Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?


  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Le gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    Cette mesure a été adoptée par le Premier ministre, Edouard Philippe, dans le cadre d'un "plan national de protection des cétacés" lors d'un comité interministériel de la mer et entrera en vigueur "dès l'année prochaine", précise Matignon dans un communiqué. "Les engins de pêche devront être munis de dispositifs de dissuasion acoustique pour éviter les captures accidentelles dans le Golfe de Gascogne", indique le texte. Des centaines de dauphins et marsouins s'échouent chaque année sur les côtes françaises, dont 70% à 80% présentent selon les spécialistes des lésions compatibles avec une prise dans des filets de pêche. L'installation de "pingers", dispositifs acoustiques pour les tenir éloignés, a drastiquement réduit lors de tests ces prises accidentelles, sans incidence sur celles de poissons. Par ailleurs, le plan prévoit également une interdiction "d'approcher les cétacés à moins de 100 mètres dans les zones protégées".

    - avec AFP

    Une pollution sonore intenable

    Sur les réseaux sociaux, la réaction de Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, n’a évidemment pas tardé :

    « La question des répulsifs acoustiques revient régulièrement sur le tapis depuis plus de 15 ans. Donc rien de nouveau ici mais surtout, le premier ministre a t-il seulement conscience qu'en plus des chalutiers, des centaines de navires fileyeurs et de nombreux senneurs sont potentiellement impliqués dans les captures de dauphins ?? Mis bout à bout, ce sont des milliers de kilomètres de filets qui sont déployés chaque jour dans le Golfe de Gascogne. S'il s'agit de tous les équiper en répulsifs acoustiques, la pollution sonore de cette partie d'océan deviendra intenable pour toute la vie marine. Par ailleurs, les dauphins évoluent dans cette zone pour une raison simple, ils cherchent à se nourrir. Les répulsifs acoustiques ne sont ni plus ni moins qu'un moyen d'éloigner les dauphins de leur zone de nourrissage pour nous laisser le loisir de prendre tout le poisson. En faisant cela, nous compromettons encore davantage leurs chances de survie.

    Pour plus d’informations sur le sujet, consultez aussi notre article  Océans : baissons le son !

    Enfin, si certains se réjouissent que les répulsifs acoustiques aient réduit les captures accidentelles sur certains navires, force est de constater que ces trois dernières années le nombre de dauphins tués explose littéralement dans le golfe de Gascogne avec chaque nouvelle année plus macabre que la précédente. 2019 bat tous les records de dauphins tués depuis 30 ans et on trouve le moyen de se féliciter. Un comble ».

    La solution ? Interdire les méthodes de pêche non sélectives

    « Si l'ambition affichée par le gouvernement de protéger les cétacés est réelle, il n'y a pas d'autre solution que celle d'interdire les méthodes de pêche non sélectives des zones où évoluent les espèces protégées. Il est temps d'arrêter de nous présenter les vieilles demi-mesures poussiéreuses et inadaptées comme "une nouvelle feuille de route", continue la présidente de Sea Shepherd dans cette publication Facebook. Le temps presse, il s'agit de devenir un peu sérieux. La France n'est pas à la hauteur de l'enjeu, elle sacrifie les dauphins au secteur de la pêche et il va devenir difficile pour le gouvernement de continuer à sauver les apparences ».

    Plutôt des LED sur les filets ?

    Une étude britannique publiée cette semaine dans la revue Biological Conservation montre cette fois-ci que les LED disposée sur les filets de pêche réduiraient les risques de captures accidentelles sur les tortues de mer et les dauphins.

    ProDelphinusDes LED ont été installées sur des filets de pêches

    Les chercheurs ont placé des lumières (tous les 10 mètres) le long de la ligne flottante de 864 filets, les jumelant chacun avec un filet "éteint" pour comparer les résultats. "Les signaux sensoriels - dans ce cas, les lumières LED - sont un moyen d'alerter ces espèces de la présence d'engins de pêche dans l'eau", a déclaré dans un communiqué l'auteure principale de l'étude Alessandra Bielli. Reste à savoir maintenant si la pollution lumineuse est moins impactante que la pollution sonore...


    Autres articles à lire

  • Nouvelle-Calédonie : des grands-mères aident la science en plongeant

    Faune sauvageUn groupe de grands-mères pratiquant la plongée en apnée aide les scientifiques à mieux comprendre l'écologie marine en photographiant des serpents de mer venimeux au large de la ville de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Qui dit mieux ?

    25 Octobre 2019
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Qui veut la peau du concombre de mer ?

    Faune sauvageTrois espèces de concombre de mer viennent d’être inscrites sur la liste des espèces menacées d’extinction de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De quoi s’agit-il et pourquoi cette espèce concerne particulièrement la France et ses pêcheurs outre-Atlantique ?

    17 Novembre 2019
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Indonésie: un cachalot retrouvé avec 6 kg de plastique dans le ventre

    Faune sauvageUn cachalot a été retrouvé mort en Indonésie avec 115 verres en plastique et 25 sacs du même matériau dans l'estomac, une nouvelle illustration des problèmes de déchets de l'archipel qui inquiètent les écologistes.

    21 Novembre 2018
  • Marsouin du Pacifique : le Mexique et Leonardo DiCaprio s’engagent

    Faune sauvageLe Président mexicain Enrique Peña Nieto et l’acteur Leonardo DiCaprio ont signé ce mercredi 7 juin un accord visant à protéger plus efficacement le marsouin du Pacifique.

    08 Juin 2017
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • Les grands-mères orques participent à la survie des petits

    Faune sauvageLes orques qui ont encore leur grand-mère maternelle survivent plus longtemps que les autres, surtout quand le poisson est rare, rapportent des scientifiques lundi dans une étude qui ajoute une pierre à la connaissance d'un phénomène rare chez les mammifères : la ménopause.

    10 Décembre 2019
  • Des cétacés retrouvés échoués sur des plages du Var

    Faune sauvageUn phénomène inhabituel et pour le moment inexpliqué a conduit des dizaines de dauphins, retrouvés blessés, à venir s’échouer sur des plages du Var. Une enquête a été ouverte.

    17 Octobre 2017
  • Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond.

    Faune sauvageLe fait que les tortues mangent du plastique ne peut pas être expliqué par le simple fait qu’elles le confondraient avec leur nourriture. Des chercheurs ont découvert que leur odorat était grandement impliqué dans ce comportement. Explications.

    13 Mars 2020
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • Le blanchissement des coraux touche aussi les récifs profonds

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne indique que le blanchiment de la Grande Barrière de corail ne se limite pas, comme on le pensait, aux faibles profondeurs.

    13 Septembre 2018
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • 19 février : Journée mondiale de la baleine

    Faune sauvageLe 19 février est la Journée mondiale de la baleine. Par extension, cette journée est également consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins et autres habitants aquatiques, comme les requins-baleines. Daniel Jouannet, membre actif de l’association Megaptera, explique en quoi consiste le programme de suivi du plus grand poisson cartilagineux au large de Djibouti, en Afrique de l’Ouest.

    19 Février 2016
  • Plage : le plastique menace la reproduction des tortues marines

    Faune sauvageDes scientifiques britanniques ont découvert une quantité importante de micro-plastiques au fond des plages de Chypre, là où les tortues marines pondent leurs œufs.

    26 Septembre 2018
  • Océans : baissons le son !

    Faune sauvageLa pollution sonore des océans causée par les activités humaines ne cesse d’augmenter ces dernières années, engendrant une menace supplémentaire sur la faune marine, et particulièrement les cétacés, qui ne parviennent plus à communiquer.

    22 Mars 2019
  • La spectaculaire migration des crabes rouges

    Faune sauvageSituée au large des côtes australiennes, en plein océan Indien, la petite île de Christmas est chaque année, dès les premières pluies, le théâtre de la migration de dizaines de millions de crabes rouges vers la mer.

    06 Octobre 2019
  • La sexualité de nos animaux 44/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui, une question de taille(s)...

    15 Mai 2016
  • La vidéo d’une écrevisse rescapée fait le tour du monde

    Faune sauvageOn y voit une écrevisse qui se mutile une patte pour éviter d’être ébouillantée vivante.

    06 Juin 2018