L’arrivée du froid mobilise les refuges


  • L’arrivée du froid mobilise les refugesPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Abandons

    La pluie, le vent, le froid, bientôt la neige… les conditions météo imposent un quotidien plus difficile pour les animaux dans les refuges et pour les personnes qui en ont la charge. Surcroît de dépenses, de matériel, de travail, les refuges ont besoin de l’aide de tous. En cette journée mondiale du bénévolat, comment pouvez-vous leur venir en aide ?

    « Pour nous, tout devient plus compliqué quand il commence à faire froid », commence Stéphanie Slusarek, présidente du refuge de Montgeron, dans l'Essonne, quand il s’agit de détailler les conditions de vie et de travail que l’arrivée de l’hiver impose à son établissement qui recueille des chiens. « Déjà parce qu’on chauffe jour et nuit les boxes, les bureaux, l’infirmerie et la cuisine. Et comme on passe sa journée à fermer et ouvrir des portes pour assurer les soins, les sorties et la distribution de nourriture aux animaux, cela fait une sacrée consommation énergétique. »

    Pour Fanette Barraya, responsable animalier du refuge AVA, qui héberge près de 500 animaux qui vont des chevaux, aux bovins, en passant par les chiens et les chats, les protéger du froid, c’est aussi pourvoir en paille tous les abris. « On paille beaucoup plus qu’en été. Trois fois plus exactement car la pluie et l’humidité imposent un renouvellement de la paille, détaille-t-elle, sinon elle pourrit. On en met évidemment dans les granges mais aussi dans les niches de tous les chiens qui sont hébergés en enclos, et qui vivent donc beaucoup à l’extérieur. »

    ShutterstockLa paille dans les niches offre une bonne isolation.

    Tous les enclos sont équipés de niches en bois, surélevées, qui ont été recouvertes d’une bonne couche de peinture isolante à l’intérieur et à l’extérieur. Elles sont également spécialement conçues pour permettre à l’animal de se calfeutrer dans un espace cloisonné à l’abri du vent.

    Des bâtiments vétustes mal isolés

    « Selon les régions, les conditions sont plus ou moins difficiles en hiver, précise Hervé Bélardi, délégué général de la Confédération nationale Défense de l’animal qui rassemble plus de 260 refuges et associations. Les structures les plus exposées sont celles qui se situent en gros à l’est d’une ligne Dieppe-Gap et qui sont des bâtiments anciens, peu ou mal isolés, placés dans des couloirs venteux. Durant les hivers 2010 et 2012, plusieurs d’entre eux ont même été privés d’eau courante à cause du gel. »

    Pour les chats, la situation est souvent moins pénible car ils sont hébergés dans des chalets et bungalows chauffés, mais alors le surcoût en chauffage est important. « En hiver, le chauffage est vraiment le poste budgétaire qui explose car on ne peut pas faire d’économie là-dessus, surtout quand il fait très froid, que l’on garde les animaux à l’intérieur le plus possible. Il nous arrive même de mettre des chauffages d’appoint pour maintenir une température correcte », complète Stéphanie Slusarek.

    Protéger les plus fragiles

    Les animaux plus frileux sont équipés de manteaux et reçoivent des couvertures supplémentaires qui leur procurent plus de chaleur. Mais si les couvertures ne manquent pas dans les refuges, données par des particuliers à la faveur d’un rangement de placards, les manteaux sont plus rares. « Surtout pour les grandes tailles, précise Fanette Barraya du refuge AVA. On vient justement de passer un appel pour en recevoir avant l’hiver. Et comme il faut que ça tourne car ils se salissent plus vite en hiver avec la boue, il nous en faut plus que le nombre de nos chiens. »

    ShutterstockLes plus fragiles ont besoin de manteaux et couvertures.

    La boue, c’est le fléau de la période qui s’annonce et qui est redouté des personnels de refuge. Ils savent que les machines à laver vont tourner à plein régime. « La gestion au niveau des lessives est un gros problème en hiver, renchérit Stéphanie Slusarek. C’est bien simple, elles tournent toute la journée et certains bénévoles emportent même des couvertures chez eux pour absorber ! Le plus compliqué, c’est de faire sécher. Comme ça prend plus de temps en hiver, on fait tourner les sèche-linges ou on étend des fils la nuit dans le bureau.  »

    Evidemment, la consommation énergétique pour faire tourner les machines explose aussi et met le matériel à rude épreuve, rapprochant le moment fatidique où il va falloir renouveler les équipements de la buanderie.

    L’hiver, ils ont besoin de vous
    Plus qu’à un autre moment de l’année, les refuges et associations recherchent de l’aide et du matériel pour aider les animaux à passer cette période difficile. Certains mènent des campagnes de dons pour faire face aux frais supplémentaires, d’autres appellent à l’aide pour des bénévoles ou du matériel comme c'est la cas sur la plateforme d'entraide solidarité-refugesFaites selon vos moyens, votre temps, votre énergie. L’essentiel est que vous soyez à leurs côtés.

    Du côté du personnel qui s’active aux soins à porter aux animaux, la distribution des repas se complique avec l’arrivée du froid. « A Ava où nous avons beaucoup d’animaux qui sont sur les pâtures, dans les enclos, la distribution de l’eau est plus compliquée, détaille la responsable. Il faut casser l’eau gelée dans les abreuvoirs, nettoyer alors qu’il fait très froid et transporter l’eau contenue dans des grands fûts disposés dans les allées rendues moins praticables avec la boue et la neige. » C’est un surcroît de travail auquel s’ajoute la préparation de repas que les soigneurs veulent donner chauds. « Chez nous, quand il fait froid, on ajoute à la ration des pâtes précuites pour réchauffer les chiens de l’intérieur, confie Stéphanie. Cela prend plus de temps car on chauffe l’eau dans les bouilloires, puis on attend que cela imbibe. Ensuite, il faut que la distribution se fasse vite afin que le dernier servi puisse aussi manger chaud ! »

    Pâtes, riz, pâtées… les rations peuvent être aussi un peu augmentées pour permettre aux chiens qui aiment être dehors de pouvoir affronter les températures négatives. Heureusement, tous en bonne santé développent un poil d’hiver qui les protège efficacement. « L’alimentation pour les chiens est la première demande qui émane des refuges et associations en hiver, complète Hervé Bélardi, car pour rester dans la zone de confort thermique, la ration augmente, surtout pour ceux qui restent à l’extérieur. C’est pourquoi les refuges qui sont les plus exposés au grand froid sont contraints d’augmenter la ration de 15 à 25%. Rien que pour les chiens des refuges de la Confédération, il faut chaque jour 5 tonnes de croquettes en temps normal… »

    Heureusement, l’hiver n’a pas trop d’impact sur le budget santé des protégés. « Contrairement à ce qu’on pourrait croire, nous n’avons pas de pathologies liées au froid, rassure Fanette dont le refuge accueille pourtant majoritairement des animaux âgés. Pas plus que d’habitude. Et les plus fragiles, à cause de leur maladie ou de leur âge, restent à l’intérieur, là où c’est chauffé. » 

    En définitive, de l’aveu des responsables interrogés, c’est pour les humains que l’hiver est la période la plus compliquée car ils doivent redoubler d’efforts. « Etre soigneur, c’est bosser dehors, par tous les temps, reconnaît Fanette, les conditions de travail sont donc très difficiles, surtout dans un contexte où on a moins de personne.» « Même les bénévoles sont moins volontaires pour venir nous donner un coup de main en hiver. Ils préfèrent rester au chaud », plaisante Stéphanie qui reconnaît que lorsque la pluie inonde le terrain du refuge, l’envie de patauger dans la gadoue en décourage plus d’un !


    Autres articles à lire

  • Les abandons d'animaux sont en léger recul

    ProtectionLa SPA a annoncé avoir enregistré moins d’abandons depuis le début 2017 qu'à la même période en 2016. Cependant, l’association alerte sur la situation de ses refuges, toujours surchargés d’animaux attendant d’être adoptés.

    18 Septembre 2017
  • Solidarité-Refuges s’invite à Animalis Show

    ProtectionA l’occasion de son vingtième anniversaire, l’enseigne Animalis a placé la fête sous le signe de la solidarité. Réunis sur le podium central d’Animal Expo-Animalis Show, au parc floral de Vincennes, les invités ont réservé un accueil plus que chaleureux à Solidarité-Refuges, dont c’était le lancement officiel.

    05 Octobre 2018
  • L’association Stéphane Lamart ouvre son premier refuge

    ProtectionA partir de mai, employés et bénévoles du refuge des Orphelins, en Normandie, seront près à accueillir une cinquantaine de chiens pour leur offrir un meilleur cadre de vie et la perspective d’un nouveau foyer.

    06 Avril 2017
  • Les animaux abandonnés ont aussi droit à leur Noël

    ProtectionLa SPA célèbre le Noël des animaux avec un refuge éphémère installé à Paris, place de la République, ce week-end. Le but, leur offrir en cette fin d’année une nouvelle famille pour les accueillir.

    05 Décembre 2017
  • La solidarité au secours des refuges

    ProtectionBaisse des adoptions, hausse des abandons, fin des contrats aidés… les refuges qui accueillent les animaux font face à une situation inédite. Pour les aider à trouver l’aide bénévole dont ils ont besoin, la plateforme Solidarité-refuges met en relation les refuges avec les particuliers mais aussi les entreprises qui veulent aider les animaux.

    13 Septembre 2018
  • Une vidéo contre les abandons d’animaux sur les autoroutes

    ProtectionLe réseau APRR s’engage aux côtés de la SPA pour lutter contre les abandons pendant l’été, via une vidéo : 1 partage de ce clip sur les réseaux sociaux équivaut à 1€ reversé à la Société Protectrice des Animaux.

    28 Juin 2017
  • Cagnotte : soutien à l’association S.O.S Vieux Chiens

    ProtectionChristine Ruiz est la présidente de l’association S.O.S Vieux Chiens qui depuis sa création en 2013, a offert à près de 80 toutous une nouvelle famille d’adoption. Elle partage pour nous son histoire et détaille les besoins de son association pour continuer ce formidable travail.

    19 Décembre 2017
  • Abandon : la colère du président de la SPA de Marseille

    ProtectionDans une vidéo visionnée plus de 800 000 fois sur Facebook, le président de la SPA de Marseille dénonce la façon scandaleuse dont un yorkshire a été abandonné par ses maîtres. Cet été encore, les refuges débordent d’animaux laissés sur le carreau.

    09 Août 2016
  • Natacha Harry réélue à la présidence de la SPA

    ProtectionNatacha Harry a été réélue samedi soir à la présidence de la Société protectrice des animaux (SPA) pour un nouveau mandat de 3 ans, a annoncé dimanche le service communication de l’association.

    27 Juin 2016
  • La Fondation 30 millions d’amis verse 1,3 million d’euros aux refuges

    ProtectionSoins vétérinaires, nourriture, travaux… La Fondation 30 Millions d’Amis a versé cet été 1 341 931 euros à 219 refuges répartis sur toute la France, pour venir en aide aux animaux abandonnés accueillis dans des établissements en difficulté.

    08 Août 2018
  • Chat : les conséquences des abandons pour la faune sauvage

    ProtectionLa LPO dénonce les abandons des animaux de compagnie, malheureusement en hausse au moment des vacances, et met en garde contre la « double peine » pour le chat domestique et pour son environnement.

    09 Juin 2017
  • Une campagne saisissante contre l'abandon

    ProtectionLa vidéo de la nouvelle campagne contre l’abandon de la Fondation 30 Millions d’amis est parue. Un film saisissant pour dénoncer un acte d’une cruauté inouie à l’occasion des départs en vacances prochains.

    15 Juin 2017
  • Lola a besoin de votre aide !

    ProtectionPour permettre à cette jeune chienne, atteinte d’une maladie congénitale, de retrouver une vie normale, l’association SOS Chiens France lance une cagnotte.

    29 Septembre 2016
  • Le magazine 30 Millions d’amis soutient Ava

    ProtectionEn Normandie, le refuge Ava s’occupe de 500 animaux : chiens, chats mais aussi chevaux, vaches et même quelques daims. Beaucoup d’entre eux, « à la retraite », ont trouvé dans cette ferme de plus de 70 hectares un nouveau lieu de vie, tandis que d’autres attendent d’être adoptés. Pour soutenir l'action de Ava, le magazine 30 Millions d’amis vous propose un abonnement solidaire.

    16 Mars 2017
  • De superbes photos pour l’adoption des chats noirs

    ProtectionDans les refuges, les chats noirs ont encore plus de mal à se faire adopter. Pour les aider, une photographe américaine a réalisé une série de magnifiques portraits de félins au poil sombre.

    31 Octobre 2017
  • L’identification n’est pas indispensable pour un Français sur trois

    ProtectionSi l’identification de son chien ou de son chat est obligatoire en France, elle n’est pourtant pas systématique. Une grande enquête réalisée par TNS-Sofres avec le Fichier national d’identification des carnivores (I-Cad) fait le point sur le sentiment des propriétaires d’animaux sur cette obligation.

    05 Octobre 2016
  • 30 Millions d’Amis récompensée pour sa campagne contre les abandons

    ProtectionLa Fondation 30 Millions d’Amis a reçu un prix spécial du jury lors de la 12e édition du Grand Prix de la communication solidaire, qui s’est déroulée lundi 18 décembre, pour sa campagne « Non à l’abandon » réalisée avec l’agence Buzzman.

    19 Décembre 2017
  • En été, adopter c’est être solidaire !

    ProtectionChaque été, les histoires d’abandons de chiens et de chats remplissent les colonnes de la presse et attristent évidemment les amoureux des animaux. Pleins à craquer, les refuges attendent désespérément que des candidats à l’adoption soulagent hommes et animaux.

    03 Août 2016
  • Devenez famille d’accueil pour les abandonnés de l’été

    ProtectionCette rentrée encore, le bilan des animaux abandonnés de l’été est lourd, très lourd. Pour les chiens et les chats qui attendent dans leurs boxes un nouveau foyer, la famille d’accueil est une solution temporaire moins stressante…

    31 Août 2016
  • Aider les refuges grâce à ses recherches internet ?

    ProtectionCréé par des amoureux des animaux, le principe de YouCare est simple. Toutes les 45 requêtes faites sur ce moteur de recherche (une alternative à Google), un repas est reversé à un refuge. Ce sont aujourd’hui près de 30 000 gamelles qui ont été remplies en seulement quelques mois.

    20 Novembre 2018