Les animaux ont-ils conscience du temps qui passe ?


  • Les animaux ont-ils conscience du temps qui passe ?Photo : shutterstock
  • Chiens/ Comportement

    Souvent nous constatons que nos animaux anticipent notre retour, l'heure du repas, des sorties… Comme s'ils avaient une "montre" bien à eux qui leur indique le temps qui passe. Comment font-ils pour nous attendre devant la porte lorsque nous rentrons du travail?

    En France, il n’est pas encore complètement entré dans les mœurs d’aller au travail avec son animal. Cela signifie pour beaucoup de propriétaires que le temps passé au bureau pour eux est un temps passé seul pour leur animal. Au mieux dans un jardin, au pire entre les quatre murs de la maison, ce dernier est donc contraint plusieurs heures d’affilée à attendre le retour de son maître. Et que cette attente soit de deux heures ou de huit heures, il est bien difficile pour celui qui rentre à la maison de savoir comment elle a été vécue par ce compagnon. Parfois, quelques «indices» laissés par l’animal donnent une petite idée: des pantoufles détruites, un canapé grignoté, une plante qui gît sur le sol, une petite mare ou pire une crotte au beau milieu du salon sont la preuve que le temps a été trop long! Mais souvent, si l’animal est propre et que l’absence n’a pas dépassé les limites de sa capacité à se retenir, le propriétaire a bien du mal à affirmer si le chien ou le chat a eu conscience de la durée réelle de l’ «éloignement».

    Test d'absence

    C’est pour tenter de répondre à cette interrogation que des chercheurs ont soumis des chiens à des tests d’absence. Pour cela, ils ont filmé 25 chiens, connus pour ne pas souffrir d’anxiété de séparation, durant l’absence de leur maître qui «disparaissait» pendant une demi-heure, deux heures ou quatre heures. Si ces «expériences» n’ont révélé aucune différence de comportement durant la période d’absence quelle que soit sa durée, elles ont montré des comportements significativement différents au retour des propriétaires. En effet, les chiens qui avaient été séparés de leur maître le plus longtemps avaient manifesté plus «franchement et ostensiblement» leur joie à retrouver leur maître: activité plus importante, battements de la queue plus vigoureux… visiblement, l’enthousiasme à rétablir le contact était plus manifeste. Doit-on en conclure pour autant que cette intensité de comportements signifie que l’animal a pris conscience de la durée de la séparation? C’est un pas que les scientifiques n’osent pas encore franchir…

    Que font-ils sans nous?

    Ce qu’ils savent, en revanche, c’est la manière dont les animaux laissés seuls occupent leur temps. Pour cela, il leur a suffi d’équiper 50 chats d’une caméra miniature et de voir ce qui se passe. Plutôt actif dans la journée, le félin partage son temps «libre» entre ses postes d’observation (la fenêtre, une porte vitrée), les pièces de la maison qu’il parcourt volontiers si les portes ne sont pas fermées, les exercices physiques comme sauter, grimper, l’interaction avec les autres animaux et les allers-retours à la gamelle qui sont finalement assez peu nombreux. Au total, d’après cette étude, notre chat ne passerait que 18% de son temps à dormir, ce qui est assez peu pour cet animal réputé pour la longueur de son sommeil dans la journée. C’est plutôt le chien qui a tendance à diminuer son activité pendant l’absence de son maître pour privilégier le sommeil auquel il consacre la majorité de ce temps lorsqu’il est loin de lui. Ce qui expliquerait son enthousiasme à le retrouver car cela signifie pour lui la perspective de jeux ou d’interaction qui lui ont manqué dans la journée. Quant à la prétendue «préscience» de notre retour dont nos animaux feraient preuve, elle ne serait due, d’après les scientifiques, qu’à la routine que nous avons établie avec nos animaux de compagnie. S'ils semblent nous attendre derrière la porte comme s’ils avaient pressenti l’imminence de notre retour, c’est parce que, finalement, nous sommes assez ponctuels et que nous franchissons le seuil de notre maison approximativement aux mêmes heures! 

    Apprendre la solitude

    Si notre absence est vécue sensiblement bien par la plupart des chiens qui ne souffrent pas de l’anxiété de séparation, c’est certainement parce qu’elle résulte d’un apprentissage (celui de la solitude) et parce qu’elle s’inscrit dans un cadre d’absence relativement défini. Une fois par jour, pendant un certain nombre d’heures qui permettent à l’animal d’échanger dans la journée et de faire ses besoins (pour le chat, c’est moins important car il dispose d’une litière). Mais dès que ces phases d’absence sortent de la routine (et donc de l’apprentissage) et génèrent un isolement répété et long, elles ont des conséquences manifestes sur l’état de bien-être de l’animal. Et ce d’autant plus que le propriétaire ne compense pas ce manque de stimulation à son retour, soit par une phase de jeux endiablée lors des retrouvailles, soit par une promenade prolongée, soit par des caresses. Une étude réalisée en Allemagne sur 1177 chats montre par exemple que les chats laissés seuls longtemps dans la journée, et cela de manière répétée, sont ceux qui présentent le plus fréquemment des signes d’anxiété qui se caractérisent par des léchages compulsifs, de la malpropreté ou des miaulements. Pour les chiens, les nuisances peuvent être du même ordre: destructions, aboiements, comportements compulsifs. Ainsi, plus que du temps qui passe, nos animaux souffrent du manque de contacts répétés et de l’interaction avec leur maître, et ce d’autant plus qu’ils n’ont pas d’autre interlocuteur que leur maître (un autre animal de leur espèce ou d’une autre espèce).

    Perception du passé, du présent et du futur

    S’ils ne voient pas le temps passer lorsqu’ils sont seuls à la maison, ils le voient encore moins se dérouler tout au long de leur vie. Pour nos chats et nos chiens, passé, présent, futur… ne semblent pas exister de la même manière que pour nous. Savent-ils qu’un événement s’est produit, pour eux, dans le passé? Savent-ils s'ils sont jeunes (ou vieux)? Ont-ils des envies, des projets pour les jours, les mois à venir? Il semble bien que les animaux sont comme «bloqués dans le temps» avec une perception très limitée de son déroulement. Ils vivent au moment présent et ne peuvent pas mentalement «voyager dans le temps». En l’état actuel des connaissances scientifiques, les animaux n’ont pas fait la preuve qu’ils se souviennent consciemment d’événements passés avec leur contexte (date, lieu et état émotionnel) ou se remémorent des souvenirs. Plus simplement, leur mémoire leur permet de stocker des informations apprises mais sans possibilité de dater l’événement et les circonstances de l’événement. Ainsi, lorsqu’un chien réalise ce qu’on lui demande parce qu’il sait qu’il recevra  une récompense pour cela, c’est davantage dû au mécanisme d’apprentissage de son espèce qu’à une capacité à se souvenir d’un événement. Le chien a associé que tel comportement déclenchait la venue d’une récompense (friandise ou caresse) par le biais d’un conditionnement classique (de type pavlovien). C’est le type de comportement qu’on retrouve suite à l’établissement d’une routine quotidienne (horaires réguliers de repas, de promenades, etc.). Les événements routiniers sont souvent accompagnés de signaux externes qui permettent à l’animal de se préparer et d’anticiper, induisant des changements comportementaux de sa part. Par son caractère prévisible, la routine est importante, notamment pour les horaires des repas, afin d’éviter des comportements de frustration dus à l’attente. Le chien se souvient autant des bonnes que des mauvaises expériences, par association des situations et des personnes, ou des événements avec les lieux. Il se souviendra de personnes qu’il connaît, des lieux où il se promène, des pensions où il passe des vacances… mais sans avoir réellement de référence dans le temps.

    Le futur existe-t-il pour eux?

    De la même manière, le chien et la plupart des animaux ne peuvent pas se projeter dans le futur et anticiper à long terme, par exemple, des besoins ultérieurs. Une étude sur des singes a ainsi montré que ces animaux pourtant évolués sont incapables de planifier leur faim future. Au cours d’une expérience, les chercheurs ont démontré que lorsqu’on leur propose, au choix, deux quantités de nourriture, ils optent systématiquement pour celle qui correspond à leur faim du moment sans penser à prendre une plus grande quantité pour stocker. Toutefois, nous connaissons tous des espèces qui engrangent de la nourriture en prévision d’un temps de disette. L’écureuil et ses noisettes, le hamster et ses graines ou encore la marmotte ou l’ours qui ont des besoins en graisse importants en vue de leur hibernation. Ces espèces-là agiraient-elles en prévision du futur? Les scientifiques mettent actuellement l’accumulation de provisions sur le compte des comportements spécifiques aux espèces, programmés génétiquement, une sorte d’instinct très fort qui les pousse à stocker pour ne pas mourir de faim durant l’hiver. Jusqu’à preuve du contraire…

    Rythme quotidien, rythme biologique et rythme olfactif
    La plupart des propriétaires d’animaux de compagnie témoignent de la même expérience ; «Mon chien/mon chat sait à quelle heure je vais le nourrir, le promener, rentrer du travail, quand mon fils va rentrer de l’école, …». C’est un fait, notre animal adopte des comportements particuliers à certains moments de la journée, comme s’il savait ce qui va se passer. On peut expliquer cela grâce aux rythmes biologiques qui permettent de gouverner toutes les fonctions (végétatives, hormonales et comportementales) des animaux. Le rythme circadien, dont la durée est d’environ 24 heures, est régulé par les variations quotidiennes de la lumière (alternance jour/nuit) et les fluctuations de sécrétions hormonales. Les chiens et les chats dépendraient moins fortement de ce rythme que les singes, les rongeurs et les oiseaux, qui suivent un modèle plus proche de celui de l’humain. Malgré tout, dicté par ce rythme biologique, notre compagnon va nous faire savoir quand il a faim, il va se manifester un peu avant notre retour du travail. Il réagit à un état biologique atteint à des moments particuliers de la journée qui le fait agir de la même façon, au même moment, tous les jours, face aux mêmes stimuli. Mais sans savoir combien de temps se passe entre deux repas, ni à quelle heure ses croquettes sont servies!
    Dans son dernier ouvrage Being a dog: following the dog into a world of smell sorti en 2016, le professeur Alexandra Horowitz avance que l’odeur permettrait à notre chien de se repérer dans la journée. Plus développé que le nôtre, son flair lui indiquerait par les changements infimes de l’odeur qui règne autour de lui à quoi ces changements sont dus. Par exemple, le matin, la maison a une autre odeur que le soir (le café, les odeurs liées au sommeil de la maisonnée durant la nuit…), tout comme nos vêtements ne sentiraient pas la même chose le matin que le soir lorsque nous rentrons du travail. Ce sont ces infimes changements olfactifs qui indiqueraient aux chiens les heures qui passent dans sa journée…

     


    Autres articles à lire

  • La sexualité de nos animaux 32/50

    ChiensC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les pratiques 'anormales'.

    03 Mai 2016
  • Les chiens peuvent-ils détecter la venue d'une crise d'épilepsie ?

    ChiensLa crise d'épilepsie ne prévient pas. Ce qui est un handicap dans la vie quotidienne de celui qui est atteint par cette maladie. Mais certains chiens seraient capables de la détecter par des changements de comportement de leurs maître. Une étude récente s'est penchée sur l'importance de leur éducation dans cette capacité à détecter une crise…

    09 Mai 2019
  • La vidéo est plus efficace que les photos pour les adoptions de chiens

    ChiensUne expérience anglaise montre que les vidéos donnent plus de chances d'être adoptés aux animaux des refuges que de simples photos.

    19 Septembre 2016
  • Mon chien mord sans gravité pour la première fois, que faire ?

    ChiensUne morsure, même sans gravité, n’est jamais anodine. Votre chien n’a jamais montré de signes d’agressivité auparavant, pourtant il a mordu pour la première fois. Pour vous, son maître que va t-il se passer ? Comment éviter la récidive ?

    09 Août 2018
  • Repoussant ou charmant ? Que pense de vous votre animal ?

    ChiensComment vous considère votre animal ? L'illustratrice anglaise Kelly Angel a tenté de deviner ce qui se passe dans la tête de votre chien. À travers une série d'images, elle montre qu'il vous trouve toujours de l'intérêt, quelle que soit la situation. En voici un troisième extrait.

    03 Avril 2016
  • Mon chien peut-il me mentir ?

    ChiensSi le rire n’est pas le propre de l’homme, le mensonge non plus. Dans la nature, il apparaît comme une stratégie de survie. Et nos chiens ? Sont-ils aussi capables de nous mentir ?

    07 Octobre 2015
  • Chiens de sauvetage et leurs maîtres : des héros et des éducateurs

    ChiensLe 25e championnat du monde IRO (International Rescue Organisation) du chien de secours et de sauvetage débute ce mardi 17 septembre à Villejust (91). À cette occasion, les enfants de la commune ont participé à des ateliers de sensibilisation aux morsures canines et défileront lors de l’inauguration de la compétition.

    16 Septembre 2019
  • Des jack russell et leur maîtresse attaqués par une meute de chiens

    ChiensLes 13 chiens qui avaient sauvagement attaqué, le 15 avril dernier en Haute-Garonne, deux jack russell et leur maîtresse ont été saisis vendredi. L’un des deux petits chiens n’a pas survécu, l’autre est grièvement blessé. En tentant de les défendre, leur maîtresse s’en est sortie avec une vingtaine de points de suture…

    27 Avril 2016
  • Le flair : arme redoutable des chiens de police

    ChiensDotés d’un flair infaillible, les chiens sont très souvent utilisés par les forces de police. À l'image de Choc, un berger malinois qui vient d’être décoré, à Marseille, pour ses qualités de renifleur de stupéfiants. Mais comment les chiens peuvent-ils avoir un tel flair ? Explications.

    31 Mars 2016
  • Comportements gênants et solutions 8/10 : mon chien est hyperactif

    ChiensNi zinzins, ni toqués, ni psychopathes! Nos animaux quand ils disjonctent ne sont pas plus malades que nous. C’est juste qu’ils pètent les plombs face aux conditions de vie que nous leur proposons, pensant souvent bien faire. Voici le top 10 des comportements gênants et leurs solutions. Aujourd'hui : mon chien est hyperactif.

    08 Juillet 2016
  • Comportements gênants et solutions 9/10 : mon chien n'est pas propre

    ChiensNi zinzins, ni toqués, ni psychopathes! Nos animaux quand ils disjonctent ne sont pas plus malades que nous. C’est juste qu’ils pètent les plombs face aux conditions de vie que nous leur proposons, pensant souvent bien faire. Voici le top 10 des comportements gênants et leurs solutions. Aujourd'hui : mon chien n'est pas propre.

    09 Juillet 2016
  • Comment signaler que mon chien ne doit pas être dérangé ?

    ChiensD’une manière générale, tous les chiens ne peuvent pas être approchés sans précaution, surtout par des enfants. Mais pour certains, une distance est nécessaire avec leurs congénères ou avec les humains, selon les circonstances. Il revient au maître d’indiquer aux autres qu’il ne faut pas s’approcher.

    23 Août 2018
  • Joy, chien prodige

    ChiensRien ne prédestinait Joy à entrer sur la scène de « La France a un incroyable talent » aux côtés d’Emma. Rien si ce n’est le lien hors du commun que la jeune chienne, berger australien, a noué avec sa maîtresse que l’épilepsie tenait éloignée du monde.

    26 Août 2019
  • Chez les chiens, la taille du cerveau compte !

    ChiensUne nouvelle étude américaine a montré que plus un chien est grand, et a donc un gros cerveau, plus il a une bonne mémoire à court terme, mais aussi une bonne maîtrise de soi. Explications.

    09 Février 2019
  • Les chiens achetés en animalerie sont plus agressifs

    ChiensLe chien 'dans la vitrine' chanté par Line Renaud aurait plus de troubles du comportements que les autres à l'âge adulte. Il serait notamment plus agressif. C'est une étude italienne qui le révèle…

    08 Mai 2016
  • Que pense de vous votre animal ? Des illustrations qui ont du chien !

    ChiensComment vous considère votre animal ? L'illustratrice anglaise Kelly Angel a tenté de deviner ce qui se passe dans la tête de votre chien. À travers une série d'images, elle montre qu'il vous trouve toujours de l'intérêt, quelle que soit la situation. En voici un premier extrait.

    20 Mars 2016
  • Le chien peut-il s’adapter ?

    ChiensDéménagement, voyage, bébé, divorce, nouvel animal de compagnie…autant d’occasions pour notre chien de changer ses habitudes et d’éprouver ses aptitudes à faire face aux nouvelles situations.

    25 Août 2018
  • Nos animaux ont-ils le sens de la compétition?

    ChiensQue le meilleur gagne! Pour obtenir ce qu’ils veulent, nos chiens et nos chats n’hésitent pas à s’opposer, parfois violemment. Mais si c’est plus rentable, ils peuvent aussi choisir d’unir leurs forces.

    05 Avril 2017
  • Un chien se perd toutes les 20 minutes, un chat toutes les 10 minutes

    ChiensUn chien a été déclaré perdu par son maître toutes les 20 minutes et un chat toutes les 10 minutes en France en 2018, en hausse de 15 % par rapport à 2017, révèle, à l'approche des vacances, la société qui gère le Fichier national d'identification des carnivores domestiques (I-cad).

    20 Mai 2019
  • Comportements gênants et solutions 1/10 : mon chien aboie

    ChiensNi zinzins, ni toqués, ni psychopathes! Nos animaux quand ils disjonctent ne sont pas plus malades que nous. C’est juste qu’ils pètent les plombs face aux conditions de vie que nous leur proposons, pensant souvent bien faire. Voici le top 10 des comportements gênants et leurs solutions. Aujourd'hui : mon chien aboie.

    01 Juillet 2016