La Chasse à la baleine perdure en Antarctique

  • 2573 vues

  • La Chasse à la baleine perdure en AntarctiquePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Chasse

    L’association Sea Shepherd a pris sur le fait un bateau-usine japonais venant de tuer une baleine dans un espace protégé de l’océan austral, démontrant une nouvelle fois les menaces qui pèsent sur les cétacés et la biodiversité marine.

    Malgré l’interdiction, les baleines sont toujours chassées en Antarctique. L’association Sea Shepherd, pour la protection de la faune et de la flore des océans, a réussi à prendre en photo dimanche 15 janvier, une baleine morte sur le pont d’un navire-usine japonais naviguant dans les eaux de l’océan austral.

    L’association précise que l’équipage du navire s’est empressé de recouvrir le harpon et le corps de la baleine à l’aide d’une bâche lorsqu’il s’est aperçu qu’un hélicoptère de Sea Shepherd l’avait localisé.

     


     

    L’ONG a mis le cap sur l’océan austral début décembre afin d’intercepter la flotte baleinière dans le cadre de sa nouvelle et onzième campagne de défense, l’Opération Nemesis. Le 26 décembre, son bateau patrouilleur, l’Ocean Warrior, avait intercepté l’un des navires harponneurs japonais, présent illégalement dans le sanctuaire baleinier de l’Océan Austral.

    Difficile à tracer, la flotte japonaise dispose de deux navires harponneurs, d’un spotteur et d’un énorme navire usine, le Nisshin Maru, qualifié de véritable « abattoir flottant » par Sea Shepherd.

    La localisation de ce navire, où sont remontés les corps des baleines tués par les harponneurs pour être dépecés, permet à l’association de mettre un frein à la campagne de chasse illégale de la flotte japonaise.

    La science, un prétexte pour poursuivre la chasse

    Un moratoire interdit la chasse à la baleine depuis 1986. Le Japon, signataire de ce moratoire, contourne constamment la loi, continuant à tuer des baleines hors de son territoire sous prétexte de recherches scientifiques. Or les cétacés chassés par les harponneurs japonais sont bien vendus pour être consommés sur le marché nippon.

    L’industrie baleinière japonaise a été condamnée en 2014 par la Cour internationale de justice. Mais cette décision est purement symbolique pour Lamya Essemlali, responsable de Sea Shepherd France, qui regrette le véritable manque de pouvoir de coercition des autorités internationales. Elle constate par ailleurs qu’« il est difficile d’appliquer des sanctions économiques sur le Japon, troisième puissance économique mondiale. Il faudrait qu’un pays possédant des territoires en Antarctique, comme la France, envoie un bateau de sa marine nationale pour patrouiller. Mais tout le monde s’y refuse pour des raisons diplomatiques, car cela pourrait s’apparenter à une déclaration de guerre »

    Lamya Essemlali rappelle par ailleurs que d’autres menaces pèsent sur les baleines comme les filets de pêche et la pollution des océans. « Les baleines sont des animaux très charismatiques bénéficiant d’un énorme capital sympathie. On arrive à mobiliser l’opinion pour leur sauvegarde. Pourtant en 2017 on continue de les massacrer. »

    « Si on n’arrive pas à sauver les baleines, on ne sauvera rien d’autre »

    A l’occasion de la journée internationale de la baleine, le 19 février, la responsable de Sea Shepherd tient à rappeler l’importance de la sauvegarde de la baleine mais aussi de l’ensemble de la biodiversité de l’océan : « Si on n’arrive pas à sauver les baleines, on ne sauvera rien d’autre. Car derrière les cétacés, c’est l’ensemble des océans qui est menacé. Pourtant, ils nous fournissent plus de 50% de l’air que l’on respire grâce à la régulation du climat qu’ils opèrent. Sans la vie marine, l’océan ne fonctionnerait pas. Un monde sans baleine, c’est un monde désenchanté, mais aussi un monde sans nous. » 


    Autres articles à lire

  • « Stop aux tirs des loups »

    ProtectionAlors que le nouveau gouvernement prévoit d’abattre jusqu'à 40 loups en France de juillet 2017 à juin 2018, Cap Loup et plusieurs personnalités se mobilisent pour demander une révision complète de la gestion de cette espèce sur notre territoire.

    19 Juin 2017
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • L’Australie veut tuer deux millions de chats errants

    ProtectionEn Australie, la prolifération des chats sauvages serait une des causes de la disparition d’espèces endémiques comme l’opossum ou le numbat. Le continent entend les éradiquer par l’extermination pure et simple de deux millions d’entre eux.

    16 Octobre 2015
  • Vers la fin du massacre des phoques sur la banquise ?

    ProtectionLa prochaine saison de chasse commerciale aux phoques débutera le 10 avril sur la côte atlantique du Canada. Des milliers de jeunes phoques se feront massacrer pour leur peau alors même que les débouchés commerciaux s'amenuisent.

    08 Avril 2016
  • Il faut sauver le renard roux

    ProtectionL’Aspas organise le 12 et 13 mai un colloque sur le renard, une espèce aujourd’hui considérée comme «nuisible» en France, afin de permettre au grand public de mieux connaître ce petit carnivore et de comprendre son rôle dans l’équilibre des milieux.

    03 Mai 2017
  • En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégaux

    ProtectionAlors qu’un nouveau « plan loup » peine à être mis en place, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à trois associations de protection animale, l’Aspas, Ferus et One Voice, en jugeant illégaux les abattages successifs de trois loups survenus en 2015 en Savoie.

    18 Octobre 2017
  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

    ProtectionLes défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint.

    07 Septembre 2017
  • Nouveau rassemblement contre le massacre des dauphins à Taiji

    ProtectionDimanche 3 septembre, à 14 h, les associations C’est assez ! et L214 organisent un rassemblement au Trocadéro, à Paris, pour protester contre le massacre annuel des dauphins dans la baie de Taiji, au large du Japon.

    01 Septembre 2017
  • En Alaska, on peut désormais tuer des ours en hibernation

    ProtectionDonald Trump a signé un projet de loi autorisant notamment la chasse d’oursons et de louveteaux dans leur tanière dans les réserves naturelles d’Alaska, ainsi que la traque des animaux depuis un hélicoptère.

    11 Avril 2017
  • 84 % de Français sont opposés à la chasse à courre

    ProtectionSelon un sondage IFOP pour la fondation Brigitte Bardot, une forte majorité des personnes interrogées sont opposées à la vénerie tandis que l’ensemble de l’étude révèle une remise en cause générale de la chasse.

    07 Décembre 2017
  • « Chasse cruelle en Alaska » : quelles conséquences pour les espèces ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) condamne la signature de Donald Trump d’un décret autorisant des méthodes « barbares de chasse » sur les loups et ours d’Alaska, et dénonce les menaces que cette nouvelle mesure fait peser sur les espèces et les écosystèmes dans des aires protégées.

    12 Avril 2017
  • Les oies menacées par la chasse après la date officielle de fermeture

    ProtectionAlors que la fermeture officielle de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau est programmée le 31 janvier, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal accorde aux chasseurs un délai supplémentaire de dix jours pour tuer les oies sauvages en période de migration au-dessus de la France.

    01 Février 2017
  • Un des fils du lion Cecil tué à son tour par des chasseurs

    ProtectionXanda 6 ans, descendant du lion Cecil abattu en 2015 a, à son tour, été victime de la chasse aux trophées au Zimbabwe.

    21 Juillet 2017
  • Cerf tué dans un jardin : à quand la fin de la chasse à courre ?

    ProtectionLa mort d’un cerf, samedi dernier, abattu dans le jardin d’une propriété privée dans l’Oise, a choqué les riverains et suscité une vive émotion auprès de la population, relançant le débat sur l’autorisation de la chasse à courre sur notre territoire.

    25 Octobre 2017
  • Attaque symbolique contre les massacres de cétacés aux îles Féroé

    ProtectionLa statue de la Petite Sirène de Copenhague, au Danemark, a été repeinte en rouge. Cet acte serait l’œuvre de défenseurs des animaux protestant contre le massacre annuel de mammifères marins aux Îles Féroé.

    31 Mai 2017
  • La chasse à courre des renards reste interdite en Grande-Bretagne :

    ProtectionLe gouvernement britannique maintient la réglementation interdisant la chasse à courre du renard, alors que la première ministre conservatrice Theresa May avait promis de revenir sur cette loi.

    05 Juillet 2017
  • Tirs de loups : les internautes français disent : 'Non !'

    Protection5 563 contributeurs ont pris le parti de la préservation du loup en France sur les 6 153 qui se sont exprimés sur le site internet du ministère en charge de l'Écologie concernant la question d'ajouter 6 loups au quota des 36 déjà tués.

    11 Mars 2016
  • Natacha Harry réélue à la présidence de la SPA

    ProtectionNatacha Harry a été réélue samedi soir à la présidence de la Société protectrice des animaux (SPA) pour un nouveau mandat de 3 ans, a annoncé dimanche le service communication de l’association.

    27 Juin 2016
  • L’ONU demande à l’Espagne d’interdire les corridas aux enfants

    ProtectionDans un rapport rendu le 8 février, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU reconnaît le caractère violent des corridas et demande à l’Espagne, comme cela avait été le cas pour plusieurs autres pays, d’en interdire l’accès aux mineurs.

    13 Février 2018
  • Braconnage : Bougrain-Dubourg dénonce 'un laxisme inacceptable'

    ProtectionLe 7 avril dernier, un braconnier a été condamné par le tribunal correctionnel de Perpignan à 15 jours de prison ferme et 2 000 euros d’amende pour avoir capturé à la glu des chardonnerets élégants, oiseaux protégés appartenant à l’ordre des passereaux. Il a également dû verser 1 000 euros à la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Un cas de condamnation encore extrêmement rare, malgré les lois encadrant les pratiques de la chasse. Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, nous explique pourquoi.

    18 Avril 2016