Corbeille, une corneille bien tombée


  • Corbeille, une corneille bien tombéePhoto : Arnaud BEINAT
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    Sauvé in extremis alors qu’il n’était qu’un oisillon, ce petit corvidé a mené la vie de pacha, jusqu’à ce qu’il soit emporté par la tempête, en décembre 2017… Entre Gil, Laetitia et leurs deux chiens, la belle corneille avait trouvé un équilibre.

    Cette histoire commençait bien mal. Dans la rue, la petite corneille tombée du nid se débattait, terrifiée, au milieu d’une horde d’enfants qui frappaient le sol à coups de bâton : « Allez vole ! Vole ! » L’oiseau s’épuisait, allait succomber. A proximité, tombé du même nid, un autre oisillon était déjà mort…

    C’est à ce moment précis que passa Gil Maietti… Sa journée de travail terminée, le conducteur de tramway de la région nancéienne rentrait à son domicile de Seichamps et s’approcha de la scène, intrigué par le remue-ménage. Ce fut la chance du petit corvidé : « Je l’ai recueillie ; elle ne savait même pas marcher. Je me suis dit qu’elle ne passerait pas la nuit, mais le lendemain, elle vivait toujours. Je me suis alors renseigné sur Internet pour savoir ce qu’il fallait lui donner à manger et j’ai commencé à la nourrir en lui préparant des petites boules composées d’insectes et de graines achetés dans une oisellerie. » A la surprise de Gil, la corneille accepta la nourriture et reprit des forces.

    Arnaud BeinatAvec Gil, Corbeille avait trouvé un véritable nid d'amour

    Au fil des jours, il la vit grandir et ses plumes pousser. Il allait falloir passer à l’étape suivante, qui consistait à lui apprendre à voler : « Le problème, c’est que je ne suis pas une corneille ! Je l’ai mise sur des branches que j’ai secouées pour lui apprendre à battre des ailes. Puis un jour, elle a pris son premier envol… » C’était il y a trois ans. Et, contrairement à ce que pensait Gil, celle qu’il avait baptisée « Corbeille » n’a jamais quitté Seichamps, car le nid dans lequel elle se trouvait était bien plus douillet que ce qu’aurait pu lui offrir la nature. Gil et sa compagne Laetitia avaient déjà deux chiens, ils eurent désormais une corneille à demeure, laquelle vivait en toute liberté.

    LA POUDRE D’ESCAMPETTE

    Corbeille s’envolait et disparaissait régulièrement, tout en restant toujours dans le secteur. C’est ainsi qu’un jour, elle prit la poudre d’escampette juste avant les vacances. Le couple l’attendit avec impatience car, pour Laetitia, il n’était pas question de partir sans la petite protégée. Le facétieux volatile réapparut le matin même du départ, alors que Gil chargeait déjà les bagages : « Elle a sauté sur mon épaule. On a fait de la place pour sa cage de transport et elle est partie dix jours avec nous à Golfe-Juan… » Des vacances peut-être un peu longues pour l’oiseau car ses propriétaires avaient choisi de ne pas la libérer, par peur d’une méchante rencontre avec les cormorans qui tournoyaient dans les airs en permanence.

    Arnaud BeinatA table avec Gil et Laetitia Corbeille ne dégustait que ce qu'elle aimait

    Au retour, on frôla le drame. Corbeille fugua une fois de plus, mais « elle a dû se perdre car elle a disparu pendant dix jours. Nous nous sommes dit : cette fois c’est fini, on ne la reverra plus. On la cherchait partout. Puis un jour, j’ai vu un attroupement autour d’un oiseau au milieu de la route, c’était Corbeille. J’ai arrêté la voiture ; elle m’a immédiatement reconnue et a sauté sur mon épaule. » Probablement attaquée par un chat, Corbeille était dans un triste état ; blessée, les plumes abîmées. « Elle n’aurait pas tenu beaucoup plus longtemps. On l’a ramenée immédiatement et elle a bu et mangé sans retenue. Et ça nous a coûté une fortune chez le vétérinaire ! », plaisante aujourd’hui Gil.

    copyrightLorsque GIl jouait de la guitare, Corbeille la mélomane sautait sur l'instrument et tirait sur les cordes avec son bec

    La Corneille n’occupait sa cage que pour les besoins de son transport. Le reste du temps, elle vivait en liberté et passait la nuit sur la rampe d’escalier de la maison. Gil et Laetitia ayant des horaires décalés, elle se réveillait au rythme de ses maîtres : à huit heures du matin… ou à dix heures. On lui ouvrait la porte et elle allait se promener, ou survolait la sortie des deux chiens qui avaient toujours une friandise au retour : « Elle adorait ça. Avant je faisais deux parts, avec elle, j’ai dû en faire trois. » Avec Opee, 6 ans, et Loumia, 3 ans, les deux petits spitz de la maison, le ménage à trois fonctionnait avec des hauts et des bas.

    UNE GRANDE GUEULE

    Car « Mémeille » (l’un des diminutifs de la corneille, l’autre étant « Bébeille ») avait du caractère… et une grande gueule. Ainsi, elle manifestait parfois son mécontentement en aboyant et en grognant, imitant Opee, qui était son préféré des deux chiens. Avant, Corbeille allait se baigner et séchait ses plumes dans la fourrure de Loumia, mais les deux eurent un léger différend et se « brouillèrent ».

    Ayant tâté du long bec noir de la corneille, Loumia préférait désormais rester prudemment à distance. « En revanche, poursuit Gil, Opee était son grand pote. Corbeille cachait parfois de la nourriture dans l’herbe et, lorsque le chien arrivait, elle tournoyait au-dessus de lui en poussant des cris. S’il faisait mine de s’énerver, elle se couchait sur le dos en signe de soumission et hurlait de douleur, alors qu’il ne l’avait même pas touchée… »

    Arnaud BeinatLa relation entre Corbeille, Loumia et Opee a connu des hauts et des bas... Sauf pour partager les friandises !

    Lorsqu’il s’agissait de jouer à la balle, c’était moins simple pour Opee… qui n’a pas d’ailes. D’un piqué rapide, la corneille fondait sur la balle et s’en emparait avant que le chien ne puisse faire quoi que ce soit. Le paradis, pour elle, c’était la maison de campagne près de Francheville (Meurthe et-Moselle), où Gil et Laetitia se rendent régulièrement. Là, au milieu des bois, elle se promenait, se baignait à sa guise et passait parfois la nuit dans un arbre.

    DÉVOREUSE DE BILLETS

    « Question nourriture, c’était vraiment un “bec fin”, poursuit Gil, elle ne mangeait que ce qu’elle aimait. Il fallait d’ailleurs faire attention car elle adorait la bière ! » En fait, Corbeille raffolait de tout ce qui pétillait : bière, limonade, etc. Elle utilisait ce type de liquide pour s’humecter le dessous des ailes. Idem avec les fourmis : peut-être pour se débarrasser des parasites.

    Mais Corbeille n’aimait pas les changements. Une nouvelle décoration, un nouveau dessus de lit et elle ne s’approchait plus. Idem pour les visiteurs : ça collait ou pas. Soit elle sautait sur l’épaule du nouveau venu, soit elle manifestait son agacement. Pour ce dernier, attention aux lacets de chaussures auxquels elle s’attaquait ! Parfois aussi, elle volait des outils brillants qu’elle allait cacher dans le terrain. « Une fois, elle a même volé les clés de ma Harley-Davidson, raconte Gil. Par chance, j’ai vu où elle les avait lâchées. » Pire encore : « Un jour, elle a ouvert le couvercle en porcelaine d’un bibelot, se souvient Laetitia, elle y a trouvé un billet de 50 euros qu’elle a dévoré. Heureusement, il en restait plus de la moitié. J’ai donc réussi à me le faire rembourser à la Banque de France, mais allez raconter ça ! »

    Arnaud Beinat

    Malheureusement, hiver 2017, une tempête a sévi sur la région nancéienne. Fidèle à ses escapades, la corneille a pris son envol sans se douter que les vents violents lui seraient fatals. Aujourd’hui, Gil, Laetitia, Loumia et Opee savent que Corbeille ne reviendra pas égayer leur quotidien…

    A lire aussi :

     Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

     Penguin, la pie qui sauva toute une famille


    Autres articles à lire

  • Les pionniers de la protection animale

    Vivre ensembleChristian Zuber, Jean-Pierre Hutin, Brigitte Bardot... Notre volonté de nous engager trouve souvent sa source dans des modèles: les précurseurs de la protection animale. Ils sont quelques uns à avoir ouvert la voie à une plus grande considération des animaux et de leur bien-être. Portraits

    09 Mars 2017
  • Le paradis des rescapés

    Vivre ensembleÉchappé du camion qui le transportait, le cochon Rosette a été trouvé sur un parking et coule désormais des jours heureux dans une ferme de la Meuse : un refuge pour les animaux d’élevage maltraités.

    03 Avril 2016
  • Après neuf ans d'absence, le chat Moubli est de retour

    Vivre ensembleIl s’appelle Moubli. Et ses propriétaires avaient oublié son existence après sa disparition il y a neuf ans. Jusqu’à ce jour où l’appel téléphonique d’un refuge le fait réapparaître…

    05 Septembre 2016
  • Parole de chien : s’engager avec son animal

    Vivre ensembleL’association « Parole de chien » est à la recherche de maîtres bénévoles avec leur chien, en région parisienne, pour réaliser des visites et des animations auprès de personnes âgées dans les maisons de retraite.

    14 Mars 2017
  • Duke, le chien devenu maire d’une petite ville des Etats-Unis

    Vivre ensembleIl s’appelle Duke et c’est avec un grand honneur qu’il entame son troisième mandat de maire de la petite ville américaine de Cormorant, dans le Minnesota.

    30 Août 2016
  • Merlin, le nouveau chat (déjà star) du youtubeur Norman

    Vivre ensembleConnu pour ses vidéos humoristiques sur YouTube, le jeune homme, qui a récemment perdu son chat Sergi, présente sa «nouvelle boule de poils», Merlin, adopté à la SPA.

    23 Mars 2017
  • Beau succès sur internet d’une chanson hommage à l’ourse Cannelle

    Vivre ensembleLe chanteur Damien Kalune a réalisé une chanson dénonçant la disparition de l’ourse Cannelle tuée par un chasseur en 2004. Le clip a été visionné près de 300 000 fois sur les réseaux sociaux. L’artiste se confie pour Animaux-Online sur son engagement pour la préservation de la biodiversité et le respect du vivant.

    16 Janvier 2018
  • Une chatte londonienne retrouvée en France

    Vivre ensembleMoon Unit, 11 ans, qui avait faussé compagnie à ses propriétaires fin 2007 à Londres, a été récupérée par une association en mai dernier en Essonne. Le périple du félin rescapé reste un mystère.

    11 Août 2016
  • Découvrez l’histoire de Nemo, le nouveau chien de l’Élysée

    Vivre ensembleDepuis Georges Pompidou, tous les présidents de la Ve République ont eu un chien pendant leur mandat. Emmanuel et Brigitte Macron n’ont pas dérogé à la règle, mais pour la première fois, ils ont adopté Nemo, leur nouveau compagnon, dans un refuge. Un geste fort, qui a transformé le « premier chien de France » en ambassadeur de la cause animale.

    26 Septembre 2017
  • Dico, chien flic à la retraite

    Vivre ensembleGrâce à une incroyable chaîne de solidarité et de bonté, un chien de police âgé et malade a trouvé une famille d’accueil. Chez les Drouart, il va pouvoir couler des jours paisibles entouré d’affection et des soins dont il a besoin.

    15 Août 2017
  • Siri : la muse féline de Nawak

    Vivre ensembleParachuté à l’âge de deux mois au refuge de l’école du Chat de Drancy (93), Siri a été aussitôt adoptée par Nawak. Depuis trois ans, elle est la muse de ce jeune illustrateur, qui grâce au financement de ses fans, va sortir son premier album : le journal de Siri.

    04 Septembre 2015
  • Aidez à financer la retraite de Dico, chien policier

    Vivre ensembleDico est un chien de l'’unité canine légère (UCL) de la police de Metz. Aujourd'hui à la retraite, il a besoin de soins que ses nouveaux maîtres ne peuvent pas assumer. Une cagnotte a donc été organisée pour les aider à payer ses soins.

    19 Septembre 2016
  • La biographie d’Arthur, ex-chien errant

    Vivre ensembleDe la jungle d’Équateur à la Suède, Arthur est un de ces chiens qui ont une histoire hors du commun. Mikaël Lindnord, son maître, relate son parcours atypique dans un livre intitulé 'Le Chien qui a traversé la jungle pour trouver une famille'. Ce récit a aussi pour objectif de sensibiliser à la cause des animaux errants.

    23 Mai 2016
  • Minous à la ferme : des chats sauvés grâce aux rongeurs

    Vivre ensembleDans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, des chats de refuges jugés inadoptables sont placés dans des fermes où ils font carrière comme chasseurs de rongeurs. Une reconversion organisée par le refuge SpokAnimals afin de leur éviter l’euthanasie.

    23 Mars 2016
  • Penguin, la pie qui sauva toute une famille

    Vivre ensembleAprès le grave accident qui la laisse entièrement paralysée, Sam Bloom, une mère de famille australienne, s’enfonce dans une profonde dépression. Jusqu’au jour où, tel un ange gardien, une pie tombée du ciel lui redonne le goût de vivre…

    21 Septembre 2018
  • Noël : des beaux livres à glisser sous le sapin

    Vivre ensembleA ceux qui n’auraient pas encore finalisé leurs cadeaux de Noël, voici une sélection de livres pour faire plaisir à coup sûr aux amoureux des animaux.

    15 Décembre 2016
  • Le prince George fête ses trois ans avec le chien Lupo

    Vivre ensembleC’est avec Lupo, le chien de la famille, que le prince George, fils aîné du duc et de la duchesse de Cambridge, pose pour la photo officielle de ses trois ans.

    22 Juillet 2016
  • Virgule, le teckel de Stéphane Bern, repose en paix

    Vivre ensembleVirgule, l'un des teckels de Stéphane Bern, s'est éteint. L'animateur a twitté, hier, sa peine. Si, comme lui ou d'autres maîtres endeuillés, vous avez perdu votre compagnon à quatre pattes et que vous vous posez des questions sur comment gérer sa disparition, la rédaction d'Animaux-online aborde les diverses possibilités pour vous aider à prendre vos dispositions.

    23 Mars 2016
  • Angleterre : un chat survit huit jours dans une boîte

    Vivre ensembleEn Grande-Bretagne, un chat a été expédié à plus de 400 kilomètres de chez lui par voie postale. L’animal a passé huit jours enfermé dans une boite en carton. Retrouvé en état de déshydratation à la mi-mars, il se remet aujourd'hui de sa mésaventure…

    29 Mars 2016
  • Lola: enfin le bonheur!

    Vivre ensembleArrachée à des trafiquants de chiens de boucherie, en Thaïlande, la petite chienne découvre la joie de vivre et de jouer dans le jardin de Françoise, Jean et James…

    02 Juin 2017