles soient aggravées par les kilos en trop, il existe plusieurs maladies détectées chez les animaux trop gros. Toujours selon l’étude américaine, les principales maladies le plus souvent associées à l’obésité sont, chez les chiens: l’arthrose, l'hypothyroïdie, les cystites et les infections du tractus urinaire. Pour les chats, il s’agit principalement de cystites et d'ITU (infection du tractus urinaire), de maladies rénales chroniques, de diabète et d’asthme. Ces risques sont les mêmes en France, selon le docteur Blanchard. D’après les études les plus récentes* menées à ce sujet par son équipe à l’école vétérinaire nationale d’Alfort, il y aurait en France 27% de chats en surpoids et obèses, et 39% de chiens, par rapport à la population d’animaux venue en consultation dans un cabinet vétérinaire pour une vaccination.

    Comment reconnaître que son animal est trop gros?

    On dit d’un animal qu’il est en surpoids lorsqu’il dépasse de 10% son poids optimal. Il devient obèse lorsque ce pourcentage passe à 20%. «Pour un chat dont le poids optimal serait de 4 kilos, on tolère donc un poids de 4,4 kilos mais pas plus. Ces 400 grammes d’écart peuvent sembler ne pas être grand-chose. Mais rapportés à l’humain, cela reviendrait à considérer une personne, dont le poids normal est de 70 kilos, en surpoids à partir de 77 kilos… C’est donc beaucoup!» souligne Géraldine Blanchard.

    Mais alors, comment définir le poids optimal? Cette notion dépend de nombreux facteurs comme la race, la morphologie ou encore un problème particulier de santé comme une faiblesse musculaire. Votre animal est donc dans son poids optimal lorsqu'il n'est pas trop gros. Et comment reconnaître s'il est trop gros? Grâce à l’observation et quelques gestes simples.

    Pour les chiens: «Lorsque l’on met les mains bien à plat, on doit pouvoir sentir facilement les côtes de l’animal, même pour un labrador. On doit également voir sa taille se dessiner, son ventre ne doit pas descendre sous ses côtes», explique le docteur Blanchard.

    Pour les chats: «A la vue, son ventre ne doit pas non plus descendre sous ses côtes. Au toucher, on doit aussi pouvoir sentir facilement, d’une simple caresse, les reliefs osseux, comme les épaules et le bassin».

    Comment bien le nourrir ?

    Pour éviter le surpoids, et a fortiori l’obésité, il est essentiel de veiller à son alimentation, «en quantité et en composition», précise Géraldine Blanchard.

    Pour les chats, mieux vaut privilégier une nourriture plus humide que sèche. On peut également ajouter de la courgette dans la gamelle, recommande la vétérinaire, car cela permet de bien le nourrir sans excès de calorie.

    Pour le chien, il faut limiter la quantité de croquettes, que l’on pourra diviser en deux portions à répartir dans la journée. On peut mettre les croquettes dans de l’eau pour augmenter le volume, là encore, sans augmenter les calories. Dans tous les cas, «il faut privilégier une alimentation adaptée aux animaux castrés et sédentaires, c’est-à-dire riche en protéines et en éléments essentiels».

    *2006 et 2009

     


    Autres articles à lire

  • Mon véto et moi : le TOC de Nala

    ChatsNala, une petite chatte noir charbon, arrive en consultation à la suite de léchages intenses qui lui font perdre une bonne partie de ses poils. Allergie, parasites ou trouble du comportement?

    22 Juillet 2016
  • La génétique au service de leur santé

    ChatsDomaine majeur de la médecine en général, la génétique est indéniablement le grand gagnant des progrès scientifiques de ces dernières années. La médecine vétérinaire ne fait pas exception.

    18 Février 2019
  • Comment gérer les chaleurs ?

    ChatsPour les propriétaires n’ayant pas fait stériliser leurs chiennes ou leurs chattes, cette période peut vite virer au casse-tête!

    20 Juillet 2016
  • 10 Idées reçues sur les infections de l’hiver

    ChatsPeu sensibles aux mêmes microbes que leurs maîtres, chiens et chats peuvent néanmoins attraper une infection hivernale… ou ce qui en a tout l’air !

    13 Décembre 2018
  • Les chats stérilisés sont en meilleure santé et vivent plus vieux

    ChatsLa dernière étude de la SPA sur la stérilisation des chats dévoile que celle-ci est bénéfique en plusieurs points : plus longue espérance de vie, moins de maladies, moins d’abandons…

    20 Juin 2019
  • Une consultation du troisième âge

    ChatsA nos côtés de plus en plus longtemps, les chiens et chats âgés font, depuis récemment, l’objet de consultations vétérinaires spécifiques permettant le dépistage de maladies liées à l’âge.

    18 Février 2019
  • Surpoids: une lutte sur trois fronts

    ChatsManger (bien) et bouger (plus)! Une fois les causes pathologiques du surpoids écartées par le vétérinaire, le programme d’amaigrissement est simple, à condition de s’y tenir…

    11 Juillet 2017
  • L'Animal, un patient comme les autres

    ChatsGérer la douleur, prévenir la maladie, se spécialiser, s’adapter aux espèces et à la clientèle… Le vétérinaire a, ces dernières décennies, opéré une révolution de sa pratique. Une nécessité s’il veut coller à l’évolution de la société, qui considère désormais l’animal comme un membre de la famille à part entière.

    18 Février 2019
  • Mon chat aussi a un cœur !

    ChatsLe chat peut, comme le chien, connaître des problèmes cardiovasculaires. On le sait moins car les signes qui trahissent cette maladie sont, chez lui, plus discrets…

    04 Février 2019
  • La stérilisation précoce pour lutter contre les abandons

    Chats300 000 exemplaires d’une brochure d’information sera distribuée aux propriétaires de chats pour les sensibiliser à la stérilisation précoce, dès 4 mois. Selon le Conseil national de la protection animale, ce serait le moyen le plus efficace pour lutter contre la prolifération des chats et leur abandon.

    27 Mai 2019
  • Protéger l’homme en traitant les parasites des animaux domestiques

    ChatsHôtes privilégiés de divers parasites externes et internes, les animaux de compagnie peuvent être, malgré eux, un relais pour certaines maladies transmises chez l’homme par les parasites de nos animaux (zoonoses). La prévention est la meilleure arme contre ce risque potentiel.

    26 Mars 2019
  • Croquettes, pâtées, nourriture maison : quelle est la gamelle idéale ?

    ChatsDans son livre « Vous êtes fous de leur faire avaler ça ! », la journaliste Morgane Kergoat donne les clés essentielles pour bien nourrir ses chiens et ses chats, et prendre ainsi soin de leur santé.

    24 Octobre 2017
  • Sieste au coin du feu : gare aux brûlures !

    ChatsEn hiver, le froid pousse nos animaux à se rapprocher de la cheminée. Mais attention, le risque d’accident domestique n’est jamais loin.

    23 Décembre 2019
  • Chien et chat : peuvent-ils être cardiaques ?

    ChatsLes affections cardiaques sont fréquentes surtout chez le chien (10 % d’entre eux) mais aussi chez le chat. Elles peuvent être présentes dès la naissance ou survenir au cours de la vie de l’animal.

    10 Novembre 2018
  • Mon chat est hypertendu

    ChatsBien que silencieuse, l’hypertension chez ce petit félin n’a rien d’exceptionnel. Parmi les chats de plus de 7 ans, un sur six serait touché par cette maladie – et un sur deux pour les plus âgés !

    30 Avril 2018
  • Comment savoir si mon chat va mal ?

    ChatsLe chat n’est pas un dissimulateur, mais il est bien connu qu’il est plutôt du genre à se montrer discret quand il souffre. Surtout quand sa maladie évolue discrètement. Comment repérer les signaux de son mal-être ou de sa douleur ?

    13 Juin 2016
  • Que risque un chat trop gros ?

    ChatsLogan est devenu une star du Web après qu’il a été filmé par des clients de l’hôtel de sa maîtresse amusés par son obésité. Pourtant, l’obésité chez le chat ne doit pas faire sourire car elle est la cause de bien des maux…

    25 Octobre 2016
  • 3 questions sur les problèmes urinaires du chat

    ChatsLe chat est un animal sujet aux problèmes urinaires. Pourquoi ? De quelles affections s’agit-il ? Comment les soigner ? On fait le point avec Damien Médan, vétérinaire à la clinique Zatozte, dans les Pyrénées-Atlantiques.

    18 Octobre 2018
  • Pourquoi sont-ils trop gros?

    ChatsNos chiens et chats sont trop enrobés! Victimes, comme leurs maîtres, du mal du siècle – le surpoids – ils mettent leur santé en péril. Alimentation trop riche, déséquilibrée, friandises, sédentarité… À qui la faute?

    02 Juillet 2017
  • Pourquoi perd-il ses poils?

    ChatsOutre la fierté que l’on peut éprouver à avoir un animal doté d’une belle fourrure soyeuse, cette dernière est aussi le reflet d’une bonne santé. Alors forcément, quand les poils tombent en trop grande quantité, on s’en inquiète.

    02 Octobre 2017