S’engager pour protéger les guépards de l’extinction


  • S’engager pour protéger les guépards de l’extinctionPhoto : Tony Crocetta
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Selon une récente étude britannique, le guépard est devenu une espèce en danger. Consciente de cette menace, l’association Cheetah For Ever a mis en place dès 2015 un programme de surveillance pour limiter la mortalité des guépardeaux et protéger le félin.

    Moins de 7 100 guépards subsistent actuellement en liberté dans le monde, répartis entre l’Afrique, ou se concentre 99% de la population, et l’Iran où il reste une cinquantaine de spécimens. « Le guépard court tout droit vers l’extinction et pourrait disparaître rapidement à moins que des mesures (…) urgentes ne soient prises », indiquent les auteurs de l’étude dans un communiqué. Pour Sarah Durant, qui a dirigé les recherches, « l’espèce est bien plus vulnérable que nous le pensions auparavant ».

    Animal le plus rapide du monde, le guépard n’en n’est pas moins un félin fragile, ayant besoin de grands espaces pour chasser et éviter le plus possible la concurrence avec d’autres carnivores plus redoutables. Or le guépard a été expulsé de 91% des territoires de son habitat par les activités humaines, d’après les résultats de l’étude, ce qui modifie  fortement son équilibre. Pour les chercheurs, le guépard devrait passer de la catégorie des espèces « vulnérables » à celle des espèces « en danger » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), car il devient nécessaire, et urgent, de mieux le protéger.

    Protéger les guépardeaux pour repeupler la savane

    Ce constat est partagé depuis plusieurs années par les fondateurs de l’association française Cheetah For Ever*(« Guépard pour toujours »), dont fait partie le photographe animalier Tony Crocetta. Tous passionnés d’Afrique et de faune sauvage, ils ont constaté sur le terrain « une mortalité (ou disparition) importante et alarmante du guépard – plus de 90% de pertes les premières semaines de leur existence – sans commune mesure et très en-deçà des chiffres nécessaires à la survie de l’espèce. » Dès mai 2015, l’association a donc décidé d’agir en mettant en place et en finançant un programme original de surveillance et de protection des guépards et de leurs petits dans l’emblématique réserve de Maasaï Mara au Kenya.

    Cheetah For Ever assure la protection des femelles guépards accompagnées de leurs petites jusqu'aux 5-6 mois de ces derniers. Photo Tony Crocetta
     

    En se basant sur ses observations, Cheetah For Ever a détecté 4 principales menaces :

    - la prédation d’autres espèces comme les léopards, les hyènes ou les chacals qui n’hésitent pas à prendre les proies chassées par le guépard,

    - la destruction des portées par des lions, des buffles, des chiens errants et même des éleveurs de bétail qui, face à la surexploitation des pâturages, font de plus en plus paître leur troupeau à l’intérieur des zones protégées,

    - le braconnage alimenté par le vol et le trafic des guépardeaux pour le commerce illégal de cet animal, particulièrement prisé dans les pays du Golfe comme animal de compagnie,

    - le dérangement causé par les éleveurs et leurs troupeaux qui investissent illégalement la réserve, la modification de l’écosystème après des décennies de brûlis (technique agraire par le feu) sans contrôle, mais aussi par des acteurs du tourisme peu scrupuleux.

    Pour agir face à ces menaces en interférant le moins possible dans la vie de l’animal, l’association déploie des brigades maasaïs et de rangers véhiculés qui surveillent jour et nuit les mères guépards en charge de petits, depuis leur naissance jusque à l’âge de 5 ou 6 mois. Il s’agit de la période la plus critique durant laquelle les guépardeaux sont les plus vulnérables aux différents dangers identifiés.

    Sensibiliser au sort des guépards

    Limiter la mortalité des guépards n’est pas la seule action de l’association. Cette dernière a également mis en place un programme consacré à l’éducation et à la sensibilisation à la sauvegarde de la faune sauvage des jeunes enfants maasaïs habitant aux abords  immédiats de la réserve.

    Tony Crocetta, détaillait ce projet dans une interview au magazine 30 Millions d’amis de mars 2016 : « Une bibliothèque a été construite dans le village de Mararianta qui jouxte le parc, gérée par la communauté maasaï. Nous avons amorcé, depuis peu, un travail avec une deuxième école, qui compte plus de 600 enfants ! Des sorties éducatives, des safaris de vision, du nettoyage des déchets plastiques, un programme de protection d’arbres indigènes sont organisés régulièrement pour éduquer les nouvelles générations à l’importance de la sauvegarde de la faune et de l’environnement. »

    La brigade suit la vie de plusieurs femelles dont Malïka, « icône » du programme. On peut suivre leurs actualités sur le site de Cheetah For Ever et sur sa page Facebook, et en profiter pour découvrir en détail les actions de l’association et soutenir son programme grâce à des dons.

    *Le programme Cheetah For Ever est avalisé, homologué et supervisé par les autorités du Kenya Wildlife Service (KWS), du Narok County Government et de l’université du Maasaï-Mara (Maasai Mara University). Il est soutenu notamment par l’association Beauval Nature, son premier partenaire significatif.

     


    Autres articles à lire

  • Trump choque en autorisant l'importation de trophées d'éléphants

    Faune sauvageLes États-Unis autorisent à nouveau les chasseurs américains à importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, alors que les pachydermes sont toujours classés parmi les espèces les plus menacées au monde.

    17 Novembre 2017
  • Le Roi lion : Simba et Nala sont en vérité frère et sœur

    Faune sauvageLe film actuellement au cinéma se veut le plus proche possible de la réalité dans le visuel des animaux et leurs comportements. Mais dans la nature, l’histoire du Roi lion serait tout autre… Julie Platel, éthologue au parc zoologique de Thoiry, nous le montre en nous expliquant le fonctionnement d’un harem.

    29 Août 2019
  • Karamel, l’écureuil amputé, reçoit une prothèse

    Faune sauvageCet écureuil privé de deux pattes après avoir été pris dans un piège peut de nouveau se déplacer grâce à une prothèse conçue sur mesure par des scientifiques de l’université Aydin d'Istanbul, enTurquie.

    09 Avril 2018
  • Biodiversité : le Kilimandjaro dévoile ses secrets

    Faune sauvageServals, antilopes, léopards, singes… Des chercheurs allemands ont placé des caméras un peu partout sur le Kilimandjaro pendant deux semaines afin d’étudier les animaux qui s’y trouvent.

    22 Août 2019
  • Inde : des drones et des éléphants pour retrouver un léopard en fuite

    Faune sauvageDes drones, des éléphants et une centaine de gardes forestiers sont mobilisés dans l'est de l'Inde pour retrouver un léopard qui s'est échappé d'un parc animalier, ont annoncé vendredi les autorités.

    05 Janvier 2019
  • Un lièvre de Patagonie découvert dans l’Oise

    Faune sauvageUn lièvre de Patagonie a été capturé par les services de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans une zone industrielle du Val-d’Oise. Probablement échappé de chez un particulier, il a été remis au zoo de Vincennes.

    13 Juin 2016
  • La girafe, cet animal énigmatique et menacé

    Faune sauvageLa girafe, considérée comme 'vulnérable' par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), a perdu 40% de sa population entre 1985 et 2015. Il n’en resterait que 98.000 individus. Voici quelques faits étranges ou cocasses concernant l'une des icônes de l'Afrique, et plus grand animal terrestre au monde.

    16 Août 2019
  • Un zoo anglais organise un jeu de tir à la corde avec des lions

    Faune sauvageLe zoo de Dartmoor a beaucoup fait parler de lui suite à la mise en place d’une activité payante consistant à affronter un lion ou un tigre dans un jeu de tir à la corde. Animaux-Online a recueilli l’avis du zoo de Thoiry sur cette activité qui scandalise le monde de la protection animale.

    04 Mars 2019
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015
  • Des chiens « ratons laveurs » qui terrorisent l’Angleterre ?

    Faune sauvageDeux chiens viverrins, « raccoon dogs » en anglais, ont récemment secoué les habitants de Clarborough (Angleterre) par leur agressivité après s’être enfuis de leur enclos. Zoom sur cette espèce peu connue et pourtant bien présente en Europe.

    04 Juin 2019
  • Le retour fragile du lynx ibérique

    Faune sauvageEn Andalousie, les équipes du centre La Olivilla sont dévouées à la préservation de ce félidé sauvage dont la population était réduite à 90 individus il y a une dizaine d’années. Le photographe Laurent Geslin a suivi le travail des biologistes et «piégé» le bel animal…

    04 Novembre 2017
  • Des noms pour les oursons !

    Faune sauvageA l'issue d'un vote sur Internet, les quatre oursons nés dans les Pyrénées en 2014 et 2015 ont été baptisés.

    11 Octobre 2016
  • Délocalisation de girafes rares dans le sud-ouest nigérien

    Faune sauvageDes girafes d'une espèce rare vont être déplacées de 600 km, de la région de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où elles sont une attraction touristique, vers la réserve de Gadabédji, ont annoncé mercredi les autorités.

    27 Novembre 2018
  • Réchauffement du climat : les animaux plus touchés qu'on ne le pensait

    Faune sauvageLes conséquences du dérèglement du climat sont encore plus inquiétantes que ce que les scientifiques ont envisagé jusqu’à présent, particulièrement pour les primates et les éléphants.

    15 Février 2017
  • Simba et Lula évacués du zoo de Mossoul

    Faune sauvageSecourus en février par L’ONG Four Paws, le lion Simba et l’ours Lula, les deux derniers pensionnaires du zoo de Mossoul, ville dévastée par les combats, ont pu être évacués vers la Jordanie.

    12 Avril 2017
  • Le caracal, un chat fantôme

    Faune sauvageFélin méconnu, le caracal, ou lynx du désert, est un grand chat aux moeurs discrètes. Sa situation est atypique : alors qu’il est en danger de disparition en Asie, en Afrique australe, sa patrie de prédilection, il est classé comme nuisible.

    30 Août 2018
  • Le castor est de retour en Ile-de-France

    Faune sauvageLe rongeur aquatique, qui avait quasiment disparu en France au début du XXe siècle, poursuit sa reconquête du territoire: d’après les observations de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), une famille de castors d’Europe pourrait être identifiée fin août en Ile-de-France.

    29 Mai 2017
  • [VIDEO] Les ourses Claverina et Sorita s’apprêtent à hiverner

    Faune sauvageDepuis leur lâcher dans les Pyrénées en octobre, les deux ourses slovènes ont parcouru près de 530 kilomètres chacune. Elles sont en pleine forme et même plus jeunes qu’on ne le pensait. La preuve en images.

    19 Décembre 2018
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Faune sauvageFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie, le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    11 Mai 2017
  • Un singe magot en ville mis à l'abri !

    Faune sauvageBob divaguait seul dans les rues de Sevran (93). Les autorités ont contacté la Fondation 30 Millions d’Amis pour prendre en charge ce singe magot de moins d’un an. Cette espèce protégée est très largement victime du trafic illégal. Le petit primate a été transféré aux Pays-Bas dans un centre pour faune sauvage.

    01 Juin 2015