Les métiers de la nature


  • Les métiers de la naturePhoto : Arnaud Beinat
  • Vivre ensemble/ Travail

    Vivez votre passion en travaillant au plus près de la nature et des animaux ! Les choix sont multiples et, quel que soit votre âge, vous pouvez vous orienter ou vous réorienter professionnellement vers l’un des 60 métiers que nous vous proposons dans ce tour d’horizon de six univers. Aujourd’hui, 10 métiers liés à la nature et l'interview de Fanny Grossi, 23 ans, éco- animatrice en formation à l’Agence des Espaces Verts de la Région Île-de-France.

     

    1  Animateur nature

    Expert naturaliste mais surtout bon orateur, l’animateur nature a pour but de sensibiliser au respect de la faune et de la flore. Un objectif qui nécessite un important travail de préparation pour captiver l’auditoire des ateliers pédagogiques et visites guidées qu’il encadre.
    Durée du cursus : Bac + 2 ans.
    Diplôme : Le BTSA gestion et protection de la nature (GPN) reste le cursus privilégié pour accéder à ce métier (1471 étudiants ont passé l’examen en 2015). Le BPJEPS éducation à l’environnement vers le développement durable (EEDD) est aussi une formation reconnue.
    Qualités : Goût pour le contact et la transmission.
    Salaire brut mensuel : 1 466 € pour un débutant.

    2  écogarde

    Employé par un parc naturel national ou régional, l’écogarde est chargé de la surveillance et de l’entretien de ces espaces. Les patrouilles quotidiennes lui permettent de vérifier l’état des sentiers, de s’assurer que les randonneurs respectent les lieux et de collecter des données sur les animaux sauvages.
    Durée du cursus : Bac + concours.
    Diplôme : La plupart des reçus aux concours sont titulaires d’un bac + 2 comme le BTSA gestion et protection de la nature, même si les niveaux requis pour passer l’épreuve sont inférieurs (BEPC ou bac).
    Qualités : Bonne condition physique et qualités relationnelles.
    Salaire brut mensuel : De 1 500 à 2 200 €.

    3  Ingénieur écologue

    Salarié d’une entreprise de l’industrie ou des bâtiments et travaux publics, il est
    chargé de faire respecter les normes environnementales. Pour un chantier de construction, il peut réaliser des études d’impact sur la biodiversité animale du site et formuler des recommandations pour limiter les nuisances engendrées. Son défi est de concilier rentabilité et respect de la nature.
    Durée du cursus : Bac + 5 ans.
    Diplôme : Diplôme d’ingénieur avec une spécialité environnement ou en génie rural, eaux et forêts.
    Qualités : Aptitudes pour la négociation et le travail de groupe.
    Salaire brut mensuel : De 2 200 à 3 000 € pour un débutant.

    4 Technicien forestier

    Si l’Office national des forêts (ONF) emploie 9 500 techniciens, d’autres opportunités existent aussi dans la gestion des forêts privées. Les centres régionaux de la propriété forestière ou les coopératives d’exploitation forestière recrutent des agents chargés d’entretenir ces espaces (coupe, plantation, commercialisation). Une démarche raisonnée conforme au code forestier qui prévoit de respecter l’équilibre de ces écosystèmes.
    Durée du cursus : Bac ou bac + 2 ans.
    Diplôme : Bac pro forêt ou BTSA gestion forestière.
    Qualités : Endurance physique et vigilance.
    Salaire brut mensuel : De 1 800 à 2 300 €.

    5  Berger

    La transmission des savoir-faire pastoraux s’est considérablement structurée ces dix dernières années avec l’élaboration de formations spécifiques. Le brevet professionnel est devenu une référence pour les éleveurs qui cherchent à recruter une main-d’œuvre qualifiée pour la montée en estive et la garde des bêtes. Les diplômés sont formés à la conduite du troupeau, à l’entretien des animaux et à l’éducation du chien qui les aidera à éloigner les prédateurs.
    Durée du cursus : 3e + 1 an.
    Diplôme : Brevet professionnel agricole (BPA) berger transhumant.
    Qualités : Autonomie et endurance physique.
    Salaire brut mensuel : De 1 466 à 2 000 €.

    6 Apiculteur

    Avec 16 000 tonnes de miel récoltées en 2015, la production nationale repart à la hausse. Si l’apiculture séduit de plus en plus d’amateurs, environ 70 000 en France, seuls 1 500 professionnels l’exercent en tant qu’activité principale. Ils sont toujours confrontés à une surmortalité des colonies provoquée par l’épandage de pesticides et la prédation du frelon asiatique, présent sur les trois quarts du territoire.
    Durée du cursus : CAP + 1 ou 2 ans.
    Diplôme : Brevet professionnel responsable d’exploitation apicole (BPREA).
    Qualités : Précision et sens commercial.
    Salaire brut mensuel : L’exploitation de 400 ruches permet de se dégager un Smic (1 466€).

    7 Loueur de brouteurs

    Pour défricher des terrains laissés à l’abandon, des professionnels proposent à des clients de laisser pâturer un troupeau de chèvres ou de moutons pendant quelques semaines. L’écopâturage est une méthode écologique particulièrement adaptée au débroussaillage des lieux difficiles d’accès.
    Durée du cursus : Bac.
    Diplôme : Bac pro conduite et gestion de l’entreprise agricole (CGEA) option système à dominante élevage (SDE) et certificat d’aptitude professionnelle au transport des animaux vivants (CAPTAV) pour acheminer les animaux.
    Qualités : Réactivité et mobilité.
    Salaire brut mensuel : Dépend du nombre de prestations.

    8  Océanographe

    De nombreuses activités font appel à l’expertise des océanographes (offshore pétrolier, pose de câbles, dragage). Employés par des organismes publics ou des bureaux d’études privés, ils se chargent d’établir des diagnostics pour une exploitation raisonnée des ressources marines.
    Durée du cursus : Bac + 3 ans (cadre technique) ou bac + 5 ans (ingénieur).
    Diplôme : Licence pro océanographe prospecteur, diplôme d’ingénieur option génie marin.
    Qualités : Mobilité géographique et bilinguisme.
    Salaire brut mensuel : De 1 800 à 2 500 €.

    9  Biologiste marin

    Employé le plus souvent par des établissements publics (Ifremer, Inra, CNRS), ce scientifique de haut niveau mène des programmes de recherche consacrés aux organismes marins. Ses résultats et recommandations peuvent être utiles dans la production aquacole (résolution des épidémies ostréicoles, optimisation des conditions d’élevage de poissons) ou dans la préservation de l’écosystème (études d’impact des activités humaines sur la biodiversité marine).
    Durée du cursus : Bac + 8 ans.
    Diplôme : Doctorat en biologie marine.
    Qualités : Détermination (les places sont rares) et capacité à travailler en équipe.
    Salaire brut mensuel : De 2 200 à 3 000 €.

    10  Garde du littoral

    Sur les 5 500 kilomètres de côtes françaises, 1 450 kilomètres sont la propriété du Conservatoire du littoral, un établissement public dédié à la préservation des richesses de cette façade maritime. Près de 900 gardes sont missionnés pour faire respecter la réglementation et entretenir ces sites naturels qui abritent de nombreuses espèces. Ils sont salariés des collectivités locales et des associations ayant signé une convention avec l’organisme public.
    Durée du cursus : Bac + 2 ans + concours.
    Diplôme : BTSA gestion et protection de la nature.
    Qualités : Polyvalence et endurance.
    Salaire brut mensuel : De 1 466 à 2 000 € selon statut (catégorie C ou B).

    Fanny Grossi, 23 ans, éco- animatrice en formation à l’Agence des Espaces Verts de la Région Île-de-France.
    30MA  : Quel a été votre parcours avant d’intégrer cette formation?
    Fanny Grossi : Je n’ai pas vraiment un parcours typique ! J’ai débuté mon cycle secondaire par une filière en arts appliqués avant de réaliser que ce n’était pas vraiment ma voie. Choisir une filière à 16 ou 17 ans, c’est trop tôt! J’ai ensuite passé un bac pro en gestion des milieux naturels et de la faune que j’ai complété par un BTS de gestion et protection de la nature. Comme je souhaitais intégrer la vie active assez rapidement, j’ai suivi cette filière qui m’amène à suivre ce stage de deux ans.
    30MA  : Qu’appréciez-vous le plus?
    F. G. : Je suis issue d’un petit bourg pas vraiment en campagne, mais qui n’a pas fait de moi une citadine. J’ai toujours été attirée par la nature. J’avais aussi fait de l’animation durant mon bac pro et j’avais apprécié. Sensibiliser un jeune public, lui enseigner dès le plus jeune âge à avoir de bonnes actions et à devenir de bons écocitoyens, c’est très important. Ces générations sont globalement plus réceptives que nos anciens à la protection de l’environnement. Pour ces derniers, ce serait plutôt de la rééducation!
    30MA  : Qu’est-ce qui vous a semblé le plus difficile?
    F. G. : L’animation, parce que je n’ai pas encore beaucoup d’expérience. Gérer et faire en sorte qu’un public soit réceptif, répondre à des questions qui dépassent parfois le cadre de la visite, ce n’est pas simple. Je compte beaucoup sur ce stage pour progresser dans ces domaines.
    30MA  : Si vous n’aviez pas pu faire cette formation, vers quoi vous seriez-vous orientée?
    F. G. : Je me serai dirigée vers l’environnement de toute manière. Pour moi, c’est une évidence, même si je ne pensais pas faire de cette passion un métier. Mais cela n’aurait pas forcément été en rapport avec les animaux.
    30MA  : Pensez-vous trouver du travail facilement à l’issue de cette formation?
    F. G. : Je ne sais pas vraiment. J’aimerais aller encore plus loin dans mes études. Devenir plus pointue dans mon domaine de manière à pouvoir me démarquer. Je passerai peut-être une licence dans l’environnement, avec une préférence pour la forêt qui reste mon milieu de prédilection.

    Propos recueillis par Arnaud Beinat

    Autres articles à lire

  • Des chats au bureau : une initiative antistress au Japon

    Vivre ensembleA la demande de ses employés, une société nipponne a ouvert ses portes à des chats, s’inscrivant dans une tendance générale de bien-être au travail lié à la présence de nos fidèles compagnons.

    24 Mai 2017
  • Le bonheur d’avoir son chien au travail

    Vivre ensembleSi, aux Etats-Unis, il n’est pas rare de pouvoir emmener son chien sur son lieu de travail, dans notre pays, cette « liberté » est loin d’être banale. La raison est moins l’interdiction de cette pratique par les chefs d’entreprises que la méconnaissance de la marche à suivre. C’est pourquoi Purina développe son programme « PetsatWork » afin d’accompagner les sociétés qui souhaitent ouvrir leurs bureaux aux chiens de leurs collaborateurs…

    15 Septembre 2017
  • Les métiers de service auprès des animaux

    Vivre ensembleVivez votre passion en travaillant au plus près de la nature et des animaux ! Les choix sont multiples et, quel que soit votre âge, vous pouvez vous orienter ou vous réorienter professionnellement vers l’un des 60 métiers que nous vous proposons dans ce tour d’horizon de six univers. Aujourd’hui, 10 métiers liés aux services, et l'interview de Rodolphe Sudry, 42 ans, en formation de toiletteur pour chien.

    08 Avril 2016
  • Côte d’Azur : des chevaux de trait aménagent la plage

    Vivre ensembleNouveauPour préserver les plages classées espace naturel remarquable, les établissements qui s'y installent doivent démonter leur structure quatre mois dans l’année. Un célèbre restaurant a décidé de réaliser cette tâche grâce à des chevaux de traction.

    18 Mars 2019
  • 50 métiers pour s'engager auprès des animaux, à retrouver en ligne

    Vivre ensembleLe numéro de mars du magazine 30 Millions d’Amis dresse la liste des 50 métiers pour s'engager auprès des animaux. Orientations, formations, salaires : toutes ces informations sont à retrouver dans la version numérique du magazine.

    01 Mars 2017
  • Les métiers de l'éducation auprès des animaux

    Vivre ensembleVivez votre passion en travaillant au plus près de la nature et des animaux ! Les choix sont multiples et, quel que soit votre âge, vous pouvez vous orienter ou vous réorienter professionnellement vers l’un des 60 métiers que nous vous proposons dans ce tour d’horizon de six univers. Aujourd’hui, 10 métiers liés à l'éducation et l'interview de Pierre, maître-chien en formation au centre de la police nationale.

    06 Avril 2016
  • Chiens au travail : un précieux atout pour le coworking

    Vivre ensembleWeWork, leader mondial du coworking, rejoint le programme Purina pour favoriser l’accueil des chiens au travail. Un atout de plus pour cette plateforme d’espaces de travail partagés, regroupant en France une communauté de 5 000 membres.

    20 Juin 2018
  • Des congés payés quand on adopte un animal

    Vivre ensembleL’idée vient du Royaume-Uni où certaines entreprises accordent à leurs employés quelques jours pour s’occuper d’un animal qu’ils viennent de recueillir.

    05 Avril 2017
  • Peut-on obtenir des jours de congés en cas d'animal malade ?

    Vivre ensembleEn Italie, une employée d’une université a obtenu deux jours de congés payés pour faire soigner son chien. Un cas qui pourrait donner des idées en France, même si aujourd’hui rien n’est vraiment prévu dans la loi pour autoriser les salariés à s’absenter pour les besoins de leur animal.

    13 Octobre 2017
  • Les métiers du cheval

    Vivre ensembleVivez votre passion en travaillant au plus près de la nature et des animaux ! Les choix sont multiples et, quel que soit votre âge, vous pouvez vous orienter ou vous réorienter professionnellement vers l’un des métiers que nous vous proposons dans ce tour d’horizon de six univers. Aujourd’hui, 10 métiers au contact des chevaux et l'interview de Léa Mathieu, en formation de maréchal-ferrant.

    04 Avril 2016
  • Certificat de capacité animaux domestiques : comment s’entraîner ?

    Vivre ensemble400 questions rédigées par des professionnels du monde animalier, sous la coordination du docteur vétérinaire Thierry Bedossa, permettent de tester au mieux ses connaissances avant de passer l’examen du CCAD.

    05 Février 2018
  • Le premier chien d’assistance judiciaire a pris ses fonctions

    Vivre ensembleInspiré d’une initiative québécoise, le tout premier chien d’assistance judiciaire a été formé par l’association française Handi’Chiens pendant deux ans. Ce labrador nommé Lol a pour objectif d’aider à libérer la parole des victimes.

    14 Mars 2019
  • Les métiers qui font rêver

    Vivre ensembleVivez votre passion en travaillant au plus près de la nature et des animaux ! Les choix sont multiples et, quel que soit votre âge, vous pouvez vous orienter ou vous réorienter professionnellement vers l’un des 60 métiers que nous vous proposons dans ce tour d’horizon de six univers. Aujourd’hui, 10 métiers qui font rêver et l'interview de Marine Tchoubar, 24 ans, en formation de soigneur au parc animalier de Sainte-Croix.

    09 Avril 2016
  • Ma maîtresse, c’est la «boss»!

    Vivre ensembleBattue, affamée et abandonnée, la petite chienne a trouvé le bonheur auprès de la productrice de télévision Maryel Devera, qu’elle ne quitte désormais plus d’une semelle.

    10 Septembre 2018
  • Puis-je emmener mon chien au travail ?

    Vivre ensembleAnimaux-online donne les étapes à respecter pour sa voir si votre chien peut vous accompagner au travail. Sachez que cela dépend de votre profession, des règles de sécurité préconisées et du règlement intérieur.

    10 Février 2016
  • Les métiers de la santé auprès des animaux

    Vivre ensembleVivez votre passion en travaillant au plus près de la nature et des animaux! Les choix sont multiples et, quel que soit votre âge, vous pouvez vous orienter ou vous réorienter professionnellement vers l’un des 60 métiers que nous vous proposons dans ce tour d’horizon de six univers. Aujourd’hui, 10 métiers consacrés à la bonne santé de nos animaux et l'interview de Manon Boitheauville, en formation d'assistante vétérinaire.

    05 Avril 2016
  • Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ?

    Vivre ensembleUne étudiante en psychologie publie un questionnaire en ligne afin d’étudier les liens entre la présence de nos animaux de compagnie et notre niveau de stress.

    19 Avril 2018
  • Comment faciliter le sauvetage de nos animaux lors d’un sinistre ?

    Vivre ensembleIncendies, inondations, alertes au gaz… Certains pays ont mis à disposition des cartes et des autocollants pour informer les services de secours qu’un animal est présent au domicile. En France, le Club Oscar a de son côté développé un kit de sécurité pour nos animaux. Présentation.

    17 Janvier 2019
  • L'ambition d'une vie meilleure ensemble

    Vivre ensembleLancé il y a un an en Europe, le programme Purina in Society a été l’objet d’un premier bilan à Londres, le 23 novembre. Initié par Nestle Purina PetCare Emena, il fixe 10 engagements pour que la société favorise la présence de l’animal auprès de l’homme. Lors de cette réunion, quatre objectifs ont été au cœur des présentations.

    28 Novembre 2017
  • Minous à la ferme : des chats sauvés grâce aux rongeurs

    Vivre ensembleDans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, des chats de refuges jugés inadoptables sont placés dans des fermes où ils font carrière comme chasseurs de rongeurs. Une reconversion organisée par le refuge SpokAnimals afin de leur éviter l’euthanasie.

    23 Mars 2016