Pologne : manifestation pour dénoncer le 'massacre' des sangliers


  • Pologne : manifestation pour dénoncer le 'massacre' des sangliersPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Chasse

    Des centaines de personnes ont manifesté le 9 janvier à Varsovie pour dénoncer le "massacre" de milliers de sangliers sauvages dans le cadre d'une politique visant à lutter contre la peste porcine africaine, qui menace les élevages porcins du pays.

    - avec AFP

    L'union des chasseurs polonais PZL a indiqué avoir abattu, à la demande des ministères de l'environnement et de l'agriculture, 164.000 sangliers depuis avril 2018, s'approchant du quota fixé à 185.000 pour la saison 2018-2019. Le ministère de l'environnement a désormais ordonné l'organisation de battues massives durant les trois derniers weekends de janvier, déclenchant la montée des protestations des défenseurs des animaux.

    Traduction : Cela signifie la fin de cette espèce en Pologne ! Le ministre de l'Environnement a condamné la quasi-totalité de la population de sangliers. Sa décision est fortement critiquée par les chasseurs eux-mêmes - cela va au-delà de l'éthique de la chasse - disent-ils.
    Fin février, presque tous les sangliers de Pologne seront tués. En outre, les jeunes, les truies enceintes et ceux vivant dans les parcs nationaux. Cela équivaut à plus de 210 000 animaux ! C'est cruel, coûteux et totalement dépourvu de bases scientifiques.

    Les manifestants mercredi soir devant le Parlement polonais, certains déguisés en sanglier, brandissaient des pancartes dénonçant le "massacre des  sangliers". D'autres manifestations sont prévues dans plusieurs villes de Pologne dans les jours à venir. Des scientifiques polonais ont envoyé une lettre au Premier ministre Mateusz Morawiecki, appelant à un arrêt "immédiat" des battues et recommandant des alternatives comme l'usage de désinfectants dans les élevages de porcs pour enrayer l'épizootie.

    « Une espèce clé dans l'écosystème »

    Le Fonds mondial pour la nature (WWF) demande également la fin des abattages massifs de sangliers, mettant en garde contre leurs effets à long terme sur les écosystèmes. "Les sangliers sont une espèce clé dans l'écosystème, ils s'en prennent à des insectes nuisibles et sont une source essentielle de nourriture pour les loups", a souligné Piotr Chmielewski, un expert en biodiversité du WWF en Pologne.

    Le premier cas de peste porcine africaine, chez le sanglier, a été enregistré en Pologne en 2014, une contamination présumée provenir du Bélarus voisin. Plus de 200 foyers de la maladie chez le porc et plus de 3.000 sangliers contaminés ont été répertoriés depuis en Pologne, principalement dans l'est du pays, selon l'Inspection vétérinaire nationale.

    La fièvre porcine africaine est inoffensive pour l'homme, mais généralement mortelle en quelques jours chez le sanglier et le porc. Il n'existe aucun remède médicamenteux, la seule méthode connue pour lutter  contre sa propagation étant l'abattage massif des cheptels contaminés. La Pologne est un fournisseur majeur de viande de porc en Union Européenne, et en a exporté pour près d'un milliard d'euros en 2017.

    Le ministre de l'Environnement dément

    Le ministre polonais de l'Environnement a démenti tout projet de suppression massive des sangliers du pays, face aux dangers de la peste porcine africaine, alors que les pétitions pour dénoncer une telle mesure recueillent plusieurs centaines de milliers de signatures. "Aucun ordre n'a été donné pour éliminer les sangliers sauvages, les plans (de chasse) ont été élaborés comme chaque année", a déclaré Henryk Kowalczyk à la chaîne de télévision privée TVN. Il a néanmoins confirmé les chiffres fournis par la PZL, l'Union des chasseurs polonais, selon laquelle 168.000 sangliers sauvages ont été abattus depuis avril de l'année dernière, s'approchant du quota fixé à 185.000 pour la saison 2018-2019.

    "Ce n'est pas autant que cela, comparé aux années précédentes", a-t-il poursuivi, citant des chiffres de la PZL, faisant état de 308.000 animaux tués en 2017-2018 et de 282.000 en 2016-17. Le ministre a également démenti que les autorités aient donné l'ordre aux chasseurs d'abattre des laies gravides ou avec des petits, ce qui suscite une forte colère chez les défenseurs de l'environnement et les chasseurs.

    A lire aussi :

     Peut-il me transmettre ses maladies ?


    Autres articles à lire

  • La chasse à courre des renards reste interdite en Grande-Bretagne :

    ProtectionLe gouvernement britannique maintient la réglementation interdisant la chasse à courre du renard, alors que la première ministre conservatrice Theresa May avait promis de revenir sur cette loi.

    05 Juillet 2017
  • Le japon veut relancer la pêche commerciale à la baleine

    ProtectionLe gouvernement japonais étudie la possibilité de sortir de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but d'échapper à ses règles et de relancer la pêche commerciale à la baleine.

    20 Décembre 2018
  • « Chasse cruelle en Alaska » : quelles conséquences pour les espèces ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) condamne la signature de Donald Trump d’un décret autorisant des méthodes « barbares de chasse » sur les loups et ours d’Alaska, et dénonce les menaces que cette nouvelle mesure fait peser sur les espèces et les écosystèmes dans des aires protégées.

    12 Avril 2017
  • Vers la fin du massacre des phoques sur la banquise ?

    ProtectionLa prochaine saison de chasse commerciale aux phoques débutera le 10 avril sur la côte atlantique du Canada. Des milliers de jeunes phoques se feront massacrer pour leur peau alors même que les débouchés commerciaux s'amenuisent.

    08 Avril 2016
  • Reprise de la chasse à la baleine par le Japon : une 'bonne nouvelle'?

    ProtectionLe Japon, comme il menaçait de le faire depuis des années, a annoncé son retrait de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but de reprendre la chasse commerciale d’ici juillet 2019. Paradoxalement, cette décision pourrait apaiser les tensions sur le sujet.

    02 Janvier 2019
  • Nouveau rassemblement contre le massacre des dauphins à Taiji

    ProtectionDimanche 3 septembre, à 14 h, les associations C’est assez ! et L214 organisent un rassemblement au Trocadéro, à Paris, pour protester contre le massacre annuel des dauphins dans la baie de Taiji, au large du Japon.

    01 Septembre 2017
  • Un des fils du lion Cecil tué à son tour par des chasseurs

    ProtectionXanda 6 ans, descendant du lion Cecil abattu en 2015 a, à son tour, été victime de la chasse aux trophées au Zimbabwe.

    21 Juillet 2017
  • Brigitte Bardot demande un « miracle » de Noël pour les animaux

    ProtectionÀ travers une lettre ouverte adressée au président Emmanuel Macron, Brigitte Bardot demande à ce que la condition animale soit grandement améliorée, notamment au niveau de la chasse et des abattoirs, et souligne le retard de la France par rapport aux autres pays européens.

    26 Décembre 2018
  • La Chasse à la baleine perdure en Antarctique

    ProtectionL’association Sea Shepherd a pris sur le fait un bateau-usine japonais venant de tuer une baleine dans un espace protégé de l’océan austral, démontrant une nouvelle fois les menaces qui pèsent sur les cétacés et la biodiversité marine.

    16 Janvier 2017
  • Insolite : un braconnier américain condamné à visionner 'Bambi'

    ProtectionUn juge de l'Etat américain du Missouri a condamné un braconnier multirécidiviste à visionner régulièrement 'Bambi', grand classique de Walt Disney relatant la vie d'un faon dont la mère est tuée par un chasseur.

    18 Décembre 2018
  • Il faut sauver le renard roux

    ProtectionL’Aspas organise le 12 et 13 mai un colloque sur le renard, une espèce aujourd’hui considérée comme «nuisible» en France, afin de permettre au grand public de mieux connaître ce petit carnivore et de comprendre son rôle dans l’équilibre des milieux.

    03 Mai 2017
  • En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégaux

    ProtectionAlors qu’un nouveau « plan loup » peine à être mis en place, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à trois associations de protection animale, l’Aspas, Ferus et One Voice, en jugeant illégaux les abattages successifs de trois loups survenus en 2015 en Savoie.

    18 Octobre 2017
  • En Alaska, on peut désormais tuer des ours en hibernation

    ProtectionDonald Trump a signé un projet de loi autorisant notamment la chasse d’oursons et de louveteaux dans leur tanière dans les réserves naturelles d’Alaska, ainsi que la traque des animaux depuis un hélicoptère.

    11 Avril 2017
  • Cerf tué dans un jardin : à quand la fin de la chasse à courre ?

    ProtectionLa mort d’un cerf, samedi dernier, abattu dans le jardin d’une propriété privée dans l’Oise, a choqué les riverains et suscité une vive émotion auprès de la population, relançant le débat sur l’autorisation de la chasse à courre sur notre territoire.

    25 Octobre 2017
  • Attaque symbolique contre les massacres de cétacés aux îles Féroé

    ProtectionLa statue de la Petite Sirène de Copenhague, au Danemark, a été repeinte en rouge. Cet acte serait l’œuvre de défenseurs des animaux protestant contre le massacre annuel de mammifères marins aux Îles Féroé.

    31 Mai 2017
  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

    ProtectionLes défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint.

    07 Septembre 2017
  • La Cour de cassation donne tort aux chasseurs d'ortolans

    ProtectionLes chasseurs d'ortolans du Sud-Ouest ne peuvent pas invoquer 'la tradition' pour enfreindre la loi et capturer ces oiseaux protégés, a estimé mardi la Cour de Cassation.

    18 Octobre 2018
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • 84 % de Français sont opposés à la chasse à courre

    ProtectionSelon un sondage IFOP pour la fondation Brigitte Bardot, une forte majorité des personnes interrogées sont opposées à la vénerie tandis que l’ensemble de l’étude révèle une remise en cause générale de la chasse.

    07 Décembre 2017
  • L’Australie veut tuer deux millions de chats errants

    ProtectionEn Australie, la prolifération des chats sauvages serait une des causes de la disparition d’espèces endémiques comme l’opossum ou le numbat. Le continent entend les éradiquer par l’extermination pure et simple de deux millions d’entre eux.

    16 Octobre 2015