Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines


  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies caninesPhoto : Fotolia
  • Vivre ensemble

    Depuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    Depuis l’adoucissement des formalités nécessaires à l’importation d’un chien en Grande-Bretagne, au titre du Pet Travel Scheme (PETS), un très grand nombre d’animaux ont profité de cette aubaine, qu’il s’agisse d’importations ou de retours au pays après un voyage. Il en résulte des menaces sur la biosécurité. En 2000, quelques semaines après l’introduction du PETS, un chien venu de France décédait de babésiose sur le territoire britannique. En 2005 survenait le premier cas apparemment autochtone de babésiose chez un chien du Kent n’ayant jamais voyagé à l’étranger. Et en 2016, c’était au tour de l’Essex de recenser quatre cas de même nature.

    Pour Trees et Ridge, qui ont adressé une lettre au Veterinary Record le 31 mars 2016, ils affirment que le Royaume-Uni fait désormais face à l’émergence de nouveaux pathogènes. Les auteurs excluent l’échinococcose de leur analyse, mais soulignent que les chiens britanniques qui voyagent à l’étranger sont très sensibles à diverses maladies. Mais ils craignent surtout le portage chronique qui pourrait engendrer des troubles endémiques et mettent le doigt sur le risque élevé qui existe à importer des chiens de refuge pour adoption en provenance d’Europe continentale, souvent porteurs de maladies difficiles à détecter.

    Les auteurs invitent les autorités de leur pays à décourager fortement ces pratiques. Les craintes portent notamment sur la babésiose, l’ehrlichiose, la leishmaniose et la dirofilariose. Ils reconnaissent néanmoins que certaines conditions (notamment météorologiques) doivent être réunies pour que les vecteurs de ces maladies soient présents sur le territoire britannique. Dans le cas de Babesia canis sensu lato, Dermacentor reticulatus et Rhipicephalus sanguineus (deux tiques qui peuvent la transmettre) sont présents, mais rares. Cette tique est également vectrice de l’ehrlichiose.

    La transmission autochtone de la dirofilariose et de la leishmaniose inquiète moins les experts, même si on sait que Aedes spp.(un moustique) est présent sur le territoire. Mais dans le sud de l’Angleterre, des conditions météorologiques propices sont observées pour le développement de larves infestantes de temps en temps. Des modifications de température plus marquées pourraient dès lors rendre le risque pérenne. Les auteurs recommandent donc aux personnes qui voyagent avec leur chien d’aborder avec leur vétérinaire les mesures sanitaires indispensables au retour, afin qu’ils ne deviennent pas le « cheval de Troie » de maladies jusqu’ici inconnues sur le territoire. 


    Autres articles à lire

  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Antoine Bouvresse

    Vivre ensembleAntoine Bouvresse est vétérinaire comportementaliste. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    28 Septembre 2016
  • Entre eux et nous, est-ce l’accord parfait ?

    Vivre ensembleIls vivent à nos côtés depuis fort longtemps. On les aime, ils nous aiment. Enfin, c’est ce qu’on veut bien croire. Sont-ils tout aussi heureux de vivre avec nous que nous le sommes ?

    04 Septembre 2018
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Nicolas Hulot quitte le gouvernement

    Vivre ensembleEn plein direct au micro de France Inter, le ministre en charge de la Transition écologique, Nicolas Hulot, annonce qu’il quitte le gouvernement. Se sentant sans influence, il préfère jeter l'éponge…

    28 Août 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    Vivre ensembleChristine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    06 Juillet 2017
  • Le chien est le meilleur ami de l’enfant dans la famille

    Vivre ensembleUne étude britannique révèle que les enfants s’entendent mieux avec leur animal de compagnie qu’avec leur propre frère et sœur au sein d’une famille : parmi nos amis à quatre pattes, les chiens se montrent particulièrement bons compagnons pour leur jeune maitre.

    26 Janvier 2017
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ?

    Vivre ensembleUne étudiante en psychologie publie un questionnaire en ligne afin d’étudier les liens entre la présence de nos animaux de compagnie et notre niveau de stress.

    19 Avril 2018
  • Animaux de guerre : les projets d’hommage à Paris

    Vivre ensembleSous l’impulsion de l’association Paris Animaux Zoopolis, des projets de plaques commémoratives sont en cours dans différents arrondissements de la capitale. Une statue à la mémoire des chiens de guerre pourrait également voir le jour.

    19 Juin 2018
  • L'ambition d'une vie meilleure ensemble

    Vivre ensembleLancé il y a un an en Europe, le programme Purina in Society a été l’objet d’un premier bilan à Londres, le 23 novembre. Initié par Nestle Purina PetCare Emena, il fixe 10 engagements pour que la société favorise la présence de l’animal auprès de l’homme. Lors de cette réunion, quatre objectifs ont été au cœur des présentations.

    28 Novembre 2017
  • Les propriétaires de chien auraient une vie plus longue

    Vivre ensembleUne étude suédoise a montré que les personnes vivant aux côtés de chiens ont moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires que le reste de la population.

    22 Novembre 2017
  • 5 questions à vous poser avant d’adopter un animal

    Vivre ensembleParfois, le coup de cœur doit s’accompagner d’un petit moment de réflexion si on ne veut pas que la belle histoire d’amour vire au cauchemar. Avant d’adopter un chat ou un chien, suivez les conseils d’animaux-online.

    25 Août 2015
  • Le concept one health, c'est aussi pour eux

    Vivre ensembleCe concept part du principe que la santé humaine est intimement liée à la santé des animaux, à celle de l’environnement, et réciproquement ! L’amélioration des unes passant nécessairement par l’amélioration des autres… Décryptage sur Animaux-online.

    01 Janvier 2016
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018