SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?


  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?Photo : Fotolia
  • Vivre ensemble

    Vous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    1/Enquêter auprès du voisinage

    Pour s’assurer que l’animal est bel et bien perdu, faites au préalable une recherche dans le quartier (si c’est un chat) ou sur le lieu de votre promenade ou sortie si c’est un chien. Sur la plage, un chien peut s’être éloigné et ne plus vous retrouver parmi la foule. Appelez-le régulièrement et faites un tour au bord de l’eau pour vérifier qu’il n’y est pas.

    Si votre chat s’est perdu dans le quartier où vous séjournez, il n’est certainement pas allé très loin. Mais la peur, le territoire inconnu ou une blessure l’empêchent peut-être de rejoindre votre lieu de villégiature. Appelez-le, régulièrement, agitez des croquettes et vérifiez auprès des voisins qu’il n’est pas entré dans une maison, un appartement ou un local pour s’y réfugier. Poursuivez ces recherches tant que vous êtes en vacances dans le coin. Un chat apeuré peut mettre plusieurs jours à répondre ou se faire entendre.

    2/Déclarer la perte auprès des mairie, gendarmerie, vétérinaires, refuges…

    Ce sont les premiers organismes auxquels s’adresseront les personnes qui pourraient retrouver votre animal. D’une part pour faire lire sa puce (seuls les vétérinaires, gendarmes et policiers disposent d’un lecteur), d’autre part, sans moyen de joindre un propriétaire, pour éventuellement l’y laisser. Ne vous limitez pas au refuge du département. Un chien ne connaît pas les limites administratives d’un territoire (si c’est un chasseur qui a suivi une piste) et il peut y avoir été déposé par celui qui l’a trouvé au bord de la route et qui s’est adressé au refuge de son lieu d’habitation. Ne comptez pas sur la communication entre les refuges. Elle est quasi inexistante.

    3/Alerter l’I-cad, pour signaler la disparition

    Parallèlement à vos recherches sur le terrain, prenez contact avec l’I-Cad, le fichier national d’identification des carnivores domestiques.

    Si vous avez fait identifier votre animal et mis à jour les informations le concernant (changement de propriétaire, d’adresse postale, d’email et de téléphone), la démarche pour vous alerter sera facilitée lorsqu’un refuge, un vétérinaire ou une gendarmerie aura recueilli votre animal.

    Contacter l’I-Cad : 112 – 114, avenue Gabriel-Péri, 94246 L'Hay-Les-Roses cedex. Tél. : 0810 778 778. Site : www.i-cad.fr

    4/Filalapat, l’appli gratuite qui facilite les recherches

    Développé par l’I-Cad, cet outil facilite les recherches via son téléphone mobile si l’animal a été préalablement identifié. Des onglets très pratiques vous permettent d’abord d’identifier votre animal, en déclarant son numéro d’identification, de déclarer la perte de votre chien ou chat ou de signaler que vous avez trouvé un animal perdu. Directement connectée au fichier de l’I-Cad, l’appli met en relation quasi instantanément le propriétaire de l’animal et celui qui l’a retrouvé.

    Gratuite, adaptable sur les téléphones mobiles et les tablettes, l’appli Filalapat est disponible sur App Store et Google Play et Windows Phone Store.

    A lire aussi :  Restez connecté à votre animal de compagnie pour ne jamais le perdre !

    5/Les affichettes, un classique qui a fait ses preuves

    En format A4, placez la photo de votre animal, celle où il est le plus facilement identifiable. Donnez une description physique, ses particularités (craintif, malade, âgé…), indiquez le lieu supposé de la perte et le moyen de vous joindre. Un portable ou, si vous ne souhaitez pas laisser vos coordonnées, le numéro de téléphone de la mairie de la ville où vous avez signalé la perte de votre animal. Ne placardez pas les affichettes sur les panneaux de signalisation ou tout autre signalétique publique interdite à l’affichage. Vous pouvez en distribuer aux commerçants, dans les abris bus, à la Poste ou tout autre lieu très fréquenté dans une ville.

    6/PetAlert, le réseau social des animaux perdus

    Très tôt, Internet et le formidable lien qu’il crée entre les gens a engendré un réseau social pour mettre en relation ceux qui perdent leur animal avec des « sentinelles » qui veulent mettre fin à leur détresse. Sur Facebook, des pages PetAlert qui correspondent aux départements, vous permettent de poster une annonce. Vous pouvez y télécharger des photos de votre animal, l’affichette de recherche et le moyen de vous joindre. Aussitôt, votre annonce touche un grand nombre de personnes qui peuvent relayer votre recherche auprès de leur propre réseau.

    L’identification, une obligation qui facilite les recherches

    En France, l’identification des chats et des chiens est obligatoire, même quand l’animal ne sort jamais. C’est à celui qui cède l’animal (par la vente ou même quand l’animal est donné) que revient l’obligation de l’identifier. Cette obligation concerne tous les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de quatre mois et tous les chats de plus de sept mois nés après le 1er janvier 2012.

    Aujourd’hui, l’identification se fait majoritairement par puce électronique. Elle peut aussi être pratiquée par le tatouage. Elle est assurée par le vétérinaire qui se charge de la déclaration auprès de l’I-cad, l’organisme qui gère le fichier national d’identification des carnivores domestiques, chiens, chats et furets).

    Ce fichier est un outil efficace et indispensable pour retrouver son animal en cas de perte. Pour cela, il revient au propriétaire de l’animal de mettre à jour les informations concernant l’animal et son propriétaire. Il faut notamment indiquer tout changement d’adresse, de propriétaire de l’animal (même à titre gracieux) ou de coordonnées téléphoniques. Ce sont ces informations qui permettent de contacter rapidement le propriétaire quand l’animal a été retrouvé.

    A lire aussi :

     J’ai trouvé un chien errant, que dois-je faire ?

     Chat perdu : comment augmenter les chances de le retrouver ?


    Autres articles à lire

  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Seniors : la promenade du chien, excellente pour la santé

    Vivre ensembleDes chercheurs britanniques ont montré que les seniors propriétaires de chiens marchent 22 minutes de plus par jour, en moyenne, que ceux qui n’en ont pas. Une étude de plus venant prouver les bienfaits mutuels que s’apportent l’homme et l’animal.

    28 Août 2017
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • L'humain est un livre ouvert pour l'odorat des animaux

    Vivre ensembleNotre peur, notre joie, nos maladies… Ils sentent tout ! Parfois, bien avant que nous n’en ayons nous-mêmes conscience. Plus performant que le nôtre, l’odorat du chien est même devenu aujourd’hui un allié dans la médecine humaine.

    01 Décembre 2019
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Nicolas Cornier

    Vivre ensembleNicolas Cornier est éducateur canin et formateur. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    12 Septembre 2016
  • Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ?

    Vivre ensembleUne étudiante en psychologie publie un questionnaire en ligne afin d’étudier les liens entre la présence de nos animaux de compagnie et notre niveau de stress.

    19 Avril 2018
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    Vivre ensembleChristine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    06 Juillet 2017
  • Les enfants ne reconnaissent pas les signes de peur chez le chien

    Vivre ensembleUne récente étude britannique montre que les jeunes enfants ne savent pas reconnaître les signes de la peur chez le chien. Une méconnaissance qui les rend plus vulnérables aux morsures. En France, un programme à destination des primaires vise à les familiariser avec les postures des chiens.

    15 Septembre 2016
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Mélodie Pichoir

    Vivre ensembleMélodie Pichoir est formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    09 Septembre 2016
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Charlotte Duranton

    Vivre ensembleCharlotte Duranton est éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    01 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sonia Kischkewitz

    Vivre ensembleSonia Kischkewitz est éducateur canin. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    07 Septembre 2016
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Le concept one health, c'est aussi pour eux

    Vivre ensembleCe concept part du principe que la santé humaine est intimement liée à la santé des animaux, à celle de l’environnement, et réciproquement ! L’amélioration des unes passant nécessairement par l’amélioration des autres… Décryptage sur Animaux-online.

    01 Janvier 2016