Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cage


  • Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cagePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Elevage

    Les principaux acteurs de la filière de la viande de lapin vont lancer des élevages responsables, sans cage, dont les produits seront en vente dans la grande distribution début 2020, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

    - avec AFP

    "Ce nouveau mode d'élevage répond à un double enjeu : la baisse de la consommation de viande et les attentes sociétales sur le bien-être animal", a assuré le président de l'association Eleveurs&bien qui promeut l'initiative, Stéphane Bouju. L'association réunit la CPLB, groupement des 180 producteurs de lapins de la coopérative Cavac, le groupement de 110 éleveurs cunicoles de la coopérative Terrena et le spécialiste de la transformation de la viande de lapin Loeul et Piriot qui représentent en tout 60% de la production et de la transformation françaises.

    Enclos, terriers, zones de repos…

    Les lapins ne seront plus élevés en cage, mais dans des enclos au sol de 10m³, avec des terriers et des zones de repos, ce qui leur permettra de courir, sauter et se terrer. Ils auront droit à une alimentation sans OGM, exclusivement végétale et riche en acide gras omega 3. "On double la surface par animal, c'est une révolution", a expliqué Matthieu Loeul, directeur commercial chez Loeul & Piriot. "L'association Eleveurs&bien dispose de nombreux arguments pour communiquer auprès du grand public. Sa force sera de pouvoir le faire avec des images qui contribueront à modifier la perception du consommateur de l'élevage de lapin", a assuré Amélie Legrand de l'association CIWF, dédiée au bien-être des animaux de la ferme.  Comme le coût de production sans cage augmente de 15% à cause de la baisse de densité des animaux, "les éleveurs qui investissent seront accompagnés et bénéficieront d'une partie de la plus-value", ajoute M. Loeul.

    Pour l'instant, il existe "deux élevages pilotes et une quinzaine sont en projet", selon le président de la CPLB Gwenaël Moreau et l'objectif est d'atteindre "25% de la production d'ici 2025" sans cage. Les produits seront lancés début janvier 2020 en grande distribution sous la marque Lapin & bien. Autre avantage de ces élevage sans cage à l'heure où de nombreux éleveurs cunicoles vont partir à la retraite: l'attractivité. "Les nouvelles générations d'éleveurs sont sensibles à apporter des réponses aux demandes sociétales", explique M. Bouju.

    1 millions de signatures contre les cages

    Cette avancée répond à la demande massive de la population de ne plus élever les animaux dans des cages. Ainsi, un million de personnes ont signé une initiative citoyenne européenne (ICE) contre l'élevage en cage et pour le bien-être des animaux de ferme afin de "contraindre l'Europe à se prononcer", a affirmé CIWF. La pétition a été lancée en septembre 2018 par plus de 170 organisations de défense des animaux, de l'environnement et de consommateurs européens.

    Pour qu'une initiative citoyenne européenne de ce type aboutisse obligeant la Commission européenne à répondre et déclenchant une audition au Parlement européen, il faut recueillir un million de signatures en un an dans au moins sept pays de l'Union. Les associations se sont fixé pour objectif de "dépasser les 1,2 million de signatures" d'ici à septembre car "de nombreuses signatures seront certainement invalidées lors de la vérification par les autorités compétentes de chaque signature" (doublons, fautes d'orthographe, numéro d'identité mal copié, etc.), a indiqué Claire Hincelin, du CIWF. Les signatures ont été recueillies dans tous les pays de l'UE à l'exception du Royaume-Uni. L'Allemagne et les Pays-Bas sont ceux qui ont recueilli le plus de signatures (respectivement 327.707 et 117.240), suivis par l'Espagne (78.751), l'Italie (66.212) et la France (53.406).

    A lire aussi :

    Des oeufs plus éthiques, une réalité ?

    Le lapin est-il un animal de compagnie comme un autre ?


    Autres articles à lire

  • L214 jugé pour avoir placé des caméras dans un abattoir

    ProtectionLe procès de deux militants de L214, dont le cofondateur, Sébastien Arsac, s’ouvre aujourd’hui. Ils sont jugés pour avoir caché des caméras de surveillance dans l’abattoir de Houdan, en décembre dernier.

    04 Septembre 2017
  • Carrefour veut poser des caméras dans ses abattoirs

    ProtectionLe distributeur Carrefour a annoncé qu'il allait faire passer un audit à tous les abattoirs qui le fournissent en viande pour sa marque de distributeur (MDD), et ensuite leur demander d'installer des caméras, au nom de ses engagements en faveur du bien-être animal. Mais est-ce que ce sera vraiment efficace ?

    19 Janvier 2019
  • Le bien-être animal au cœur des débats politiques

    ProtectionLe sort des poussins mâles broyés, les abandons de l’été… nos politiques semblent découvrir le triste sort des animaux d’élevage et de compagnie dans notre pays. Il n’est jamais trop tard…

    12 Août 2015
  • L214 condamnée à 6 000 euros d'amende

    ProtectionDeux militants de l'association ont été condamnés à 6 000 euros d'amende pour s'être introduits dans l'abattoir de Houdan en décembre 2016. Les images tournées avaient pour but de montrer et de dénoncer l'étourdissement des cochons au CO2.

    09 Octobre 2017
  • Bien-être animal : les entreprises s’engagent de plus en plus

    ProtectionD’après une étude menée auprès de 99 entreprises agroalimentaires à l’international, près des trois quarts s’engagent à respecter le bien-être animal et à faire preuve de plus de transparence sur le sujet. Encore à la traîne, la France tend néanmoins à rattraper son retard en la matière.

    13 Février 2017
  • Intrusion dans un abattoir : 4 militants et un photographe condamnés

    ProtectionQuatre militants de la cause animale et un photographe ont été condamnés lundi à des amendes allant jusqu'à 3.000 euros par le tribunal correctionnel de Versailles pour s'être introduits en avril dans un abattoir porcin à Houdan (Yvelines).

    11 Septembre 2018
  • L214 : 100 % des cailles pondeuses vivent en enfer

    ProtectionL’association L214 vient de dévoiler les images d’une enquête tournée en décembre 2018 dans un élevage de cailles. Entassement, maladies, blessures, crasse… ces animaux vivent un véritable enfer et aucune loi n’existe pour les protéger.

    21 Mars 2019
  • Deux nouveaux abattoirs dénoncés par L214 pour maltraitance

    ProtectionC’est encore par une vidéo que l’association de protection animale L214 vient de dénoncer les maltraitances sur les animaux dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • Une nouvelle vidéo révèle des actes de maltraitance dans un abattoir

    ProtectionL214 dénonce des actes de maltraitance sur des cochons dans l’abattoir de Houdan, dans les Yvelines, et pointe du doigt les limites de la vidéosurveillance et des inspections des services vétérinaires de l’État.

    17 Février 2017
  • Vidéo choc de L214 : Des vaches à hublot traitées comme des machines

    ProtectionUne nouvelle vidéo de l’association L214 dénonce aujourd’hui les dérives de l’élevage intensif des animaux. Des images commentées par Nagui montrent des vaches percées pour des expériences sur l’alimentation afin qu’elles produisent plus de lait. Abominable !

    20 Juin 2019
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • Elevage en cage : l'UE contrainte de se prononcer

    ProtectionPlus d'un million et demi de personnes en Europe ont signé une pétition contre l'élevage en cage des animaux de ferme, afin de contraindre la Commission européenne à se prononcer sur le sujet, a indiqué lundi l'ONG de défense des animaux Compassion in World Farming (CIWF).

    10 Septembre 2019
  • Chevaux de course : une retraite bien méritée ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis interpelle le monde des courses après la diffusion d'une vidéo de l'association L214 sur les réseaux sociaux tournée dans un abattoir de chevaux en France, dont la moitié sont des galopeurs et des trotteurs.

    21 Décembre 2018
  • L214 : pour les députés, l’abattage des animaux est immontrable !

    ProtectionAlors que deux de ses adhérents venus poser des caméras pour espionner les postes d’abattage ont été arrêtés dans un abattoir de Houdan*, dans les Yvelines, Brigitte Gothière, cofondatrice de L214, réagit au rejet de la mesure de vidéo-surveillance dans le cadre de proposition de loi « relative au respect de l’animal en abattoir », pilotée par Olivier Falorni .

    16 Décembre 2016
  • Abattage rituel : le consommateur complice sans le savoir

    ProtectionPour qu’une viande soit certifiée halal ou casher, l’animal ne doit pas être (entre autres) étourdi avant la mise à mort. Cette caractéristique n’est pourtant pas le seul point de discorde entre consommateurs, défenseurs des animaux, vétérinaires et religieux.

    13 Février 2019
  • Des pipeaux pour dénoncer les tromperies de l’agroalimentaire

    ProtectionLundi 19 juin, la Nouvelle Seine, une péniche en plein Paris, accueillait la soirée des Trophées des bêtes noires de la pub. Une cérémonie officielle et décalée pour remettre des prix à des spots, affiches ou campagnes publicitaires trompant le consommateur sur le traitement des animaux.

    20 Juin 2017
  • Monoprix retire les œufs de poules élevées en batterie de ses rayons

    ProtectionDepuis le 11 avril, les clients des magasins de cette marque de distribution ne trouvent plus dans leurs rayons d'œufs issus de poules élevées en batterie. Bio, plein air, au sol, en volière ou encore en batterie, comment faire la différence ? Un exemple à suivre pour les magasins d'alimentation.

    12 Avril 2016
  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système

    ProtectionEnvoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    16 Février 2017
  • Grande-Bretagne : la vente de chiots interdite dans les animaleries

    ProtectionLa Grande-Bretagne va interdire aux animaleries la vente de chiens et de chats de moins de 6 mois, pour enrayer l'exploitation et les mauvais traitements faits aux animaux de compagnie, a annoncé le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra).

    04 Janvier 2019
  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019