Les soigner autrement


  • Les soigner autrementPhoto : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    L’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie, vous connaissez – et vous avez sans doute vous-même déjà testé. Mais savez-vous que ces approches peuvent également faire des miracles sur nos animaux? Depuis quelques années, les pratiques vétérinaires alternatives et naturelles suscitent un engouement grandissant.

    Un des «habitués» du docteur Anne Bardavid vient de quitter le cabinet. «C’est un de mes plus anciens patients», sourit la vétérinaire en pensant à ce jack russell qui, du haut de ses 18 ans, se porte comme un charme. «Après le décès de son premier maître, je l’avais soigné pour une boiterie, raconte la praticienne qui, dès son installation il y a dix ans, a pris le parti d’utiliser essentiellement des médecines douces et naturelles. Dorénavant, il vient régulièrement pour des séances d’ostéopathie et cela lui fait du bien pour tout le reste. Son maître me dit: “Il a l’air d’être tellement mieux ­dans sa tête”.»
    Dans son cabinet du 12e arrondissement de Paris, Anne Bardavid associe ostéopathie, acupuncture, homéopathie et phytothérapie. Et elle a une conviction: «Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas expliquer un phénomène qu’il n’est pas réel. J’ai vu trop de guérisons pour en douter.»
    Depuis quelques années, l’engouement pour les médecines parallèles a gagné les propriétaires de nos compagnons à quatre pattes. «Le cheminement est assez simple, constate Nathalie Lajonc, herbaliste, formatrice et auteure de l’ouvrage Mon chien, je le soigne au naturel (éditions de Vecchi). Avec les scandales alimentaires et sanitaires comme celui du Mediator, les gens ont eu peur et ont eu envie de plus de naturel. Une fois qu’ils ont testé pour eux et qu’ils ont vu l’efficacité, ils se sont dits que leurs compagnons aussi pourraient en profiter.» De la phytothérapie à l’aromathérapie en passant par le shiatsu, beaucoup de techniques thérapeutiques humaines peuvent en effet être transposées à l’animal – avec les précautions qui s’imposent. «Pour ce qui est de l’ostéopathie ou de l’acupuncture, nous sommes bipèdes, et les animaux quadrupèdes, donc les tracés de méridiens ne sont pas les mêmes et les points d’acupuncture varient quelque peu selon les espèces, indique le docteur Françoise Heitz, auteure de Soins naturels pour le chien (éditions Ulmer). Quant aux plantes, il faut aussi doser les traitements en fonction du poids de l’animal et vérifier que les végétaux en question ne sont pas toxiques pour eux.»

    Animal global

    Comme pour l’humain, ces techniques présentent l’avantage de prendre en compte l’animal dans sa globalité, de ne pas se focaliser uniquement sur le symptôme à soigner mais de faire en sorte de réinstaurer un bien-être général. Des approches particulièrement intéressantes pour les animaux vieillissants et touchés par des maladies chroniques, comme l’arthrose. Mais pas seulement. «Problèmes de peau, de rein, de cœur, de stress: je traite tout, assure le docteur Cathy Ferlaux, qui, après avoir officié comme vétérinaire «classique», travaille désormais avec les techniques d’ostéopathie et d’homéopathie. La seule chose pour laquelle je n’ai pas de solution, c’est ce qui relève de la chirurgie.»
    Ces soins alternatifs, qui permettent de soulager les animaux en ­évitant de leur donner des médicaments dont les effets secondai­res peuvent parfois être délétères, ont aussi la particularité de drainer l’organisme et de renforcer les défenses immunitaires. Ils sont donc particulièrement utiles dans une approche préventive. Au cabinet du docteur Bardavid, certains propriétaires viennent d’ailleurs consulter lors des changements de saison, «même si leur animal n’a pas de symptôme spécifique, simplement pour remettre les choses en équilibre», souligne la praticienne.
    Face à cet intérêt grandissant, les vétérinaires envisagent de plus en plus ces approches thérapeutiques spécialisées comme des traitements complémentaires à la prise en charge classique. Nombreux sont aussi les spécialistes qui s’y forment. «Il y a quinze ans, nous avions du mal à ­remplir nos stages, alors qu’aujourd’hui les demandes sont toujours en progression», confirme Patrice Ernou, directeur de l’Institut des médecines alternatives et ostéopathie vétérinaire (IMAOV). Le profil des stagiaires? Beaucoup de vétérinaires qui, après plusieurs années d’exercice, en ont «marre» de soigner uniquement à coup d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires et d’antidouleurs. «Ils veulent retrouver le contact avec l’animal», signale Patrice Ernou.

    pas d’improvisation

    Et les animaux, justement, comment perçoivent-ils ces traitements naturels? «Que ce soit de l’allopathie ou de l’homéopathie, ils s’en fichent!», garantit Cathy Ferlaux. «Ils n’ont pas de blocages mentaux comme nous pouvons en avoir, renchérit Françoise Heitz. Ainsi, un seul traitement par jour suffit en général pour les élixirs floraux. Qui plus est, ils sentent quand on les aborde autrement: lorsque je viens les voir avec mes huiles essentielles et que je n’ai ni blouse ni seringue, les animaux méfiants ou en souffrance se laissent plus facilement approcher.» Attention toutefois: si ces soins sont destinés à faire du bien, ils peuvent s’avérer dangereux s’ils sont mal utilisés. «On croit que tout ce qui est naturel est bon, mais il faut savoir ce qu’on fait, rappelle Françoise Heitz. On peut utiliser les plantes pour les petites plaies ou blessures du quotidien – préparer une tisane contre la diarrhée, par exemple – mais rien ne remplace le vétérinaire et le diagnostic.» «Les animaux sont plus fragiles que nous et on peut vraiment faire des bêtises, insiste Nathalie Lajonc. Mieux vaut ne rien faire que faire mal. Les maîtres mots de la naturopathie? Prudence et bon sens.»

    Le coût des médecines douces

    Les tarifs des vétérinaires étant libres, le prix d’une consultation dite « spécialisée » est souvent plus élevé tout simplement parce que le professionnel passe plus de temps avec l’animal. Mais, à long terme, ces traitements s’avèrent globalement plus économiques pour le propriétaire de l’animal. « Si votre chien a une lombalgie, par exemple, et qu’il faut prévoir, en plus des consultations, des infiltrations ou des anti-inflammatoires, cela vous coûtera plus cher qu’une séance d’ostéopathie », chiffre Patrice Ernou, directeur de l’Institut des médecines alternatives et ostéopathie vétérinaire (IMAOV).

     


    Autres articles à lire

  • Une journée pour lutter contre la rage

    ChiensCe vendredi 28 septembre, c’est la Journée mondiale contre la rage. Si, dans notre pays, les rares cas de rage répertoriés ont toujours concerné des animaux (chiens, pour la plupart) introduits de manière illégale sur notre territoire et contaminés dans leur pays d’origine, il est utile de faire vacciner les siens contre cette maladie mortelle.

    28 Septembre 2018
  • Promener son chien, c’est bon pour la sécurité – et la santé !

    ChiensD’après une enquête menée en Australie et aux Etats-Unis, sortir avec un chien procure un sentiment de sécurité aux maîtres. Grâce à leur compagnon, ceux-ci pratiquent aussi davantage de sport que leurs voisins sans toutou.

    18 Octobre 2016
  • diététique et santé : les aliments spécifiques

    ChiensTout comme il existe des régimes stricts chez l’homme en cas de maladie, chiens et chats peuvent avoir besoin d’une alimentation équilibrée mais enrichie ou appauvrie en nutriments.

    24 Janvier 2016
  • Quelle décision prendre face à son handicap ?

    ChiensLe grand âge, l'accident, la maladie… il en va des animaux comme des hommes: parfois, le handicap vient là où on ne l'attend pas. Pour le praticien, c'est le bien-être de l'animal qui doit guider le propriétaire dans sa décision quant à l'avenir de son compagnon…

    27 Novembre 2015
  • Le mauvais temps influence-t-il sa santé ?

    ChiensChaleur, froid, humidité… peuvent perturber son organisme. Particulièrement si votre animal est fragilisé, par son âge ou son état de santé…

    20 Novembre 2015
  • Pourquoi faire vacciner son animal contre la rage ?

    ChiensChaque année, à l’occasion du rappel des vaccinations, le propriétaire d’un animal domestique qui ne voyage pas peut légitimement se poser la question de l’opportunité de faire vacciner son animal contre la rage alors que notre territoire est déclaré exempt de cette maladie très contagieuse.

    21 Juin 2016
  • Le manque de sommeil des chiens de refuge nuit à leur santé

    ChiensUne étude dirigée par deux chercheurs des universités de Lincoln et Liverpool, au Royaume-Uni, révèle que les chiens qui ne peuvent pas dormir tout leur soûl dans la journée sont plus stressés et ont des problèmes de comportement.

    26 Octobre 2016
  • Combien de fois par an vermifugez-vous votre animal ?

    ChiensLe vermifuger. Quand ? Combien de fois par an ? Animaux-online vous prodigue ses conseils.

    25 Novembre 2015
  • Gare à la chenille processionnaire du pin

    ChiensC’est au printemps, parfois plus tôt dans l’année, que les chenilles processionnaires du pin descendent de leurs arbres en file indienne. Leur poil urticant est un danger pour nos animaux, en particulier nos chiens.

    18 Février 2016
  • Les bienfaits de l'acupuncture pour nos animaux de compagnie

    ChiensChiens ou chats hyperactifs, apathiques, arthrosiques, épileptiques… Leurs maîtres peuvent avoir recours à l'acupuncture pour éviter une surmédication de leur animal de compagnie. Une méthode douce et efficace.

    04 Mars 2016
  • COMMENT PRéVENIR TARTRE ET GINGIVITES?

    ChiensPlaque, tartre, mauvaise haleine, inflammation chronique des gencives… Nos animaux de compagnie ne sont pas épargnés par les problèmes dentaires! Il existe des solutions.

    03 Mai 2016
  • Mon chien peut-il avoir de l’arthrose ?

    ChiensIl rechigne lors de la promenade, boîte, met du temps à se lever au réveil, couine quand on le touche à certains endroits… et si c'était de l'arthrose ?

    09 Novembre 2018
  • Comment voient nos animaux?

    ChiensLeur vision diffère de la nôtre et, surtout, ils peuvent aussi compter sur leur odorat et leur ouïe, très développés et bien plus performants !

    27 Février 2019
  • Wamiz run : une course pour vous et votre chien

    ChiensLa première édition de la Wamiz run se déroulera dimanche 26 mars au bois de Vincennes : une course solidaire pour les maîtres et leur chien et un village dog friendly ouvert à tous sont au programme de cette journée 100 % toutous.

    16 Mars 2017
  • Comment protéger son chien de la leishmaniose ?

    ChiensQuarante mille chiens sont infectés chaque année sur notre territoire par cette parasitose que l’on ne sait pas guérir. Il existe toutefois un traitement à vie, lourd et coûteux.

    03 Août 2018
  • La maladie de Lyme, c’est quoi ?

    ChiensEncore appelée borréliose, la maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par les tiques qui peut provoquer des troubles à court et à long terme. Une bonne raison pour y penser… mais sans pour autant la voir partout ! Par Nathalie Szapiro avec l’aimable collaboration de Jean-Claude Jestin, docteur vétérinaire

    20 Octobre 2015
  • Il a de la fièvre, dois-je m'inquiéter ?

    ChiensLa fièvre est un symptôme à prendre au sérieux car, comme chez l’humain, elle annonce toujours que quelque chose ne tourne pas rond. Quoi ? Là est toute la question ! Animaux-online vous éclaire sur ce sujet brûlant.

    31 Décembre 2015
  • Peut-on donner sans risque de la viande crue à son animal ?

    ChiensDans une étude publiée en janvier 2018, une équipe de chercheurs néerlandais a mis en évidence les dangers que peut représenter pour nos animaux carnivores une alimentation à base de viande crue.

    24 Janvier 2018
  • Boules, nodules, tumeurs cutanées… C'est quoi ?

    ChiensRien ne ressemble plus à une excroissance sur la peau qu’une autre excroissance sur la peau ! C’est pourquoi avant de la mettre sur le compte d’une inoffensive verrue, mieux vaut demander l’avis du vétérinaire, conseille Animaux-online.

    19 Janvier 2016
  • Les vétos de la Lekkarod au service d’athlètes à quatre pattes

    ChiensLa troisième édition de la Lekkarod, course internationale de chiens de traîneau, s’est déroulée du 14 au 22 mars en Savoie. Une équipe de 11 vétérinaires bénévoles a assuré le suivi quotidien des sportifs canins, dont le respect et le bien-être sont au cœur de la philosophie de l’événement.

    23 Mars 2018