Alimentation et activité : s’adapter au transit du chien


  • Alimentation et activité : s’adapter au transit du chienPhoto : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    Un chien en bonne santé se soulage en moyenne 2 à 3 fois par jour. La fréquence reste la même chez un chien donne, quels que soient son âge, son sexe, son poids, sa race, le nombre de sorties quotidiennes et de repas qu’il fait par jour ! Si votre chien a tendance a avoir un intestin paresseux ou au contraire « irritable », son alimentation et son programme d’activité physique sont peut-être à revoir...

    Au cours de la digestion, les aliments transitent successivement dans l’estomac, l’intestin grêle puis le gros intestin (ou côlon). C’est dans cette dernière partie que le transit est plus long : le transit dans le côlon représente 80 à 90 % de la durée totale du transit digestif chez le chien !

    La motricité de l’intestin est de deux types : des contractions locales ont lieu en rythme, pour brasser les aliments et favoriser la digestion tandis que d’autres contractions, qui se propagent sur de grandes distances, propulsent le contenu intestinal vers l’avant. Les repas et l’exercice physique influencent ces deux types de contraction.

    Transit trop lent : des fibres et de l’exercice

    Plusieurs causes peuvent expliquer un « intestin paresseux » : l’âge, l’alimentation, un manque d’abreuvement, les conséquences d’un traitement médical ou d’une opération chirurgicale subie par le chien, etc. Les petits chiens sont particulièrement sensibles à la constipation. Si votre chien élimine une seule fois par jour, il faut l’aider à récupérer un transit normal car la constipation peut le faire souffrir et avoir des conséquences négatives sur sa santé. Lorsque la durée du transit intestinal s’allonge trop, la flore digestive à tout le temps pour décomposer les résidus alimentaires et des substances toxiques sont alors produites, qui peuvent passer dans le sang. Ces fermentations encouragent aussi les émissions de gaz (flatulences). Personne n’a envie de se boucher le nez lorsque le chien est à la maison ou dans la voiture...

    Quel que soit le rythme de ses sorties, un chien élimine en général 2 fois par jour.

    Sur le plan nutritionnel, choisissez pour votre chien un aliment enrichi en fibres végétales. Les fibres ont un rôle de lest : l’ajout d’une quantité modérée de fibres permet de stimuler les contractions de l’intestin et d’évacuer les matières fécales plus facilement. Ce type de régime est particulièrement utile pour les chiens sédentaires et présentant un excès de poids : chez eux, la constipation s’installe vite.

    Pour limiter le risque de constipation, il est aussi très important de faire bouger votre chien : plus il sera actif, plus la motricité intestinale sera stimulée et mieux il se sentira. L’exercice a aussi un autre effet bénéfique : au retour de promenade, votre chien aura soif et boire plus est aussi une bonne façon de lutter contre la constipation.

    Transit trop rapide : plus de matières grasses et respect de la digestion

    Si votre chien s’exonère 4 à 5 fois par jour, c’est que son transit est trop rapide. Souvent, cela s’accompagne d’une mauvaise consistance de selles (diarrhée) car l’eau n’a pas le temps d’être réabsorbée dans l’intestin. Là encore, il faut vérifier que l’aliment consommé par votre chien est bien adapté à ses besoins, en quantité et en qualité. S’il a besoin de manger beaucoup pour ne pas maigrir, peut-être faut-il chercher un aliment plus riche en matières grasses qui, à calories égales, permettra de réduire la ration. Certaines races de chiens (ex : boxer, races nordiques) ont une sensibilité digestive marquée qui demande de choisir des formulations particulières. Un aliment contenant peu de céréales ou un aliment hypoallergénique convient généralement bien à ce type de chiens.

    Chez les chiens, une diarrhée s’observe parfois en fin de séance d’exercice, surtout chez les chiens très nerveux. Cela pourrait s'expliquer par l’influence du stress lie à l’effort physique. Celui-ci tend à raccourcir la durée du transit intestinal, ce qui limite le temps d’absorption intestinale des fluides et a pour conséquence d’augmenter l’humidité des selles et de dégrader leur qualité.

    L’accélération du transit digestif peut aussi se produire lorsqu’un chien est stressé ou qu’il s’adonne à une activité physique très intense. La « diarrhée de stress » est un phénomène courant chez tout sportif, canin ou humain. Un chien ne doit pas être à jeun pour fournir un effort prolonge mais il n’est pas recommandé non plus de le faire courir l’estomac plein ! L’idéal est de distribuer 1/4 à 1/3 de la ration journalière environ trois heures avant le moment de la journée où le chien sera le plus actif. Le reste sera donne après, quand le chien sera revenu au calme, en le laissant digérer tranquillement pendant plusieurs heures.

    Troubles digestifs chroniques : encourager le sport

    Chez l’Homme, certaines maladies intestinales (telle que la maladie de Crohn) sont très invalidantes. Il est cependant maintenant prouvé que l’exercice physique permet de diminuer l’intensité des symptômes et d’améliorer la qualité de vie des patients. Les gastro-entérologues leur recommandent donc de marcher au moins 20 à 60 minutes par jour, avec deux sessions d’exercice plus intense par semaine.

    L’intérêt majeur de l’exercice physique lors de maladie intestinale repose probablement sur deux effets : la réduction de la graisse autour des viscères (qui a un effet anti-inflammatoire) et les modifications de la microflore digestive.

    Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (avec diarrhées et vomissements fréquents) existent aussi chez les chiens. Pour ceux qui ne répondent pas bien aux médicaments ou aux modifications diététiques, le sport pourrait également avoir un effet bénéfique. Des études ont d’ailleurs montre que l’exercice physique régulier permettait aux chiens maigres


    Autres articles à lire

  • 5 risques pour les chiens en promenade l’été

    ChiensTiques, chenilles et moustiques ne sont pas sans danger pour votre chien à l’arrivée de la période estivale. Voici les principaux risques à identifier et nos conseils vétérinaires pour profiter du grand air avec lui tout en veillant à sa santé.

    16 Juin 2017
  • Mon chien a une hernie discale, que faire ?

    ChiensLes humains n’ont pas le monopole de la hernie discale. Même s’ils marchent à quatre pattes, nos chiens peuvent aussi être touchés, un peu, beaucoup, parfois jusqu’à la paralysie…

    31 Janvier 2018
  • Poils gris ou blancs : un phénomène pas toujours lié à l’âge

    ChiensChez le Chien comme chez l’Homme, les poils grisonnent ou blanchissent avec l’âge mais ce phénomène peut aussi se produire chez des individus jeunes.

    26 Août 2018
  • Le faire mincir avant une opération, c’est utile ?

    ChiensVotre chien est en surpoids et il doit passer sur la table d'opération pour améliorer son état de santé. C'est une raison pour le mettre au régime quelques jours avant l'intervention. Animaux-online vous donne les détails de cette précaution post-opératoire..

    17 Novembre 2015
  • Première visite chez le véto

    ChiensQu’il s’agisse d’un petit jeune ou d’un animal plus âgé récupéré dans un refuge, vous avez tout intérêt à programmer rapidement une visite chez le vétérinaire à l’arrivée d’un animal chez vous.

    07 Décembre 2016
  • Mon chien avale tout, quels sont les risques ?

    ChiensUn chien qui avale tout ce qu’il trouve est un chien qui se met en danger. Produits ménagers, restes de repas peuvent laisser de graves séquelles sur votre animal.

    23 Juillet 2018
  • Les dermatites à la loupe

    ChiensDémangeaisons, rougeurs, irritations… La fourrure de votre chien ou de votre chat n’est pas toujours sans plaie et sans reproche ! Lorsque dermatite (inflammation de la peau) il y a, mieux vaut en trouver la cause exacte car la réussite du traitement en dépend.

    15 Novembre 2015
  • Les congés c'est la santé

    ChiensEnfin presque! Si l’été rime avec chaleur et bonne humeur, les vacances peuvent virer au drame pour votre animal si vous ne prenez pas les précautions nécessaires. Coups de chaleur, noyades, tiques, puces, leishmaniose… autant de dangers et maladies qu’il va falloir éviter.

    28 Mai 2016
  • Qu’est-ce que la grossesse nerveuse ?

    ChiensLa grossesse nerveuse, ou lactation de pseudo-gestation, est un état physiologique qui apparaît chez une femelle non gestante dans les semaines suivant ses chaleurs. La femelle présente des signes physiques et comportementaux d’une mise bas récente.

    27 Décembre 2018
  • Pourquoi mon chien a-t-il le hoquet?

    ChiensComme pour nous, c’est la contraction brutale du diaphragme qui provoque le hoquet. Pourquoi survient-elle? Et est-elle le signe de quelque chose de grave?

    12 Juillet 2017
  • Les pattes de nos animaux sont-elles à toute épreuve ?

    ChiensEn cas de problème, votre petit compagnon ne peut prétendre à une paire de rechange. C’est pourquoi ses pattes – et ses coussinets en particulier – méritent toute votre attention.

    07 Janvier 2016
  • Vaccins : mieux vaut prévenir que guérir

    ChiensUn vaccin n’a d’intérêt que s’il permet à votre animal d’échapper à une maladie infectieuse à laquelle il est exposé. Les risques évoluant en fonction de divers critères, le vétérinaire reste le meilleur interlocuteur pour décider, avec vous, de la stratégie la plus efficace.

    20 Décembre 2015
  • Peut-on donner sans risque de la viande crue à son animal ?

    ChiensDans une étude publiée en janvier 2018, une équipe de chercheurs néerlandais a mis en évidence les dangers que peut représenter pour nos animaux carnivores une alimentation à base de viande crue.

    24 Janvier 2018
  • COMMENT PRéVENIR TARTRE ET GINGIVITES?

    ChiensPlaque, tartre, mauvaise haleine, inflammation chronique des gencives… Nos animaux de compagnie ne sont pas épargnés par les problèmes dentaires! Il existe des solutions.

    03 Mai 2016
  • Les vétos de la Lekkarod au service d’athlètes à quatre pattes

    ChiensLa troisième édition de la Lekkarod, course internationale de chiens de traîneau, s’est déroulée du 14 au 22 mars en Savoie. Une équipe de 11 vétérinaires bénévoles a assuré le suivi quotidien des sportifs canins, dont le respect et le bien-être sont au cœur de la philosophie de l’événement.

    23 Mars 2018
  • Alerte à l'insuffisance cardiaque

    ChiensLorsqu’un chien prend de l’âge, diagnostiquer une insuffisance cardiaque n’est pas une surprise pour le vétérinaire. En revanche, cela l’est souvent pour le propriétaire qui n’a rien vu venir. En effet, elle peut évoluer longtemps en silence.

    03 Mai 2016
  • Etats-Unis : les chiens du Michigan intoxiqués au plomb

    ChiensC’est un scandale sanitaire de grande ampleur auquel la ville de Flint, dans le Michigan, doit faire face. Après plusieurs milliers d’habitants empoisonnés au plomb en 2015, ce sont maintenant les animaux domestiques de la ville qui ont été révélés positifs aux tests sanguins…

    20 Mai 2016
  • Canicule : certains chiens souffrent plus que d’autres

    ChiensEn période de canicule, des chiens sont plus sensibles que d’autres aux fortes températures. Il faut donc redoubler de vigilance pour éviter des complications médicales.

    08 Août 2018
  • 7 règles d’or pour le soigner soi-même

    ChiensComme nous, nos animaux ont parfois de petits problèmes de santé que leurs maîtres peuvent prendre en charge seuls, sans passer par la case vétérinaire. À eux de savoir les identifier et les soigner sans passer à côté de quelque chose de plus sérieux.

    11 Juin 2017
  • Canicule : attention au coup de chaud chez le chien

    ChiensAlors que la vague de chaleur s’installe en France, voici quelques conseils toujours utiles à rappeler pour protéger votre chien des températures élevées.

    21 Juin 2017