Les oies menacées par la chasse après la date officielle de fermeture


  • Les oies menacées par la chasse après la date officielle de fermeturePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Chasse

    Alors que la fermeture officielle de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d'eau est programmée le 31 janvier, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal accorde aux chasseurs un délai supplémentaire de dix jours pour tuer les oies sauvages en période de migration au-dessus de la France.

    « Quand les oies seront mortes, il sera trop tard » : pour la LPO et son directeur général Yves Verilhac, il y a urgence à agir pour protéger les oies sauvages. En cause, une décision de la ministre de l’Environnement autorisant les chasseurs à passer outre la fermeture officielle de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau. Cette date de fin est fixée au 31 janvier de chaque année par un arrêté du 19 janvier 2009. Pour pouvoir cependant prolonger la période de chasse, la ministre de l’Environnement a déclaré devant l’Assemblée nationale, le 25 janvier, avoir donné pour consignes à la police de la nature de ne pas sanctionner les chasseurs en infraction jusqu’au 10 février. «Je vais renouveler le dispositif de bon sens que j’avais trouvé l’an dernier et l’année d’avant, et par conséquent il n’y aura pas de verbalisation jusqu’au 10 février», a affirmé Ségolène Royal (voir la vidéo ci-dessous relayée par la LPO). 

    Cette décision vient appuyer les arguments d’une partie des chasseurs, relayés par le député-maire Daniel Fasquelle, à l’Assemble nationale: «Les oies sont très abondantes et à l’origine de nombreux dégâts dans plusieurs pays européens». Pour la LPO, ces justifications ne tiennent pas. L’oie sauvage appartient à l’espèce oie cendrée aussi appelée oie grise. Il s’agit d’un oiseau migrateur qui ne fait que passer sur notre territoire. Par conséquent, il «n’occasionne pas de dégâts», affirme Yves Verilhac, qui cite le poème de Jean Richepin repris par Brassens: «Le peu qui viendra d'eux à vous c'est leur fiente». L’association rappelle que «la directive Oiseaux, traduite en droit français par l’arrêté ministériel du 19 janvier 2009 sur les fermetures, a pour objectif la protection des oiseaux migrateurs pendant leur migration de retour vers leur lieu de nidification … Toutes les études scientifiques démontrent ainsi que chasser les oies grises après le 20 janvier revient à prélever des oiseaux les plus performants pour la reproduction puisqu’ils ont survécu à l’hiver et qu’ils sont déjà physiologiquement prêts à nicher».

    Pour stopper la chasse à l’oie sauvage en dehors des dates légales, la LPO a donc décidé d’attaquer la décision de Ségolène Royal devant le Conseil d’Etat «pour obtenir son annulation voire sa suspension en urgence». Par ailleurs, la LPO a fait savoir qu’elle a écrit «au Garde des Sceaux, M. Jean-Jacques Urvoas, pour lui demander  d’intervenir directement auprès des services verbalisateurs de l’ONCFS et des procureurs pour qu’ils puissent faire leur travail et veiller au respect des interdictions». Enfin, l’association n’exclut pas un recours auprès de la Commission européenne pour faire respecter la directive Oiseaux. «C’est un problème d’écologie autant que de démocratie», s’inquiète Yves Verilhac qui dénonce une «incitation au braconnage» de la part de Ségolène Royal.

     


    Autres articles à lire

  • Chasse à courre : la grâce pour les animaux aux abois en zone habitée

    ProtectionUn animal poursuivi par un équipage de chasse à courre jusque dans une zone habitée ou commerciale sera désormais 'gracié', selon un décret publié vendredi au Journal officiel.

    01 Mars 2019
  • Pologne : manifestation pour dénoncer le 'massacre' des sangliers

    ProtectionDes centaines de personnes ont manifesté le 9 janvier à Varsovie pour dénoncer le 'massacre' de milliers de sangliers sauvages dans le cadre d'une politique visant à lutter contre la peste porcine africaine, qui menace les élevages porcins du pays.

    11 Janvier 2019
  • Brigitte Bardot demande un « miracle » de Noël pour les animaux

    ProtectionÀ travers une lettre ouverte adressée au président Emmanuel Macron, Brigitte Bardot demande à ce que la condition animale soit grandement améliorée, notamment au niveau de la chasse et des abattoirs, et souligne le retard de la France par rapport aux autres pays européens.

    26 Décembre 2018
  • Il faut sauver le renard roux

    ProtectionL’Aspas organise le 12 et 13 mai un colloque sur le renard, une espèce aujourd’hui considérée comme «nuisible» en France, afin de permettre au grand public de mieux connaître ce petit carnivore et de comprendre son rôle dans l’équilibre des milieux.

    03 Mai 2017
  • Attaque symbolique contre les massacres de cétacés aux îles Féroé

    ProtectionLa statue de la Petite Sirène de Copenhague, au Danemark, a été repeinte en rouge. Cet acte serait l’œuvre de défenseurs des animaux protestant contre le massacre annuel de mammifères marins aux Îles Féroé.

    31 Mai 2017
  • Insolite : un braconnier américain condamné à visionner 'Bambi'

    ProtectionUn juge de l'Etat américain du Missouri a condamné un braconnier multirécidiviste à visionner régulièrement 'Bambi', grand classique de Walt Disney relatant la vie d'un faon dont la mère est tuée par un chasseur.

    18 Décembre 2018
  • Tirs de loups : les internautes français disent : 'Non !'

    Protection5 563 contributeurs ont pris le parti de la préservation du loup en France sur les 6 153 qui se sont exprimés sur le site internet du ministère en charge de l'Écologie concernant la question d'ajouter 6 loups au quota des 36 déjà tués.

    11 Mars 2016
  • Des députés demandent l'interdiction de la chasse aux trophées

    ProtectionPlus de 50 députés européens et une cinquantaine d'organisations de défense de la nature ont appelé dimanche les parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) à interdire la chasse aux trophées ciblant des animaux en danger comme les rhinocéros et les éléphants.

    19 Août 2019
  • Une pétition pour dire non au déterrage des blaireaux

    ProtectionLe déterrage des blaireaux peut s’effectuer jusqu’à 8 mois par an. En janvier, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) cherche à sensibiliser les Français sur cette activité de chasse et demande son interdiction à travers une pétition.

    22 Janvier 2019
  • En Alaska, on peut désormais tuer des ours en hibernation

    ProtectionDonald Trump a signé un projet de loi autorisant notamment la chasse d’oursons et de louveteaux dans leur tanière dans les réserves naturelles d’Alaska, ainsi que la traque des animaux depuis un hélicoptère.

    11 Avril 2017
  • La Chasse à la baleine perdure en Antarctique

    ProtectionL’association Sea Shepherd a pris sur le fait un bateau-usine japonais venant de tuer une baleine dans un espace protégé de l’océan austral, démontrant une nouvelle fois les menaces qui pèsent sur les cétacés et la biodiversité marine.

    16 Janvier 2017
  • « Stop aux tirs des loups »

    ProtectionAlors que le nouveau gouvernement prévoit d’abattre jusqu'à 40 loups en France de juillet 2017 à juin 2018, Cap Loup et plusieurs personnalités se mobilisent pour demander une révision complète de la gestion de cette espèce sur notre territoire.

    19 Juin 2017
  • Une pétition pour interdire la pêche au vif

    ProtectionL'association Paris Animaux Zoopolis demande, à travers une pétition, l’interdiction de la pêche au vif en France. En parallèle, elle diffuse des images de cette pêche de loisir qui font froid dans le dos…

    13 Mars 2019
  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

    ProtectionLes défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint.

    07 Septembre 2017
  • Reprise de la chasse à la baleine par le Japon : une 'bonne nouvelle'?

    ProtectionLe Japon, comme il menaçait de le faire depuis des années, a annoncé son retrait de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but de reprendre la chasse commerciale d’ici juillet 2019. Paradoxalement, cette décision pourrait apaiser les tensions sur le sujet.

    02 Janvier 2019
  • L’Australie veut tuer deux millions de chats errants

    ProtectionEn Australie, la prolifération des chats sauvages serait une des causes de la disparition d’espèces endémiques comme l’opossum ou le numbat. Le continent entend les éradiquer par l’extermination pure et simple de deux millions d’entre eux.

    16 Octobre 2015
  • « Chasse cruelle en Alaska » : quelles conséquences pour les espèces ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) condamne la signature de Donald Trump d’un décret autorisant des méthodes « barbares de chasse » sur les loups et ours d’Alaska, et dénonce les menaces que cette nouvelle mesure fait peser sur les espèces et les écosystèmes dans des aires protégées.

    12 Avril 2017
  • Nouveau rassemblement contre le massacre des dauphins à Taiji

    ProtectionDimanche 3 septembre, à 14 h, les associations C’est assez ! et L214 organisent un rassemblement au Trocadéro, à Paris, pour protester contre le massacre annuel des dauphins dans la baie de Taiji, au large du Japon.

    01 Septembre 2017
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégaux

    ProtectionAlors qu’un nouveau « plan loup » peine à être mis en place, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à trois associations de protection animale, l’Aspas, Ferus et One Voice, en jugeant illégaux les abattages successifs de trois loups survenus en 2015 en Savoie.

    18 Octobre 2017