Diable de Tasmanie : pour la première fois observable en France


  • Diable de Tasmanie : pour la première fois observable en FrancePhoto : ZooParc Beauval
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Afin de protéger ce marsupial australien du cancer qui le décime, un programme s’efforce de capturer les individus sains, de les placer dans une zone protégée de la Tasmanie ainsi que dans des zoos pour multiplier les viviers sains et travailler sur un vaccin. Le ZooParc de Beauval est aujourd’hui le premier à présenter au public français des diables de Tasmanie.

    Lorsque vous entendez « diable de Tasmanie », vous pensez immédiatement à Taz, des Looney Tunes ? En vérité, cet animal est bien différent du grand personnage aux longues dents, très agité et malicieux des dessins animés. Pour commencer, il doit son nom au cri rauque et puissant qui a effrayé les premiers explorateurs arrivés en Tasmanie. Ils ont alors cru que le diable les poursuivait. Ensuite, il n’est pas plus gros qu’un chien de 8 kilos et se nourrit principalement de charogne. Enfin, il est observable depuis peu au ZooParc de Beauval.

    ZooParc de BeauvalCape et Cluan sont différenciables grâce à leurs bandes blanches

    Ils sont les seuls en France à avoir pu accueillir des diables de Tasmanie. L’organisme australien qui s’occupe de leur sauvegarde et de leur placement a prêté à Beauval deux mâles : Cape et Cluan, qui était auparavant au zoo de Copenhague. Delphine Pouvreau, responsable du secteur panda-koalas avec 6 autres soigneurs et qui s’occupe désormais des diables de Tasmanie, nous en dit plus sur ce transfert et ces animaux hors du commun.

    Animaux-Online : Comme s’est passée l’arrivée des deux petits diables ?

    Delphine Pouvreau : Ils sont arrivés le 8 avril au soir, vers 22 h. On les a d’abord laissés tranquilles 2 ou 3 jours dans leur maison, puis on leur a donné la possibilité de sortir dans leur enclos extérieur. Ils peuvent désormais aller et venir comme ils veulent la journée et, le soir, ils sont reconduits à l’intérieur. Ils s’accommodent très bien de leur nouvel environnement.

    AO : Pourquoi deux mâles et aucune femelle ?

    DP : C’est l’Australie qui décide des placements. Ils nous ont prêté deux mâles pour commencer et voir si on va bien s’en occuper. J’espère que d’ici 1 à 2 ans, on pourra avoir des femelles.

    AO : Qu’est-ce qu’il a fallu faire avant leur arrivée ?

    DP : J’ai suivi un stage à Copenhague afin de faire connaissance avec l’espèce, son régime alimentaire, comment la gérer, etc. Ensuite, il a fallu leur construire un enclos adapté. Il comporte une rivière, des arbustes, des plantes, des troncs, des arbres… Ils ont aussi, dehors, des niches avec de la paille pour se reposer et une lampe chauffante sous laquelle ils peuvent s'installer lorsque les températures sont un peu trop basses.

    ZooParc de BeauvalL'enclos des diables de Tasmanie

    AO : Nécessitent-ils des soins particuliers ?

    DP : Tous les jours, il faut vérifier qu’ils sont en bonne en santé et une à deux fois par semaine, on réalise des pesées. Suivre le poids de l’animal est un bon indice. Ce sont deux frères assez sympas. Après, ça reste des animaux sauvages. Ils sont encore jeunes, tous deux âgés de 2 ans. Il faut savoir que leur espérance de vie n’est pas très longue. Dans leur milieu naturel, c’est 5 ans, et en zoo, c’est généralement 8 ans.

    AO : Vous êtes le premier zoo français à accueillir des diables de Tasmanie, pourquoi ?

    DP : Ce sont des animaux difficiles à avoir. Le programme européen pour les espèces menacées (EEP), qui vise à protéger cette espèce, est très sélectif. Nous en avons fait la demande et nous leur avons montré, par nos installations et la qualité de notre parc, que nous étions aptes à accueillir des diables de Tasmanie. Et notre demande a été acceptée.

    AO : Qu’est-ce que le programme d’élevage européen ?

    DP : Il faut savoir que les diables de Tasmanie sont décimés depuis plusieurs décennies par un cancer de la face très contagieux et mortel. Il se transmet de museau à museau (morsures, partage de nourriture…). Afin de sauver l’espèce, l’Australie a mis au point un programme visant à capturer des individus sains, non porteurs de la maladie. Certains sont transférés dans une zone protégée de Tasmanie, mais d’autres sont également envoyés dans des parcs zoologiques dans le but de multiplier des viviers sains. Ce sont eux aussi qui gèrent l’aspect « génétique » en formant les couples pour la reproduction. Aujourd’hui, seules 4 institutions zoologiques en Europe hébergent des diables de Tasmanie. En parallèle, la recherche d’un vaccin est en cours et l’objectif, à terme, serait de réintroduire ces individus et leur descendance dans la nature.

    À lire aussi :

    Le diable de Tasmanie : une résistance inespérée

    Australie : le rat-kangourou mangeur de truffes risque l'extinction

    ZooParc de Beauval

     


    Autres articles à lire

  • Disparition de Bertha, la plus vieille des hippopotames

    Faune sauvageUne hippopotame du zoo de Manille est morte le 7 juillet de vieillesse à l’âge de 65 ans, après avoir largement dépassé l’espérance de vie de ces mammifères. Il s’agissait vraisemblablement de la doyenne des hippopotames vivant en captivité.

    12 Juillet 2017
  • Climat : la moitié des espèces pourrait disparaître d’ici 2080

    Faune sauvageSi rien n’est fait pour inverser la tendance, le réchauffement climatique pourrait menacer jusqu'à 50% des espèces végétales et animales de Madagascar à l'Amazonie, selon une nouvelle étude co-produite par l’ONG WWF.

    14 Mars 2018
  • Le loup s'installe de plus en plus en France

    Faune sauvageRéapparu il y a moins de 30 ans en France, le loup continue à étendre son territoire et devrait dépasser les 500 individus cet hiver, soit le « seuil de viabilité » de cette espèce protégée tant redoutée d'une partie des éleveurs.

    07 Décembre 2018
  • Au Kenya, le guépard du Masaï-Mara va-t-il disparaître?

    Faune sauvageÀ l’heure où des scientifiques s’inquiètent d’une possible « sixième extinction de masse des animaux », une étude est parue pour évoquer la menace qui pèse sur ce célèbre sprinteur ! Les 7 000 derniers guépards d’Afrique survivront-ils aux prochaines décennies ?

    29 Mars 2018
  • Montreurs d’ours et de loups : une pratique à combattre

    Faune sauvageLors du colloque qui s’est tenu le 12 novembre à l’Assemblée nationale, intitulé « vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer », une pratique rare mais malheureusement toujours présente en France a été abordée : les montreurs d’ours et de loups.

    15 Novembre 2018
  • Disparition de Daphne Sheldrick, la « mère » des éléphants orphelins

    Faune sauvageDaphne Sheldrick, pionnière de la protection de l'environnement, était connue pour avoir développé une méthode permettant d'élever des éléphanteaux orphelins au Kenya. Elle est décédée jeudi, à l'âge de 83 ans.

    16 Avril 2018
  • Braconnage : des pandas roux revendus comme animaux de compagnie

    Faune sauvagePlusieurs ONG tirent la sonnette d’alarme face à une recrudescence de captures illégales de pandas roux en Asie pour en faire des animaux de compagnie, à cause de « leur image craquante ».

    09 Février 2018
  • Aidez-nous à sauver les guépards du Masaï Mara

    Faune sauvageLe magazine 30 Millions d’amis soutient le programme de l’association Cheetah for Ever, dont la mission est de venir en aide aux guépards du Masaï Mara, au Kenya. Retrouvez, dans notre dernier numéro en kiosque, notre article consacré à la situation alarmante de ces animaux, et contribuez à la cagnotte en ligne pour aider l’association.

    22 Septembre 2017
  • La justice refuse de suspendre l'abattage des bouquetins

    Faune sauvageLa demande de sursis des associations de protection animale n'a pas été entendue par le tribunal administratif de Grenoble.

    21 Octobre 2015
  • Sauvez les gorilles, recyclez vos vieux téléphones

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne met en lumière le fait que l’accumulation de vieux téléphones participe à la disparition des gorilles en République démocratique du Congo. Moins de recyclage, plus d’extraction minière et donc destruction de l’habitat de ces animaux…

    12 Décembre 2018
  • Trump choque en autorisant l'importation de trophées d'éléphants

    Faune sauvageLes États-Unis autorisent à nouveau les chasseurs américains à importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, alors que les pachydermes sont toujours classés parmi les espèces les plus menacées au monde.

    17 Novembre 2017
  • Une gardienne de zoo tuée par un tigre en Grande-Bretagne

    Faune sauvageUne gardienne de zoo britannique a été tuée par un tigre lundi 29 mai. La police mène l’enquête pour déterminer les causes de cet « accident exceptionnel »

    30 Mai 2017
  • Lionne abattue dans un zoo belge : une mort « inexplicable »

    Faune sauvageUne jeune lionne échappée de son enclos a été tuée d'un coup de feu jeudi dans un zoo de Belgique, suscitant de vives critiques d'un ministre et d'une association de défense des animaux qui ont mis en cause les méthodes de la police.

    22 Juin 2018
  • Patagonie chilienne : Le lion des montagnes

    Faune sauvageLe puma est le plus grand des félidés, autrement dit le plus grand des petits félins. Traqué par les bergers de Patagonie ou les cow-boys du Far West, cet agile prédateur, rapide et puissant, a appris à se faire discret. Le déclin de sa population en a même fait une espèce rare…

    15 Novembre 2018
  • Eléphants : le Botswana prend ses responsabilités

    Faune sauvageLe Botswana a reconnu publiquement la crise actuelle des éléphants. Sa position, courageuse et inédite, a été saluée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Une bonne nouvelle en cette journée mondiale des animaux.

    04 Octobre 2016
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Nouveau record de longévité chez l’éléphant !

    Faune sauvageUne éléphante d'Asie en captivité est morte à l'âge canonique de 88 ans dans l'État indien du Kerala (sud), ont rapporté jeudi les propriétaires du pachyderme.

    07 Février 2019
  • La technique de chasse du renard

    Faune sauvageLe renard mulotte. Il étonnant de le voir en action. Il serait le seul mammifère à utiliser cette technique pour chasser. En quoi consiste-t'elle ? Animaux-Online vous la décrypte.

    06 Janvier 2016
  • Faites un geste pour la Journée mondiale des animaux

    Faune sauvageCréée en 1929, à Vienne en Autriche, à l'occasion du Congrès international pour la protection des animaux, la Journée mondiale des animaux a lieu ce 4 octobre, jour de la Saint-François d'Assises. L'occasion saisie par l'ONU de mettre en lumière les espèces menacées sur notre planète. Le guépard fait partie des plus fragiles. Et si vous faisiez un geste pour aider à sa préservation dans le Masaï-Mara ?

    04 Octobre 2017
  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse

    Faune sauvageContrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    09 Novembre 2018