Le manque de sommeil des chiens de refuge nuit à leur santé


  • Le manque de sommeil des chiens de refuge nuit à leur santéPhoto : shutterstock
  • Chiens/ Santé

    Une étude dirigée par deux chercheurs des universités de Lincoln et Liverpool, au Royaume-Uni, révèle que les chiens qui ne peuvent pas dormir tout leur soûl dans la journée sont plus stressés et ont des problèmes de comportement. 

    Leur étude, réalisée en 2014 sur des chiens de refuge mais publiée au début du mois d’octobre 2016 dans la revue Plos One, a montré que ces derniers dormaient en moyenne près de 15% de moins que les autres chiens dans la journée. Les chercheurs ont noté qu’ils dormaient en réalité 2,8% de leur temps dans la journée, empêchés de le faire plus longtemps à cause de perturbations liées à leur environnement.

    L’auteure principale, Sara Owczarczak-Garstecka, anthropologue et éthologue, explique ainsi que le nettoyage des cages, le nourrissage, les promenades, les visites des adoptants potentiels et des vétérinaires perturbent leur repos sur une plus longue période.

    En cela, les chiens domestiques, vivant dans un environnement plus calme, notamment parce qu’ils sont seuls une partie de la journée, peuvent prolonger leur temps de sommeil. «La plupart des chiens domestiques vivent dans un environnement beaucoup plus calme et des recherches antérieures montrent qu'ils dorment aussi plus longtemps dans la journée», précise la chercheuse.

    Pour elle, ce manque de sommeil dans la journée chez les chiens de refuge génère des signes de stress plus importants (tirer la langue, manifester des mouvements répétitifs et nerveux) alors que les chiens en maison sont en général plus calmes, donc plus réceptifs aux indications de leurs maîtres (plus obéissants). Ils affichent, par ailleurs, plus de signes de bonne santé en général. «Nos données montrent qu'un temps de repos plus long dans la journée est un indicateur de santé très clair pour les chiens de refuge, davantage que le temps de sommeil nocturne», conclut la chercheuse.

    Pour Thierry Bedossa, vétérinaire et propriétaire du refuge Aide aux vieux animaux, le manque de sommeil dans la journée des chiens en refuge n’est qu’une des conséquences du paradoxe de ces structures d’accueil. «La vie dans un refuge classique propose aux chiens un environnement extrêmement pauvre en stimuli dans le quotidien, détaille l’expert, ils sont dans des boxes exigus sans enrichissement. Ils sont à la fois contraints dans l’espace et dans leur activité, ce qui les met dans un état de très grande frustration. Et à l’inverse, ils sont surstimulés quand des éléments animés s’approchent de leurs boxes, que ce soit les humains familiers que sont les soigneurs, ou les humains non familiers que sont les visiteurs qui sont des adoptants potentiels.»

    Pour le professionnel, ces visites sont même une source majeure de stress. «Vous constatez que les chiens aboient énormément quand des gens arrivent près des boxes, poursuit Thierry Bedossa, ils s’énervent, vont et viennent et toute cette excitation est très communicative.»

    Le vétérinaire estime, en outre, que le côté imprévisible de ces montées en excitation lié aux visites peut non seulement avoir des conséquences sur la qualité de sommeil des chiens mais d’une manière générale sur la qualité de vie, et donc la santé, de ces animaux.

    «Ce qui est paradoxal, analyse-t-il, c’est que les parcs zoologiques modernes ont tout mis en place pour enrichir l’environnement des animaux sauvages qu’ils hébergent. Tant dans le décor, les activités proposées que la manière de distribuer la nourriture, si bien que finalement ces animaux subissent moins les allées et venues des visiteurs devant leurs enclos. Ils finissent même par les ignorer. Ils peuvent même dormir pendant qu’on les observe. Vous n’observez pas en parc zoologique ce que vous voyez en refuge!»

    Pour lui, tous les refuges devraient quitter les villes (par définition trop exiguës) pour migrer à la campagne et, à l’image de ce que fait AVA, le refuge qu’il dirige à Cuy-Saint-Fiacre (76), proposer à leurs protégées de vastes enclos, une vie en groupe et un enrichissement du milieu proche de celui qui est pratiqué dans les parcs zoologiques qui ont fait leur révolution éthologique.

    A défaut, il estime que les refuges qui ne permettent pas aux potentiels adoptants un accès direct aux boxes des chiens mais qui organisent une rencontre avec un chien à la fois dans un lieu plus calme, minimisent les inconvénients de cette vie surstimulée…

     


    Autres articles à lire

  • Chiens allergiques : pourquoi ne pas tenter la désensibilisation ?

    ChiensPour les chiens souffrant d’allergies, sachez que la désensibilisation peut être envisagée - comme chez les humains- pour les empêcher de se gratter !

    09 Octobre 2019
  • Attention, les chenilles processionnaires sont de retour

    ChiensAlors que le printemps s’annonce timidement, les chenilles processionnaires ont déjà entamé la descente des pins pour s’enfouir dans le sol : une période à risque pour les hommes comme pour les animaux, confrontés aux redoutables poils urticants de cet insecte.

    20 Mars 2018
  • Comment soigner une grossesse nerveuse?

    ChiensContrairement à une idée reçue, ce n’est pas le fruit d’un désir de gestation chez une chienne! C’est un authentique trouble hormonal à prendre très au sérieux.

    25 Août 2016
  • Pourquoi tremble-t-il ?

    ChiensDe froid, de peur, de maladie, par faiblesse musculaire… Nos animaux sont comme nous : ils peuvent trembler. Pour les aider, mieux vaut faire preuve d’observation.

    19 Juillet 2016
  • Surveiller un chien diabétique

    ChiensUn diabète mal équilibré est une source de problèmes, un peu comme si votre animal subissait un vieillissement accéléré au niveau de ses artères, de ses reins, de ses yeux, sans compter un risque accru de cancer. Il faut donc le surveiller de près !

    15 Décembre 2015
  • Santé : les labradors victimes de leur succès…

    ChiensD’après une nouvelle étude, le labrador rencontrerait des problèmes de santé causés par son succès. Plus étonnant, le labrador chocolat, encore plus prisé, serait davantage sujet aux otites et aux problèmes de peau. Cela s'expliquerait par la perte de diversité génétique.

    24 Octobre 2018
  • Peut-il avoir une cataracte ?

    ChiensSi les yeux de votre animal deviennent blanchâtres, c'est très certainement le signe d'une cataracte. Qu'est-ce que c'est, et comment la soigner ?

    26 Octobre 2018
  • Qu’est-ce que la grossesse nerveuse ?

    ChiensLa grossesse nerveuse, ou lactation de pseudo-gestation, est un état physiologique qui apparaît chez une femelle non gestante dans les semaines suivant ses chaleurs. La femelle présente des signes physiques et comportementaux d’une mise bas récente.

    27 Décembre 2018
  • Les dermatites à la loupe

    ChiensDémangeaisons, rougeurs, irritations… La fourrure de votre chien ou de votre chat n’est pas toujours sans plaie et sans reproche ! Lorsque dermatite (inflammation de la peau) il y a, mieux vaut en trouver la cause exacte car la réussite du traitement en dépend.

    15 Novembre 2015
  • Voyager en avion, un vrai risque pour les animaux à « face plate »

    ChiensLe triste sort d’un bouledogue français mort lors d’un vol en cabine sur la compagnie United Airlines pose la question de la législation sur le transport des animaux et rappelle les dangers d’un voyage en avion pour les animaux fragiles, particulièrement les races brachycéphales.

    16 Mars 2018
  • Le faire mincir avant une opération, c’est utile ?

    ChiensVotre chien est en surpoids et il doit passer sur la table d'opération pour améliorer son état de santé. C'est une raison pour le mettre au régime quelques jours avant l'intervention. Animaux-online vous donne les détails de cette précaution post-opératoire..

    17 Novembre 2015
  • Qui et quand vermifuger ?

    ChiensDes vers dans son intestin ? Ce n’est ni glamour ni bon pour la santé de votre animal… ou la vôtre. Une bonne raison pour le vermifuger d’office !

    04 Octobre 2018
  • Le mauvais temps influence-t-il sa santé ?

    ChiensChaleur, froid, humidité… peuvent perturber son organisme. Particulièrement si votre animal est fragilisé, par son âge ou son état de santé…

    20 Novembre 2015
  • Les congés c'est la santé

    ChiensEnfin presque! Si l’été rime avec chaleur et bonne humeur, les vacances peuvent virer au drame pour votre animal si vous ne prenez pas les précautions nécessaires. Coups de chaleur, noyades, tiques, puces, leishmaniose… autant de dangers et maladies qu’il va falloir éviter.

    28 Mai 2016
  • Soigner ses coussinets en hiver

    ChiensMême si les coussinets de votre animal sont adaptés à la marche et aux intempéries, en cas de problème, il n’a pas droit à une paire de rechange ! C’est pourquoi il faut absolument veiller à ce que ceux-ci soient bien entretenus.

    13 Janvier 2019
  • Mon chien est atteint de pica. Comment en venir à bout ?

    ChiensLorsque votre chien avale tout se qui se trouve à sa portée (papier, plastique, cailloux…) il n’est pas atteint de gourmandise, mais il souffre du pica.

    29 Novembre 2018
  • Arthrose en hiver : comment éviter que les douleurs augmentent ?

    ChiensFroid et humidité aggravent les douleurs articulaires. Les chiens n’y échappent pas plus que les humains : d’autant plus que l’hiver, le propriétaire a tendance a raccourcir les promenades parce qu’il a hâte de rentrer au chaud ou que le soleil se couche plus tôt tout simplement.

    19 Décembre 2019
  • 5 risques pour les chiens en promenade l’été

    ChiensTiques, chenilles et moustiques ne sont pas sans danger pour votre chien à l’arrivée de la période estivale. Voici les principaux risques à identifier et nos conseils vétérinaires pour profiter du grand air avec lui tout en veillant à sa santé.

    16 Juin 2017
  • Mon animal vomit, est-ce grave?

    ChiensQui ne s’est jamais inquiété de voir son chien ou son chat vomir? Toute la question est de différencier un simple incident d’une pathologie nécessitant un avis vétérinaire.

    23 Août 2016
  • REPAS DE fêtes : comment bien partager

    ChiensEnfants et adultes ne sont pas les seuls à aimer les copieux repas familiaux de fin d’année : nos petits compagnons savent aussi les apprécier. Mais prudence, les excès de bonne chère, volontaires ou non, peuvent se révéler nocifs pour eux!

    22 Décembre 2016