Virgule, le teckel de Stéphane Bern, repose en paix


  • Virgule, le teckel de Stéphane Bern, repose en paixPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    Virgule, l'un des teckels de Stéphane Bern, s'est éteint. L'animateur a twitté, hier, sa peine. Si, comme lui ou d'autres maîtres endeuillés,  vous avez perdu votre compagnon à quatre pattes et que vous vous posez des questions sur comment gérer sa disparition, la rédaction d'Animaux-online aborde les diverses possibilités pour vous aider à prendre vos dispositions.

    DR

    « Perdre un chien est une telle douleur senti­men­tale ! Merci ma Virgule pour toutes ces années de bonheur parta­gées », a posté Stéphane Bern sur Twit­ter. Hier l'animateur perdait l'un de ses compa­gnons à quatre pattes, âgé de 12 ans. Son état de santé s’était nette­ment dégradé depuis plusieurs mois, après un acci­dent vascu­laire céré­bral survenu l’hi­ver dernier.

    Stéphane Bern se console auprès de son deuxième teckel kaninshen. Comme son maître, Dash a perdu ses repères et son "frère". La perte d'un animal est inéluctable, sachant que l’espérance de vie des animaux est plus courte que la nôtre – les chiens de 10 à 17 ans et les chats de 16 à 20 années. Un jour, ils partent et leurs maîtres doivent prendrent leurs dispositions. Crémation ou inhumation ? Urne ou pierre tombale ? Quelles obsèques peut-on offrir à son compagnon souvent considéré comme un membre de la famille ?

    AVANT LE DÉCÈS

    Plutôt que de s’occuper des funérailles de votre animal dans la précipitation, pourquoi ne pas faire le choix entre l’incinération et l’inhumation de son vivant, et ainsi se préparer à la charge financière de ses futures obsèques ? Quelle urne, quel cercueil, quelle cérémonie, avec ou sans pierre tombale… Les brochures d’information disponibles dans les cabinets vétérinaires donnent souvent des pistes. On peut aussi se renseigner auprès des pompes funèbres animalières. Et si vous avez souscrit une assurance santé animale, relisez votre contrat. Si l’animal décède de sa belle mort, rares sont les compagnies qui prennent en charge les frais d’obsèques. En revanche, s’il a succombé à une maladie ou un accident, un capital peut être versé sur justificatif d’achat et avec le certificat de décès.

    VOUS VOUS EN REMETTEZ A VOTRE VÉTÉRINAIRE

    «Notre rôle ne s’arrête pas aux soins, précise Guy Hanotte, docteur vétérinaire dans le Pas-de-Calais. Nous sommes aussi présents pour accompagner le maître dans son deuil. » Quand Médor ou Mistigri décède, une « convention d’obsèques » est remplie par le vétérinaire sur laquelle il indique le nom de l’animal défunt, la cause de sa mort et le type de service choisi (incinération collective, individuelle ou individuelle accompagnée). Glissée dans une housse refermée par un lien et étiquetée, la dépouille est entreposée en congélation avant qu’une société de crémation passe la récupérer. « Tous les vétérinaires font appel à un prestataire pour l’incinération.» Si le maître n’assiste pas à la crémation, le vétérinaire lui remet l’urne en mains propres quand il a demandé à récupérer les cendres de son animal. Elle peut aussi être envoyée directement à domicile.

    VOUS CHOISISSEZ UNE SOCIÉTÉ DE CRÉMATION

    «Près de 4 000 chiens, chats, rongeurs… sont incinérés dans notre crématorium chaque année», indique Gabriel Cimino, le directeur de Cremadog, dans les Yvelines. Si certains optent pour l’incinération collective, d’autres maîtres souhaitent accompagner leur complice de toujours jusqu’au bout. La cérémonie se déroule en plusieurs étapes. Après un dernier au revoir de toute la famille, le corps est incinéré. Puis vient le temps du recueillement. Ceux qui le souhaitent peuvent laisser un message sur le livre d’or mis à leur disposition. «Quand les propriétaires quittent le crématorium, l’urne entre les mains, ils prononcent tous cette dernière phrase : il va enfin rentrer à la maison.»

    VOUS ENTERREZ VOTRE ANIMAL DANS UN CIMETIÈRE ANIMALIER

    Plus d’une vingtaine de cimetières animaliers existent sur notre territoire. A Asnières-sur Seine, l’un des plus anciens, toutes nos amies les bêtes sont les bienvenues. Certains propriétaires réservent les concessions, mais il n’y a aucune obligation. «Nous pratiquons une à deux inhumations par semaine, souligne Gérard Faburel, directeur des pompes funèbres Memory. Nous prenons en charge le corps du chien ou du chat sur le lieu du décès. Puis nous le conservons dans une chambre froide jusqu’à l’inhumation. La cérémonie se déroule trois ou quatre jours plus tard.» Le cercueil est mis à l’intérieur du caveau. Avant que la terre ne le recouvre, le maître se recueille. Une pierre tombale viendra ensuite couvrir la sépulture. Ce rituel funéraire est en tous points identique à celui offert aux humains.

    VOUS L’INHUMEZ DANS VOTRE JARDIN

    La majorité des animaux domestiques qui décèdent sont enterrés dans le jardin de leurs maîtres. C’est autorisé, mais sous certaines conditions. Un chien peut être enterré dans son jardin s’il ne pèse pas plus de 40 kilos, et à condition que le maître soit propriétaire du terrain. La tombe doit être placée à au moins 35 mètres de toute habitation ou point d’eau et le corps enterré à 1,20 mètre de profondeur. De la chaux vive doit être coulée avant de recouvrir de terre le cercueil.

    PEU APRÈS LE DÉCÈS

    Envoyez la carte d’identification de votre animal à l’i-cad* (Suivi de l’identification des carnivores domestiques) pour la gestion de leur fichier en mentionnant la date du décès et le numéro de la puce électronique ou du tatouage.

    VOUS ET VOTRE DEUIL
    Faire le deuil d’un animal n’est pas toujours reconnu par l’entourage. Les maîtres attristés n’osent pas exprimer leur peine, de peur d’être incompris ou de se sentir ridicules. Si les bénévoles de l’association Vivre son deuil (vivresondeuil.asso.fr) traitent le plus souvent de la mort des êtres humains, ils sont aussi à l’écoute des maîtres endeuillés.
    Si vous souhaitez partager votre peine à la suite de la perte de votre fidèle compagnon, la toile offre quelques possibilités pour échanger sur cette douloureuse expérience et se libérer du poids causé par la disparition. D’abord, il existe les forums de discussion, sur lesquels il est plus facile pour l’internaute de témoigner et de livrer ses émotions par écran interposé. Ensuite, les cimetières virtuels animaliers où les propriétaires partagent l’espace avec d’autres maîtres qui vivent une situation similaire. Chacun crée une tombe virtuelle : épitaphe, fleurs, photos… pour se rappeler le complice de toute une vie. Les internautes peuvent ainsi transmettre leurs messages de sympathie. Enfin, pourquoi ne pas créer un blog? Un lieu virtuel qui serait dédié exclusivement à la boule de poils qui a égayé votre quotidien pendant des années…

    Autres articles à lire

  • Chat, chien, cheval… : les animaux « soigneurs »

    Vivre ensembleLes animaux introduits à la fondation Sonnenhof pour tenir compagnie aux résidents souffrant de problèmes psychiatriques sont devenus des auxiliaires soignants.

    29 Novembre 2019
  • Fort McMurray : des milliers de chiens et chats abandonnés

    Vivre ensemblePlusieurs centaines de milliers d’habitants ont dû quitter leur demeure en laissant parfois derrière eux leurs animaux de compagnie. Livrés à eux-mêmes ou enfermés dans les maisons, certains attendent le retour de leur propriétaire depuis plusieurs jours. Pour les sauver d’une mort certaine, des groupes de bénévoles s'organisent…

    09 Mai 2016
  • chiens abandonnés : 2nd chance

    Vivre ensembleJugés turbulents, incontrôlables ou mordeurs, ces chiens ont été maltraités puis abandonnés. Jusqu’au jour où des policiers passionnés ont su percevoir chez eux les qualités qui font les chiens d’exception…

    01 Juin 2015
  • Un Moscovite sauve un chien d’un étang gelé

    Vivre ensembleLe 7 novembre dernier, un chien imprudent s’est retrouvé piégé par la glace sur l’étang Shagovsky, à Kostroma, une ville russe située à 300 km au Nord de Moscou.

    18 Novembre 2016
  • La biographie d’Arthur, ex-chien errant

    Vivre ensembleDe la jungle d’Équateur à la Suède, Arthur est un de ces chiens qui ont une histoire hors du commun. Mikaël Lindnord, son maître, relate son parcours atypique dans un livre intitulé 'Le Chien qui a traversé la jungle pour trouver une famille'. Ce récit a aussi pour objectif de sensibiliser à la cause des animaux errants.

    23 Mai 2016
  • Une peluche défend son os

    Vivre ensembleNos chiens sont vraiment extraordinaires. La vidéo a un an. Mais elle nous fait craquer. Alors on la partage avec vous !

    16 Octobre 2015
  • Après neuf ans d'absence, le chat Moubli est de retour

    Vivre ensembleIl s’appelle Moubli. Et ses propriétaires avaient oublié son existence après sa disparition il y a neuf ans. Jusqu’à ce jour où l’appel téléphonique d’un refuge le fait réapparaître…

    05 Septembre 2016
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Des toutous à la plage pour la bonne cause

    Vivre ensembleCunta et Baïné, deux chiennes du Refuge de la côte basque, ont profité d’une sortie à la plage organisée par une clinique vétérinaire de Bidart pour embellir leur quotidien, et encourager les adoptions.

    23 Mai 2017
  • Trois phoques gris et deux veaux marins ont repris le chemin du large

    Vivre ensembleBalou, Constance, Mathieu, Rosi et Dominique ont pris la mer durant le week-end de Pâques. Avant d'être relâchés, ces cinq mammifères marins sont passés par le centre de soins de la Ligue de protection des animaux de Calaisis suite à leur naufrage sur une plage du Pas-de-Calais.

    31 Mars 2016
  • Un nouveau cimetière pour les animaux dans le Vaucluse

    Vivre ensembleA Sainte-Cécile, dans le Vaucluse, un cimetière communal pour les animaux compagnie va ouvrir ses portes au printemps 2016. En France, il existe plus d’une vingtaine de cimetières dédiés aux animaux, mais c’est le premier dans ce département.

    26 Août 2015
  • Bubba : le chat étudiant

    Vivre ensembleIl doit être le premier de son espèce à être officiellement admis à l’université. Il faut dire que Bubba, le chat, fréquente les bancs de la fac avec assiduité !

    27 Août 2015
  • Hommage à Capitán, chien d’une incroyable fidélité

    Vivre ensembleCe berger allemand s’est éteint à l’âge de 16 ans. Depuis 2006, il vivait à côté de la tombe de son maître disparu. Son histoire a été racontée dans un reportage de l’émission 30 Millions d’Amis, en 2014.

    21 Février 2018
  • Le chat aime-t-il la musique ?

    Vivre ensembleOn dit que la musique adoucit les mœurs. Parfois, elle provoque le contraire… chez les chats ! Follement drôle !

    22 Octobre 2015
  • Plume, la poule aux œufs d'or

    Vivre ensembleCette belle faverolles vivant dans la Sarthe a obtenu, en juillet dernier, le titre convoité de Miss Poule 2016. Rencontre avec ce gallinacé distingué et ses heureux propriétaires, la famille Dubois.

    08 Juillet 2017
  • Les pionniers de la protection animale

    Vivre ensembleChristian Zuber, Jean-Pierre Hutin, Brigitte Bardot... Notre volonté de nous engager trouve souvent sa source dans des modèles: les précurseurs de la protection animale. Ils sont quelques uns à avoir ouvert la voie à une plus grande considération des animaux et de leur bien-être. Portraits

    09 Mars 2017
  • Merlin, le nouveau chat (déjà star) du youtubeur Norman

    Vivre ensembleConnu pour ses vidéos humoristiques sur YouTube, le jeune homme, qui a récemment perdu son chat Sergi, présente sa «nouvelle boule de poils», Merlin, adopté à la SPA.

    23 Mars 2017
  • Elle retrouve son chat 9 mois après l'avoir perdu à Orly

    Vivre ensembleSarah Suty nous raconte l’histoire incroyable qu’elle a vécue avec son chat Rusty, perdu dans la salle de tri des bagages à l’aéroport d’Orly alors qu’elle était dans l’avion pour rentrer chez elle, à La Réunion. Elle n’a jamais abandonné les recherches et, 9 mois plus tard, le miracle s'est produit…

    07 Juin 2019
  • Fort McMurray : un chien sauvé des flammes retrouve sa famille

    Vivre ensembleAbby est une petite chienne sourde et âgée de 14 ans, vivant à Fort McMurray. Ses propriétaires se trouvaient sur leur lieu de travail lorsque l’ordre d’évacuation a été donné. Sans pouvoir retourner chez eux, ils ont passé trois jours à attendre que les secours ramènent Abby. C’est finalement grâce à deux bons samaritains qu’ils ont pu récupérer leur chienne…

    12 Mai 2016
  • Borias, le petit chat bonheur

    Vivre ensembleVoici l’histoire d’un sauvetage inattendu qui a changé la vie d’un bébé chat –nommé Borias- comme celle de sa maîtresse.

    20 Août 2018