Les déficients visuels sont-ils formés pour accueillir un chien guide?


  • Les déficients visuels sont-ils formés pour accueillir un chien guide?Photo : Chiens Guides de Paris
  • Vivre ensemble

    Lorsqu’on parle des chiens guides, on imagine immédiatement l’importante formation dont ils ont bénéficié pour devenir des anges gardiens hors pair. Mais il faut savoir que les personnes déficientes visuelles sont triées sur le volet et suivent également une formation complète les préparant à accueillir un être vivant dans leur quotidien.

    Obtenir un chien guide d’aveugle n’est pas une mince affaire et il est intéressant de voir le parcours des personnes qui en font la demande. Laurence Berthault, responsable du pôle « Suivi » à l’école des chiens guides de Paris, nous parle plus en détail de la prise en charge des personnes aveugles et malvoyantes.

    Tout le monde ne peut pas avoir un chien guide

    Lorsque la demande est faite, la personne va être évaluée (puis formée) pendant un an afin de savoir si elle présente les prérequis pour accueillir un chien :

    • Besoins de déplacements : « Un chien guide n’est pas un animal de compagnie à proprement parler. Il a besoin de sortir et de travailler. On ne confiera pas un chien à une personne qui sort juste pour aller acheter son pain », explique Laurence Berthault.
    • Santé physique, cognitive et psychologique : « Nous regardons la stabilité émotionnelle et la maturité de la personne, car il s’agit de devenir responsable d’un être vivant. Elle doit ainsi pouvoir répondre de ses droits et devoirs ».
    • La capacité à se situer dans l’espace : « Il faut que la personne sache exprimer à son chien ce qu’elle souhaite. Pour cela, elle doit savoir se repérer dans l’espace ». Si besoin, une formation en techniques de déplacement peut être dispensée par l’école.
    • Le cadre de vie : « Il faut que le cadre de vie soit compatible avec les besoins fondamentaux de l’animal car il passe 24 h sur 24 avec son maître. On ne confiera pas un chien à un jeune kinésithérapeute qui passe 15 h par jour à son cabinet, par exemple ».
    • La disponibilité : « Il faut que la personne puisse consacrer du temps à son animal pour qu’il joue et se balade. Il faut aussi qu’il soit prompt à l'aimer ». Ce dernier critère est particulièrement regardé dans le cadre d’un renouvellement de chien, car la personne est extrêmement triste d’avoir été séparée de son premier compagnon de vie.

    À lire aussi : Les chiens guides aussi font leur rentrée à l’école

    Lorsque tous ces paramètres ont été validés, l’école va ensuite s’efforcer de choisir le chien qui correspond le mieux au futur maître. « Par exemple, pour une petite mamie, on va lui confier un petit chien peu dynamique », explique Laurence Berthault. Former le couple idéal assure déjà 50 % du bien-être de l’animal, mais aussi du maître. « Les 50 % restants se font lors des 15 jours de formation à l’école. Cela se passe en internat car c’est la personne qui, en premier, se déplace chez le chien, et non l’inverse. C’est aussi dès les premiers jours que l’on se rend compte si le couple peut fonctionner ou non ». Pendant cette formation, le futur maître suit des cours théoriques et pratiques dans les domaines de la médecine vétérinaire, de la nutrition et de l’éthologie. Le formateur transmet alors tous les codes pour que la personne puisse communiquer avec son chien.

    Chiens Guides de ParisLors de la formation, l'éducateur accompagne les déficients visuels sur le terrain

    Le chien est suivi tout au long de sa vie

    Le suivi se poursuit jusqu’à la fin de la vie du chien. Tous les ans, il y a une journée de formation qui permet d’évaluer la stabilité du couple. « Nous organisons aussi, toutes les semaines, pour les chiens, des sorties au bois avec des bénévoles pour s’occuper des déficients visuels. Et enfin, nous avons également un réseau de services lorsqu’il faut garder l’animal pendant un séjour à l’hôpital, par exemple », précise la responsable du pôle « Suivi ».

    Les rares personnes qui ne viennent pas de leur plein gré à l’école (environ 5 %) sont obligatoirement convoquées. « Il est impératif pour nous d’avoir des nouvelles. Lors de la remise du chien, c’est un contrat moral qui est signé. Si, pour n’importe quelle raison, la personne rencontre un problème, elle doit nous appeler. Lorsque ça ne va vraiment pas, c’est qu’ils n’ont pas demandé d’aide. C’est un peu notre faute aussi, ça veut dire qu’on a loupé quelque chose… »

    Les rares cas où le chien a été retiré

    Un chien, c’est un engagement pour 10 ans. Or, en une décennie, les choses peuvent énormément changer : mariage, déménagement, enfants… La vie n’est plus la même mais le chien, lui, n’a pas changé. « Il faut alors voir si on peut s’adapter ou alors arrêter ce partenariat... ». Laurence Berthault nous présente 3 cas de figure qu’elle a rencontrés pendant son parcours :

    • « Nous avons reçu des témoignages qui nous ont alertés. Nous sommes allés voir au domicile de l’homme et il s’est avéré qu’il souffrait d’alcoolisme, ce qui le rendait violent. On lui a donc immédiatement retiré le chien.
    • Une femme seule qui vivait une relation fusionnelle avec son chien a rencontré l’amour, eu des enfants puis délaissé son animal. On s’en est rendu compte lors de la journée de formation annuelle. D’un commun accord, on a décidé de le lui retirer.
    • Enfin, il y a les chiens trop gâtés qui deviennent obèses et ça, pour nous, c’est considéré comme de la maltraitance. On retire alors le chien à la personne pendant deux mois, le temps qu’il perde un peu de poids et, généralement, on ne le retire pas une seconde fois. »
    Chiens Guides de ParisTout au long de la vie du chien, le couple formé revient ponctuellement à l'école

    À lire aussi : Chien guide : 8 choses à savoir avant de devenir famille d’accueil


    Autres articles à lire

  • Coronavirus : les vétérinaires prêts à seconder les médecins

    Vivre ensembleUne seule santé : les vétérinaires de France ont répondu massivement à l'appel des ministères de la Santé et de l'Agriculture pour prêter main forte aux médecins dans la lutte contre le Covid-19.

    01 Avril 2020
  • Les intervenants de Dog Revolution : Séverine Belkhir

    Vivre ensembleSéverine Belkhir est éthologue et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    14 Septembre 2016
  • Peluche, coffret cadeaux... C'est aussi Noël pour nos animaux

    Vivre ensembleDe plus en plus de propriétaires glissent un ou plusieurs cadeaux sous le sapin, destinés à leur animal de compagnie : mais qui de nos toutous ou de matous sont les plus gâtés, quels sont les budgets moyens, quels cadeaux ont la cote ? Découvrez les tendances de ce Noël 2017.

    20 Décembre 2017
  • Animaux de guerre : les projets d’hommage à Paris

    Vivre ensembleSous l’impulsion de l’association Paris Animaux Zoopolis, des projets de plaques commémoratives sont en cours dans différents arrondissements de la capitale. Une statue à la mémoire des chiens de guerre pourrait également voir le jour.

    19 Juin 2018
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Les animaux surveillent nos faits et gestes

    Vivre ensembleSi nous avons parfois des difficultés à comprendre la communication gestuelle, les chiens, eux, l’utilisent au quotidien pour s’exprimer et surtout mieux nous cerner.

    27 Novembre 2019
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Insolite : une Américaine a pris l’avion avec son cheval

    Vivre ensembleUne Américaine a réussi à voyager en cabine avec son cheval miniature lors d'un vol American Airlines reliant Chicago à Omaha (Nebraska, centre) d'une durée d'une heure et demie.

    10 Septembre 2019
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    Vivre ensembleVous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    17 Août 2015
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie

    Vivre ensembleNos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    18 Décembre 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Sabrina Krief

    Vivre ensembleSabrina Krief est primatologue et Maître de Conférence au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, sur « Les chimpanzés médecins». Rencontre :

    21 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Chiens et chats : leur place dans nos foyers évolue

    Vivre ensembleNos animaux de compagnie deviennent de véritables partenaires : de plus en plus préoccupés par leur bien-être et leur santé, nous apprécions, en retour, les bienfaits de leur présence comme la diminution du stress ou de la solitude.

    08 Février 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • Saint-Valentin : votre animal, un vrai cupidon !

    Vivre ensembleÀ l’approche de la Saint-Valentin, deux sondages ont retenu notre attention. L’un montre que votre animal de compagnie vous aide à séduire, l’autre qu’il permet à votre couple d’être plus soudé. Explications.

    13 Février 2020
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018