L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?


  • L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?Photo : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Si elle existe déjà en médecine humaine, la télémédecine ou médecine numérique n’en est qu’à ses balbutiements dans le domaine vétérinaire. Mais des initiatives individuelles émergent qui assurent une prise en charge médicale à distance de nos animaux.

    Soigner Cookie depuis son ordinateur ? La question n’est plus impensabe aujour­d’hui et des expériences existent déjà. Qu’on l’appelle e-santé, télémédecine, médecine connectée…, cette pratique encore peu encadrée se rapporte à la médecine qui englobe les consultations à distance par l’intermédiaire de questions posées par courriel ou sur un site Internet à un vétérinaire qui peut se trouver à l’autre bout du globe !

    La médecine humaine avait déjà commencé à réfléchir à la télémédecine et à la formaliser dès la fin des années 1990 (l’Organisation mondiale de la santé en a donné une définition officielle en 1997 et la France a légiféré sur sa mise en application dès 2009). La technologie s’applique aujourd’hui à quatre grands domaines (la consultation, l’expertise, la surveillance et l’assistance) qui pourraient bien, et le sont déjà pour certains, être transposés à la médecine vétérinaire.
    Appliquée à nos animaux de compagnie, cette médecine « con­nectée » pose bien sûr la question de la fiabilité des dispositifs technologiques utilisés pour recueillir les données de santé. Comme, par exemple, les colliers connectés qui enregistrent l’activité, le sommeil de son animal… Les moyens techniques eux-mêmes sont concernés, et notamment l’infaillibilité des messageries électroniques par lesquelles transitent les résultats d’examens par exemple. Le recours à des messageries sécurisées et la mise en ligne de sites spécialisés sont de nature à étouffer les inquiétudes qui com­mencent à poindre.

    Aujourd’hui, les applications sur nos animaux de compagnie de la médecine à distance restent limitées, il faut bien l’avouer, et notre pays n’est pas le plus en avance dans le domaine, même si le potentiel de développement est important, si l’on en croit les spécialistes, tout simplement parce que la génération ultra-connectée des 18-35 ans pousse à la roue.

    Des normes paramétrées

    D’ores et déjà, ce sont les capteurs intelligents d’activité qui semblent décoller. Fixés sur le collier du chien, ils permettent d’avoir une idée assez précise du niveau d’activité d’un animal, de ses temps de repos et de leur durée. Si l’animal sort des normes admises pour sa race et son âge, une alerte peut être envoyée à son propriétaire ou au vétérinaire. Le propriétaire peut aussi paramétrer lui-même les normes du collier capteur pour adapter les alertes au profil de son chien. Ces informations sont utiles dans le cas d’un chien atteint d’arthrose afin de voir si sa mobilité ne chute pas trop, si les exercices recommandés sont réalisés ou d’alerter en cas d’immobilité prolongée. L’application d’un tel outil peut s’étendre aussi à un animal qui vient d’être opéré, par exemple des ligaments croisés, et qui doit reprendre progressivement une activité physique.

    Récemment, une puce d’iden­tification électronique pour carnivores domestiques a été lancée auprès des vétérinaires. Dotée d’un biocapteur de température intégré, elle permet le suivi de la température d’un animal. Un tel dispositif ouvre la voie au monitoring connecté, le vétérinaire pouvant, à distance, veiller à la santé de ses patients.

    On le voit, les champs d’application sont vastes. Mais quelques obstacles restent à franchir. A commencer par le fait que ce n’est pas l’animal qui sera pas au bout du fil ou derrière l’écran, mais son maître. Or, si un patient humain peut décrire les symptômes ou douleurs qu’il ressent, on imagine bien que cela sera difficile pour le vétérinaire d’interpréter des informations qui n’émanent pas directement de l’animal mais qui sont déjà plus ou moins interprétées par son maître.
    C’est pourquoi, même si le mouvement est inéluctable en médecine vétérinaire, les discussions actuelles tendent à restreindre son usage en termes de diagnostic. Par définition, un diagnostic vétérinaire ne peut être établi qu’à l’issue d’un examen clinique sous la supervision d’un vétérinaire « physique ». Ce n’est donc pas encore pour demain matin que Cookie sera soigné derrière un écran d’ordinateur…


    Autres articles à lire

  • Que risque un chat trop gros ?

    ChatsLogan est devenu une star du Web après qu’il a été filmé par des clients de l’hôtel de sa maîtresse amusés par son obésité. Pourtant, l’obésité chez le chat ne doit pas faire sourire car elle est la cause de bien des maux…

    25 Octobre 2016
  • Après le passage d’Irma, les 54 chats d'Hemingway sains et saufs

    ChatsL’ouragan Irma a durement frappé les Caraïbes et la côte Atlantique des États-Unis, dont la pointe Sud de la Floride, où se trouvent la maison de l’écrivain et les descendants de son célèbre chat à six doigts. Tous ont survécu à la tempête grâce à la présence des gardiens, qui ont refusé de quitter la bâtisse.

    12 Septembre 2017
  • Mon animal, chien ou chat, peut-il me transmettre ses maladies ?

    ChatsDes maladies transmissibles à l’homme, il peut en contracter toute l’année. Mais le risque est encore accru en vacances, en raison de nouvelles activités et d’une vigilance en berne. C’est donc au retour des congés ou après que le diagnostic risque de tomber !

    02 Décembre 2015
  • Corse : inauguration d’un centre de stérilisation 100 % gratuit

    ChatsLa Fondation Assistance aux animaux vient d’ouvrir, dans la commune d’Afa, en Corse, le tout premier centre régional de stérilisation entièrement gratuit pour les animaux sans maîtres. L’objectif est de lutter contre la misère et la prolifération des animaux errants.

    09 Mars 2020
  • Mon chat vomit régulièrement, est-il malade ?

    ChatsLe chat est une espèce qui vomit facilement, mais il est important de savoir faire la différence entre des vomissements « physiologiques » et « pathologiques ». Suivant la fréquence des vomissements, le contenu expulse, les symptômes éventuellement associés... il peut être ou non nécessaire de consulter votre vétérinaire.

    09 Juillet 2019
  • Obésité : quand le régime ne suffit pas…

    ChatsLa bonne volonté n’est pas toujours suffisante pour voir la silhouette de son animal s’affiner. Parfois, l’origine de l’obésité cache un problème de santé ou de comportement…

    01 Novembre 2019
  • Antiparasitaire : ne pas traiter son chat avec un produit pour chiens

    ChatsTraiter son chat avec un antiparasitaire pour chien à base de perméthrine peut entraîner des réactions graves, voire mortelles. L’Anses ne cesse de mettre en garde le public.

    08 Mai 2019
  • Obésité et surpoids : comment savoir quand mon animal mange trop ?

    ChatsUne prise de poids trop importante peut provoquer des maladies chez le chien et le chat, ou aggraver certaines pathologies. Pour les éviter, il est important de surveiller leur ligne, et de prévenir les kilos en trop.

    01 Mars 2017
  • Mon véto et moi : le TOC de Nala

    ChatsNala, une petite chatte noir charbon, arrive en consultation à la suite de léchages intenses qui lui font perdre une bonne partie de ses poils. Allergie, parasites ou trouble du comportement?

    22 Juillet 2016
  • Une consultation du troisième âge

    ChatsA nos côtés de plus en plus longtemps, les chiens et chats âgés font, depuis récemment, l’objet de consultations vétérinaires spécifiques permettant le dépistage de maladies liées à l’âge.

    18 Février 2019
  • Sieste au coin du feu : gare aux brûlures !

    ChatsEn hiver, le froid pousse nos animaux à se rapprocher de la cheminée. Mais attention, le risque d’accident domestique n’est jamais loin.

    23 Décembre 2019
  • Chien et chat : leur repas de Noël

    ChatsEt si vous invitiez vos animaux à votre table de Noël ? Pas sur la nappe, mais en concoctant aux fourneaux pour vous et pour eux quatre plats de fête. Nos recettes et nos conseils.

    20 Décembre 2018
  • Les chats aussi peuvent avoir la grippe

    ChatsLes chiens ne sont pas les seuls à attraper la grippe. Celle que les vétérinaires nomment la grippe canine peut aussi être attrapée par les chats. C'est en tout cas la récente découverte d'une équipe scientifique américaine…

    07 Mai 2016
  • Le cas rare d’un chat porteur du coronavirus en Belgique

    ChatsUn chat a été infecté par le nouveau coronavirus en Belgique, contaminé par son maître qui était malade, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires belges, en excluant tout risque de contamination de l'animal à l'homme.

    28 Mars 2020
  • Protéger l’homme en traitant les parasites des animaux domestiques

    ChatsHôtes privilégiés de divers parasites externes et internes, les animaux de compagnie peuvent être, malgré eux, un relais pour certaines maladies transmises chez l’homme par les parasites de nos animaux (zoonoses). La prévention est la meilleure arme contre ce risque potentiel.

    26 Mars 2019
  • 1er mai : le muguet, un poison mortel pour nos animaux

    ChatsQue vous l’offriez ou le regardiez pousser dans votre jardin, le muguet doit être tenu loin de vos animaux. Chat, chien, oiseau, lapin… l’intoxication à cette plante peut être mortelle.

    01 Mai 2019
  • Mon chat est hypertendu

    ChatsBien que silencieuse, l’hypertension chez ce petit félin n’a rien d’exceptionnel. Parmi les chats de plus de 7 ans, un sur six serait touché par cette maladie – et un sur deux pour les plus âgés !

    30 Avril 2018
  • Quand je nettoie ses oreilles, le coton est tout noir. Pourquoi ?

    ChatsLa présence, en abondance, de cérumen brun très foncé dans les oreilles d’un chien ou d’un chat peut être le signe d’une affection auriculaire appelée 'gale d'oreille'.

    04 Novembre 2018
  • 3 comportements qui nuisent à sa santé

    ChatsParce qu’ils passent du temps à nos côtes, nos animaux de compagnie peuvent payer la note de nos mauvais comportements.

    07 Août 2019
  • Pourquoi sont-ils trop gros?

    ChatsNos chiens et chats sont trop enrobés! Victimes, comme leurs maîtres, du mal du siècle – le surpoids – ils mettent leur santé en péril. Alimentation trop riche, déséquilibrée, friandises, sédentarité… À qui la faute?

    02 Juillet 2017