Chat, chien, cheval… : les animaux « soigneurs »


  • Chat, chien, cheval… : les animaux « soigneurs »Photo : Arnaud Beinat
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    Les animaux introduits à la fondation Sonnenhof pour tenir compagnie aux résidents souffrant de problèmes psychiatriques sont devenus des auxiliaires soignants.

    Les animaux médiateurs, un concept qui vient de loin... Le docteur Othon Printz en sait quelque chose. Ancien directeur de la fondation protestante Sonnenhof, ce pasteur doublé d’un neuropsychiatre fut très tôt le disciple du célèbre docteur Albert Schweitzer. Il présida même son hôpital à Lambaréné (Gabon) : « Il y a toujours eu des animaux dans son établissement. Au départ, il ne voyait pas cela comme une aide pour ses patients ; il recueillait simplement les animaux abandonnés en considérant qu’il fallait les secourir. Il y avait des petits singes comme des poules. Il considérait que sa mission était universelle ; il fallait soigner tout être vivant. Même s’il ne développait pas les capacités thérapeutiques des animaux, il en avait une certaine conscience. Il répétait souvent : “Si vous êtes triste, adoptez un chat.” Dans son bureau, il y avait un perroquet qui criait “tais-toi !” en alsacien aux visiteurs... » Schweitzer imagina son hôpital comme un village thérapeutique et c’est dans cet esprit que la fondation Sonnenhof fonctionne aujourd’hui. 

    Du chat aux wallabies

    Lorsqu’il en prend la direction en 1974, le docteur Printz emboîte le pas du maître et y introduit des animaux, ne constatant qu’après coup l’aide que ces derniers peuvent apporter aux résidents. Théorisé, cet aspect des soins est aujourd’hui devenu l’un des atouts majeurs du site de Bischwiller. Dès les années 1980, les chats prennent une place prépondérante dans la médiation. Deux d’entre eux, Nelson et Piket, font régulièrement la sieste en compagnie de résidents. En 1990, ce sont les wallabies qui arrivent et, grâce à ces animaux non domestiques, l’équipe soignante peut travailler sur le calme et la maîtrise de soi. Car, sans ces deux qualités, aucune chance pour les résidents de pouvoir les approcher. Parallèlement, deux centres équestres ont ouvert leurs portes. Le cheval est un animal avec lequel l’interaction est très forte ; c’est le seul sur lequel on peut monter et les cours d’équitation (qui englobent la préparation et les soins) vont aider à la socialisation.

    A lire aussi : Témoignage : j’ai fait de mon chien un chien visiteur

    Aujourd’hui, à Bischwiller, 130 animaux de 15 espèces différentes évoluent sur une surface de 2,5 hectares. Ils secondent les éducateurs et leur font gagner un temps précieux, leur permettant de mieux comprendre les cas les plus lourds. L’animal devient un auxiliaire universel, comme l’explique Virgil Galloux, un moniteur technique qui est aussi soigneur animalier : « Nous avons des résidents dont les capacités de communication sont très restreintes. Mais il n’est pas question pour nous d’associer les animaux aux différentes pathologies des patients ; ce serait transformer l’animal en médicament, ce qui n’est pas notre but. Nous sommes bien sur un modèle d’animal médiateur qui va aider dans l’acceptation de la pathologie. Nous avons par exemple un patient hyperactif dont les mouvements étaient limités dans un précédent établissement. Ici, le seul fait de lui demander de donner de l’eau aux animaux le fait évoluer dans un large espace où il découvre que chacun de ses mouvements prend un sens. » 

    Arnaud BeinatSchmutzl et Angèle Kiss. Aujourd’hui âgée de 67 ans, cette résidente est arrivée à la fondation il y a soixante ans.

    Des séances de médiation

    Adoptant une démarche plus novatrice encore, les éducateurs du Sonnenhof initient des séances de médiation à travers l’animal, au cours desquelles certains résidents viennent eux-mêmes en aide à d’autres, plus lourdement atteints. Naturellement, les animaux de Sonnenhof doivent avoir une capacité de défense : « Cela se passe généralement très bien, mais si un résident tente de s’imposer à un animal par la force, nous transformons cette attitude en axe de travail. Lorsqu’une personne arrive, notre tâche d’éducateur est d’abord l’observation et en cela l’animal, par ses réactions instinctives, va nous faire progresser plus vite. »

    Les animaux ne sont pas sollicités en permanence. La fondation établit des rotations afin qu’ils bénéficient de périodes de repos. Le bien-être animal est une constante. Depuis 2014, ce mini-zoo est devenu un parc animalier pédagogique qui demeure pour l’instant au stade expérimental. Cette première étape permet déjà à d’autres enfants, venus de l’extérieur et scolarisés en primaire, d’y faire des visites. 

    Aujourd’hui, la fondation souhaite enclencher la vitesse supérieure : l’ouverture d’un parc animalier consacré à la médiation animale et ouvert à tous. L’une des conditions à remplir sera la construction d’un bâtiment capable d’accueillir des groupes. Il sera équipé de toilettes et de vestiaires, d’une cuisine pour la préparation des repas des animaux, d’une salle de médiation, etc. La fondation Sonnenhof fait un appel aux dons pour concrétiser ce projet dont la somme résiduelle à recueillir s’élevait à 252 000 euros au moment du reportage. Le but de ce projet est limpide : nombre de résidents ne pourront jamais être rendus à une vie autonome, c’est donc la vie de l’extérieur qui doit venir à eux. 

    À lire aussi :

    Des chiens anges gardiens des diabètes ;

    Zoothérapie, le pouvoir des animaux ;

    Les animaux donnent un sens à la vie des séniors

    Fondation Sonnenhof
    22, rue d’Oberhoffen CS 80041
    67242 Bischwiller
    Tél. : 03 88 80 23 00
    Mail : contact@fondation-sonnenhof.org

    Autres articles à lire

  • Le prince George fête ses trois ans avec le chien Lupo

    Vivre ensembleC’est avec Lupo, le chien de la famille, que le prince George, fils aîné du duc et de la duchesse de Cambridge, pose pour la photo officielle de ses trois ans.

    22 Juillet 2016
  • Le touchant départ à la retraite d'un cheval de police aux US

    Vivre ensembleAprès trois ans passés auprès de la patrouille de police à cheval de la ville d'Omaha, Blaze, un cheval de 18 ans, prend sa retraite. Son départ a été joliment célébré par ses coéquipiers :

    26 Septembre 2017
  • Corbeille, une corneille bien tombée

    Vivre ensembleSauvé in extremis alors qu’il n’était qu’un oisillon, ce petit corvidé a mené la vie de pacha, jusqu’à ce qu’il soit emporté par la tempête, en décembre 2017… Entre Gil, Laetitia et leurs deux chiens, la belle corneille avait trouvé un équilibre.

    30 Décembre 2018
  • Fort McMurray : des milliers de chiens et chats abandonnés

    Vivre ensemblePlusieurs centaines de milliers d’habitants ont dû quitter leur demeure en laissant parfois derrière eux leurs animaux de compagnie. Livrés à eux-mêmes ou enfermés dans les maisons, certains attendent le retour de leur propriétaire depuis plusieurs jours. Pour les sauver d’une mort certaine, des groupes de bénévoles s'organisent…

    09 Mai 2016
  • Aidez à financer la retraite de Dico, chien policier

    Vivre ensembleDico est un chien de l'’unité canine légère (UCL) de la police de Metz. Aujourd'hui à la retraite, il a besoin de soins que ses nouveaux maîtres ne peuvent pas assumer. Une cagnotte a donc été organisée pour les aider à payer ses soins.

    19 Septembre 2016
  • Des toutous à la plage pour la bonne cause

    Vivre ensembleCunta et Baïné, deux chiennes du Refuge de la côte basque, ont profité d’une sortie à la plage organisée par une clinique vétérinaire de Bidart pour embellir leur quotidien, et encourager les adoptions.

    23 Mai 2017
  • A 11 ans, il saute à l'eau pour sauver deux chiots de la noyade

    Vivre ensembleAlors qu'il se promenait le long de la Charente avec ses grands-parents, Enzo, un jeune garçon âgé de 11 ans assiste à une scène surréaliste. Une femme jette des chiots du haut d'un pont. Sans hésiter, il saute dans l'eau pour sauver deux jeunes beagles.

    10 Mai 2016
  • Lola: enfin le bonheur!

    Vivre ensembleArrachée à des trafiquants de chiens de boucherie, en Thaïlande, la petite chienne découvre la joie de vivre et de jouer dans le jardin de Françoise, Jean et James…

    02 Juin 2017
  • Audrey et Louna, coéquipières de choc

    Vivre ensemblePour la première fois, un chien a pris le départ, avec sa maîtresse, de l’Ultra Tour des 4 Massifs, une course à pied intense (169 km, 11 000 m de dénivelé) qui fait le tour des sommets du bassin grenoblois.

    18 Août 2016
  • Beau succès sur internet d’une chanson hommage à l’ourse Cannelle

    Vivre ensembleLe chanteur Damien Kalune a réalisé une chanson dénonçant la disparition de l’ourse Cannelle tuée par un chasseur en 2004. Le clip a été visionné près de 300 000 fois sur les réseaux sociaux. L’artiste se confie pour Animaux-Online sur son engagement pour la préservation de la biodiversité et le respect du vivant.

    16 Janvier 2018
  • Happy Feet : la gygis sauvée des eaux à Tahiti

    Vivre ensembleLa Société d’Ornithologie de Polynésie « Manu » s’est mobilisée pour sauver une gygis, baptisée Happy Feet, et plusieurs autres oiseaux et oisillons menacés par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur les îles de Tahiti et Moorea en janvier.

    27 Janvier 2017
  • Robert Redford sauve un cheval

    Vivre ensembleSur le tournage de son dernier film, l’acteur américain âgé de 79 ans s’est porté au secours d’un cheval en détresse. Le héros de « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » n’a jamais aussi bien porté son nom.

    12 Août 2016
  • Des traqueurs de Pokemon sauvent des rongeurs

    Vivre ensembleAlors qu'ils étaient à la chasse aux Pokemon, absorbés par le tout nouveau jeu Pokemon Go, deux jeunes Américains ont sauvé 27 rongeurs d'une mort certaine.

    20 Juillet 2016
  • Duke, le chien devenu maire d’une petite ville des Etats-Unis

    Vivre ensembleIl s’appelle Duke et c’est avec un grand honneur qu’il entame son troisième mandat de maire de la petite ville américaine de Cormorant, dans le Minnesota.

    30 Août 2016
  • Virgule, le teckel de Stéphane Bern, repose en paix

    Vivre ensembleVirgule, l'un des teckels de Stéphane Bern, s'est éteint. L'animateur a twitté, hier, sa peine. Si, comme lui ou d'autres maîtres endeuillés, vous avez perdu votre compagnon à quatre pattes et que vous vous posez des questions sur comment gérer sa disparition, la rédaction d'Animaux-online aborde les diverses possibilités pour vous aider à prendre vos dispositions.

    23 Mars 2016
  • Une chatte londonienne retrouvée en France

    Vivre ensembleMoon Unit, 11 ans, qui avait faussé compagnie à ses propriétaires fin 2007 à Londres, a été récupérée par une association en mai dernier en Essonne. Le périple du félin rescapé reste un mystère.

    11 Août 2016
  • Connaissez-vous Félix, employée d’une gare en Angleterre ?

    Vivre ensembleSon job ? chasser les nuisibles de la gare d’Huddersfield, en Angleterre. La jolie minette est si utile et populaire qu’elle a été promut, possédant désormais badge et uniforme.

    14 Mars 2016
  • La ferme de tous les espoirs

    Vivre ensembleÀ la ferme de Suzi Handicap Animal, les animaux blessés oublient leur calvaire passé auprès de Stéphanie Lisicki. Cassés par la vie, les accidents ou les hommes, ces éclopés se remettent de leurs blessures à l’âme et au corps.

    02 Mars 2018
  • Frida, une labrador secouriste devenue une héroïne au Mexique

    Vivre ensembleUne femelle labrador de 6 ans, membre de l’unité canine de la Marine mexicaine, est devenue une véritable icône au Mexique, frappé par un terrible séisme le 19 septembre dernier.

    25 Septembre 2017
  • Fort McMurray : un chien sauvé des flammes retrouve sa famille

    Vivre ensembleAbby est une petite chienne sourde et âgée de 14 ans, vivant à Fort McMurray. Ses propriétaires se trouvaient sur leur lieu de travail lorsque l’ordre d’évacuation a été donné. Sans pouvoir retourner chez eux, ils ont passé trois jours à attendre que les secours ramènent Abby. C’est finalement grâce à deux bons samaritains qu’ils ont pu récupérer leur chienne…

    12 Mai 2016