'Dégueus' ou 'trop mignons!', les animaux discriminés par leur image


  • 'Dégueus' ou 'trop mignons!', les animaux discriminés par leur imagePhoto : Shutterstock
  • Protection

    Beurk ! Une réaction viscérale banale devant certaines bestioles visqueuses ou grouillantes. Mais les vers de terre méritent-ils moins d'être protégés que les pandas aux yeux tristes ?

    - avec AFP

    L'image des animaux n'est pas neutre dans l'intérêt qu'ils suscitent. Taille, rareté, ressemblance avec l'être humain ou forme étrange, intelligence, comportement, danger... De multiples facteurs influencent notre réaction face un animal. "Mais l'un des plus importants, c'est s'il est mignon : des caractéristiques physiques comme des grands yeux et des traits doux éveillent nos instincts parentaux parce qu'ils nous rappellent un bébé humain", explique Hal Herzog, professeur de psychologie à l'université américaine West Carolina. Comme le panda avec son masque noir. « Mais comparez-le avec la salamandre géante de Chine, une autre espèce asiatique encore plus en danger, suggère le spécialiste des relations hommes-animaux. Elle ressemble à un gros sac de 65 kilos de bave brune avec de petits yeux perçants... Quant aux vers de terre sans yeux ni jambes, ils ressemblent plus à une vie extraterrestre primitive qu'à un animal avec lequel un humain peut s'identifier", poursuit-il. Ils sont pourtant essentiels à la vie des sols, mais comme les asticots, rats ou serpents, ils inspirent souvent le dégoût.

    ShutterstockLa salamandre géante de Chine

    Une influence historique et culturelle

    « Le dégout a probablement été transmis socialement, culturellement et au sein des familles", relève Graham Davey, spécialiste des phobies à l'Université de Sussex. Certains ressemblent "à des choses primaires repoussantes comme la morve ou la matière fécale", d'autres sont liés à la transmission --réelle ou fantasmée-- de maladies. On a plus de risques d'être rattrapé par une maladie que par un animal sauvage, ce qui explique qu'on ne soit pas repoussé par un lion ou un ours, grands prédateurs et modèle pour les peluches du monde entier.

    Mais l'image d'un animal peut aussi être influencée par la culture populaire, notamment le cinéma. Si "Sauvez Willy" a pu créer une vague de sympathie pour les orques, "Arachnophobia" n'a pas aidé les araignées, ni "Les dents de la mer" les requins. Mais pour Graham Davey, "Alien" a peut-être fait encore plus de mal. Pas un vrai animal, direz-vous ? Certes, mais "voir la gueule dégoulinante de bave d'un extra-terrestre dans un film rend les gens plus sensibles aux choses dégoutantes".

    ShutterstockLe xénomorphe dans le film Alien

    La recherche scientifique impactée

    Le grand public n'est pas le seul concerné : une étude de Scientific Reports a montré en 2017 une corrélation entre les préférences sociétales et les espèces les plus étudiées par les scientifiques. "Peut-être parce qu'il est plus facile d'obtenir de l'argent" pour ces travaux, avance l'un des auteurs Frédéric Legendre, chercheur au Muséum national d'histoire naturelle en France. Plus facile aussi pour lever des fonds, assure Christo Fabricius, de l'ONG WWF, qui affiche depuis un demi siècle un panda comme logo. "Les reptiles par exemple ne sont pas très vendables." Et si certains peuvent parfois s'agacer de voir l'argent et l'attention se focaliser sur ces fameux pandas et d'autres grands mammifères charismatiques, les favoriser n'est pas absurde. "Quand on protège les espèces emblématiques, on protège leur habitat et tous les organismes qui sont dedans en bénéficient", souligne ainsi Frédéric Legendre.

    Mais être un éléphant ou un tigre n'est pas non plus une garantie de survie. Selon une étude publiée en avril dans PLOS Biology, la présence "virtuelle" massive de ces espèces charismatiques sur nos écrans, dans les livres pour enfants, sur les T-shirts ou les boites de céréales fait croire à la population qu'ils sont tout aussi répandus dans la nature. Or, la plupart sont en danger. Et plus elles sont rares, "plus leur valeur est accrue pour la médecine traditionnelle ou la chasse aux trophées, et donc elles sont d'autant plus chassées, comme le rhinocéros", commente l'auteur principal Franck Courchamp, écologue au CNRS. Alors belle ou moche, célèbre ou pas, pour éviter de laisser de côté une bestiole, une seule solution, concluent les scientifiques : les protéger toutes.


    Autres articles à lire

  • Le refuge de Quiberon panse ses plaies

    ProtectionAu début du mois d’août 2018, le refuge L’École du chat, situé sur la presqu’île de Quiberon, dans le Morbihan, a été victime d’un acte malveillant. Deux chiens ont été introduits de nuit dans un enclos et se sont attaqués aux chats. Deux d’entre eux sont morts, un troisième a succombé à ses blessures. Beaucoup sont traumatisés…

    07 Septembre 2018
  • Une journée mondiale pour mieux connaître les vautours

    ProtectionLa journée mondiale de sensibilisation aux vautours organisée par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) se déroulera le dimanche 2 septembre 2018 à travers la France. C’est l’occasion de partir à la rencontre de ces rapaces nécrophages qui sont l’objet de programmes de réintroduction.

    31 Août 2018
  • La Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans

    ProtectionLe WWF, créé en 1961, suit le déclin accéléré des populations animales sur Terre. Voici quelques conclusions de son dernier rapport 'Planète vivante', auquel ont contribué une cinquantaine d'experts et qui reprend aussi de grandes études scientifiques publiées sur le sujet.

    31 Octobre 2018
  • Brigitte Bardot plaide la cause des animaux auprès d’Emmanuel Macron

    ProtectionBrigitte Bardot a été reçue, mardi 24 juillet 2018, par Emmanuel Macron pour parler de la cause animale et a trouvé avec lui, a-t-elle assuré à l’AFP, un interlocuteur ''intéressé'', qui a promis de la revoir en fin d’année.

    25 Juillet 2018
  • Loïc Dombreval : 'Faire avancer la cause animale avec réalisme'

    ProtectionA la tête du groupe d’études parlementaire sur la condition animale, le député LREM des Alpes-Maritimes entend faire avancer la cause animale au-delà des clivages politiques. Avec réalisme et pragmatisme…

    23 Mars 2018
  • Elections à la SPA : Jacques-Charles Fombonne élu président

    ProtectionJacques-Charles Fombonne, ex-gendarme, est le nouveau président de la Société protectrice des animaux (SPA) pour les trois prochaines années. Il occupait déjà ce poste par intérim depuis le départ précipité de Natacha Harry, il y a près d’un an.

    25 Juin 2019
  • Caddies et collectes

    ProtectionA l’image de ce qui se fait pour les Restos du cœur, les refuges profitent des opérations «Caddies» organisés par les magasins d’alimentation. Cela remplit les gamelles des animaux, le cœur des clients et les caisses du magasin.

    01 Mai 2019
  • Refuge saccagé à Montgeron : l’association a besoin d’aide

    ProtectionLe refuge de l’association Animaux sans foyer, à Montgeron, dans l’Essonne, a été saccagé et pillé dans la nuit du 25 décembre. Les animaux sont en état de choc mais saufs. La structure a cependant un besoin urgent d’argent pour réparer les dégâts et sécuriser le site. Une cagnotte en ligne a été ouverte pour récolter les fonds nécessaires.

    03 Janvier 2018
  • Association Stéphane Lamart : les bénévoles chantent pour leur refuge

    ProtectionFanfan et Stéphan, professionnels de la chanson, ont conçu un CD vendu au profit du refuge des Orphelins de Stéphane Lamart. Les neuf titres sont interprétés par des bénévoles de l’association qui se produiront aux portes ouvertes du refuge le samedi 18 et dimanche 19 mai à Aunay-sur-Odon, dans le Calvados.

    17 Mai 2019
  • Comment peut-on définir le bien-être animal ?

    ProtectionL'agence sanitaire Anses a défini le concept de bien-être animal, soulignant que la bonne santé et l’absence de stress sont des notions nécessaires, mais insuffisantes.

    27 Avril 2018
  • Le projet « Rewild » : faire du zoo de Pont-Scorff un sanctuaire

    ProtectionEn décembre dernier, le zoo de Pont-Scorff (Morbihan) a été racheté par Rewild. L’objectif de l’association : relâcher les pensionnaires et transformer les lieux centre de réhabilitation pour des animaux victimes de trafic. Un projet qui déchaîne les passions.

    24 Janvier 2020
  • Comment le bien-être des animaux participe au bonheur d’un pays ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a démontré dans un rapport, «Mesurer ce qui compte», le rôle fondamental des animaux pour le bien-être des hommes et de nos sociétés.

    26 Avril 2017
  • Engagez-vous !

    ProtectionSi la fin des contrats aidés plonge les refuges dans la crise, c’est parce qu’elle signifie que le bien-être et le confort des animaux risquent de s’en trouver affectés par manque de bras. Nettoyer, nourrir, entretenir, promener… Et si vous vous retroussiez les manches?

    01 Mai 2019
  • Un refuge pour poissons rouges à l’Aquarium de Paris.

    ProtectionLe refuge pour poissons rouges de l’Aquarium de Paris recueille les animaux des particuliers qui ne veulent plus les garder. Deux ans après l’ouverture du refuge, plus de 600 poissons rouges ont élu domicile dans les bassins de l’Aquarium.

    14 Août 2018
  • En Suisse, les homards ne pourront plus être ébouillantés vivants

    ProtectionÀ partir du 1er mars, le pays va interdire de plonger les homards vivants dans de l’eau bouillante sans les avoir préalablement étourdis. Une série d’autres mesures concernant le bien-être ont également été adoptées. Parmi elles, l’interdiction des dispositifs empêchant les chiens d’aboyer.

    12 Janvier 2018
  • Grand débat national : la condition animale au programme

    ProtectionC’est dans une salle de la mairie du XIIIè arrondissement de Paris que les Franciliens ont été conviés, mercredi 20 février, à faire part de leurs propositions sur la condition animale dans le cadre du Grand débat national. Un thème inspirant puisque les idées ont abordé aussi bien les animaux domestiques, de rente que les animaux sauvages…

    21 Février 2019
  • Aider les refuges sur son temps de travail, c’est possible !

    ProtectionEn cette Journée mondiale du bénévolat, saviez-vous que vous pouviez aider les associations de protection animale (ou toute autre association) sur votre temps de travail, et ce, grâce au mécénat d’entreprise ? Explications.

    05 Décembre 2019
  • Cause animale: le déjà lourd bilan de Donald Trump

    ProtectionDepuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump n’a pas vraiment fait progresser la cause animale. En plus d’être le premier président des Etats-Unis en presque 130 ans à ne pas avoir d’animal de compagnie, ses deux fils sont adeptes des safaris de chasse. En seulement 5 mois, il a abrogé et promulgué un nombre considérable de mesures défavorables pour les animaux. Voici donc une liste exhaustive des mesures relatives aux animaux mises en place depuis l’investiture de Donald Trump.

    28 Juin 2017
  • Australie : le zoo-refuge La Tanière veut rapatrier des dromadaires !

    ProtectionDes snipers vont abattre depuis des hélicoptères 10.000 dromadaires sauvages en Australie, devenus dangereux pour les populations. Fuyant la sécheresse, ils s'approchent de plus en plus des villages pour y trouver de l'eau. Un projet fou a pour objectif d’en rapatrier le maximum en France.

    09 Janvier 2020
  • Ne laissez jamais votre chien dans la voiture : un message en vidéo

    ProtectionL’association belge GAIA lance une nouvelle campagne pour sensibiliser les possesseurs de chiens aux dangers de la chaleur dans les véhicules. Un rappel important car chaque année, des animaux succombent dans des voitures. Quelques minutes suffisent.

    02 Juillet 2018