Un premier diplôme en France pour le droit des animaux


  • Un premier diplôme en France pour le droit des animauxPhoto : SutterStock
  • Protection/ Droit

    Alors que le code civil a fait évoluer le statut juridique de l’animal, l’université de Limoges a créé le premier diplôme universitaire consacré à la question complexe et méconnue du droit animal. Une initiative soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.

    Le statut juridique de l’animal évolue, mais le droit le concernant reste complexe et original. Alors que depuis le 16 février 2015 les animaux sont considérés par le Code civil comme des êtres vivants doués de sensibilité, et non plus comme des meubles, un premier diplôme universitaire (DU) entièrement consacré au droit animalier a été créé par l'université de Limoges. Cette initiative est portée par Jean-Pierre Marguénaud, considéré comme le père du droit animalier en France, et Lucille Boisseau-Sowinski, maître de conférence en droit privé et spécialiste du bien-être animal. Le diplôme est soutenu financièrement par la Fondation 30 Millions dAmis qui a fait de l’évolution du statut juridique de l’animal l’un de ses principaux combats.

    « Pour la Fondation, il s’agit d’un enjeu majeur car c’est par le savoir juridique que l’on va faire avancer la cause animale. Il est de notre devoir de faire progresser le droit des animaux et de favoriser la transmission de cette expertise », a commenté Jean-François Legueulle, délégué général de la Fondation 30 Millions d’Amis, à propos de cette nouvelle formation universitaire.

    Du droit mais aussi de la philosophie et de l’anthropologie

    La première session a débuté le 5 septembre 2016, sur le campus de Brive-la -Gaillarde, une antenne de l’Université de Limoges. En 9 jours et 54 heures de cours, la formation a pour objectif d’enseigner les connaissances juridiques de base en droit animalier, en France mais aussi en Europe et à l’international, tout en adoptant une approche transversale mêlant aussi bien des questions philosophiques qu’anthropologiques. « On aborde la question de la protection des animaux et d’autres problématiques comme la protection contre les animaux dangereux », souligne Lucille Boisseau-Sowinski.

    Sur les 83 candidatures reçues, 29 personnes ont été sélectionnées pour suivre ce premier DU. Lucille Boisseau-Sowinski a veillé à ce que la promotion soit hétérogène afin de stimuler les échanges. Ce diplôme s’adresse aux étudiants en formation, aux professionnels du monde judicaire et aux personnes travaillant avec les animaux comme des bénévoles d’associations par exemple. Des avocats, des étudiants en master de droit, en sciences politiques ou en éthologie, des professeurs du secondaire ou bien encore des attachés territoriaux et un comportementaliste en droit canin ont fait partie des premiers effectifs.

    Une meilleure formation pour les juges et les vétérinaires

    « L’objectif est d’offrir une formation complémentaire, soit à des gens déjà en activité, soit à des personnes ayant un parcours d’études bien avancé », précise Lucille Boisseau-Sowinski. « Il n’y a pas encore assez de débouchés professionnels en droit animalier qui justifierait la création d’un master à part entière sur ce sujet. » Pourtant la demande est forte. Face à un grand nombre de candidatures, l’université de Limoges a décidé d’ouvrir une session exceptionnelle en janvier 2017. Jusqu’à présent en France, seule la faculté de Strasbourg délivrait des cours de droit animal, mais au sein d’un master général en « éthique et société ».

    A partir de septembre 2017, le diplôme de l’université de Limoges espère nouer des liens avec l’école de la magistrature pour donner aux juges une meilleure connaissance du droit animalier, mais aussi avec les écoles vétérinaires pour renforcer leurs formations sur le bien-être et la protection des animaux. En attendant, un premier prix, baptisé prix Jules-Michelet, récompensera en mars 2017 la meilleure proposition d’amendement dans le domaine du droit animalier rédigée par un étudiant du diplôme.

     

     

     


    Autres articles à lire

  • La Garantie de conformité s’applique aux troubles du comportement

    ProtectionA l’occasion d’une plainte d’un acheteur à propos du comportement du chien qacquis auprès d’une éleveuse, le Tribunal d’instance de Musset a eu l’occasion de prononcer, dans une décision du 23 mars 2018 (RG n°11 17-000046), la résolution de la vente d’un chien sur la base de la garantie de conformité appliquée aux troubles du comportement.

    24 Avril 2018
  • La Floride autorise l'assistance à animal en danger

    ProtectionEn Floride, les citoyens peuvent désormais légalement briser la vitre d’une voiture pour secourir un animal enfermé à l'intérieur, en pleine chaleur. Une mesure quasi inédite aux États-Unis, où deux États seulement ont déjà adopté cette législation.

    18 Mars 2016
  • Maltraitance : les limites à l’interdiction de détention d’un animal

    ProtectionLes peines pour maltraitance animale peuvent être assorties d’une interdiction, parfois à vie, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour lutter contre les atteintes faites aux animaux, elle comporte, en l’état, des limites dans son application.

    07 Juin 2018
  • Un conseil du bien-être animal créé à Bruxelles

    ProtectionLa Belgique confirme son avance en matière de protection animale avec la création lundi 19 décembre d’un conseil du bien-être animal à Bruxelles, capitale européenne.

    21 Décembre 2016
  • « La condition animale est devenue un véritable enjeu de société »

    ProtectionLa présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis nous explique toute l’importance de la création du Code de l’Animal, étape majeure dans le grand mouvement actuel en faveur du droit animalier.

    05 Avril 2018
  • Parti animaliste : débuts jugés 'prometteurs' aux législatives

    ProtectionAu lendemain du premier tour des élections législatives, le parti animaliste obtient un peu plus de 1 % des suffrages au niveau national et réalise son meilleur score en Corse.

    12 Juin 2017
  • Un Code de l'animal voit le jour en France grâce à 30 Millions d'Amis

    ProtectionÉdité par la Fondation 30 Millions d’Amis, ce Code rassemble les articles de lois défendant les droits des animaux et constitue une nouvelle étape d’envergure après l’évolution historique du Code civil en 2015, reconnaissant les animaux comme des êtres sensibles.

    26 Mars 2018
  • Sensibilisation des enfants aux animaux : le rôle de l’école

    ProtectionIntellectuels, associations et entreprises proposent de faire entrer un enseignement éthique et pratique sur les animaux dans les écoles.

    23 Février 2017
  • Quels papiers doit-on fournir en cas de donation entre particuliers ?

    ProtectionMême si l’actuel propriétaire de l’animal est content de vous trouver parce qu’il ne peut plus s’occuper de son compagnon, et même si ce dernier n’a aucune valeur marchande, il y a un minimum de papiers à établir entre vous afin d'éviter tout litige ultérieur.

    23 Décembre 2015
  • Une image choc pour lutter contre la captivité des cétacés

    ProtectionL’association C’est Assez! organise une campagne d’affichage dans le métro parisien, du 2 au 8 mai, pour sensibiliser le grand public à la souffrance et à la mortalité auxquelles sont confrontés les orques et les dauphins en captivité dans les parcs d’attraction.

    02 Mai 2017
  • La journée pour le droit des animaux : c’est ce samedi

    ProtectionLa journée internationale du droit des animaux est célébrée le 10 décembre de chaque année. A cette occasion de nombreuses associations appellent à manifester en silence sur des lieux où des animaux ont été maltraités, torturés ou tués.

    09 Décembre 2016
  • Décès d'une orque à Marineland : une plainte déclarée irrecevable

    ProtectionLa plainte déposée par Sea Shepherd suite au décès d’une orque dans le parc Marineland, en 2015, a été jugée irrecevable par le tribunal, à cause d’un problème de procédure. L’ONG assure poursuivre le combat.

    09 Novembre 2017
  • Le chien n'est pas un bien de consommation remplaçable

    ProtectionDécidément, les animaux restent au centre des débats juridiques et la décision de la Cour de cassation du 9 décembre 2015 (dont la publication confirme l’importance) a confirmé que le chien, animal de compagnie, n’est pas susceptible de remplacement au sens de l’article L. 211-9 du Code de la consommation. Cette décision a été abondamment commentée.

    10 Mars 2016
  • Une loi pour abolir la chasse à courre pourrait voir le jour

    ProtectionDes députés de différentes couleurs politiques soutiennent une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre, pratique à laquelle plus de 80% des Français seraient opposés.

    07 Février 2018
  • Disparition : Tom Regan, théoricien du droit des animaux

    ProtectionLe philosophe américain, auteur d’un ouvrage fondateur pour la pensée moderne sur la condition animale, est décédé à l’âge de 78 ans. Il laisse en héritage la notion de droits moraux et de respect des animaux, comme l’explique son traducteur en français, Enrique Utria.

    21 Février 2017
  • Code du bien-être animal : 7 mesures phares adoptées en Belgique

    ProtectionLe gouvernement wallon met à jour son Code du bien-être animal, proposant de grandes avancées découlant de la reconnaissance du caractère sensible de l’animal.

    14 Mai 2018
  • Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animaux

    ProtectionCoprésidente du parti animiste, cette diplômée en sciences agronomiques et techniques entend, avec les siens, mettre la cause animale au cœur du débat politique. En attendant de faire élire ses candidats aux législatives…

    02 Décembre 2016
  • Une pétition contre l'euthanasie d'un animal en bonne santé

    ProtectionEn France, tout propriétaire d'un animal de compagnie peut le faire euthanasier sans motif exigé. Aucune loi ne l'interdit. C'est ainsi que, parfois, un chien ou chat en bonne santé peut être amené chez un vétérinaire si sa famille n’en veut plus, et être endormi définitivement. Une pratique qui va pourtant à l’encontre des valeurs de nombreux vétérinaires…

    20 Avril 2016
  • Peut-on faire de son animal son héritier ?

    ProtectionDécédée à l’âge de 95 ans, Jeanne Augier, la célèbre propriétaire du Negresco, à Nice, avait prévu de léguer une partie de sa fortune aux animaux dont elle a toujours été une grande amoureuse. Une partie seulement car le droit français ne permet pas toujours de faire de son animal son unique héritier.

    09 Janvier 2019
  • Un syndic d'immeuble peut-il m'interdire de posséder un animal ?

    ProtectionUn règlement de copropriété ne peut, en aucun cas, interdire de posséder, dans son appartement ou sa maison, un animal domestique familier et non dangereux. C’est la loi.

    03 Janvier 2016