Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher


  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne PorcherPhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Jocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions iciconsacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…  

    Après une première vie comme éleveuse, Jocelyne Porcher est, depuis 2014, directrice de recherches à l’INRA. Elle travaille notamment sur la notion de travail chez les animaux ainsi que sur la question de l’abattage des animaux d’élevage.

    Pourquoi avez-vous choisi cette voie professionnelle ?

    Dans les années 1980, j’ai quitté Paris et mon poste de secrétaire dans une grande entreprise pour m’installer à la campagne, près de Toulouse. J’avais un bon poste et tout mon entourage a poussé des hauts cris ! En plus, je ne connaissais rien du monde agricole, rien de l’agriculture. Mais j’ai tout de suite eu un rapport facile avec les animaux, un « feeling ». J’ai commencé par avoir des poules, des lapins, des volailles puis j’ai monté un élevage de brebis laitières. Pendant plusieurs années, j’ai exercé avec bonheur le métier d’éleveuse. Puis, dans les années 1990, j’ai dû quitter cette petite ferme et je me suis retrouvée dans une porcherie industrielle en Bretagne. Cela a été un choc. Moi qui avais une relation paisible, respectueuse avec les animaux, j’ai découvert un système d’élevage cruel, violent, stupide. Un monde où on battait les animaux pour les déplacer et où on les insultait… Dans ce milieu, les gens se disaient aussi éleveurs, comme moi, et je me suis dit : Qui a raison ? C’est en me posant ces questions que j’ai avancé dans un parcours de recherche. Après avoir passé un master qui portait sur les relations entre humains et animaux dans les abattoirs, j’ai soutenu une thèse sur les relations affectives entre éleveurs et animaux. Celle-ci a été lauréate du prix Le Monde de la Recherche Universitaire. J’ai ensuite été recrutée comme chercheure à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). En 2014, j’ai été nommée directrice de recherches.

    Parlez-nous de votre métier…

    Je travaille sur plusieurs sujets, notamment la relation de travail avec les animaux (que j’aborderai lors de mon intervention à Dog Revolution, voir ci-dessous) et la question de l’abattage des animaux d’élevage. J’anime un collectif, baptisé « Quand l’abattoir vient à la ferme », dans lequel nous promouvons l’abattoir mobile. Beaucoup d’éleveurs font en effet un excellent travail de la naissance à la date de la mort de l’animal en essayant de lui procurer une belle vie. Mais, arrivés au moment de l’abattage, ils perdent la main complètement… Je travaille sur cette question depuis 2005. A l’époque, j’avais écrit un article sur le sujet et j’avais été renvoyée dans les cordes par le ministère de l’Agriculture. Depuis, avec la révélation de plusieurs scandales dans les abattoirs, on nous écoute davantage. J’ai ainsi été auditionnée, avec un éleveur, par la commission d’enquête parlementaire qui vient de rendre ses conclusions. Une des propositions consiste à expérimenter le procédé de l’abattoir mobile : pour beaucoup d’éleveurs, le meilleur moyen d’éviter la souffrance des bêtes, c’est en effet qu’elles restent « à la maison ».

    Sur quoi portera votre intervention au séminaire Dog Revolution et quel message souhaitez-vous y faire passer ?

    Je vais aborder la question du travail des chiens de compagnie. Leur travail n’est bien sûr pas du même ordre que celui d’un chien de berger, qui doit guider les brebis, les faire entrer ici ou là, etc. Il n’en reste pas moins que le chien de compagnie travaille : il fait un travail sur soi – il doit ne rien faire, ne pas déranger, rester tranquille, obéir, etc. – et c’est très dur. Tenir compagnie, c’est un travail. Faisons le parallèle avec l’humain et la dame de compagnie : celle-ci assure une présence, de l’attention, accompagne la personne dans ses activités, etc. Pareil pour le chien. Et se poser la question de ce point de vue permet d’aller chercher d’autres réponses. Car, si les animaux s’investissent dans le travail parce que ça leur apporte des satisfactions, cela ne veut pas dire que tout va bien… Il y a en effet, en arrière-plan, l’idée de la reconnaissance du travail. Combien de temps demandons-nous au chien de travailler, quelles conditions de travail lui proposons-nous, que lui offrons-nous en contrepartie ? L’humain et le chien évoluent certes dans deux mondes différents, mais il existe une interface dans laquelle nous sommes ensemble. C’est la relation dans cette interface dédiée au travail qu’il faut réussir.

    Et vos chiens à vous, qui sont-ils ?

    Je n’en ai qu’une, Titoun, une petite croisée coton de Tuléar de 7 ans. Elle est d’ailleurs actuellement en vacances chez ma mère ! Elle est très contemplative et assez indépendante. Mais elle est aussi très différente en fonction des gens avec qui elle vit, elle calque son comportement sur eux. Elle est ainsi plus sociable avec ma mère, qui est elle-même plus sociable que moi. Il y a un effet miroir. Les animaux ont des compétences d’accès à nos états mentaux, physiques, intellectuels assez incroyables… D’ailleurs, quand j’étais éleveuse, j’allais de surprise en surprise en observant leurs comportements !


    Autres articles à lire

  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Le chien est le meilleur ami de l’enfant dans la famille

    Vivre ensembleUne étude britannique révèle que les enfants s’entendent mieux avec leur animal de compagnie qu’avec leur propre frère et sœur au sein d’une famille : parmi nos amis à quatre pattes, les chiens se montrent particulièrement bons compagnons pour leur jeune maitre.

    26 Janvier 2017
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie

    Vivre ensembleNos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    18 Décembre 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Peluche, coffret cadeaux... C'est aussi Noël pour nos animaux

    Vivre ensembleDe plus en plus de propriétaires glissent un ou plusieurs cadeaux sous le sapin, destinés à leur animal de compagnie : mais qui de nos toutous ou de matous sont les plus gâtés, quels sont les budgets moyens, quels cadeaux ont la cote ? Découvrez les tendances de ce Noël 2017.

    20 Décembre 2017
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Nicolas Cornier

    Vivre ensembleNicolas Cornier est éducateur canin et formateur. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    12 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sébastien Mouret

    Vivre ensembleSébastien Mouret est sociologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    29 Septembre 2016
  • Seniors : la promenade du chien, excellente pour la santé

    Vivre ensembleDes chercheurs britanniques ont montré que les seniors propriétaires de chiens marchent 22 minutes de plus par jour, en moyenne, que ceux qui n’en ont pas. Une étude de plus venant prouver les bienfaits mutuels que s’apportent l’homme et l’animal.

    28 Août 2017
  • Un séminaire pour débattre du bien-être des animaux de compagnie

    Vivre ensembleCo-organisé par la Société francophone de cynotechnie et l’université de Nanterre, Pet Revolution est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de la faculté, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Antoine Bouvresse, vétérinaire et co-organisateur de cette deuxième édition (avec Thierry Bedossa), nous en dévoile l’esprit et le programme…

    29 Juin 2017
  • Caroline Gilbert, « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? »

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Le Dr Caroline Gilbert présentera une intervention intitulée « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? ».

    22 Août 2017
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    Vivre ensembleChristine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    06 Juillet 2017
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • L'ambition d'une vie meilleure ensemble

    Vivre ensembleLancé il y a un an en Europe, le programme Purina in Society a été l’objet d’un premier bilan à Londres, le 23 novembre. Initié par Nestle Purina PetCare Emena, il fixe 10 engagements pour que la société favorise la présence de l’animal auprès de l’homme. Lors de cette réunion, quatre objectifs ont été au cœur des présentations.

    28 Novembre 2017
  • Université d'été de l’animal 2017 : Bernard Séret

    Vivre ensembleBernard Séret est océanographe et biologiste, spécialiste des poissons cartilagineux (requins, raies et chimères). Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août, portant sur « l’intelligence des requins ». Rencontre.

    28 Juin 2017