L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?


  • L'E-Medecine, science-fiction ou réalité ?Photo : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Si elle existe déjà en médecine humaine, la télémédecine ou médecine numérique n’en est qu’à ses balbutiements dans le domaine vétérinaire. Mais des initiatives individuelles émergent qui assurent une prise en charge médicale à distance de nos animaux.

    Soigner Cookie depuis son ordinateur ? La question n’est plus impensabe aujour­d’hui et des expériences existent déjà. Qu’on l’appelle e-santé, télémédecine, médecine connectée…, cette pratique encore peu encadrée se rapporte à la médecine qui englobe les consultations à distance par l’intermédiaire de questions posées par courriel ou sur un site Internet à un vétérinaire qui peut se trouver à l’autre bout du globe !

    La médecine humaine avait déjà commencé à réfléchir à la télémédecine et à la formaliser dès la fin des années 1990 (l’Organisation mondiale de la santé en a donné une définition officielle en 1997 et la France a légiféré sur sa mise en application dès 2009). La technologie s’applique aujourd’hui à quatre grands domaines (la consultation, l’expertise, la surveillance et l’assistance) qui pourraient bien, et le sont déjà pour certains, être transposés à la médecine vétérinaire.
    Appliquée à nos animaux de compagnie, cette médecine « con­nectée » pose bien sûr la question de la fiabilité des dispositifs technologiques utilisés pour recueillir les données de santé. Comme, par exemple, les colliers connectés qui enregistrent l’activité, le sommeil de son animal… Les moyens techniques eux-mêmes sont concernés, et notamment l’infaillibilité des messageries électroniques par lesquelles transitent les résultats d’examens par exemple. Le recours à des messageries sécurisées et la mise en ligne de sites spécialisés sont de nature à étouffer les inquiétudes qui com­mencent à poindre.

    Aujourd’hui, les applications sur nos animaux de compagnie de la médecine à distance restent limitées, il faut bien l’avouer, et notre pays n’est pas le plus en avance dans le domaine, même si le potentiel de développement est important, si l’on en croit les spécialistes, tout simplement parce que la génération ultra-connectée des 18-35 ans pousse à la roue.

    Des normes paramétrées

    D’ores et déjà, ce sont les capteurs intelligents d’activité qui semblent décoller. Fixés sur le collier du chien, ils permettent d’avoir une idée assez précise du niveau d’activité d’un animal, de ses temps de repos et de leur durée. Si l’animal sort des normes admises pour sa race et son âge, une alerte peut être envoyée à son propriétaire ou au vétérinaire. Le propriétaire peut aussi paramétrer lui-même les normes du collier capteur pour adapter les alertes au profil de son chien. Ces informations sont utiles dans le cas d’un chien atteint d’arthrose afin de voir si sa mobilité ne chute pas trop, si les exercices recommandés sont réalisés ou d’alerter en cas d’immobilité prolongée. L’application d’un tel outil peut s’étendre aussi à un animal qui vient d’être opéré, par exemple des ligaments croisés, et qui doit reprendre progressivement une activité physique.

    Récemment, une puce d’iden­tification électronique pour carnivores domestiques a été lancée auprès des vétérinaires. Dotée d’un biocapteur de température intégré, elle permet le suivi de la température d’un animal. Un tel dispositif ouvre la voie au monitoring connecté, le vétérinaire pouvant, à distance, veiller à la santé de ses patients.

    On le voit, les champs d’application sont vastes. Mais quelques obstacles restent à franchir. A commencer par le fait que ce n’est pas l’animal qui sera pas au bout du fil ou derrière l’écran, mais son maître. Or, si un patient humain peut décrire les symptômes ou douleurs qu’il ressent, on imagine bien que cela sera difficile pour le vétérinaire d’interpréter des informations qui n’émanent pas directement de l’animal mais qui sont déjà plus ou moins interprétées par son maître.
    C’est pourquoi, même si le mouvement est inéluctable en médecine vétérinaire, les discussions actuelles tendent à restreindre son usage en termes de diagnostic. Par définition, un diagnostic vétérinaire ne peut être établi qu’à l’issue d’un examen clinique sous la supervision d’un vétérinaire « physique ». Ce n’est donc pas encore pour demain matin que Cookie sera soigné derrière un écran d’ordinateur…


    Autres articles à lire

  • L’obésité est-elle la maladie du siècle ?

    ChatsComme nous, nos animaux sont parfois victimes de leur gourmandise. Pourtant, le surpoids fait courir des risques au chat comme au chien au niveau de leur santé. A nous d'être vigilant…

    28 Septembre 2015
  • 4 activités à pratiquer en vacances avec son chien

    ChatsEn plus de la promenade, voici quatre activités sportives à pratiquer avec son chien, à démarrer éventuellement sur votre lieu de vacances. Avant de chausser les baskets, assurez-vous qu’il est apte à la pratiquer auprès de votre vétérinaire.

    03 Juin 2016
  • La stérilisation précoce pour lutter contre les abandons

    Chats300 000 exemplaires d’une brochure d’information sera distribuée aux propriétaires de chats pour les sensibiliser à la stérilisation précoce, dès 4 mois. Selon le Conseil national de la protection animale, ce serait le moyen le plus efficace pour lutter contre la prolifération des chats et leur abandon.

    27 Mai 2019
  • Chien et chat : peuvent-ils être cardiaques ?

    ChatsLes affections cardiaques sont fréquentes surtout chez le chien (10 % d’entre eux) mais aussi chez le chat. Elles peuvent être présentes dès la naissance ou survenir au cours de la vie de l’animal.

    10 Novembre 2018
  • Races : quand la popularité devient néfaste

    ChatsComme on dit, la célébrité n’arrive jamais seule. Chez les races de chiens ou de chats, elle peut venir avec son lot de maladies génétiques…

    03 Janvier 2019
  • La résurrection de Freddy

    ChatsCe chat blanc a été trouvé dans la rue. Amaigri, faible, malade, son espérance de vie aurait été limitée sans son sauvetage. Pris en charge par le docteur Bouvresse, Freddy va enfin connaître le sort des chats choyés de maison…

    11 Septembre 2018
  • Grippe : les chats aussi pouraient-être touchés

    ChatsL’épidémie de grippe court toujours et le virus H3N2, touchant les hommes et les chiens, pourrait également être à l’origine de pathologie chez les chats, comme l’a montré une étude américaine.

    27 Janvier 2017
  • Les insectes, une plaie pour nos animaux l’été

    ChatsLes balades dans les bois, à travers champs ou simplement une veillée à la belle étoile, peuvent devenir des moments désagréables pour votre animal en présence de parasites

    26 Juillet 2018
  • Pourquoi sont-ils trop gros?

    ChatsNos chiens et chats sont trop enrobés! Victimes, comme leurs maîtres, du mal du siècle – le surpoids – ils mettent leur santé en péril. Alimentation trop riche, déséquilibrée, friandises, sédentarité… À qui la faute?

    02 Juillet 2017
  • Les chats stérilisés sont en meilleure santé et vivent plus vieux

    ChatsLa dernière étude de la SPA sur la stérilisation des chats dévoile que celle-ci est bénéfique en plusieurs points : plus longue espérance de vie, moins de maladies, moins d’abandons…

    20 Juin 2019
  • Mon chat aussi a un cœur !

    ChatsLe chat peut, comme le chien, connaître des problèmes cardiovasculaires. On le sait moins car les signes qui trahissent cette maladie sont, chez lui, plus discrets…

    04 Février 2019
  • Après le passage d’Irma, les 54 chats d'Hemingway sains et saufs

    ChatsL’ouragan Irma a durement frappé les Caraïbes et la côte Atlantique des États-Unis, dont la pointe Sud de la Floride, où se trouvent la maison de l’écrivain et les descendants de son célèbre chat à six doigts. Tous ont survécu à la tempête grâce à la présence des gardiens, qui ont refusé de quitter la bâtisse.

    12 Septembre 2017
  • Le métier de vétérinaire se féminise

    ChatsDans les écoles vétérinaires, on compte désormais plus de 80% de femmes. Si la féminisation du métier est une bonne nouvelle, son hyperféminisation dans le futur peut avoir des conséquences sur la prise en charge vétérinaire des animaux, notamment dans les campagnes.

    05 Avril 2019
  • Surpoids: une lutte sur trois fronts

    ChatsManger (bien) et bouger (plus)! Une fois les causes pathologiques du surpoids écartées par le vétérinaire, le programme d’amaigrissement est simple, à condition de s’y tenir…

    11 Juillet 2017
  • Traitement antipuces, quand et comment les appliquer ?

    ChatsLes produits antipuces ont récemment beaucoup évolué. L’éfficacité des médicaments a augementé, les formes pharmaceutiques sont devenues plus faciles à administrer et le temps d’action s’est allongé.

    14 Août 2018
  • Gare aux accidents domestiques

    ChatsCurieux, rapides, inexpérimentés, chatons et chiots sont les premières victimes des accidents domestiques. Avec eux, il faut anticiper tous les dangers!

    07 Août 2017
  • La médecine à distance, c'est quoi ?

    ChatsLa médecine connectée permet d’effectuer de nombreux actes vétérinaires sans devoir obligatoirement se déplacer. Revue de détail des moyens d’ores et déjà disponibles.

    18 Février 2019
  • Comment gérer les chaleurs ?

    ChatsPour les propriétaires n’ayant pas fait stériliser leurs chiennes ou leurs chattes, cette période peut vite virer au casse-tête!

    20 Juillet 2016
  • Les chats aussi peuvent avoir la grippe

    ChatsLes chiens ne sont pas les seuls à attraper la grippe. Celle que les vétérinaires nomment la grippe canine peut aussi être attrapée par les chats. C'est en tout cas la récente découverte d'une équipe scientifique américaine…

    07 Mai 2016
  • Obésité et surpoids : comment savoir quand mon animal mange trop ?

    ChatsUne prise de poids trop importante peut provoquer des maladies chez le chien et le chat, ou aggraver certaines pathologies. Pour les éviter, il est important de surveiller leur ligne, et de prévenir les kilos en trop.

    01 Mars 2017