Il a de la fièvre, dois-je m'inquiéter ?


  • Il a de la fièvre, dois-je m'inquiéter ?Photo : Shutterstock/135pixels
  • Chiens/ Santé

    La fièvre est un symptôme à prendre au sérieux car, comme chez l’humain, elle annonce toujours que quelque chose ne tourne pas rond. Quoi ? Là est toute la question ! Animaux-online vous éclaire sur ce sujet brûlant.

    La température normale d’un chien ou d’un chat est légèrement supérieure à la nôtre : entre 38 et 39°C. Au-delà, un animal est fiévreux mais, contrairement à une idée reçue, sa truffe n’est pas forcément chaude : elle peut être fraîche ou chaude, selon qu’elle est humide ou pas. Et un animal à truffe tiède peut très bien se porter à merveille. Il faut donc vite oublier ce mauvais indicateur de la santé de votre animal !

    Prise de température au moindre doute

    • Comment s’y prendre ? Il n’y a qu’une seule bonne façon de vérifier si un animal est fiévreux ou pas : c’est de lui mettre un thermomètre dans les fesses ! En pratique, tenez le thermomètre d’une main (l’embout étant enduit de vaseline ou, à défaut, de savon) et l’animal de l’autre, en l’enveloppant dans une grosse serviette, si c’est un chat, pour éviter qu’il ne vous blesse s’il se défend toutes griffes dehors. Relevez la queue de l’animal et enfoncez le thermomètre dans son anus, sur une longueur de 2 centimètres. Ne vous inquiétez pas : s’il se débat, ce n’est pas sous l’effet de la douleur (c’est complètement indolore), mais sous l’effet de la surprise. Si vous avez pris la sage précaution d’habituer votre animal à cette manipulation, depuis son plus jeune âge, il se laissera faire aisément.

    • Quand le faire ? La règle est simple : il faut avoir le « réflexe » thermomètre dès qu’un animal ne se comporte pas comme à l’accoutumée. Pour un chien, s’il ne vient pas vous faire la fête quand vous l’appelez, s’il se montre anormalement calme ou, au contraire, agité sans raison apparente. Et pour un chat, si vous avez beaucoup de mal à le trouver (signe qu’il se cache), s’il mange moins que d’habitude, néglige sa toilette, déserte sa litière, passe tout son temps à dormir ou, au contraire, fait preuve d’une agitation inhabituelle. Surtout, n’hésitez pas à reprendre deux ou trois fois sa température, car la fièvre peut être fluctuante.

    Rechercher d’autres symptômes

    • Inspectez-le de la truffe à la queue ! Commencez par rechercher une plaie visible, sans oublier d’inspecter ses dents et ses coussinets. S’il se lève spontanément, regardez s’il boite ou non. Vérifi ez enfi n son poids et comparez avec son poids de référence. Pour autant, ne cherchez pas à remplacer l’examen vétérinaire sous peine de faire plus de mal que de bien : n’appuyez pas sur son ventre et ne tentez aucune manipulation. • Observez-le et notez les indices. Tousse-t-il ? Présentet- il un écoulement nasal ou lacrymal susceptible de mettre le vétérinaire sur une piste ? Va-t-il faire ses besoins normalement ? Son transit est-il normal ? Vous connaissez votre animal mieux que personne et tout nouveau symptôme est à mentionner au vétérinaire car cela constitue un indice précieux pour établir son diagnostic…

    Apprécier le contexte

    • A-t-il été en contact avec d’autres animaux malades ? La question se pose particulièrement si c’est un chat et qu’il part se promener où bon lui semble : peut-être a-t-il croisé d’autres chats non vaccinés et infectés ? Soyez aussi particulièrement attentif, quel que soit l’animal, en cas de période d’épidémie d’infection féline ou canine…

    • Est-il vulnérable ? Les tout jeunes comme les animaux âgés, diabétiques ou malades sont plus sensibles aux infections. En outre, ces derniers supportent moins bien un épisode fébrile. Enfin, parfois, le problème ne vient pas directement de votre animal mais des températures extérieures : bien que cela ait vraiment peu de chance de se produire en janvier sous nos climats, une température extérieure trop élevée peut entraîner un coup de chaleur qui provoque une fièvre…

    Passer la main au vétérinaire

    • C’est urgent ! Il n’y a pas de temps à perdre si votre animal a plus de 39,5°C, s’il a l’air de souffrir ou encore s’il est prostré ou très agité. Idem s’il présente un symptôme inquiétant comme la présence de sang dans ses urines ou des difficultés pour respirer, par exemple. Un animal qui présente des signes inquiétants, comme une fièvre très élevée (autour de 40,5°C), des efforts pour vomir qui restent vains avec une très forte salivation, des diarrhées hémorragiques, un comportement étrange, etc., c’est bien sûr une urgence absolue. Vous devez également consulter au plus vite si vous remarquez une grosse plaie infectée mais aussi pour une petite trace de morsure : même discrète, elle peut être profonde et source d’infection à germes agressifs. Enfin, une femelle gestante mérite un avis vétérinaire de principe, tout comme un très jeune animal ou un animal âgé, a fortiori s’il présente des pathologies associées. Dans toutes ces situations, demandez à être reçu le jour même par votre vétérinaire. En son absence, orientez-vous vers une clinique vétérinaire qui reçoit des petits malades 7 jours sur 7.

    • Cela peut attendre une journée, pour voir l’évolution. Un animal en bonne santé, ayant une petite fièvre modérée, bien tolérée et dont le comportement reste normal, ne nécessite pas de voir le vétérinaire dans l’immédiat. Pour autant, sans traitement, la fièvre, qui annonce le plus souvent un début de problème, a peu de chance de disparaître comme par enchantement. En attendant de consulter, assurez-vous que votre animal a suffisamment à boire (la fièvre augmente la soif) et observez si de nouveaux symptômes, qui mettraient le vétérinaire sur la voie, apparaissent. 

    JAMAIS de médicaments contre la fièvre À USAGE HUMAIN !
    Chien ou chat, ne donnez aucun traitement contre la fièvre à usage humain car le paracétamol et l’ibuprofène ne sont pas adaptés à nos animaux. Le paracétamol peut même les tuer. Oubliez également toute idée de donner des huiles essentielles, notamment à un chat (risque mortel). À la limite, si vous tenez absolument à donner un remède pour le soulager, donnez plutôt un traitement homéopathique, comme Belladonna, pendant 24 à 48 heures si le contexte est infectieux, en attendant de voir le vétérinaire. Veillez enfin à ce que votre animal ne soit pas dans un courant d’air et installez-le dans une pièce non surchauffée (autour de 18°C, pas plus)… 

    Autres articles à lire

  • Peut-il avoir une cataracte ?

    ChiensSi les yeux de votre animal deviennent blanchâtres, c'est très certainement le signe d'une cataracte. Qu'est-ce que c'est, et comment la soigner ?

    26 Octobre 2018
  • Il s'est brûlé !

    ChiensSi l’été et les vacances nous poussent au farniente, attention à ne pas trop baisser la garde en raison d’un risque accru d’accidents domestiques et notamment de brûlures…

    03 Juillet 2017
  • Chien brûlé : Stella sauvée grâce à de la peau de poisson

    ChiensAux États-Unis, une jeune rottweiler a été grièvement brûlée dans un incendie. En dernier recours, les vétérinaires ont utilisé de la peau de poisson pour la soigner. Animaux-Online vous raconte cet exploit.

    24 Mai 2019
  • Les pattes de nos animaux sont-elles à toute épreuve ?

    ChiensEn cas de problème, votre petit compagnon ne peut prétendre à une paire de rechange. C’est pourquoi ses pattes – et ses coussinets en particulier – méritent toute votre attention.

    07 Janvier 2016
  • Canicule : attention au coup de chaud chez le chien

    ChiensAlors que la vague de chaleur s’installe en France, voici quelques conseils toujours utiles à rappeler pour protéger votre chien des températures élevées.

    21 Juin 2017
  • Le mental au secours du corps

    ChiensLes troubles du comportement, comme les affections qui pourraient être déclenchées par le stress, sont désormais pris en compte dans le soin aux animaux.

    04 Avril 2017
  • Comment protéger son chien de la leishmaniose ?

    ChiensQuarante mille chiens sont infectés chaque année sur notre territoire par cette parasitose que l’on ne sait pas guérir. Il existe toutefois un traitement à vie, lourd et coûteux.

    03 Août 2018
  • Une nouvelle étude alerte sur les régimes à base de viande crue

    ChiensManger cru, c'est fréquent chez les chats et les chiens mais pas sans risque : outre sa dose de viande quotidienne, Médor risque bien d'ingurgiter (mais aussi de transmettre) de nombreuses bactéries, dont certaines résistantes aux antibiotiques, selon une nouvelle étude Suisse.

    16 Octobre 2019
  • Jouer avec lui, c'est bon pour sa santé

    ChiensLe jeu n’est pas réservé aux chiots et aux chatons, même s’il en faut très peu pour amuser ces derniers. Le jeu a des vertus à tout âge… même pour vous!

    07 Mai 2017
  • Il souffre d'une pancréatite chronique

    ChiensPeu visible, la pancréatite chronique est probablement sous diagnostiquée. C’est d’autant plus dommage que lorsqu’elle est bien prise en charge, la guérison est possible.

    09 Novembre 2016
  • Trois affections rénales à éviter

    ChiensComme le cœur ou les poumons, les reins sont des organes vitaux. Leur bon fonctionnement, quel que soit l’âge de l’animal, lui assure de bonnes conditions de vie.

    02 Avril 2016
  • Chien ou chat : Peut-il souffrir d’allergies alimentaires ?

    ChiensMême si les 'vraies' allergies alimentaires sont rares chez l’animal, elles existent et peuvent se traduire par des troubles cutanés.

    02 Décembre 2018
  • Poils gris ou blancs : un phénomène pas toujours lié à l’âge

    ChiensChez le Chien comme chez l’Homme, les poils grisonnent ou blanchissent avec l’âge mais ce phénomène peut aussi se produire chez des individus jeunes.

    26 Août 2018
  • Comment savoir s’il est sourd ?

    ChiensPour nos petits compagnons, l’ouïe est un sens encore plus important que celui de la vue et, d’ailleurs, son audition est bien plus performante que la nôtre. Une bonne raison pour être à l’écoute de tout symptôme évoquant une surdité !

    27 Octobre 2015
  • La maladie de Lyme, c’est quoi ?

    ChiensEncore appelée borréliose, la maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par les tiques qui peut provoquer des troubles à court et à long terme. Une bonne raison pour y penser… mais sans pour autant la voir partout ! Par Nathalie Szapiro avec l’aimable collaboration de Jean-Claude Jestin, docteur vétérinaire

    20 Octobre 2015
  • Mon animal vomit, est-ce grave?

    ChiensQui ne s’est jamais inquiété de voir son chien ou son chat vomir? Toute la question est de différencier un simple incident d’une pathologie nécessitant un avis vétérinaire.

    23 Août 2016
  • Et si c'était une urgence?

    ChiensQuand notre petit compagnon montre des signes de maladie ou de faiblesse, difficile de savoir si cela va passer, s’il peut attendre le rendez-vous vétérinaire ou si c’est une urgence. Pourtant, certains comportements ou symptômes peuvent nous mettre sur la voie…

    05 Décembre 2016
  • Ronger des bois de cerf est-il dangereux pour les chiens ?

    ChiensBois de cerf, de daim, sabots, cornes… Ces nouveaux jouets ont la cote car ils sont naturels et économiques ! Mais de nombreuses idées reçues entourent ces matériaux particuliers. Animaux-Online vous aide à démêler le vrai du faux.

    10 Janvier 2020
  • Mon chien a une hernie discale, que faire ?

    ChiensLes humains n’ont pas le monopole de la hernie discale. Même s’ils marchent à quatre pattes, nos chiens peuvent aussi être touchés, un peu, beaucoup, parfois jusqu’à la paralysie…

    31 Janvier 2018
  • Première visite chez le véto

    ChiensQu’il s’agisse d’un petit jeune ou d’un animal plus âgé récupéré dans un refuge, vous avez tout intérêt à programmer rapidement une visite chez le vétérinaire à l’arrivée d’un animal chez vous.

    07 Décembre 2016