Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Des photos pour défendre la vie sauvage avec humour

  • 2374 vues

  • Des photos pour défendre la vie sauvage avec humourPhoto : Angela Bohlke
  • Faune sauvage

    Le Comedy Wildlife Photography Awards a récompensé les photos les plus drôles d’animaux de l’année 2016. Le but de ce concours ? Sensibiliser le grand public à la préservation de la vie sauvage en jouant la carte de l’humour.  

    « Décalé, optimiste et si possible sans prétention » : le Comedy Wildlife Photography est décrit selon les mots de ses organisateurs comme un concours photo décalé et engagé. Le 9 novembre 2016, 16 photographies d’animaux sauvages ont été primées sur près de 2 200 candidatures reçues. Un félin en arrêt devant un panneau de limitation de vitesse, un ours avec des ailes, des zèbres qui font la grimace… les clichés sélectionnés mettent à l’honneur la faune sauvage aux quatre coin du monde, dans des situations surprenantes, caucasses et drôles pour l’œil humain.

    La photo gagnante de l’édition 2016 est celle d’Angela Bohlke montrant un renard, la tête plongée dans la neige. L’auteur a expliqué avoir pris ce cliché au parc national de Yellowstone aux Etats-Unis alors que le renard était en train de chasser un rongeur. Si l’image est drôle, elle correspond à un comportement naturel de la chasse chez le renard. On dit qu’il « mulotte »


    Photo Instagram D'angela Bohlke montrant le renard qui "mulotte"

    Mettre fin à l’exploitation des animaux en captivité »

     

    Le CWPA a été créé en 2015 par deux photographes professionnels, Paul Joynson-Hicks et Tom Sullam. Leur but est de sensibiliser le grand public à la préservation de la vie sauvage. « Je ne pense pas que ce soient les images drôles en elles-mêmes qui aident à promouvoir la préservation » détaille Paul Joynson-Hicks sur son site. « C’est le fait que jusqu’à présent, nous avons eu 810 000 personnes qui ont visité notre site internet et grâce à cela, ils peuvent être au courant qu’un problème de préservation de la vie sauvage existe. »

    Pour mener à bien cette action de sensibilisation, le CWPA travaille avec l’association britannique Born Free Foundation dont le but est de mettre fin à « l’exploitation des animaux en captivité, de supprimer peu à peu fin l’existence des zoos et de garder la vie sauvage à l’état sauvage ».  Pour soutenir cette action, les photos sélectionnées pour le prix sont disponibles à la vente dans la partie boutique du CWPA (entre 5 euros et  70 euros selon la taille), et les fonds récoltés sont reversés à la fondation.

    Pour participer à ce concours, nul besoin d’être un photographe professionnel. Seuls impératifs, envoyer une photo dont on est l’auteur et dont on possède les copyrights, prise au cours des 99 dernières années. Le cliché peut donc avoir déjà été publié mais il ne peut pas avoir déjà remporté de prix. Mention importante, « aucun animal ne doit avoir été dérangé, traumatisé, harcelé ou bien sûr blessé pour prendre la photo ».

    A la clé, le gagnant remporte un trophée fabriqué à la main, un safari photo dans le parc Maasai Mara au Kenya et un appareil photo Nikon D810. Les inscriptions pour la session 2017 ouvriront à partir du 1er juin. 

    Retrouvez toutes les photos gagnantes de l'édition 2016 ici


    Autres articles à lire

  • Un lièvre de Patagonie découvert dans l’Oise

    13/06/2016

    Un lièvre de Patagonie a été capturé par les services de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans une zone industrielle du Val-d’Oise. Probablement échappé de chez un particulier, il a été remis au zoo de Vincennes.

    Faune sauvage
  • Observez les phoques moines grâce à Youtube

    18/07/2017

    Cette espèce très menacée et difficile à observer, est désormais placée sous la surveillance de caméras installées sur une plage d’Hawaï. Ce dispositif, relayé sur Youtube, permet à la fois de contribuer à la protection de l’animal et de découvrir ces mammifères.

    Faune sauvage
  • Vienne : des singes dans la vallée

    27/10/2015

    Dans la Vienne, les noms des grandes primatologues se rappellent à notre esprit dès les premiers pas accomplis, à la rencontre des 400 primates du parc de la Vallée des singes. Diane Fossey qui a vécu au Rwanda avec les gorilles des montagnes. Claudine André qui a fondé Lola ya bonobo en République démocratique du Congo, ou encore l’Anglaise Jane Goodall qui agit pour la protection des chimpanzés en Afrique.

    Faune sauvage
  • Zoo de Beauval : un bébé panda attendu début août

    27/07/2017

    Huan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, est en gestation. Il s’agit d’une première en France pour un panda géant. Une bonne nouvelle de plus pour l’espèce qui, grâce aux programmes de conservation, est moins menacée.

    Faune sauvage
  • Une exposition généreuse et engagée pour sauver les éléphants

    28/06/2017

    La ville de Chambéry, très attachée au pachyderme, accueille du 27 juin au 3 septembre une exposition « éléphantesque », en partenariat avec le WWF : découverte, art, sensibilisation et récolte de fonds sont au cœur de cette manifestation.

    Faune sauvage
  • Chanee, 'Monsieur gibbon'

    22/09/2016

    L’ONG qu’il a créée est devenue le plus grand projet au monde de sauvegarde des gibbons. Aurélien Brulé, dit Chanee, fondateur de Kalaweit (« gibbon » en indonésien), se passionne depuis l’adolescence pour ces primates menacés. En 18 ans, cet Indonésien d’adoption a réussi à sauver de nombreux animaux mais aussi à faire avancer les mentalités. A l’occasion de son passage en France, nous l’avons rencontré.

    Faune sauvage
  • Fritz, l’ourson de Berlin, n’a pas survécu

    08/03/2017

    Le jeune ours polaire né il y a quatre mois dans le Tierpark de Berlin a succombé à une hépatite, a annoncé le zoo avec tristesse.

    Faune sauvage
  • Les animaux sauvages des villes

    24/12/2015

    Des renards qui déambulent place de la République à Paris, des sangliers dans les rues de Berlin, des vols de perruches au-dessus de Bruxelles… Eh oui, les animaux qui vivent dans nos villes ne sont pas toujours domestiques !

    Faune sauvage