Gare à la chenille processionnaire du pin


  • Gare à la chenille processionnaire du pinPhoto : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    C’est au printemps, parfois plus tôt dans l’année, que les chenilles processionnaires du pin descendent de leurs arbres en file indienne. Leur poil urticant est un danger pour nos animaux, en particulier nos chiens.

     

    L’alerte est déjà donnée dans certains coins de France, notamment le parc national des Calanques, où l’insecte a un peu d’avance sur le calendrier. Sans doute les effets d’un hiver doux qui a avancé la floraison des arbres et donc la descente des chenilles qui cherchent à s’enfouir dans le sol.

    La chenille processionnaire du pin est la larve d'un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa. Les œufs sont déposés par centaines sur les aiguilles de pin, dans de petits paquets gris argenté recouverts d’écailles. À ce stade, l’insecte est inoffensif et pour l’homme et pour les animaux.

    Six semaines après la ponte, les œufs éclosent et donnent naissance à des chenilles qui muent plusieurs fois au cours de l’hiver. Elles restent dans l’arbre pendant cette période où elles peuvent s’y déplacer pour aller chercher leur nourriture, en général en grimpant plus haut dans les branches. On peut les apercevoir en procession lors de ces migrations, inoffensives car leurs poils ne sont pas encore urticants.

    Dangereuses au printemps

    C’est au moment où elles quittent l’arbre, au printemps, pour s’enfouir dans le sol (à 5-20 centimètres de profondeur) qu’elles deviennent un risque pour celui qui croise leur route. À cette époque, leur dos se recouvre de poils particulièrement urticants.

    Ces poils, très volatiles, sont lâchés lorsque la chenille se sent en danger. C’est la substance qu’ils libèrent en se « brisant », la « thaumétopoéine », qui est la cause de violentes démangeaisons. Il n’est pas nécessaire de toucher la chenille pour être victime de ses poils. Il suffit d’être en contact avec eux, lorsque la brise les apporte. C’est pourquoi il est recommandé, dans les zones infestées par la chenille processionnaire, d’éviter ces endroits au moment de la migration vers le sous-sol.

    Shutterstock – Les chenilles dans leur nid. À ce stade, elles peuvent déjà être urticantes.

    Forte réaction allergique

    En effet, selon les sujets, les irritations provoquées par les poils peuvent prendre des proportions dramatiques et provoquer érythèmes ou éruptions accompagnés d'atteintes oculaires ou pulmonaires, voire des réactions allergiques plus graves telles que les œdèmes de Quincke ou les chocs anaphylactiques.

    Les chiens sont particulièrement concernés à cette période et leurs maîtres invités à éviter tout contact avec l’insecte. En effet, les atteintes se localisent sur la peau, la langue et près des yeux. Si l’animal a inhalé des poils, l’irritation peut s’étendre aux bronches et aux poumons. En général, dès que l’animal a léché ou touché une ou plusieurs chenilles, il réagit en couinant et en s’ébrouant. Les premiers signes apparaissent vite : le chien bave, sa langue gonfle et des tuméfactions apparaissent, avec un durcissement inquiétant. Il faut réagir vite car ces zones atteintes peuvent se nécroser et entraîner une amputation partielle ou totale de l’organe touché (la langue, souvent). En cas d’allergie, certains chiens peuvent mourir.

    Il est donc urgent d’aller chez le vétérinaire en cas de contact avéré. Ce dernier prescrit généralement immédiatement des anti-inflammatoires et antihistaminiques puissants, parfois des antibiotiques comme l'héparine, et peut mettre l’animal sous perfusion.

    La progression de la chenille processionnaire, carte fournie par l'Inra.

    La chenille processionnaire connaît peu de prédateurs

    Il faut croire que les oiseaux ne les aiment pas car ils les mangent peu. Leurs poils urticants sont peut-être la cause de ce manque d’entrain !

    Le coucou a déjà été aperçu attaquant les chenilles jusque dans leur nid. La mésange aussi s’en nourrit, mais au stade larvaire.

    Leur principal prédateur est le grand calosome, un coléoptère. Il se nourrit de la chenille processionnaire lorsqu’elle est au stade larvaire. Il en est très friand et peut même grimper aux arbres pour la dénicher !

    Certaines espèces de guêpes et même un champignon sont susceptibles de la parasiter.

     


    Autres articles à lire

  • Le faire mincir avant une opération, c’est utile ?

    ChiensVotre chien est en surpoids et il doit passer sur la table d'opération pour améliorer son état de santé. C'est une raison pour le mettre au régime quelques jours avant l'intervention. Animaux-online vous donne les détails de cette précaution post-opératoire..

    17 Novembre 2015
  • 5 risques pour les chiens en promenade l’été

    ChiensTiques, chenilles et moustiques ne sont pas sans danger pour votre chien à l’arrivée de la période estivale. Voici les principaux risques à identifier et nos conseils vétérinaires pour profiter du grand air avec lui tout en veillant à sa santé.

    16 Juin 2017
  • Quelle décision prendre face à son handicap ?

    ChiensLe grand âge, l'accident, la maladie… il en va des animaux comme des hommes: parfois, le handicap vient là où on ne l'attend pas. Pour le praticien, c'est le bien-être de l'animal qui doit guider le propriétaire dans sa décision quant à l'avenir de son compagnon…

    27 Novembre 2015
  • Comment réagir s’il vient d’avaler mes médicaments

    ChiensQuelques bons réflexes à connaître.

    01 Mars 2016
  • Comment savoir si sa mue est normale ?

    ChiensChiens et chats perdent des poils toute l’année, avec des pics avant l’été et l’hiver. Mais parfois, la mue se prolonge ou s’intensifie. Est-ce normal?

    02 Mai 2019
  • Surveiller un chien diabétique

    ChiensUn diabète mal équilibré est une source de problèmes, un peu comme si votre animal subissait un vieillissement accéléré au niveau de ses artères, de ses reins, de ses yeux, sans compter un risque accru de cancer. Il faut donc le surveiller de près !

    15 Décembre 2015
  • Peut-on donner sans risque de la viande crue à son animal ?

    ChiensDans une étude publiée en janvier 2018, une équipe de chercheurs néerlandais a mis en évidence les dangers que peut représenter pour nos animaux carnivores une alimentation à base de viande crue.

    24 Janvier 2018
  • 10 poisons à tenir loin de la portée de nos chats et chiens

    ChiensNos maisons, nos jardins ne sont pas aussi sûrs que nous l’espérons. Sans le vouloir ou par négligence, nous mettons sous le nez de nos compagnons des tentations toxiques.

    13 Août 2018
  • COMMENT PRéVENIR TARTRE ET GINGIVITES?

    ChiensPlaque, tartre, mauvaise haleine, inflammation chronique des gencives… Nos animaux de compagnie ne sont pas épargnés par les problèmes dentaires! Il existe des solutions.

    03 Mai 2016
  • Mon chien est atteint de pica. Comment en venir à bout ?

    ChiensLorsque votre chien avale tout se qui se trouve à sa portée (papier, plastique, cailloux…) il n’est pas atteint de gourmandise, mais il souffre du pica.

    29 Novembre 2018
  • Que valent les médecine douce pour les animaux ?

    ChiensSi la médecine classique s’intéresse aux symptômes ou à la maladie, les médecines naturelles ont une approche plus globale de la santé. Elles s'appliquent aussi sur les animaux.

    08 Janvier 2016
  • Les plombs de chasse, toxiques pour les chiens et les oiseaux

    ChiensLa toxicité du plomb est bien connue chez l’Homme et les animaux. Cette maladie, aussi appelée « saturnisme », était très fréquente lorsque le plomb était présent dans les canalisations d’eau. Sa fréquence a régressé mais les plombs de chasse sont toujours dangereux pour les animaux, même quand ils ne sont pas visés par les projectiles...

    24 Septembre 2019
  • Le vétérinaire en un clic

    ChiensA l’instar de ce qui se passe en médecine humaine, les vétérinaires proposent de plus en plus aux propriétaires de leurs patients la possibilité de prendre un rendez-vous sans passer par le téléphone. Sur Smartphones, tablettes ou ordinateurs, la consultation est au bout du clic.

    27 Juin 2018
  • Jouer avec lui, c'est bon pour sa santé

    ChiensLe jeu n’est pas réservé aux chiots et aux chatons, même s’il en faut très peu pour amuser ces derniers. Le jeu a des vertus à tout âge… même pour vous!

    07 Mai 2017
  • Il boite, est-ce forcément une entorse ?

    ChiensChez le chien, il n’y a pas d’âge pour boiter. Pas de patte prédestinée non plus. Patte avant, patte arrière, au cours d’un jeu, d’une promenade ou même sans raison apparente, la boiterie peut apparaître. Et ce n’est pas toujours une entorse…

    08 Décembre 2018
  • Le manque de sommeil des chiens de refuge nuit à leur santé

    ChiensUne étude dirigée par deux chercheurs des universités de Lincoln et Liverpool, au Royaume-Uni, révèle que les chiens qui ne peuvent pas dormir tout leur soûl dans la journée sont plus stressés et ont des problèmes de comportement.

    26 Octobre 2016
  • Comment évaluer de l’état d’un animal victime d’un accident ?

    ChiensCette chek-list de 7 gestes vous permettra d’avoir une idée assez précise de son état de santé sur les conseils de Dany et Patrice Boudot du Centre de formation cyno-aquatique et de secourisme de la Meuse Terre-neuve 55.

    16 Juin 2016
  • Les dermatites à la loupe

    ChiensDémangeaisons, rougeurs, irritations… La fourrure de votre chien ou de votre chat n’est pas toujours sans plaie et sans reproche ! Lorsque dermatite (inflammation de la peau) il y a, mieux vaut en trouver la cause exacte car la réussite du traitement en dépend.

    15 Novembre 2015
  • Pourquoi tremble-t-il ?

    ChiensDe froid, de peur, de maladie, par faiblesse musculaire… Nos animaux sont comme nous : ils peuvent trembler. Pour les aider, mieux vaut faire preuve d’observation.

    19 Juillet 2016
  • Un chien stressé vieillit plus vite

    ChiensL’anxiété et l’impulsivité peuvent aussi toucher le chien. Selon une étude américaine, l’une des conséquences visibles de ce stress chez l’animal serait le blanchiment précoce de ses poils, signe de vieillissement.

    31 Janvier 2017