Les intervenants de Dog Revolution : Sébastien Mouret


  • Les intervenants de Dog Revolution : Sébastien MouretPhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Sébastien Mouret est sociologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions iciconsacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…  

    Sociologue, post-doctorant à l'UMR Innovation (INRA/Montpellier), Sébastien Mouret, 40 ans, s’intéresse tout particulièrement à la place du travail et de la morale dans les relations entre humains et animaux.

    Pourquoi avez-vous choisi cette voie professionnelle ?

    Au cours de mon doctorat en sociologie, j’ai porté mon attention sur la dimension morale de la relation de travail entre humains et animaux d’élevage. Travailler avec des animaux, ce n’est pas seulement produire, c’est aussi vivre ensemble. La rationalité du travail est technico-économique, mais aussi morale et pratique. Élever, c’est donner une vie bonne à ses bêtes. Ce don participe de l’expression d’un sentiment de gratitude. Les animaux permettent aux humains de se nourrir, donc de vivre. La gratitude est la reconnaissance de la valeur de ce don particulier, puisqu’il implique de prendre (par l’abattage) la vie des bêtes. Comprendre « l’industrialisation du vivant », c’est comprendre la banalisation de la violence en systèmes industriels. Comment les travailleurs deviennent-ils insensibles moralement à la souffrance des animaux ? L’organisation industrielle du travail est la cause d’une souffrance éthique au travail des éleveurs – et des salariés – qui les rend inconséquents moralement. Cette souffrance atrophie, par exemple, la gratitude, réduisant leur conception du travail à sa dimension instrumentale. Dans Élever et tuer animaux (Éditions Presses universitaires de France, prix Le Monde de la recherche universitaire en sciences sociales) je traite ainsi des rapports entre amour et violence dans les relations de travail entre éleveurs et animaux.

    Parlez-nous de votre métier…

    Mes recherches portent sur la place du travail et de la morale dans les relations entre humains et animaux. Actuellement, je mène une recherche en France et au Royaume-Uni sur le véganisme. Il s’agit de comprendre comment des individus deviennent végétariens et végétaliens « pour » les animaux, et donc de comprendre l’évolution de la sensibilité morale de nos sociétés à leur égard. Ce travail s’inscrit dans la continuité de ma thèse. Parallèlement, je participe au programme de recherche COW, financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR), qui portent sur le travail des animaux et notamment sur les manières dont ils travaillent et mobilisent leur subjectivité pour réaliser diverses tâches. J’ai étudié et comparé, d’un côté, l’engagement courageux des chiens de patrouille de la police nationale dans le travail policier et, d’autre part, l’engagement responsable des chiens guides dans l’accompagnement de personnes aveugles. Quand j’habitais à Paris, je voyais souvent passer des chiens guides d’aveugle dans mon quartier et j’étais très intrigué par leur comportement et leur concentration. Ce qui m’intéresse, c’est ce qu’on leur demande de faire avec et « pour » un être fragilisé. Quant aux chiens de patrouille, c’est l’usage de la force animale comme moyen de la force publique qui m’a interpellé.

    Sur quoi portera votre intervention au séminaire Dog Revolution et quel message souhaitez-vous y faire passer ?

    Je vais évoquer précisément ce sujet-là : les chiens travaillent et cela participe d’une Dog Revolution ! Les chiens guides en sont une belle illustration. L’école de Paris leur confie la tâche de prendre concrètement soin de personnes aveugles. Pour cela, il leur faut travailler, c’est-à-dire mobiliser leur intelligence pratique pour combler l’écart incessant entre, d’un côté, des règles de guidage qu’ils doivent respecter et mettre en œuvre et, de l’autre, la complexité des situations réelles auxquels ils sont confrontés. Poser la question du travail des animaux, c’est repenser leur place dans nos sociétés. Cela change également – tant pour la sociologie, l’anthropologie, l’éthologie que les sciences vétérinaires – la façon de comprendre leur comportement et les relations que nous tissons avec eux.

    Et vos chiens à vous, qui sont-ils ?

    Par manque de temps, je n’en ai pas. Mais, pendant plusieurs mois, j’ai été famille d’accueil, avec ma femme et ma fille, pour Iros, un chien guide d’aveugle qui était un croisement entre un labrador et un flat-coated retriever. En tant que famille d’accueil, notre rôle était de socialiser Iros par un apprentissage de règles de vie commune liées à la propreté, l’alimentation et l’obéissance, tout en répondant à ses demandes d’affection, d’attention et de jeu pour qu’il s’épanouisse dans un cadre de vie humain. Mais notre mission était aussi de le « faire travailler », ainsi que le demandent les éducateurs de l’école, en l’associant autant que possible à nos modes de vie professionnels. Pendant plusieurs mois, Iros m’a donc accompagné dans mes activités de recherche.


    Autres articles à lire

  • Une 'mare de la discorde' sera comblée, ses grenouilles moins

    Vivre ensembleUne mare de Dordogne aux grenouilles bruyantes, au coeur d'un conflit de voisinage et de sept ans de procédure, devra bel et bien être comblée, comme la justice l'a ordonné, mais sans l'injonction préalable de 'déplacer' les batraciens, que réclamait une association de défense de l'environnement.

    18 Décembre 2019
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    Vivre ensembleChristine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    06 Juillet 2017
  • Au programme de Pet Revolution : le plaisir de manger pour nos animaux

    Vivre ensemble'Pet Revolution, l'Animal en marche' est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, le Dr Franck Péron animera une intervention intitulée « Le plaisir de bien manger ».

    17 Juillet 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Sabrina Krief

    Vivre ensembleSabrina Krief est primatologue et Maître de Conférence au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, sur « Les chimpanzés médecins». Rencontre :

    21 Juillet 2017
  • Des challenges à la mode

    Vivre ensembleLes challenges à faire avec son animal se multiplient sur la toile et créent un phénomène viral à travers le monde. L’équipe d’animaux-online vous donne quelques astuces pour réaliser ces challenges.

    29 Août 2018
  • Kalina Raskin : le vivant pour inspiration

    Vivre ensembleNe vous y trompez pas. Ce sourire malicieux cache une âme engagée qui s’inspire du vivant pour développer une science responsable et durable. Une volonté qui a mené cette ingénieure physico-chimiste et docteure en biologie vers le biomimétisme. Elle exposera cette science à l’université d’été du 24 au 26 août au château de la Bourbansais.

    15 Août 2018
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Les intervenants de Pet Revolution : AVA et la fin de vie des animaux

    Vivre ensembleCes moments difficiles de la vieillesse et de la fin de vie de nos animaux est l’un des sujets abordés par le séminaire « Pet Revolution, L’Animal en Marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains. Maud Lefèvre, responsable des soigneurs au refuge AVA, présente en avant-première pour Animaux-Online son travail et les principales interrogations autour du « bien mourir ».

    20 Juillet 2017
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    Vivre ensembleVous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    17 Août 2015
  • Les intervenants de Dog Revolution : Mélodie Pichoir

    Vivre ensembleMélodie Pichoir est formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    09 Septembre 2016
  • L'ambition d'une vie meilleure ensemble

    Vivre ensembleLancé il y a un an en Europe, le programme Purina in Society a été l’objet d’un premier bilan à Londres, le 23 novembre. Initié par Nestle Purina PetCare Emena, il fixe 10 engagements pour que la société favorise la présence de l’animal auprès de l’homme. Lors de cette réunion, quatre objectifs ont été au cœur des présentations.

    28 Novembre 2017
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Éléonore Buffet

    Vivre ensembleÉléonore Buffet est éducateur canin, comportementaliste et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin 'Dog Revolution' consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    05 Septembre 2016
  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Doit-on avoir peur des léchouilles de nos animaux ?

    Vivre ensembleUn américain de 48 ans a dû être amputé des quatre membres après avoir contracté une grave infection suite à une léchouille. Ce cas peut faire l'objet de de nombreuses questions sur les bisous de nos animaux.

    22 Août 2018
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Une bénédiction pour les animaux

    Vivre ensembleLe dimanche 7 octobre, la ville de Comps organise une fête des animaux sur le parvis de son église avec une bénédiction (par un prêtre) pour nos petits protégés en fin d’après-midi.

    06 Octobre 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019