Un nouveau cimetière pour les animaux dans le Vaucluse


  • Un nouveau cimetière pour les animaux dans le VauclusePhoto : Pascal Dacasa
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    A Sainte-Cécile, dans le Vaucluse, un cimetière communal pour les animaux compagnie va ouvrir ses portes au printemps 2016. En France, il existe plus d’une vingtaine de cimetières dédiés aux animaux, mais c’est le premier dans ce département.

    Dès l’an prochain, les habitants de la commune de Sainte-Cécile dans le Vaucluse auront un cimetière pour enterrer leurs chers animaux disparus. « Les maîtres ne vivant pas sur cette commune pourront eux aussi en bénéficier, ajoute Vincent Faure. » Le premier adjoint au maire a mûri la mise en place de ce service à ses concitoyens quand il s’est trouvé face à la perte de son chat. Choupette appartenait au départ à sa grand-mère. Placée en maison de retraite, celle-ci cherchait un nouveau maître pour son animal. C’est finalement, son petit-fils, Vincent Faure qui l’a recueilli. « Nous avons ainsi vécu 10 ans ensemble, précise l’élu. Mais hélas, j’ai dû la faire euthanasier suite à des complications rénales ».

    L’espérance de vie des animaux est plus courte que la nôtre – les chiens de 10 à 17 ans et les chats de 16 à 20 années. Un jour, ils décèdent et malgré l’indicible chagrin qui les envahit, les maîtres sont contraints de prendre rapidement des dispositions pour la dépouille de leur animal. Si la majorité des propriétaires prennent conseil auprès de leur vétérinaire quand le souffle de la vie a quitté le corps de leur ami fidèle, qui leur propose souvent la solution de l’incinération, aujourd’hui, le praticien n’est pas le seul à pouvoir prendre en charge le corps de l’animal. Des sociétés privées proposent directement leurs services.

    Crémation ou inhumation ? Urne ou pierre tombale ? Quelles obsèques peut-on offrir à son compagnon souvent considéré comme un membre de la famille ?

    AVANT LE DÉCÈS

    Plutôt que de s’occuper des funérailles de votre animal dans la précipitation, pourquoi ne pas faire le choix entre l’incinération et l’inhumation de son vivant, et ainsi se préparer à la charge financière de ses futures obsèques ? Quelle urne, quel cercueil, quelle cérémonie, avec ou sans pierre tombale… Les brochures d’information disponibles dans les cabinets vétérinaires donnent souvent des pistes. On peut aussi se renseigner auprès des pompes funèbres animalières. Et si vous avez souscrit une assurance santé animale, relisez votre contrat. Si l’animal décède de sa belle mort, rares sont les compagnies qui prennent en charge les frais d’obsèques. En revanche, s’il a succombé à une maladie ou un accident, un capital peut être versé sur justificatif d’achat et avec le certificat de décès.

    VOUS VOUS EN REMETTEZ A VOTRE VÉTÉRINAIRE

    «Notre rôle ne s’arrête pas aux soins, précise Guy Hanotte, docteur vétérinaire dans le Pas-de-Calais. Nous sommes aussi présents pour accompagner le maître dans son deuil. » Quand Médor ou Mistigri décède, une « convention d’obsèques » est remplie par le vétérinaire sur laquelle il indique le nom de l’animal défunt, la cause de sa mort et le type de service choisi (incinération collective, individuelle ou individuelle accompagnée). Glissée dans une housse refermée par un lien et étiquetée, la dépouille est entreposée en congélation avant qu’une société de crémation passe la récupérer. « Tous les vétérinaires font appel à un prestataire pour l’incinération.» Si le maître n’assiste pas à la crémation, le vétérinaire lui remet l’urne en mains propres quand il a demandé à récupérer les cendres de son animal. Elle peut aussi être envoyée directement à domicile.

    VOUS CHOISISSEZ UNE SOCIÉTÉ DE CRÉMATION

    «Près de 4 000 chiens, chats, rongeurs… sont incinérés dans notre crématorium chaque année», indique Gabriel Cimino, le directeur de Cremadog, dans les Yvelines. Si certains optent pour l’incinération collective, d’autres maîtres souhaitent accompagner leur complice de toujours jusqu’au bout. La cérémonie se déroule en plusieurs étapes. Après un dernier au revoir de toute la famille, le corps est incinéré. Puis vient le temps du recueillement. Ceux qui le souhaitent peuvent laisser un message sur le livre d’or mis à leur disposition. «Quand les propriétaires quittent le crématorium, l’urne entre les mains, ils prononcent tous cette dernière phrase : il va enfin rentrer à la maison.»

    VOUS ENTERREZ VOTRE ANIMAL DANS UN CIMETIÈRE ANIMALIER

    Plus d’une vingtaine de cimetières animaliers existent sur notre territoire. A Asnières-sur Seine, l’un des plus anciens, toutes nos amies les bêtes sont les bienvenues. Certains propriétaires réservent les concessions, mais il n’y a aucune obligation. « Nous pratiquons une à deux inhumations par semaine, souligne Gérard Faburel, directeur des pompes funèbres Memory. Nous prenons en charge le corps du chien ou du chat sur le lieu du décès. Puis nous le conservons dans une chambre froide jusqu’à l’inhumation. La cérémonie se déroule trois ou quatre jours plus tard.» Le cercueil est mis à l’intérieur du caveau. Avant que la terre ne le recouvre, le maître se recueille. Une pierre tombale viendra ensuite couvrir la sépulture. Ce rituel funéraire est en tous points identique à celui offert aux humains.

    VOUS L’INHUMEZ DANS VOTRE JARDIN

    La majorité des animaux domestiques qui décèdent sont enterrés dans le jardin de leurs maîtres. C’est autorisé, mais sous certaines conditions. Un chien peut être enterré dans son jardin s’il ne pèse pas plus de 40 kg, et à condition que le maître soit propriétaire du terrain. La tombe doit être placée à au moins 35 mètres de toute habitation ou point d’eau et le corps enterré à 1,20 mètre de profondeur. De la chaux vive doit être coulée avant de recouvrir de terre le cercueil.

    PEU APRÈS LE DÉCÈS

    Envoyez la carte d’identification de votre animal à l’i-cad* (Suivi de l’identification des carnivores domestiques) pour la gestion de leur fichier en mentionnant la date du décès et le numéro de la puce électronique ou du tatouage.

    VOUS ET VOTRE DEUIL

    Faire le deuil d’un animal n’est pas toujours reconnu par l’entourage. Les maîtres attristés n’osent pas exprimer leur peine, de peur d’être incompris ou de se sentir ridicules. Si les bénévoles de l’association Vivre son deuil (vivresondeuil.asso.fr) traitent le plus souvent de la mort des êtres humains, ils sont aussi à l’écoute des maîtres endeuillés.

    Si vous souhaitez partager votre peine à la suite de la perte de votre fidèle compagnon, la toile offre quelques possibilités pour échanger sur cette douloureuse expérience et se libérer du poids causé par la disparition. D’abord, il existe les forums de discussion, sur lesquels il est plus facile pour l’internaute de témoigner et de livrer ses émotions par écran interposé. Ensuite, les cimetières virtuels animaliers où les propriétaires partagent l’espace avec d’autres maîtres qui vivent une situation similaire. Chacun crée une tombe virtuelle : épitaphe, fleurs, photos… pour se rappeler le complice de toute une vie. Les internautes peuvent ainsi transmettre leurs messages de sympathie. Enfin, pourquoi ne pas créer un blog ? Un lieu virtuel qui serait dédié exclusivement à la boule de poils qui a égayé votre quotidien pendant des années…


    Autres articles à lire

  • Des propriétaires retrouvent leur chienne à 400 km de chez eux

    Vivre ensembleUn berger allemand a été retrouvé en Suisse, à 400 km du domicile de ses maîtres situé à Francfort, en Allemagne. L’animal, disparu depuis six mois, a subi des soins intensifs avant de rejoindre ses propriétaires, heureux et soulagés.

    26 Février 2018
  • Minous à la ferme : des chats sauvés grâce aux rongeurs

    Vivre ensembleDans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, des chats de refuges jugés inadoptables sont placés dans des fermes où ils font carrière comme chasseurs de rongeurs. Une reconversion organisée par le refuge SpokAnimals afin de leur éviter l’euthanasie.

    23 Mars 2016
  • Après neuf ans d'absence, le chat Moubli est de retour

    Vivre ensembleIl s’appelle Moubli. Et ses propriétaires avaient oublié son existence après sa disparition il y a neuf ans. Jusqu’à ce jour où l’appel téléphonique d’un refuge le fait réapparaître…

    05 Septembre 2016
  • Monique, la poule aventurière

    Vivre ensembleCe gallinacé intrépide parcourt les océans de la planète en compagnie de Guirec, un jeune Breton bien décidé à vivre ses rêves. Un chien, Bosco, a rejoint l’équipage atypique et attachant qui a un nouvel objectif en tête: l’Antarctique.

    10 Octobre 2017
  • Les pionniers de la protection animale

    Vivre ensembleChristian Zuber, Jean-Pierre Hutin, Brigitte Bardot... Notre volonté de nous engager trouve souvent sa source dans des modèles: les précurseurs de la protection animale. Ils sont quelques uns à avoir ouvert la voie à une plus grande considération des animaux et de leur bien-être. Portraits

    09 Mars 2017
  • Pilots N Paws : des pilotes au grand cœur

    Vivre ensembleAu Canada, l’organisation Pilots N Paws offre une seconde chance à des animaux de refuge en les transportant par avion d’une ville à l’autre. Une manière de désengorger les structures d’accueil et d’éviter l’euthanasie à nombre d’entre eux.

    21 Mars 2016
  • Hommage à Capitán, chien d’une incroyable fidélité

    Vivre ensembleCe berger allemand s’est éteint à l’âge de 16 ans. Depuis 2006, il vivait à côté de la tombe de son maître disparu. Son histoire a été racontée dans un reportage de l’émission 30 Millions d’Amis, en 2014.

    21 Février 2018
  • Un photographe découvre une famille de lynx devant sa maison

    Vivre ensembleUn résident d’Alaska a eu la belle surprise de découvrir une maman lynx et ses petits, un matin, sur le porche de sa maison. Cette visite impromptue a donné lieu à une rare et émouvante séance photos.

    03 Octobre 2017
  • Le prince George fête ses trois ans avec le chien Lupo

    Vivre ensembleC’est avec Lupo, le chien de la famille, que le prince George, fils aîné du duc et de la duchesse de Cambridge, pose pour la photo officielle de ses trois ans.

    22 Juillet 2016
  • Plume, la poule aux œufs d'or

    Vivre ensembleCette belle faverolles vivant dans la Sarthe a obtenu, en juillet dernier, le titre convoité de Miss Poule 2016. Rencontre avec ce gallinacé distingué et ses heureux propriétaires, la famille Dubois.

    08 Juillet 2017
  • Des traqueurs de Pokemon sauvent des rongeurs

    Vivre ensembleAlors qu'ils étaient à la chasse aux Pokemon, absorbés par le tout nouveau jeu Pokemon Go, deux jeunes Américains ont sauvé 27 rongeurs d'une mort certaine.

    20 Juillet 2016
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Vivre ensembleFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    12 Février 2017
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Marc Courtois et son chien Gibbs, un duo de choc

    Vivre ensembleMarc Courtois est lieutenant sapeur-pompier dans l’Essonne et organisateur des 25e championnats du monde IRO (International Search and Rescue Dog Organisation) du chien de secours et de sauvetage. Il nous parle ici plus en détail de son quotidien aux côtés de Gibbs, son fidèle compagnon.

    08 Septembre 2019
  • Max le chien héros en Australie

    Vivre ensembleUn chien sourd et en partie aveugle a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien. Il a reçu les honneurs de la police pour sa belle loyauté.

    10 Mai 2018
  • Une jeune femme retrouve sa chienne à l’aéroport

    Vivre ensembleGrâce à une chaîne de solidarité, Amelia, une jeune femme britannique, a retrouvé sa chienne Marlin, perdue à l’aéroport de Roissy. L’animal et sa maîtresse revenaient du Viêt-Nam, où Marlin risquait d’être abattue pour sa viande.

    05 Avril 2018
  • Kenzo : un chat à la caserne des pompiers

    Vivre ensemblePortant ses galons les grands jours, ce matou au caractère bien trempé règne sans partage dans la caserne des sapeurs-pompiers de Gondrexange, en Moselle.

    09 Novembre 2019
  • Un chien parcourt des milliers de kilomètres en kayak

    Vivre ensembleDepuis deux ans, Nirvana fait le tour de la Méditerranée en kayak avec son maître. Cette ancienne chienne errante a embarqué à bord après une escale il y a deux ans. Elle n'a depuis jamais quitté le pagayeur.

    24 Mai 2016
  • Royaume-Uni : un chat accusé d'espionnage

    Vivre ensembleLe chat Palmerston, adopté le mois dernier pour chasser les rongeurs au ministère des Affaires étrangères, s'est retrouvé au cœur d'une petite plaisanterie entre les membres du Parlement britannique. Soupçonné d'espionnage, il doit dorénavant montrer patte blanche…

    27 Mai 2016
  • Le paradis des rescapés

    Vivre ensembleÉchappé du camion qui le transportait, le cochon Rosette a été trouvé sur un parking et coule désormais des jours heureux dans une ferme de la Meuse : un refuge pour les animaux d’élevage maltraités.

    03 Avril 2016