Montreurs d’ours et de loups : une pratique à combattre


  • Montreurs d’ours et de loups : une pratique à combattrePhoto : AVES
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Lors du colloque qui s’est tenu le 12 novembre à l’Assemblée nationale, intitulé « vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer », une pratique rare mais malheureusement toujours présente en France a été abordée : les montreurs d’ours et de loups.

    Lundi 12 Novembre, La député Claire O’Petit et l’association Paris Animaux Zoopolis, organisaient un colloque à l’Assemblée nationale, intitulé : "vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer". Chercheurs, vétérinaires, militants, politiques, entreprises… Tous les intervenants se sont exprimés dans le but de montrer pourquoi une loi interdisant l’utilisation des animaux sauvages dans les spectacles était aujourd’hui nécessaire.

    Entre les cirques et les delphinariums, un troisième étonnant champ d’action a été présenté : les montreurs d’ours et de loup. C’est Christophe Coret, président d’AVES (A Voice for Endangered Species) France, fondée en 2005, qui a présenté cette profession peu connue, mais pourtant encore bien présente sur le territoire. "Il y a 4 couples de dresseurs en France, une femme qui tente de récupérer l’ours qui avait été saisi à sa mère, et un dresseur étranger qui vient faire sa tournée avec les cirques", détaille le président d’AVES. Le problème, comme il l’explique, est que ces représentations sont difficiles à trouver car elles interviennent dans des fêtes médiévales, les boîtes de nuit, les parcs d’attractions, etc. Le public ne paye pas expressément pour les voir.

    De gauche à droite : Alexandra Roncalli (cirque Roncalli France), Sandrine et André-Joseph Bouglione (Ecocirque), Christel Kohler (adjointe au Maire de Strasbourg), Alain Bougrain Dubourd (modérateur du colloque), Amandine Sanvisens (Présidente de Paris Animaux Zoopolis), Christophe Coret (président d’AVES France) et Essa Reijmers (Animal Advocacy en Protection).

    Pourtant, les bénévoles d’AVES ont réussi à filmer en 2018 plusieurs de ces exhibitions. Animal ridiculisé, conditions de vie précaires, problèmes de santé… Ces représentations sont pourtant légales et échappent aux conditions de l’Arrêté du 18 mars 2011. " Le texte prévoit en effet que les ours doivent pouvoir vivre 6 mois par an dans des installations fixes et qu’ils doivent, lors des périodes d’itinérance, bénéficier d’un enclos de 12 à 24 m2. Or, si le spectacle dure moins de 4 jours, toutes les dispositions citées dans l’article ne sont pas applicables. C’est pourquoi il est possible, aujourd’hui, de voir un ours brun ou un ours noir rester 4 jours dans un van pour chevaux, une fourgonnette ou une cage minuscule, sans que des associations ou l’administration puissent agir ", déplore Christophe Coret. AVES a déjà essayé de porter plainte, notamment pour un ours dont les problèmes de santé sont avérés. Mais cela a été classé sans suite.

    Par ailleurs, cette tradition moyenâgeuse met en danger le public, car si la muselière est obligatoire, les griffes sont, elles, de véritables lames de rasoir. "Or, certains dresseurs encouragent le public à s’approcher pour les caresser ce qui a déjà causé de graves accidents", explique-t-il à l’Assemblée nationale, vidéo à l’appui. Pour justifier leurs spectacles, ces dresseurs prétextent un caractère éducatif à leur démarche. Sur l’une des vidéos, il y en a même un qui explique que son animal est plus heureux en captivité que dans son milieu naturel. " Mais, à notre époque, on ne peut pas justifier l’exploitation de ces animaux. Il faut arrêter de faire passer ça pour de la pédagogie ", a déclaré le président d’AVES.

    Il est temps d’agir

    Pour Christophe Coret, se battre contre les montreurs d’ours et de loups est totalement abordable. "Cela concerne très peu d’animaux (moins d’une dizaine d’ours et quelques loups), donc nous aurons obligatoirement des solutions pour tous les placer. Ce que l’on demande, c’est que les dresseurs aient un délai d’un an pour placer leurs animaux, avec l’aide de l’Etat. Au-delà, les animaux devront être saisis, sans dédommagement". L’association appelle évidemment les spectateurs à boycotter ces spectacles. Leur pétition, disponible ici, a déjà récolté plus de 85 000 signatures.

    "Si la France était le pays des droits de l’Homme, je pensais qu’il pouvait être celui du devoir envers l’animal." Alain Bougrain Dubourg, modérateur du colloque " vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer. "

    A lire aussi :

     Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours 

     Les ours exploités dans des fermes à bile bientôt libérés au Viêtnam

     Le Portugal interdit les animaux sauvages dans les cirques


    Autres articles à lire

  • Les animaux rêvent-ils tous de la même façon ?

    Faune sauvageDes chercheurs français ont étudié le sommeil du lézard afin de creuser l’hypothèse selon laquelle les phases de sommeil lent et paradoxal (là où surviennent les rêves) seraient apparues chez un ancêtre commun aux mammifères et aux reptiles, il y a 350 millions d'années.

    12 Octobre 2018
  • Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours

    Faune sauvageIl sera bientôt possible pour les chasseurs en Alaska d'appâter les ours avec du bacon ou des donuts dans les zones protégées, l'administration Trump souhaitant revenir sur des réglementations adoptées sous Barack Obama.

    23 Mai 2018
  • Qui décide du sort des animaux ?

    Faune sauvageÀ l’heure où les scientifiques évoquent la sixième extinction de masse des espèces, la protection de la faune sauvage semble plus que jamais une urgence, dépendante de la responsabilité humaine. Mais entre la souveraineté des États et les réglementations internationales, la protection des espèces se révèle complexe à assurer. Reste le rôle des ONG, des scientifiques et de la société civile, déterminant pour la survie de millions d’animaux.

    27 Octobre 2017
  • Zoo de Beauval : un bébé panda attendu début août

    Faune sauvageHuan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, est en gestation. Il s’agit d’une première en France pour un panda géant. Une bonne nouvelle de plus pour l’espèce qui, grâce aux programmes de conservation, est moins menacée.

    27 Juillet 2017
  • Biodiversité : le Kilimandjaro dévoile ses secrets

    Faune sauvageServals, antilopes, léopards, singes… Des chercheurs allemands ont placé des caméras un peu partout sur le Kilimandjaro pendant deux semaines afin d’étudier les animaux qui s’y trouvent.

    22 Août 2019
  • Landes : les associations mobilisées pour les deux macaques survivants

    Faune sauvageEn majorité porteurs du virus de l’herpès B, 163 macaques de Java du parc de la Pinède des singes dans les Landes, aujourd’hui fermé, ont été euthanasiés en mai dernier. Deux singes du même groupe, jusque à présent en semi-liberté, viennent d’être capturés et testés pour savoir s’ils sont porteurs du virus. Les associations demandent à ce qu’ils soient placés dans un refuge adapté.

    09 Août 2017
  • Délocalisation de girafes rares dans le sud-ouest nigérien

    Faune sauvageDes girafes d'une espèce rare vont être déplacées de 600 km, de la région de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où elles sont une attraction touristique, vers la réserve de Gadabédji, ont annoncé mercredi les autorités.

    27 Novembre 2018
  • Faites un geste pour la Journée mondiale des animaux

    Faune sauvageCréée en 1929, à Vienne en Autriche, à l'occasion du Congrès international pour la protection des animaux, la Journée mondiale des animaux a lieu ce 4 octobre, jour de la Saint-François d'Assises. L'occasion saisie par l'ONU de mettre en lumière les espèces menacées sur notre planète. Le guépard fait partie des plus fragiles. Et si vous faisiez un geste pour aider à sa préservation dans le Masaï-Mara ?

    04 Octobre 2017
  • Deux nouveaux ours dans les Pyrénées : le feu vert de Nicolas Hulot

    Faune sauvageFace à la situation critique de l’ours dans les Pyrénées-Atlantiques, où il ne reste plus que deux mâles, le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé sa volonté de procéder au lâcher de deux femelles dès cette année.

    27 Mars 2018
  • Indonésie: le macaque au selfie nommé « personnalité de l'année »

    Faune sauvagePeta a distingué Naruto, un macaque en Indonésie, devenu mondialement célèbre après avoir dérobé l’appareil d’un photographe animalier et s’être pris en photo. Après une bataille judicaire, il a pu toucher une partie des droits d’auteur de l’image.

    06 Décembre 2017
  • Un « cerf miniature » disparu depuis 25 ans a été photographié

    Faune sauvageUn mystérieux petit ruminant d'Asie, que les scientifiques avaient perdu de vue depuis plus de 25 ans, a été photographié au Vietnam, rapporte une nouvelle étude publiée dans Nature Ecology & Evolution.

    13 Novembre 2019
  • Le caracal, un chat fantôme

    Faune sauvageFélin méconnu, le caracal, ou lynx du désert, est un grand chat aux moeurs discrètes. Sa situation est atypique : alors qu’il est en danger de disparition en Asie, en Afrique australe, sa patrie de prédilection, il est classé comme nuisible.

    30 Août 2018
  • Quel sursis pour les bouquetins du Bargy ?

    Faune sauvagePromis à un abattage certain suite à un arrêté du préfet de Haute-Savoie, les bouquetins du massif du Bargy, porteurs de la brucellose, profitent d'un sursis suite à un recours devant le tribunal porté par les associations de protection animale.

    19 Octobre 2015
  • Australie : réintroduction réussie pour le chat marsupial moucheté !

    Faune sauvageCette petite bouille ne ressemble à aucun animal de votre répertoire ? C’est normal, il vient d’Australie ! Alors qu'il a disparu depuis 60 ans, des personnes se sont battues pour le réintroduire, avec succès !

    04 Juin 2019
  • Où écouter le brame du cerf ?

    Faune sauvageLa saison du brame va bientôt commencer. En choisissant un massif forestier réputé pour sa diversité en cervidés, vous avez toutes les chances d’assister à ce moment magique. Une paire de jumelles et beaucoup de discrétion sont primordiaux pour ne pas en rater une miette. Suivez le guide…

    24 Août 2016
  • Nouveau record de longévité chez l’éléphant !

    Faune sauvageUne éléphante d'Asie en captivité est morte à l'âge canonique de 88 ans dans l'État indien du Kerala (sud), ont rapporté jeudi les propriétaires du pachyderme.

    07 Février 2019
  • Des millions d’internautes réunis pour la naissance d’un girafon

    Faune sauvageLa girafe April a accouché le 15 avril dans un parc animalier de l’État de New York, ravissant ses fans du monde entier qui ont pu suivre, en direct, la naissance du girafon.

    18 Avril 2017
  • Un emprunt pour sauver le rhinocéros ?

    Faune sauvageUn consortium d’associations travaille actuellement à la mise en place d’un tout nouvel instrument financier afin d’aider à la protection du rhinocéros noir d’Afrique. Si cela fonctionne, ce modèle pourra être appliqué à d’autres espèces en voie de disparition.

    22 Septembre 2019
  • Quand la technologie vient au secours des rhinocéros

    Faune sauvageTués pour leur corne, les rhinocéros sont la cible d’attaques de plus en plus féroces des braconniers. Si rien n’est fait pour leur protection, ils risquent de disparaître d’ici une dizaine d’années. Pour lutter contre ce phénomène, des dispositifs ultra-performants de surveillance sont mis en place dans les réserves.

    28 Septembre 2017
  • Incroyable découverte : un lionceau des cavernes retrouvé congelé

    Faune sauvageUn petit lion, vieux d’au moins 20 000 ans, a été retrouvé en Sibérie dans un très bon état de conservation, ce qui devrait permettre aux chercheurs d’en apprendre plus sur les félins, à l’époque où ils côtoyaient les mammouths et les ours des cavernes.

    14 Novembre 2017