Les animaux sauvages des villes


  • Les animaux sauvages des villesPhoto : Shutterstock/Jamie Hall
  • Faune sauvage/ Autres

    Des renards qui déambulent place de la République à Paris, des sangliers dans les rues de Berlin, des vols de perruches au-dessus de Bruxelles… Eh oui, les animaux qui vivent dans nos villes ne sont pas toujours domestiques !

    On dit toujours que la nature n’est jamais loin. Mais ces derniers temps, on dirait qu’elle s’est drôlement rapprochée de nos villes. Les animaux semblent même apprécier particulièrement la vie dans les capitales, même si on comptait, mine de rien, deux fois plus d’espèces de mammifères sauvages dans le Paris du XIXe siècle qu’aujourd’hui. Certaines espèces européennes, comme le hérisson, sont arrivées toutes seules dans les villes. D’autres, plus exotiques comme les perruches à collier, ont débarqué du monde entier. Relâchées par des propriétaires imprudents, parfois évadées d’une cage, elles se sont quand même acclimatées à la vie citadine. Animaux-online a mené l’enquête à Paris et dans quelques grandes capitales européennes… 

    Le renard : il est entré dans Paris

    Dans Londres, qui est une capitale beaucoup plus étendue et verte que Paris, environ 10 000 renards se promènent plus ou moins discrètement. Ils ne sont qu’une centaine dans la capitale française, ses deux bois, Boulogne et Vincennes, compris. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à venir faire un petit tour en ville ou à visiter les parcs et les jardins publics, à la nuit tombée. Un couple a même élevé sa progéniture dans le XXe arrondissement. Si vous avez la chance d’en croiser un au petit matin, pas de panique, notre pays est déclaré indemne de la rage ! 

    La chouette hulotte : De plus en plus discrète

    La petite chouette hulotte est la plus citadine de toutes les chouettes. Elle est présente dans les parcs et les jardins de toutes les grandes villes de France. À Paris, elle se cache dans quelques parcs. Mais malheureusement, elle y est de plus en plus rare. On compte seulement une dizaine d’individus. 

    La tortue de Floride : dans les jardins publics

    Présentes dans de nombreux bassins de la capitale, les tortues de Floride n’y sont pas venues toutes seules ! Elles y ont été abandonnées car devenues trop grosses pour rester dans un aquarium. Si les tortues de Floride sont les plus fréquentes, d’autres espèces, comme les tortues à carapace molle, regardent aussi passer les joggeurs du dimanche. Pour l’instant, ces tortues n’apprécient pas suffisamment le climat parisien, trop froid, pour se reproduire. Et c’est tant mieux !

    Le hérisson : La balade dans les friches

    Venus des bois de Vincennes et de Boulogne, les hérissons ont discrètement conquis les espaces verts de Paris. Les lieux qu’ils préfèrent sont les friches, ces terrains laissés à l’abandon. Mais on les trouve aussi dans les parcs, les jardins et le long de la petite ceinture, cette ancienne voie ferrée qui faisait autrefois le tour de Paris. Il y croise une autre habitante nocturne et bien implantée dans le coin : la fouine.

    Le faucon : l’envol capital

    Un couple de faucons pèlerins s’est reproduit, avec succès, dans Paris, en juin 2013. Cela n’était pas arrivé depuis la fin du XIXe siècle. En revanche, cela fait longtemps que les faucons crécerelles squattent les monuments historiques comme la cathédrale Notre- Dame, l’Arc de triomphe ou le Grand Palais. Entre trente et cinquante couples s’y reproduisent chaque année. 

    La chauve-souris : Reine des nuits parisiennes

    C’est pour ne pas déranger une colonie de 500 pipistrelles que les travaux d’un tunnel, dans le XIV e arrondissement de Paris, ont été interrompus. Ils reprendront au printemps quand elles seront sorties de leur hibernation. Les pipistrelles sont une des dix espèces de chauves-souris qui vivent dans la capitale. Certaines, dont la pipistrelle, vivent dans les jardins, d’autres, telle la noctuelle commune, préfèrent les bois de Boulogne ou de Vincennes. 

    Le sanglier : Un cochon dans la ville

    Si les sangliers, toujours plus nombreux, sont aux portes de nombreuses villes françaises, il est encore loin le temps où ils franchiront le périphérique pour envahir Paris. Berlin ne peut pas en dire autant. Entre 7 et 8 000 sangliers se promènent au milieu des passants et des voitures. Des vagabondages qui posent quelques problèmes. Les sangliers sont victimes d’accidents, ce qui peut les rendre agressifs. Un animal blessé a récemment attaqué plusieurs personnes. 

    Le raton laveur : L’envahisseur américain

    À Madrid, les ratons laveurs seraient entre 4 et 500 à déambuler dans la capitale espagnole. Très nombreux en Allemagne, ils sont de plus en plus fréquents à Berlin. Américains d’origine, ils sont arrivés en Europe avec les armées américaines durant la Seconde guerre mondiale et, plus tard, comme animal de compagnie. En France, leur population est en plein développement. Des colonies installées en Haute-Marne pourraient venir à Paris d’ici à quelques années. 

    Le lapin : Aux Champs-Elysées

    À Paris, ils sont à quelques mètres des milliers de voitures qui empruntent chaque jour le périphérique, sans que cela ne les dérange. Porte Maillot, des centaines vivent tranquillement à 10 minutes à pied des Champs-Élysées. La plupart sont des lapins de garenne, mais certains sont aussi des croisements avec des lapins domestiques, abandonnés par leurs propriétaires. 

    La perruche à collier : une voisine bruyante

    Bruxelles en compte plus de 10 000 et Londres, 50 000 ! En région parisienne, les perruches à collier sont entre 1 000 et 2 000, et environ 200 à Paris. Originaires d’Asie ou d’Afrique, elles sont arrivées en Europe comme animal de compagnie et ont pris la clef des champs. Le problème, c’est qu’elles peuvent devenir bruyantes et envahissantes, gênantes non seulement pour les voisins, mais aussi pour les autres animaux à qui elles volent gîte et couvert. 

    L’abeille : travailleuse de l’ombre

    Les ruches sont de plus en plus nombreuses dans les espaces verts parisiens. Pour le bien-être des abeilles et le plaisir gourmand des citadins, la mairie plante de nombreuses fleurs riches en pollen.  Le bombyx de l’ailante : le papillon du soir Ce grand papillon de nuit vit bien à Paris. Importé de Chine pour faire de la soie, il en a profité pour conquérir la capitale, où on peut l’observer, en été, dans les friches. 

    Le grillon : Victime de la loi anti-tabac

    Pendant longtemps, quelques colonies de grillons ont vécu dans le métro parisien. Originaires d’Orient, ces grillons avaient trouvé refuge dans la chaleur des stations. Ils s’y nourrissaient principalement de mégots de cigarettes. L’interdiction de fumer dans le métro a signé leur disparition. 


    Autres articles à lire

  • Une agence de biodiversité pour une meilleure protection des animaux

    Faune sauvageEntrée en fonctionnement le 1er janvier 2017, ce nouvel organisme attendu de longue date par les associations de protection des animaux et de l’environnement est la bonne nouvelle de ce début d’année. Reste à savoir si cette agence aura les moyens de ses ambitions.

    06 Janvier 2017
  • La tortue d’Hermann victime des incendies

    Faune sauvageLes forêts qui ont brûlé dans le Var abritaient notamment des tortues d’Hermann, une des espèces les plus menacées de France. Les populations vont mettre du temps à se reconstruire.

    04 Août 2017
  • Fréquence Grenouille : trois mois pour sauver les amphibiens

    Faune sauvageDu 1er mars au 31 mai, la 23e édition de Fréquence Grenouille se déroule partout en France afin de sensibiliser le grand public à la nécessité de préserver les amphibiens et les zones humides, essentielles à notre biodiversité locale.

    20 Mars 2017
  • Près de 400 nouvelles espèces découvertes en Amazonie

    Faune sauvagePoissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, plantes… 381 nouvelles espèces de la faune et de la flore amazoniennes ont été découvertes par les chercheurs, selon un nouveau rapport présenté par le WWF, alors que les menaces de la déforestation et de l’extraction pèsent toujours sur la plus grande forêt tropicale au monde.

    05 Septembre 2017
  • La plupart des cobras sont cannibales

    Faune sauvageDes chercheurs d’Afrique du Sud viennent de découvrir que le cannibalisme entre serpents de la même espèce serait en fait bien plus courant que ce que l’on imaginait.

    10 Octobre 2018
  • La sexualité de nos animaux 40/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la transexualité.

    11 Mai 2016
  • Hérault : l'hippocampe moucheté, trésor de la lagune de Thau

    Faune sauvage'Il est notre emblème et notre fierté', dit un pêcheur: l'hippocampe moucheté du bassin de Thau (Hérault) fait l'objet depuis 2005 d'un programme de sciences participatives qui a permis de mieux connaître et protéger ce gracieux animal et son milieu naturel.

    08 Janvier 2019
  • Six conseils pour aider les amphibiens dans leur migration nuptiale

    Faune sauvageLes grenouilles et les crapauds vivent une migration de tous les dangers chaque printemps. Les voitures sont leurs principaux ennemis. L'Association pour la protection des animaux sauvages prodigue ses conseils pour agir en leur faveur sur le terrain ou auprès des organismes administratifs dans un guide. Voici six conseils à suivre avec la rédaction d'Animaux-online.

    16 Mars 2016
  • L’escargot George, dernier de son espèce, s’est éteint

    Faune sauvageGeorge, le célèbre escargot hawaïen, est décédé le 1er janvier 2019 à l'âge de 14 ans. Il était le dernier de son espèce (Achatinella apexfulva), symbole de la disparition de tous les mollusques endémiques de l’île.

    14 Janvier 2019
  • Oiseaux, grenouilles, hérissons sont à l’honneur aujourd’hui

    Faune sauvageLe 2 février est la Journée mondiale des zones humides. L’occasion de sensibiliser aux richesses et à l’importance de ces territoires exceptionnels de biodiversité, habitats naturels d’une multitude d’espèces.

    02 Février 2017
  • La rentrée des petites bêtes

    Faune sauvageL’été passé, les petites bêtes savent que l’heure est venue pour elles de chercher un lieu douillet pour se réfugier au chaud pendant l’hiver. Si certaines se glissent dans nos garde-manger, d’autres préfèrent hiberner. Avant de réapparaître au printemps...

    22 Août 2016
  • Fritz, l’ourson de Berlin, n’a pas survécu

    Faune sauvageLe jeune ours polaire né il y a quatre mois dans le Tierpark de Berlin a succombé à une hépatite, a annoncé le zoo avec tristesse.

    08 Mars 2017
  • Y aura-t-il de nouveaux ours dans les Pyrénées en 2018 ?

    Faune sauvageLe gouvernement étudierait un programme de renforcement de la population d’ours dans le Béarn, où la situation du plantigrade est critique. Face à l’urgence, les associations espèrent un lâcher d’au moins deux ourses dès cette année.

    14 Février 2018
  • Des chercheurs réclament des « congés maternité » pour les éléphantes

    Faune sauvageLe travail des éléphants domestiques, représentant la moitié des 800 pachydermes du pays, s’intensifie au Laos : pour tenter de mieux les protéger et enrayer le déclin de l’espèce, des chercheurs demandent à ce que les femelles ne soient pas obligées de travailler pendant leur période de gestation.

    03 Novembre 2017
  • Une journée pour les océans

    Faune sauvageCe 8 juin, la planète célèbre la Journée mondiale des Océans. Elle vise à nous rappeler l’importance de l’océan comme source de vie. Proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies qui s’est tenu à Rio de Janeiro, elle a pour but de nous sensibiliser sur notre rôle dans la préservation de la qualité des milieux marins et de leurs ressources.

    08 Juin 2016
  • Quel sursis pour les bouquetins du Bargy ?

    Faune sauvagePromis à un abattage certain suite à un arrêté du préfet de Haute-Savoie, les bouquetins du massif du Bargy, porteurs de la brucellose, profitent d'un sursis suite à un recours devant le tribunal porté par les associations de protection animale.

    19 Octobre 2015
  • S’engager pour protéger les guépards de l’extinction

    Faune sauvageSelon une récente étude britannique, le guépard est devenu une espèce en danger. Consciente de cette menace, l’association Cheetah For Ever a mis en place dès 2015 un programme de surveillance pour limiter la mortalité des guépardeaux et protéger le félin.

    03 Janvier 2017
  • Que peut faire la France pour sauver les grands singes ?

    Faune sauvageCirques, trafics, zones d’accueil : un collectif réuni autour de la primatologue Sabrina Krief interpelle le gouvernement pour que la France protège la population de grands singes, menacée de disparition dans les années à venir.

    10 Avril 2018
  • Disparition de Bridget, la lionne à crinière

    Faune sauvageUne lionne de 18 ans avait étonné le monde entier en développant une crinière, fait rarissime pour une femelle de son espèce. Ses soigneurs du zoo d’Oklahoma, aux États-Unis, ont annoncé la triste nouvelle de sa mort, survenue le 4 avril.

    06 Avril 2018
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018