Il s'est brûlé !


  • Il s'est brûlé !Photo : Shutterstock - W. Cole - Quka
  • Chiens/ Santé

    Si l’été et les vacances nous poussent au farniente, attention à ne pas trop baisser la garde en raison d’un risque accru d’accidents domestiques et notamment de brûlures…

    Explorateurs par nature, chiens et chats ont vite fait de mettre une truffe ou une patte où il ne faut pas, surtout s’ils sont attirés par une bonne odeur de viande grillée !


    Il s’est brûlé sur le barbecue
    • Le scénario typique : vous profitez d’une belle journée pour faire un barbecue quand votre petit compagnon à quatre pattes (un chien le plus souvent), par l’odeur alléché, en profite pour s’approcher. Quelques secondes d’inat­tention suffisent pour qu’il se brûle la truffe, la langue et/ou la gueule. Les brûlures peuvent même être plus étendues si le barbecue lui tombe dessus…
    • À faire d’emblée : attrapez vite le petit blessé et maintenez la partie brûlée sous un robinet d’eau froide pendant au moins cinq minutes, montre en main. Lorsque la gueule est touchée – et donc probablement la langue et/ou les babines et les muqueuses et/ou la truffe – un avis vétérinaire est indispensable car la brûlure peut être plus grave qu’il n’y paraît. Enveloppez sa gueule dans un linge mouillé et froid (sans serrer pour qu’il respire normalement). Vous pouvez aussi appliquer de la Biafine® sur la peau brûlée, mais rien d’autre : ni dentifrice, ni beurre, ni blanc d’œuf comme on l’entend parfois.
    • En prévention : un barbecue, ça se surveille, mais si vous pensez qu’il vous sera trop difficile de jouer à la fois les maîtres de maison et de surveiller votre glouton, enfermez-le dans une pièce ou attachez-le tant que le barbecue est chaud.  


    Il a marché sur une plaque brûlante
    • Le scénario typique : cette fois, c’est plutôt le chat qui se fait avoir par curiosité et/ou gourmandise. La maison louée pour les vacances est à risque, surtout s’il y a des plaques électriques dans la cuisine alors que, chez vous, ce sont des plaques à induction (le verre ne chauffe pas et votre chat peut avoir pris l’habitude de marcher dessus). En posant les pattes sur une plaque électrique brûlante, votre chat se brûle les coussinets.
    • À faire d’emblée : trempez vite la patte brûlée dans un seau d’eau froide pendant au moins cinq minutes, montre en main. Pour le maintenir en limitant les risques qu’il se débatte, enveloppez-le dans une serviette et maintenez-le fermement. Ensuite, voyez le vétérinaire. Vous pouvez également appliquer de la Biafine®.
    • En prévention : le plus simple est encore de fermer la porte de votre cuisine tant que vos plaques sont chaudes ou, s’il s’agit d’une cuisine ouverte, de rester pour surveiller, le temps qu’elles refroidissent, ce qui est l’affaire de quelques minutes seulement. Et pour éviter d’autres risques de brûlure comme la casserole d’eau bouillante qui se renverse, pensez à toujours diriger les queues des casseroles vers le mur pour éviter de vous y accrocher.


    Il s’est brûlé par frottement
    • Le scénario typique : en été, beaucoup de propriétaires décident de se remettre à la course à pied. L’idéal est de le faire dans la nature (parc, bois ou plage si autorisée) aux heures les plus fraîches et non sur du bitume, a fortiori s’il est brûlant. Attention également à la partie de tennis (ou autre sport de ballon) à laquelle le chien participe en courant comme un fou après la balle : là encore, sur un sol inadapté, il y a un risque réel de « surchauffe » des coussinets, avec plaies, douleur et parfois boiterie. Enfin, la brûlure des coussinets peut être d’origine chimique s’il a marché sur un sol traité par des fongicides, par exemple.
    • À faire d’emblée : trempez la ou les pattes touchées dans l’eau tiède pour y voir plus clair. Désinfectez, appliquez de l’Homéoplasmine® et mettez le chien au repos le temps que sa cou­che cornée se re­for­me. Surtout, continuez à désinfecter jusqu’à la guérison et empêchez votre chien de se lécher la patte, quitte à lui mettre une collerette : c’est important pour éviter qu’il ne contamine la plaie avec sa salive risquant une surinfection. C’est suffisant s’il ne présente qu’une toute petite plaie localisée, pas si plusieurs pattes sont touchées ou si la brûlure est d’origine chimique. Dans ce cas, un avis vétérinaire s’impose.
    • En prévention : en cas de course prolongée, faites des pauses et profitez-en pour vérifier l’état des coussinets. S’ils deviennent roses, c’est que vous avez déjà dépassé les limites et qu’il est temps d’arrêter.  


    Il a été brûlé par le soleil
    • Le scénario typique : nos animaux sont mieux protégés que nous par leur peau plus épaisse et leur fourrure fournie, mais cette protection reste insuffisante. Ils sont vulnérables au niveau des zones dépilées : en amont de la truffe ou aux bords des oreilles. Or, une brûlure à ce niveau peut finir par faire le lit d’un cancer cutané, lorsque les coups de soleil se répètent d’une année à l’autre. Chez les chats blancs, les brûlures du pavillon de l’oreille sont connues pour favoriser un cancer à ce niveau…
    • À faire d’emblée : appliquez de la Biafine® en couche épaisse pour aider la peau à se reconstruire, sauf si la brûlure est ulcérée. Vous devez alors consulter : s’il le juge nécessaire, le vétérinaire peut prescrire une crème dermocorticoïde pour accélérer la guérison de la peau brûlée.
    • En prévention : appliquez une crème solaire à ce niveau pour le protéger et ne l’exposez pas aux ultraviolets aux heures les plus chaudes de la journée (11 à 16 heures), même sous un parasol car ce dernier ne protège pas de la réverbération des rayons sur le sable. Enfin, faire porter une casquette à son chien ne résout pas tout, surtout si le bout de ses oreilles et la truffe dépassent de la zone de couverture de la casquette !

    Gare aux produits sources de brûlures chimiques !
    Plus rares, les brûlures chimiques peuvent toucher les jeunes chiens qui, par jeu, « croquent » dans une bouteille ou un berlingot contenant un produit ménager dangereux : ils se brûlent lorsque le produit gicle. Il faut rincer à l’eau claire le plus possible et prévenir le vétérinaire de son arrivée imminente, même si, sur le coup, l’animal semble aller bien. En effet, certains produits chimiques continuent d’agir durant des heures et peu vent créer des lésions graves du tube digestif, nécessitant une réanimation, notamment si le chien en a reçu dans la gueule. À ne jamais faire : tenter de neutraliser un produit acide par une base (ou inversement) sous peine de créer encore plus de lésions…

    Autres articles à lire

  • Comment l'empêcher de prendre du poids ?

    ChiensLa meilleure façon de maigrir, c’est de ne pas grossir. Plus facile à dire qu’à faire pour beaucoup de maîtres qui ne savent pas dire non à leur animal.

    02 Novembre 2019
  • Mon chien est atteint de pica. Comment en venir à bout ?

    ChiensLorsque votre chien avale tout se qui se trouve à sa portée (papier, plastique, cailloux…) il n’est pas atteint de gourmandise, mais il souffre du pica.

    29 Novembre 2018
  • Gare à la chenille processionnaire du pin

    ChiensC’est au printemps, parfois plus tôt dans l’année, que les chenilles processionnaires du pin descendent de leurs arbres en file indienne. Leur poil urticant est un danger pour nos animaux, en particulier nos chiens.

    18 Février 2016
  • REPAS DE fêtes : comment bien partager

    ChiensEnfants et adultes ne sont pas les seuls à aimer les copieux repas familiaux de fin d’année : nos petits compagnons savent aussi les apprécier. Mais prudence, les excès de bonne chère, volontaires ou non, peuvent se révéler nocifs pour eux!

    22 Décembre 2016
  • Chien et chat : 10 Gestes pour le protéger de la chaleur

    ChiensPour éviter le coup de chaleur à votre animal, il peut lui être fatal, suivez les conseils d'Animaux-online. C'est par ici !

    04 Juin 2016
  • Etats-Unis : les chiens du Michigan intoxiqués au plomb

    ChiensC’est un scandale sanitaire de grande ampleur auquel la ville de Flint, dans le Michigan, doit faire face. Après plusieurs milliers d’habitants empoisonnés au plomb en 2015, ce sont maintenant les animaux domestiques de la ville qui ont été révélés positifs aux tests sanguins…

    20 Mai 2016
  • Le cannabis médical intéresse aussi les vétérinaires

    ChiensNouveauEn 2017, une étude du cabinet Grand View Research évaluait que le marché du cannabis médical pourrait atteindre 49 milliards d’euros en 2025. Ces estimations ne prennent en compte que les applications liées à la santé humaine. Or un autre secteur s’intéresse aux usages du cannabis, c’est celui de la santé animale.

    25 Janvier 2020
  • Comment protéger son chien de la leishmaniose ?

    ChiensQuarante mille chiens sont infectés chaque année sur notre territoire par cette parasitose que l’on ne sait pas guérir. Il existe toutefois un traitement à vie, lourd et coûteux.

    03 Août 2018
  • Wamiz run : une course pour vous et votre chien

    ChiensLa première édition de la Wamiz run se déroulera dimanche 26 mars au bois de Vincennes : une course solidaire pour les maîtres et leur chien et un village dog friendly ouvert à tous sont au programme de cette journée 100 % toutous.

    16 Mars 2017
  • Les soigner autrement

    ChiensL’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie, vous connaissez – et vous avez sans doute vous-même déjà testé. Mais savez-vous que ces approches peuvent également faire des miracles sur nos animaux? Depuis quelques années, les pratiques vétérinaires alternatives et naturelles suscitent un engouement grandissant.

    01 Avril 2017
  • Décès d’un chien de traîneau sur la course de l’Iditarod

    ChiensC’est en participant à cette course de chiens de traîneau que Nash est mort, percuté par la motoneige d’un homme qui la conduisait en état d’ébriété. Les organisateurs de l’Iditarod, en Alaska, ont dépêché des secours, mais il était déjà trop tard pour l’athlète canin.

    14 Mars 2016
  • Un chien stressé vieillit plus vite

    ChiensL’anxiété et l’impulsivité peuvent aussi toucher le chien. Selon une étude américaine, l’une des conséquences visibles de ce stress chez l’animal serait le blanchiment précoce de ses poils, signe de vieillissement.

    31 Janvier 2017
  • Mon chien peut-il attraper la grippe ?

    ChiensVotre chien tousse et se trouve anormalement fatigué ? Peut-être a-t-il attrapé la grippe canine. Qu’est-ce que cette maladie, quand s’inquiéter, comment la soigner : le point sur ce mal de l'hiver.

    24 Janvier 2018
  • Canicule : ne pas non plus laisser son animal dans le jardin !

    ChiensUn triste événement vient de montrer que laisser son animal dehors pour la journée peut être mortel… Ombre, eau, nourriture humide, bref : soyez vigilant !

    29 Juin 2019
  • Combien de fois par an vermifugez-vous votre animal ?

    ChiensLe vermifuger. Quand ? Combien de fois par an ? Animaux-online vous prodigue ses conseils.

    25 Novembre 2015
  • Les pattes de nos animaux sont-elles à toute épreuve ?

    ChiensEn cas de problème, votre petit compagnon ne peut prétendre à une paire de rechange. C’est pourquoi ses pattes – et ses coussinets en particulier – méritent toute votre attention.

    07 Janvier 2016
  • Qui et quand vermifuger ?

    ChiensDes vers dans son intestin ? Ce n’est ni glamour ni bon pour la santé de votre animal… ou la vôtre. Une bonne raison pour le vermifuger d’office !

    04 Octobre 2018
  • À quel âge dois-je faire le check-up de mon animal ?

    ChiensOn considère qu’un animal est senior dès l’âge de 6 ans pour les molosses, 7-8 ans pour les chiens de taille moyenne, 9 ans pour les chiens de petite taille et même 10-11 ans pour les chats. C’est donc le bon moment pour débuter la surveillance des premières pathologies liées à la vieillesse. Même en l’absence de symptômes, un petit check-up s’impose, recommande Animaux-online.

    03 Mars 2016
  • Le sport à domicile en hiver

    ChiensSi rien ne vaut une balade en plein air, un froid polaire peut dissuader les plus courageux de nos chiens de mettre le nez dehors. L’occasion de tester les sports d’intérieur…

    26 Décembre 2018
  • Une nouvelle étude alerte sur les régimes à base de viande crue

    ChiensManger cru, c'est fréquent chez les chats et les chiens mais pas sans risque : outre sa dose de viande quotidienne, Médor risque bien d'ingurgiter (mais aussi de transmettre) de nombreuses bactéries, dont certaines résistantes aux antibiotiques, selon une nouvelle étude Suisse.

    16 Octobre 2019