Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Que faire de son corps après sa mort?

  • 2008 vues

  • Que faire de son corps après sa mort?Photo : Arnaud Beinat
  • Conseils

    Avec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    Lorsque son animal disparaît, la gestion de son corps est plus aisée lorsqu’on habite une maison avec un jardin plutôt qu’un appartement dans une grande ville. Pour autant, tout n’est pas permis…
    L’enterrement chez soi
    Enterrer le corps de son ami chien, chat ou même hamster dans son jardin est la première idée qui vient à l’esprit quand on possède un bout de terrain. C’est théoriquement possible, mais uniquement pour un animal de moins de 40 kilos et à condition d’enfouir le corps à un mètre de profondeur au minimum, en veillant à placer le corps entre deux couches de chaux vive et à distance d’au moins 35 mètres de toute habitation et de tout point d’eau.
    Beaucoup de propriétaires qui optent pour un enterrement chez eux marquent l’endroit en plantant un arbre, un arbuste ou des fleurs, comme pour la sépulture d’un proche humain…


    L’incinération
    L’incinération est une alternative de plus en plus souvent retenue. Elle est soit collective – plusieurs animaux étant incinérés simultanément – soit individuelle, éventuellement à l’occasion d’une cérémonie si tel est le souhait des propriétaires. Quand elle est individuelle, les propriétaires peuvent récupérer les cendres de leur animal et les rapporter dans une urne pour les conserver ou les répandre où ils le souhaitent (un jardin, une plante, un lieu de promenade, ou même un carré dédié à cet effet dans les cimetières animaliers). En cas d’incinération collective, les cendres peuvent être jetées en mer.
    Si votre petit compagnon est décédé chez le vétérinaire, c’est ce dernier qui se charge de faire enlever sa dépouille par un service spécialisé. Si la mort s’est produite chez vous, c’est à vous de faire la démarche. Mais quelle que soit l’option choisie, il y a un coût, entre 60 et 150 euros selon le poids de l’animal et la formule retenue.


    Le cimetière
    Plus répandu depuis quelques années, l’enterrement dans un cimetière permet de déposer soit le cercueil, soit l’urne contenant les cendres. Cela ne peut se pratiquer que dans un cimetière animalier (comme celui d’Asnières-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine). Les services de pompes funèbres s’occupent de tout (coût de 100 à 600 euros pour l’inhumation et le cercueil, auxquels il faut ajouter des frais de concession annuels).


    Le cimetière virtuel
    Pour ceux qui n’ont pas une telle somme, des cimetières animaliers virtuels et gratuits proposent de rendre hommage à son animal en y mettant sa photo et un message. (amonami.30millionsdamis.fr ou encore ­lecimetiere-animalier.net)


    La taxidermie
    Dernière solution enfin, de loin la plus coûteuse, c’est la naturalisation par un taxidermiste qui se charge de redonner l’apparence du vivant à la dépouille de votre animal grâce à un rembourrage par des matériaux spéciaux. Le coût peut aller jusqu’à plusieurs centaines voire milliers d’euros. Et il faut pouvoir regarder l’animal disparu qui, lui, vous contemple comme s’il était en vie…


    Autres articles à lire

  • 5 gestes qui rendent mon chien heureux

    04/11/2015

    Parfois, il ne faut pas grand chose pour rendre la vie joyeuse à son animal. Animaux-online vous livre cinq recettes, gestes ou petites attentions à réserver à votre chien pour le rendre tout simplement heu-reux…

    Conseils
  • Peut-il me transmettre ses maladies ?

    02/12/2015

    Des maladies transmissibles à l’homme, il peut en contracter toute l’année. Mais le risque est encore accru en vacances, en raison de nouvelles activités et d’une vigilance en berne. C’est donc au retour des congés ou après que le diagnostic risque de tomber !

    Conseils
  • Chiot : comment l’aider à trouver sa place dans son nouveau foyer ?

    14/04/2017

    Dans son livre « Bien éduquer son chien », la vétérinaire et éducatrice-comportementaliste Michèle Jeanmart, partage ses méthodes d’éducation positive et nous apprend notamment à établir une relation de confiance réciproque avec notre animal, dès son plus jeune âge.

    Conseils
  • Les bobos du bord mer

    05/12/2015

    Trop chaud, trop sec, trop irritant… En été, ce n’est pas parce que la météo va, que tout va ! Et le bord de mer, avec son sable chaud et ses rochers, recèle quelques surprises. Voici 7 situations problématiques et 7 conseils pour préserver votre chien.

    Conseils
  • 10 questions à se poser avant le départ en vacances

    30/05/2016

    Les meilleurs départs en vacances avec nos animaux sont ceux que l’on improvise pas. Voici les points à respecter pour des vacances tranquilles. Suivez le guide…

    Conseils
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    17/08/2015

    Vous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    Conseils
  • Etre famille d'accueil pour un chien

    21/12/2015

    Plutôt que d’avoir un chien bien à eux, certains font le choix de devenir «famille d’accueil», soit pour aider un futur chien d’aveugle ou d’assistance à être bien dans ses pattes, soit pour donner une seconde chance à un animal abandonné.

    Conseils
  • Gare aux cancers génitaux !

    09/02/2016

    Tout comme chez l’homme, les cancers sont fréquents chez nos animaux de compagnie. Une prise en charge précoce est alors le meilleur gage de guérison et/ou de survie assure Animaux-online.

    Conseils