Les intervenants de Dog Revolution : Éléonore Buffet


  • Les intervenants de Dog Revolution : Éléonore BuffetPhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Éléonore Buffet est éducateur canin, comportementaliste et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin "Dog Revolution" (programme et inscriptions iciconsacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…  

    Éléonore Buffet, 40 ans, est, depuis 2002, éducateur canin et comportementaliste. Installée en Haute-Savoie, elle assure également des formations dans toute la France. Elle intervient notamment à l’école des chiens guides d’aveugles de Lyon et est responsable technique au Centre de formation pour adultes de Cibeins (Ain). Elle est également titulaire d’un diplôme universitaire d’éthologie de l’université de Rennes.

    Pourquoi avez-vous choisi cette voie professionnelle ?

    L’animal m’habite depuis que je suis enfant. À la maison, il y a toujours eu des chiens et des chats. Moi, j’étais plutôt passionnée de chevaux. À 4 ans, j’en voulais absolument un, j’ai bassiné tout le monde avec ça ! J’ai fini par l’avoir à 15 ans : j’ai eu une crise d’adolescence assez aiguë, j’étais révoltée contre la terre entière et mes parents ont pensé que c’était le moyen de me remettre sur la route… Ils ont bien fait !

    À partir de 20-22 ans, tout ce qui m’intéressait c’était le vivant, la psychologie, l’émotion, mais je ne savais pas quoi faire de cette envie. J’ai commencé par travailler dans le secteur paramédical : j’ai fait une année de médecine, puis j’ai été ambulancière, pompier, j’ai fait du transport de sang. C’est finalement un peu par hasard, à 25 ans, que j’ai débuté une formation de comportementaliste. Grâce à ce métier, je peux marier l’humain et l’animal. À partir de 2005, j’ai commencé à donner des formations et cette dimension-là m’a beaucoup intéressée aussi. C’est désormais mon activité principale. Ce qui me passionne, chez l’humain comme chez l’animal, c’est l’histoire, la personnalité.

    Parlez-nous de votre métier…

    Il tourne autour de trois piliers fondamentaux : être capable d’observer l’animal et son environnement, analyser ce qui fonctionne et ce qui ne va pas et inventer des solutions. Je vois beaucoup de gens qui reproduisent des process. Mais on verra toujours le chien (ou l’humain) qui ne rentre pas dans les cases… Il faut également être ouvert. Pour ma part, j’ai beaucoup évolué : j’ai commencé à travailler de façon coercitive, c’est-à-dire avec une approche punitive du chien. À l’époque, les outils positifs n’existaient quasiment pas. Quand j’ai été mordue assez fortement par un chien, j’ai eu envie d’aller chercher d’autres outils.

    Sur quoi portera votre intervention au séminaire Dog Revolution et quel message souhaitez-vous y faire passer ?

    Ma conférence, en partenariat avec Charlotte Duranton, aura pour thématique la cognition et les capacités du chien. Charlotte parlera de la partie éthologie, et moi je serai davantage dans la pratique. Il est important de faire le lien entre la recherche et le terrain. Si chacun reste dans son coin, ça ne sert à rien. J’ai moi-même beaucoup appris en discutant avec des éthologues ; par exemple, c’est à travers ces échanges que j’ai expérimenté l’apprentissage social avec l’aide d’un congénère. L’idée ? Se servir d’un chien "facilitateur" auprès d’un jeune pour raccourcir les temps d’apprentissage. Ainsi, pour un chien qui a peur de la ville, le mettre en présence d’un chien plus chevronné va lui permettre d’apprendre la non-réactivité et la détente musculaire. Bien sûr, cela ne veut pas dire que l’homme n’a plus rien à faire, car il faut créer un environnement favorable et vérifier que le chien apprenne bien ce qu’on veut qu’il apprenne.

    Et vos chiens à vous, qui sont-ils ?

    Il y a Moustik, un croisé braque de 3 ans et demi. C’était le chien d’une cliente qui me l’avait laissé en pension quand elle a dû déménager précipitamment. Comme elle avait dû quitter sa maison pour un appartement et que c’est un chien bourré d’énergie, elle voulait le faire adopter et je l’ai finalement gardé. Et puis il y a Sinaï, un croisé beauceron de 2 ans. Je cherchais un chien pour seconder la chienne qui travaillait avec moi et j’ai vu qu’il avait le bon profil : assez grand, très stable émotionnellement, doté d’un peu d’audace. C’est étonnant parce que cela ne m’arrive jamais de "craquer", mais là, en voyant la photo de Sinaï sur le site de la SPA, il s’est passé quelque chose et j’ai eu envie d’aller le voir… Cela fait maintenant un an qu’il est à la maison.


    Autres articles à lire

  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Charlotte Duranton

    Vivre ensembleCharlotte Duranton est éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    01 Septembre 2016
  • Chien guide : 8 choses à savoir avant de devenir famille d’accueil

    Vivre ensembleJusqu'au 24 septembre, la Fédération française des associations des chiens guides d’aveugles (FFAC) organise une semaine de sensibilisation pour faire mieux connaître la cause des personnes déficientes visuelles accompagnées par des chiens spécialement formés. L’occasion de découvrir la mission essentielle des familles d’accueil pour le chien guide.

    21 Septembre 2017
  • Une 'mare de la discorde' sera comblée, ses grenouilles moins

    Vivre ensembleUne mare de Dordogne aux grenouilles bruyantes, au coeur d'un conflit de voisinage et de sept ans de procédure, devra bel et bien être comblée, comme la justice l'a ordonné, mais sans l'injonction préalable de 'déplacer' les batraciens, que réclamait une association de défense de l'environnement.

    18 Décembre 2019
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Université d'été de l'animal 2017 : Anne-Claire Gagnon

    Vivre ensembleAnne-Claire Gagnon est écrivain, vétérinaire et passionnée de chats. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Entre espièglerie et sagesse, vivre en bonne intelligence avec les chats ». Rencontre.

    11 Juillet 2017
  • Un autocollant pour signaler la présence d’animaux en cas d’incendie

    Vivre ensembleL’initiative vient de Belgique et de Suisse, où des élus et des associations proposent aux propriétaires d’animaux domestiques de coller une étiquette sur leur maison afin d’augmenter les chances de survie de leurs chats, chiens ou NAC en cas d’incendie.

    20 Novembre 2017
  • Kalina Raskin : le vivant pour inspiration

    Vivre ensembleNe vous y trompez pas. Ce sourire malicieux cache une âme engagée qui s’inspire du vivant pour développer une science responsable et durable. Une volonté qui a mené cette ingénieure physico-chimiste et docteure en biologie vers le biomimétisme. Elle exposera cette science à l’université d’été du 24 au 26 août au château de la Bourbansais.

    15 Août 2018
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Doit-on avoir peur des léchouilles de nos animaux ?

    Vivre ensembleUn américain de 48 ans a dû être amputé des quatre membres après avoir contracté une grave infection suite à une léchouille. Ce cas peut faire l'objet de de nombreuses questions sur les bisous de nos animaux.

    22 Août 2018
  • Une bénédiction pour les animaux

    Vivre ensembleLe dimanche 7 octobre, la ville de Comps organise une fête des animaux sur le parvis de son église avec une bénédiction (par un prêtre) pour nos petits protégés en fin d’après-midi.

    06 Octobre 2018
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • Au programme de Pet Revolution : le plaisir de manger pour nos animaux

    Vivre ensemble'Pet Revolution, l'Animal en marche' est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, le Dr Franck Péron animera une intervention intitulée « Le plaisir de bien manger ».

    17 Juillet 2017
  • Le chien est le meilleur ami de l’enfant dans la famille

    Vivre ensembleUne étude britannique révèle que les enfants s’entendent mieux avec leur animal de compagnie qu’avec leur propre frère et sœur au sein d’une famille : parmi nos amis à quatre pattes, les chiens se montrent particulièrement bons compagnons pour leur jeune maitre.

    26 Janvier 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Les intervenants de Pet Revolution : AVA et la fin de vie des animaux

    Vivre ensembleCes moments difficiles de la vieillesse et de la fin de vie de nos animaux est l’un des sujets abordés par le séminaire « Pet Revolution, L’Animal en Marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains. Maud Lefèvre, responsable des soigneurs au refuge AVA, présente en avant-première pour Animaux-Online son travail et les principales interrogations autour du « bien mourir ».

    20 Juillet 2017