Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animaux


  • Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animauxPhoto : DR
  • Protection/ Droit

    Coprésidente du parti animaliste, cette diplômée en sciences agronomiques et techniques  entend, avec les siens, mettre la cause animale au cœur du débat politique. En attendant de faire élire ses candidats aux législatives…

    Animaux-Online : Créer un parti animaliste en France, est-ce le bon moment ?

    Oui, car les Français sont de plus en plus sensibles aux maltraitances animales, et ils acceptent de moins en moins l’immobilisme de nos dirigeants. Or, pour les rares partis qui abordent la question animale, celle-ci se retrouve diluée parmi diverses  thématiques. Quant aux grands partis traditionnels, cette question est juste inexistante.

    La cause animale vaut-elle à elle seule l’engagement d’un parti politique ?

    Sans aucun doute car, pour une majorité de Français, il n’est plus acceptable aujourd’hui d’infliger aux animaux le sort qu’ils subissent au quotidien. Si le travail des associations est remarquable et essentiel, elles se heurtent à l’immobilisme des élus qui se sont succédé.

    Il existe des partis animalistes dans d’autres pays européens. Un parti animaliste européen va-t-il en naître ?

    Le Parti animaliste s’inscrit dans le mouvement international de politisation de la question animale qui compte plusieurs partis politiques dédiés à celle-ci. Ils travaillent ainsi de concert. La question d’un parti européen est en cours de réflexion.

    Quels sont les principaux thèmes de votre programme ?

    Parmi les mesures phares que nous proposons, il y a la volonté de voir adosser à la constitution française une charte de protection animale qui reconnaît le caractère sensible des animaux et leur intérêt à ne pas souffrir. Nous voulons la création d’un ministère de la protection animale. Celle-ci ne doit plus dépendre du ministère de l’Agriculture comme aujourd’hui car il y a conflit d’intérêts. On le voit avec ce qui se passe dans les abattoirs. Nous voulons l’abolition de la corrida et des combats de coqs, renforcer la protection des sanctuaires marins et leur extension, abolir le piégeage et les pratiques de chasse de loisir, interdire les animaux dans les cirques, créer une agence nationale des méthodes non-animales pour accompagner la transition de la recherche expérimentale sur animaux vers des méthodes n’utilisant pas d’animaux. On demande aussi l’interdiction d’abattre les animaux sans insensibilisation préalable, la fin des mutilations… Ce n’est qu’une partie du programme que vous pouvez découvrir sur notre site*.

    Présenterez-vous un candidat du parti animaliste aux élections présidentielles ?

    Non, cela n’est pas envisagé. Mais nous présenterons des candidats aux législatives. Après 15 jours d’existence, notre parti a déjà accueilli plus de 300 adhérents qui seront pour certains des candidats potentiels.

    Les partis politiques qui présentent des candidats aux présidentielles s’inspirent-ils de votre programme ?

    Oui. A peine élu à la primaire de la droite et du centre, François Fillon a repris par exemple, dans ses propositions, certains éléments de notre programme comme faciliter l’admission des animaux de compagnie dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou dans les foyers d’hébergements d’urgence et les centres d’hébergement et de réinsertion sociale, ou encore la problématique de l’alternative à l’expérimentation animale. Ce qui est certain, c’est que notre parti permettra d’identifier un électorat français pour lequel la question animale est fondamentale et prioritaire. Cela devrait inciter les autres partis (et cela commence déjà) à s’emparer de la problématique et à s’y investir davantage.


    Autres articles à lire

  • Les Landes veulent-elles la mort de tous les macaques de Java ?

    ProtectionAlors que 163 macaques de Java du zoo de Labennes ont été euthanasiés parce que porteurs du virus de l’herpès B, la préfecture des Landes s’obstine à vouloir tuer les deux survivants de la Pinède des Singes. Et cela malgré les efforts déployés par les associations de protection animale pour leur trouver un refuge… Aujourd’hui, la menace de l’euthanasie pourrait peser sur tous les macaques de Java de France. A qui profite donc le crime ?

    20 Juin 2017
  • Vente de chiots aux enchères : le député Loïc Dombreval indigné

    ProtectionA l’annonce de la vente aux enchères de quelque 300 chiots en Mayenne, suite à la faillite d’un élevage, le monde de la protection animale est révolté. Après la demande d’interdiction de la vente par de la Fondation 30 Millions d’amis, c’est le monde politique qui s’indigne de la marchandisation d’animaux de compagnie.

    04 Avril 2019
  • Les avocats au chevet de l’animal

    ProtectionMaître Desvallon, avocate au Barreau de Paris, a créé un groupe réunissant vingt avocats du Barreau de Paris pour travailler à la création d’un statut juridique propre à l’animal, inexistant aujourd’hui.

    24 Novembre 2017
  • Berlin : un permis pour adopter un chien

    ProtectionPasser le permis avant d'adopter un chien, c'est l'idée d'une nouvelle législation qui sera appliquée à Berlin courant 2016. Les futurs propriétaires devront désormais passer des épreuves avant d'obtenir ce certificat les autorisant à recueillir un chien. Une mesure qui est loin de faire l'unanimité…

    26 Mai 2016
  • La journée pour le droit des animaux : c’est ce samedi

    ProtectionLa journée internationale du droit des animaux est célébrée le 10 décembre de chaque année. A cette occasion de nombreuses associations appellent à manifester en silence sur des lieux où des animaux ont été maltraités, torturés ou tués.

    09 Décembre 2016
  • La Suisse veut limiter la souffrance du homard

    ProtectionLa Suisse étudie un texte de loi visant à mieux traiter le homard en interdisant de plonger le crustacé vivant dans de l’eau bouillante.

    04 Janvier 2017
  • La Chine, nouvel eldorado pour les spectacles d’orques ?

    ProtectionEn Europe et aux Etats-Unis, les parcs SeaWorld tentent de se conformer aux attentes d’un public de plus en plus sensibilisé, en s’engageant à ne plus élever d’orques en captivité. En Asie, la société veut se développer en Chine, où les parcs aquatiques ont, malheureusement, le vent en poupe.

    28 Mars 2017
  • Un Code de l'animal voit le jour en France grâce à 30 Millions d'Amis

    ProtectionÉdité par la Fondation 30 Millions d’Amis, ce Code rassemble les articles de lois défendant les droits des animaux et constitue une nouvelle étape d’envergure après l’évolution historique du Code civil en 2015, reconnaissant les animaux comme des êtres sensibles.

    26 Mars 2018
  • Une loi pour abolir la chasse à courre pourrait voir le jour

    ProtectionDes députés de différentes couleurs politiques soutiennent une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre, pratique à laquelle plus de 80% des Français seraient opposés.

    07 Février 2018
  • « La condition animale est devenue un véritable enjeu de société »

    ProtectionLa présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis nous explique toute l’importance de la création du Code de l’Animal, étape majeure dans le grand mouvement actuel en faveur du droit animalier.

    05 Avril 2018
  • Un manifeste pour exhorter les politiques à s’engager pour les animaux

    ProtectionDans la perspective des échéances électorales de 2017, 26 organisations de protection animale se sont rassemblées au sein du Collectif AnimalPolitique, mutualisant ainsi et de manière totalement inédite dans leur histoire, leurs expertises et leurs expériences. L’objectif est clair: contribuer, à travers 30 propositions concrètes, réalistes et immédiatement applicables, à imposer la question animale au cœur des préoccupations des politiques français.

    23 Novembre 2016
  • La Floride autorise l'assistance à animal en danger

    ProtectionEn Floride, les citoyens peuvent désormais légalement briser la vitre d’une voiture pour secourir un animal enfermé à l'intérieur, en pleine chaleur. Une mesure quasi inédite aux États-Unis, où deux États seulement ont déjà adopté cette législation.

    18 Mars 2016
  • La liste positive d’une passionnée

    ProtectionA peine diplômée en droit animalier*, Célia Fontaine a reçu le prix Jules-Michelet de la Fondation 30 Millions d’Amis pour sa proposition de loi d’une Liste positive des mammifères exotiques détenus par les particuliers.

    25 Avril 2018
  • Pour la création d’un secrétariat d’Etat à la condition animale !

    ProtectionDans un manifeste publié par Le Monde, plusieurs personnalités – dont Boris Cyrulnik et Matthieu Ricard – plaident pour que l’animal obtienne une meilleure place dans notre société.

    18 Octobre 2016
  • Un syndic d'immeuble peut-il m'interdire de posséder un animal ?

    ProtectionUn règlement de copropriété ne peut, en aucun cas, interdire de posséder, dans son appartement ou sa maison, un animal domestique familier et non dangereux. C’est la loi.

    03 Janvier 2016
  • Maltraitance : les limites à l’interdiction de détention d’un animal

    ProtectionLes peines pour maltraitance animale peuvent être assorties d’une interdiction, parfois à vie, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour lutter contre les atteintes faites aux animaux, elle comporte, en l’état, des limites dans son application.

    07 Juin 2018
  • Le chien n'est pas un bien de consommation remplaçable

    ProtectionDécidément, les animaux restent au centre des débats juridiques et la décision de la Cour de cassation du 9 décembre 2015 (dont la publication confirme l’importance) a confirmé que le chien, animal de compagnie, n’est pas susceptible de remplacement au sens de l’article L. 211-9 du Code de la consommation. Cette décision a été abondamment commentée.

    10 Mars 2016
  • Une pétition contre l'euthanasie d'un animal en bonne santé

    ProtectionEn France, tout propriétaire d'un animal de compagnie peut le faire euthanasier sans motif exigé. Aucune loi ne l'interdit. C'est ainsi que, parfois, un chien ou chat en bonne santé peut être amené chez un vétérinaire si sa famille n’en veut plus, et être endormi définitivement. Une pratique qui va pourtant à l’encontre des valeurs de nombreux vétérinaires…

    20 Avril 2016
  • Parti animaliste : débuts jugés 'prometteurs' aux législatives

    ProtectionAu lendemain du premier tour des élections législatives, le parti animaliste obtient un peu plus de 1 % des suffrages au niveau national et réalise son meilleur score en Corse.

    12 Juin 2017
  • Un premier diplôme en France pour le droit des animaux

    ProtectionAlors que le code civil a fait évoluer le statut juridique de l’animal, l’université de Limoges a créé le premier diplôme universitaire consacré à la question complexe et méconnue du droit animal. Une initiative soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.

    07 Décembre 2016