L'empathie, un sentiment partagé entre les espèces


  • L'empathie, un sentiment partagé entre les espècesPhoto : Shutterstock/savitskaya iryna
  • Vivre ensemble

    Depuis le temps qu’ils nous côtoient, nos animaux ont appris à lire nos émotions… et à les partager ! Au point de les ressentir eux-mêmes ou d’adapter leur comportement à nos humeurs.

    Lequel d’entre nous résiste à l’envie de consoler un bébé qui pleure ou ne ressent pas de l’injustice en voyant souffrir son héros préféré à la télé ? Cet étrange inclination qui nous pousse à endosser la douleur d’autrui se nomme l’empathie. Longtemps considérée comme un sentiment purement humain, les éthologues, et plus particulièrement Frans de Waal, qui lui a consacré un ouvrage devenu un best-seller (L’Âge de l’empathie, Actes Sud, collection « Babel »), ont découvert qu’elle jouait un rôle de tout premier ordre dans les relations intraspécifiques chez des espèces aussi différentes que les cétacés, les éléphants, les grands singes ou les souris. 

    Ainsi, une mère qui console son petit agit par empathie. Mais cette consolation ne se limite pas aux seuls rapports maternels. Elle intervient aussi dans le cadre de relations entre adultes. L’éthologue américain Brian Hare, spécialiste du comportement canin, signale que les chiens consolent les perdants d’un combat, même s’ils n’ont pas assisté à la rixe. Mais le plus surprenant est que nos cabots sont aussi capables de témoigner de l’empathie envers une espèce biologiquement très éloignée de la leur : la nôtre ! Qui n’a pas vu son chien poser délicatement sa tête sur les genoux de quelqu’un en proie à la tristesse ? Les chiens comprendraient-ils notre douleur ? 

    Les « neurones miroirs »

    Pour la science, le premier degré de l’empathie est ce que les spécialistes appellent la contagion émotionnelle. Elle se manifeste lorsqu’une personne qui pleure vous donne envie de pleurer, ou lorsqu’un fou rire déclenche chez vous l’hilarité, alors que vous n’en connaissez pas la cause. Les neurologues parlent de « neurones miroirs » qui entrent en résonance dans les mêmes zones cérébrales que celles d’un proche qui ressent une douleur physique ou morale. S’il n’est pas facile d’étudier les fous rires chez l’animal, il est un comportement dont la contagion est célèbre chez nombre d’espèces : le bâillement. Ne dit-on pas « qu’un bon bâilleur en fait bâiller sept » ? Cette contagion est avérée également chez les grands singes, les loups et chez les chiens entre eux et avec des humains. Au cours d’une expérience, la contagion émotionnelle atteint un taux de 70 % de réponses positives. Que votre chien vous entende ou vous voie bâiller et il y a de fortes chances pour qu’il fasse de même. Il reproduira le bâillement d’autant plus certainement que votre lien est fort. 

    Mais « bâiller de conserve » est une chose, éprouver de l’empathie, c’est-à-dire comprendre et partager la douleur d’autrui, en est une autre... Reprenons l’exemple des pleurs, mais scientifiquement cette fois. Au cours d’une expérience, des chercheurs ont fait entendre à des chiens, vivant ou non avec des enfants, des enregistrements de pleurs de bébé. Le comportement des animaux a immédiatement changé ; ils ont montré une plus grande vigilance. Une réaction que les chiens n’ont pas eue en entendant un enfant babiller ou émettre des sons neutres. Des prélèvements de salive ont montré que leur taux de cortisol avait augmenté. Le cortisol, chez l’humain comme chez le chien, est reconnu comme étant l’hormone du stress. Cette réaction physiologique exprimée face à la douleur, aux pleurs de l’enfant ou de l’adulte, traduit le sentiment d’empathie ressenti par le chien. 

    Un objet d’observation

    Comment expliquer qu’un animal puisse développer un sentiment d’empathie envers les humains ? Bien que les recherches en soient à leurs tout débuts, les comportementalistes Karine Silva et Liliana de Sousa, de l’université de Porto, au Portugal, proposent trois pistes de réflexion. La première est le haut degré de socialisation chez le chien, issu de ses ancêtres les loups qui ont développé des comportements d’apaisement, dont l’empathie. La deuxième est que le processus de domestication a favorisé la synchronisation des capacités empathiques humaine et canine. La troisième et dernière suppose que la sélection effectuée sur les races pour des tâches de plus en plus complexes a conduit à une compréhension plus fine des émotions humaines. Ce qui est certain, c’est que nous sommes, pour les chiens qui vivent à nos côtés, un perpétuel objet d’observation. Ils perçoivent, décryptent les moindres intentions, désirs et sentiments de notre part. Et si la science commence tout juste à percevoir qu’il existe un lien très fort entre nos deux espèces, tous les amoureux des chiens et des chats détiennent cette information depuis bien longtemps. 

    À lire aussi :  

    Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ? 

    Doit-on réconforter son chien ?


    Autres articles à lire

  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Université d'été de l’animal 2017 : Cécile Gilbert-Kawano

    Vivre ensembleCécile Gilbert-Kawano est experte en intelligence émotionnelle et institutrice certifiée Eponaquest, une approche de développement personnel auprès des chevaux. Elle animera des ateliers équestres et participatifs lors de l’Université d’été « L'Animal et l'homme », les 25 et 26 août. Rencontre

    06 Juillet 2017
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018
  • Les déficients visuels sont-ils formés pour accueillir un chien guide?

    Vivre ensembleLorsqu’on parle des chiens guides, on imagine immédiatement l’importante formation dont ils ont bénéficié pour devenir des anges gardiens hors pair. Mais il faut savoir que les personnes déficientes visuelles sont triées sur le volet et suivent également une formation complète les préparant à accueillir un être vivant dans leur quotidien.

    31 Juillet 2019
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Chris Herzfeld

    Vivre ensembleChris Herzfeld est philosophe et historienne des sciences, ainsi qu’artiste, passionnée par les grands singes. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme » (qui se déroulera du 25 au 27 août prochains), intitulée « Adoptions interspécifiques et intelligences partagées : Cinq chimpanzés en famille ». Rencontre.

    19 Juillet 2017
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie

    Vivre ensembleNos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    18 Décembre 2017
  • Noël : ces cadeaux pour animaux qui cartonnent

    Vivre ensembleLes réjouissances des fêtes de fin d’année se partagent aussi avec nos compagnons à quatre pattes. Calendriers de l’avent, objets connectés, pâtée spéciale … Noël est l’occasion de les gâter tout en se faisant plaisir.

    19 Décembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : communiquer avec eux sans les mots

    Vivre ensembleAnnaïk Fève est neurologue, psychanalyste et docteur en neurosciences. Spécialiste du langage non verbal chez l’homme, elle interviendra lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains pour croiser son expertise avec celle des spécialistes du comportement animal.

    09 Août 2017
  • Comment faciliter le sauvetage de nos animaux lors d’un sinistre ?

    Vivre ensembleIncendies, inondations, alertes au gaz… Certains pays ont mis à disposition des cartes et des autocollants pour informer les services de secours qu’un animal est présent au domicile. En France, le Club Oscar a de son côté développé un kit de sécurité pour nos animaux. Présentation.

    17 Janvier 2019
  • Les enfants ne reconnaissent pas les signes de peur chez le chien

    Vivre ensembleUne récente étude britannique montre que les jeunes enfants ne savent pas reconnaître les signes de la peur chez le chien. Une méconnaissance qui les rend plus vulnérables aux morsures. En France, un programme à destination des primaires vise à les familiariser avec les postures des chiens.

    15 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : les clés pour vivre avec son chat

    Vivre ensemble« Pet Revolution, l’Animal en Marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, Daniel Filion animera une intervention intitulée « Solutions aux problèmes chez le chat et comment convaincre le propriétaire de les appliquer ».

    26 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Le chien est le meilleur ami de l’enfant dans la famille

    Vivre ensembleUne étude britannique révèle que les enfants s’entendent mieux avec leur animal de compagnie qu’avec leur propre frère et sœur au sein d’une famille : parmi nos amis à quatre pattes, les chiens se montrent particulièrement bons compagnons pour leur jeune maitre.

    26 Janvier 2017