Installer une ruche dans son jardin ? Tout un art !


  • Installer une ruche dans son jardin ? Tout un art !Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Insectes

    Les ruches séduisent de plus en plus de particuliers qui aimeraient en installer au fond de leur jardin ou sur leur toit, et ainsi contribuer à la sauvegarde des abeilles, à qui on doit (presque) tout. Mais cela ne doit pas se faire sur un coup de tête ! Dominique Cena, apiculteur dans le Val-de-Marne, nous donne quelques conseils.

    « Il n'y a rien de plus maladroit que d’installer une ruche en se disant "ça pousse tout seul, les abeilles étaient sur Terre avant nous, elles vont se débrouiller", explique Dominique Cena, apiculteur dans le Val-de-Marne et administrateur de l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf). L’idée est peut-être belle, mais ne perdons pas de vue qu'aujourd’hui, on a des pesticides, des parasites dans les ruches, des soucis environnementaux… Donc l’abeille est impactée en permanence ». Dominique Cena s’occupe des formations en apiculture. Il a remarqué que, depuis que la population est sensibilisée aux problèmes environnementaux et aux abeilles, elle cherche davantage à s’initier à l’apiculture à travers, par exemple, des formations proposées par l’Unaf.

    À lire aussi :  Les abeilles à la conquête des villes

    « Souvent, les personnes qui viennent nous voir ont déjà des ruches et ont mis un peu la charrue avant les bœufs. Il faut remettre les choses dans le bon ordre : formation, initiation et, ensuite, on met les mains dans les ruches ». De son point de vue, qui est aussi celui de tous les apiculteurs, il est impératif aujourd’hui de conduire des ruches convenablement, au moins au niveau sanitaire, car les abeilles sont très fragiles. Après la formation, des modalités administratives doivent être remplies afin de pouvoir installer des ruches : « immatriculation à la direction départementale de la protection des populations (DDPP), numéro Siret, assurance et conditions d’installation – qui sont des questions de distance selon les départements... Ensuite, il faut un bon relationnel avec le voisinage. C’est beaucoup de pédagogie en amont », détaille Dominique Cena.

    S’occuper d’une ruche

    Une ruche vit au fil des saisons. « Tout est calqué sur l’intensité lumineuse qui va développer les végétaux, augmenter la ressource et faire croître les ruches. Pendant la saison hivernale, l’apiculteur vient s’occuper des ruches une fois par mois, sauf coup de vent, branches ou risque de renversement », précise l’apiculteur expérimenté. Plus on avance vers l’été, plus les visites se rapprochent, jusqu’à venir une fois tous les 10 jours. La récolte du miel, qui se fait à la mi-juillet, précède une période de creux qui s’étale jusqu’à septembre. À partir de là, les ruches doivent être préparées pour entrer en hivernage. « On vérifie que les colonies sont assez bien pourvues en termes d’individus et de provisions afin d’aborder l’hiver le plus convenablement possible ».

    Eté vs hiver : L’apogée de la ruche en matière de population survient au début de l’été, où il peut y avoir jusqu’à 60 000 individus. En hiver, c’est presque 10 fois moins. En effet, les abeilles se mettent en grappe autour de la reine et utilisent leur réserve, le miel. Une fois que les températures deviennent vraiment trop basses, la reine arrête de pondre et reprendra au début du printemps.

    Où placer la ruche ?

    Mis à part le respect des distances entre les habitations, propres à chaque préfecture, le placement des ruches doit suivre quelques recommandations. Pour que les abeilles vivent confortablement, la première chose à regarder est la ressource alimentaire. « À partir du moment où elle n’est pas suffisante, vous n’aurez aucun intérêt à installer des ruches, si ce n’est à les mettre sous perfusion, alerte Dominique Cena. Il ne faut pas non plus surcharger là où des installations ont déjà été faites, au risque de devoir couper plus de parts dans le gâteau ». Ensuite, l’idéal est que le trou de vol (l’entrée de la ruche) soit le plus au soleil possible. « Si la ruche est trop à l’ombre ou dans un endroit trop humide, ça peut causer des problèmes au niveau sanitaire ou dans son développement », prévient l’apiculteur.

    À lire aussi : La préservation des abeilles, un enjeu pour l’avenir

    Les abeilles sont-elles dangereuses ? « Non. Elles vont chercher la ressource, le pollen, en permanence. Elles n’ont pas vocation à être agressives et à venir vous piquer. Il faut faire rentrer du nectar et faire vivre la collectivité, voilà leur seul but ».

    Autres articles à lire

  • La naissance de la coccinelle ?

    Faune sauvageAvant de devenir la bête à bon dieu à la livrée rouge constellée de points noires, la coccinelle passe par plusieurs étapes de transformation. Animaux-online les décrypte.

    22 Février 2016
  • Les abeilles à la conquête des villes

    Faune sauvageLes ruches, et par conséquent les abeilles, investissent de plus en plus la ville. Et ce n’est pas pour rien ! Dominique Cena, apiculteur dans le Val-de-Marne, nous en explique les raisons.

    04 Avril 2019
  • Comment les insectes passent-ils l’hiver ?

    Faune sauvageAbeilles, papillons, fourmis, cigales : mais où sont passées ces mille petites bêtes qui, aux beaux jours, fourmillent, papillonnent, bourdonnent ? L’arrivée du froid aurait-elle sonné la retraite ?

    04 Janvier 2018
  • Disparition des abeilles : les apiculteurs alertent les consommateurs

    Faune sauvageFace à l’important déclin des abeilles, les apiculteurs multiplient les actions comme le lancement d’un concours des miels de France. L’objectif : défendre une production française et sensibiliser à la nécessité de préserver les butineuses et notre biodiversité.

    29 Janvier 2018
  • La préservation des abeilles, un enjeu pour l’avenir

    Faune sauvageLa huitième édition des ApiDays débute ce jeudi 22 juin : pendant trois jours, des manifestations sont organisées partout en France, gratuitement, pour sensibiliser le grand public à l’inquiétant déclin de la population des abeilles, pourtant essentielles à l’équilibre de notre biodiversité.

    22 Juin 2017
  • Protéger les abeilles des pesticides : c'est oui mais en 2018

    Faune sauvageLes députés ont décidé une interdiction des néonicotinoïdes à compter du 1er septembre 2018. Les apiculteurs de l’Unaf et d'autres associations de protection de la nature s'étaient mobilisés, à deux pas de l’Assemblée nationale, pour faire réintégrer l’amendement du 19 mars 2015 interdisant les pesticides néonicotinoïdes dans le projet de loi Biodiversité. Ils sont satisfaits mais regrettent le délai de deux ans.

    18 Mars 2016
  • Une classe de CM1-CM2 crée une chanson pour sauver les abeilles

    Faune sauvageÀ l’occasion des Apidays, du 14 au 16 juin, des élèves de primaire s’engagent pour la protection des abeilles à travers une chanson : « Save the bees ». En France, 30 % des abeilles disparaissent chaque année.

    14 Juin 2018
  • Pourquoi faut-il s’inquiéter de l’important déclin des insectes ?

    Faune sauvageEn 30 ans, entre 75 et 80 % des insectes ont disparu en Europe selon les estimations des chercheurs. Une véritable hécatombe qui serait notamment liée à l'utilisation massive des pesticides, et qui pourrait bien être le prélude à une « catastrophe écologique majeure ».

    20 Novembre 2017
  • C’est la fête des mares !

    Faune sauvageDu 3 au 11 juin 2017 se déroule, partout en France, la deuxième édition de la Fête des mares, afin de mettre en avant ces microzones humides qui nous rendent bien des services.

    02 Juin 2017
  • Les papillons, improbables victimes du mur promis par Trump

    Faune sauvageAu Texas, la construction d'une partie du 'grand et beau mur' promis par Donald Trump pour lutter contre l'immigration clandestine est sur la bonne voie. Parmi les futures victimes pourrait bien figurer la faune, en particulier les papillons.

    20 Janvier 2019
  • Tique : Évaluer le risque de transmission de la maladie de Lyme

    Faune sauvageLa maladie de Lyme fait beaucoup parler d’elle actuellement. Parmi les maladies potentiellement transmises par les tiques, c’est en effet la plus fréquente. Il ne faut cependant pas s’alarmer à tort car il existe plusieurs moyens de prévenir la maladie.

    08 Juillet 2019
  • La rentrée des petites bêtes

    Faune sauvageL’été passé, les petites bêtes savent que l’heure est venue pour elles de chercher un lieu douillet pour se réfugier au chaud pendant l’hiver. Si certaines se glissent dans nos garde-manger, d’autres préfèrent hiberner. Avant de réapparaître au printemps...

    22 Août 2016
  • Le chikungunya atteint l'Espagne, un cas détecté

    Faune sauvageUn premier cas d'un Espagnol infecté dans la Péninsule ibérique par le virus du chikungunya a été confirmé par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

    25 Août 2015
  • La sexualité de nos animaux 22/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la prostitution.

    23 Avril 2016
  • La disparition des insectes assimilable à celle des dinosaures

    Faune sauvagePrès de la moitié des espèces d'insectes, essentiels aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin rapide dans le monde entier, alerte une étude qui met en garde contre un 'effondrement catastrophique' des milieux naturels.

    11 Février 2019
  • Un million de milliards de fourmis

    Faune sauvageOrganisées en colonies très évoluées, les fourmis fonctionnent selon des règles précises. Découvrez ces insectes minuscules qui ont beaucoup à nous apprendre sur Animaux-online.

    20 Février 2016
  • Une nouvelle espèce d'araignée nommée en l’honneur de Karl Lagerfeld

    Faune sauvageDe son petit nom Jotus karllagerfeldi, cette petite araignée sauteuse a inspiré les chercheurs avec ses couleurs…

    02 Juillet 2019
  • Les abeilles : une pour toutes, toutes pour une

    Faune sauvageSouvent, on ne connaît d’elle que le miel qu’elle élabore dans le secret de sa ruche. Minuscule, avec un cerveau grand comme une tête d’épingle, l’abeille recèle pourtant bien des mystères. A commencer par celui de sa danse, qui la mène immanquablement sur la bonne corolle…

    14 Mai 2019
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • L'huître, sentinelle des pollutions marines

    Faune sauvageUn simple mouvement de valve et l'huître devient vigie des pollutions marines dans l'Arctique ou le Golfe, grâce aux travaux d'un petit laboratoire à Arcachon, sur la côte girondine.

    14 Septembre 2018