Des députés demandent l'interdiction de la chasse aux trophées


  • Des députés demandent l'interdiction de la chasse aux trophéesPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Chasse

    Plus de 50 députés européens et une cinquantaine d'organisations de défense de la nature ont appelé dimanche les parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) à interdire la chasse aux trophées ciblant des animaux en danger comme les rhinocéros et les éléphants.

    - avec AFP

    La CITES interdit tout commerce de plus de 1.000 espèces végétales et animales considérées comme en danger d'extinction, qui sont recensées dans son annexe 1. Dans une lettre adressée à la secrétaire générale de la CITES, Ivonne Higuero, les signataires déplorent que la chasse aux trophées, ayant un caractère récréatif et considérée comme "non commerciale", ait échappé à cette interdiction. La lettre a été rendue publique au moment où sont réunis à Genève des milliers de délégués venus de plus de 180 pays, défenseurs de l'environnement et responsables politiques. Ils doivent discuter de 56 propositions visant à modifier le degré de protection accordé aux animaux et aux plantes sauvages par la Convention. La question des trophées de chasse ne figure toutefois pas à l'ordre du jour de la conférence.

    "Un nombre considérable de trophées d'espèces relevant de l'annexe 1 (du traité) sont commercialisés chaque année, dont les trophées d'espèces figurant sur la liste rouge de l'IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) en tant qu'espèces ne subsistant plus à l'état sauvage, gravement menacées ou en danger d'extinction, vulnérables ou proches des seuils de menace", souligne la lettre.

    Les signataires appellent les parties à la Convention à "traiter les trophées de chasse de la même manière que les autres formes de commerce de la vie sauvage", et à "appliquer un moratoire immédiat sur les importations de toutes les espèces (recensées) dans l'annexe 1" Ils demandent également l'interdiction des élevages de lions captifs destinés aux trophées de chasse. Un grand nombre d'espèces sont convoitées par les chasseurs, dont les éléphants, les rhinocéros noirs et blancs, les girafes, les crocodiles, les perroquets gris, les guépards mais aussi les primates comme les chimpanzés.

    Des milliers de permis délivrés

    La Campagne pour interdire la chasse aux trophées a déclaré dans un communiqué que "des permis de la CITES ont été fournis (par) des chasseurs souhaitant tirer et ramener chez eux des trophées d'animaux parmi les plus menacés dans le monde". Eduardo Goncalves, fondateur de cette association, a déclaré à l'AFP que l'exemption dont bénéficie la chasse aux trophées dans le traité de la CITES  était "absolument inexplicable". La chasse aux trophées est "une industrie internationale générant des millions de dollars" de bénéfices, et elle est donc "évidemment commerciale",  a-t-il ajouté.

    Les Etats-Unis, plus gros importateur de trophées de chasse, ont délivré au cours des dix dernières années 200.000 permis d'importation, selon un rapport publié par  la Campagne. La Chine occupe la deuxième position mais est de plus en plus active dans ce secteur : le nombre de permis délivrés par Pékin est passé de 18 en 2007 à 2.142 en 2017. La Campagne note aussi une forte hausse récente des permis détenus par des  ressortissants de plusieurs autres pays comme le Canada, la Belgique, l'Autriche et la Russie.

    L’argument de la préservation ?

    La chasse aux trophées est légale dans de nombreuses régions d'Afrique. Les touristes paient pour tirer sur un petit nombre d'animaux sélectionnés, une pratique que certains experts jugent acceptable car favorisant la préservation à long terme des espèces ciblées. Les pays qui délivrent des licences font valoir que les revenus générés par la chasse aux trophées financent des projets de préservation et de lutte contre le braconnage. Mais les détracteurs de ce type de chasse estiment qu'elle mène au déclin de nombreuses espèces. "La lacune qui autorise les chasseurs de trophées à tirer sur des espèces en danger doit être comblée immédiatement", a estimé M. Goncalves.


    Autres articles à lire

  • « Chasse cruelle en Alaska » : quelles conséquences pour les espèces ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) condamne la signature de Donald Trump d’un décret autorisant des méthodes « barbares de chasse » sur les loups et ours d’Alaska, et dénonce les menaces que cette nouvelle mesure fait peser sur les espèces et les écosystèmes dans des aires protégées.

    12 Avril 2017
  • Chasse à courre : la grâce pour les animaux aux abois en zone habitée

    ProtectionUn animal poursuivi par un équipage de chasse à courre jusque dans une zone habitée ou commerciale sera désormais 'gracié', selon un décret publié vendredi au Journal officiel.

    01 Mars 2019
  • Reprise de la chasse à la baleine par le Japon : une 'bonne nouvelle'?

    ProtectionLe Japon, comme il menaçait de le faire depuis des années, a annoncé son retrait de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but de reprendre la chasse commerciale d’ici juillet 2019. Paradoxalement, cette décision pourrait apaiser les tensions sur le sujet.

    02 Janvier 2019
  • Nouveau rassemblement contre le massacre des dauphins à Taiji

    ProtectionDimanche 3 septembre, à 14 h, les associations C’est assez ! et L214 organisent un rassemblement au Trocadéro, à Paris, pour protester contre le massacre annuel des dauphins dans la baie de Taiji, au large du Japon.

    01 Septembre 2017
  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

    ProtectionLes défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint.

    07 Septembre 2017
  • Attaque symbolique contre les massacres de cétacés aux îles Féroé

    ProtectionLa statue de la Petite Sirène de Copenhague, au Danemark, a été repeinte en rouge. Cet acte serait l’œuvre de défenseurs des animaux protestant contre le massacre annuel de mammifères marins aux Îles Féroé.

    31 Mai 2017
  • Le japon veut relancer la pêche commerciale à la baleine

    ProtectionLe gouvernement japonais étudie la possibilité de sortir de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but d'échapper à ses règles et de relancer la pêche commerciale à la baleine.

    20 Décembre 2018
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégaux

    ProtectionAlors qu’un nouveau « plan loup » peine à être mis en place, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à trois associations de protection animale, l’Aspas, Ferus et One Voice, en jugeant illégaux les abattages successifs de trois loups survenus en 2015 en Savoie.

    18 Octobre 2017
  • Pologne : manifestation pour dénoncer le 'massacre' des sangliers

    ProtectionDes centaines de personnes ont manifesté le 9 janvier à Varsovie pour dénoncer le 'massacre' de milliers de sangliers sauvages dans le cadre d'une politique visant à lutter contre la peste porcine africaine, qui menace les élevages porcins du pays.

    11 Janvier 2019
  • Vers la fin du massacre des phoques sur la banquise ?

    ProtectionLa prochaine saison de chasse commerciale aux phoques débutera le 10 avril sur la côte atlantique du Canada. Des milliers de jeunes phoques se feront massacrer pour leur peau alors même que les débouchés commerciaux s'amenuisent.

    08 Avril 2016
  • Brigitte Bardot demande un « miracle » de Noël pour les animaux

    ProtectionÀ travers une lettre ouverte adressée au président Emmanuel Macron, Brigitte Bardot demande à ce que la condition animale soit grandement améliorée, notamment au niveau de la chasse et des abattoirs, et souligne le retard de la France par rapport aux autres pays européens.

    26 Décembre 2018
  • Tirs de loups : les internautes français disent : 'Non !'

    Protection5 563 contributeurs ont pris le parti de la préservation du loup en France sur les 6 153 qui se sont exprimés sur le site internet du ministère en charge de l'Écologie concernant la question d'ajouter 6 loups au quota des 36 déjà tués.

    11 Mars 2016
  • En Alaska, on peut désormais tuer des ours en hibernation

    ProtectionDonald Trump a signé un projet de loi autorisant notamment la chasse d’oursons et de louveteaux dans leur tanière dans les réserves naturelles d’Alaska, ainsi que la traque des animaux depuis un hélicoptère.

    11 Avril 2017
  • La Cour de cassation donne tort aux chasseurs d'ortolans

    ProtectionLes chasseurs d'ortolans du Sud-Ouest ne peuvent pas invoquer 'la tradition' pour enfreindre la loi et capturer ces oiseaux protégés, a estimé mardi la Cour de Cassation.

    18 Octobre 2018
  • Une pétition pour interdire la pêche au vif

    ProtectionL'association Paris Animaux Zoopolis demande, à travers une pétition, l’interdiction de la pêche au vif en France. En parallèle, elle diffuse des images de cette pêche de loisir qui font froid dans le dos…

    13 Mars 2019
  • Cerf tué dans un jardin : à quand la fin de la chasse à courre ?

    ProtectionLa mort d’un cerf, samedi dernier, abattu dans le jardin d’une propriété privée dans l’Oise, a choqué les riverains et suscité une vive émotion auprès de la population, relançant le débat sur l’autorisation de la chasse à courre sur notre territoire.

    25 Octobre 2017
  • 84 % de Français sont opposés à la chasse à courre

    ProtectionSelon un sondage IFOP pour la fondation Brigitte Bardot, une forte majorité des personnes interrogées sont opposées à la vénerie tandis que l’ensemble de l’étude révèle une remise en cause générale de la chasse.

    07 Décembre 2017
  • Une pétition pour dire non au déterrage des blaireaux

    ProtectionLe déterrage des blaireaux peut s’effectuer jusqu’à 8 mois par an. En janvier, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) cherche à sensibiliser les Français sur cette activité de chasse et demande son interdiction à travers une pétition.

    22 Janvier 2019
  • Il faut sauver le renard roux

    ProtectionL’Aspas organise le 12 et 13 mai un colloque sur le renard, une espèce aujourd’hui considérée comme «nuisible» en France, afin de permettre au grand public de mieux connaître ce petit carnivore et de comprendre son rôle dans l’équilibre des milieux.

    03 Mai 2017