Montreurs d’ours et de loups : une pratique à combattre


  • Montreurs d’ours et de loups : une pratique à combattrePhoto : AVES
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Lors du colloque qui s’est tenu le 12 novembre à l’Assemblée nationale, intitulé « vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer », une pratique rare mais malheureusement toujours présente en France a été abordée : les montreurs d’ours et de loups.

    Lundi 12 Novembre, La député Claire O’Petit et l’association Paris Animaux Zoopolis, organisaient un colloque à l’Assemblée nationale, intitulé : "vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer". Chercheurs, vétérinaires, militants, politiques, entreprises… Tous les intervenants se sont exprimés dans le but de montrer pourquoi une loi interdisant l’utilisation des animaux sauvages dans les spectacles était aujourd’hui nécessaire.

    Entre les cirques et les delphinariums, un troisième étonnant champ d’action a été présenté : les montreurs d’ours et de loup. C’est Christophe Coret, président d’AVES (A Voice for Endangered Species) France, fondée en 2005, qui a présenté cette profession peu connue, mais pourtant encore bien présente sur le territoire. "Il y a 4 couples de dresseurs en France, une femme qui tente de récupérer l’ours qui avait été saisi à sa mère, et un dresseur étranger qui vient faire sa tournée avec les cirques", détaille le président d’AVES. Le problème, comme il l’explique, est que ces représentations sont difficiles à trouver car elles interviennent dans des fêtes médiévales, les boîtes de nuit, les parcs d’attractions, etc. Le public ne paye pas expressément pour les voir.

    De gauche à droite : Alexandra Roncalli (cirque Roncalli France), Sandrine et André-Joseph Bouglione (Ecocirque), Christel Kohler (adjointe au Maire de Strasbourg), Alain Bougrain Dubourd (modérateur du colloque), Amandine Sanvisens (Présidente de Paris Animaux Zoopolis), Christophe Coret (président d’AVES France) et Essa Reijmers (Animal Advocacy en Protection).

    Pourtant, les bénévoles d’AVES ont réussi à filmer en 2018 plusieurs de ces exhibitions. Animal ridiculisé, conditions de vie précaires, problèmes de santé… Ces représentations sont pourtant légales et échappent aux conditions de l’Arrêté du 18 mars 2011. " Le texte prévoit en effet que les ours doivent pouvoir vivre 6 mois par an dans des installations fixes et qu’ils doivent, lors des périodes d’itinérance, bénéficier d’un enclos de 12 à 24 m2. Or, si le spectacle dure moins de 4 jours, toutes les dispositions citées dans l’article ne sont pas applicables. C’est pourquoi il est possible, aujourd’hui, de voir un ours brun ou un ours noir rester 4 jours dans un van pour chevaux, une fourgonnette ou une cage minuscule, sans que des associations ou l’administration puissent agir ", déplore Christophe Coret. AVES a déjà essayé de porter plainte, notamment pour un ours dont les problèmes de santé sont avérés. Mais cela a été classé sans suite.

    Par ailleurs, cette tradition moyenâgeuse met en danger le public, car si la muselière est obligatoire, les griffes sont, elles, de véritables lames de rasoir. "Or, certains dresseurs encouragent le public à s’approcher pour les caresser ce qui a déjà causé de graves accidents", explique-t-il à l’Assemblée nationale, vidéo à l’appui. Pour justifier leurs spectacles, ces dresseurs prétextent un caractère éducatif à leur démarche. Sur l’une des vidéos, il y en a même un qui explique que son animal est plus heureux en captivité que dans son milieu naturel. " Mais, à notre époque, on ne peut pas justifier l’exploitation de ces animaux. Il faut arrêter de faire passer ça pour de la pédagogie ", a déclaré le président d’AVES.

    Il est temps d’agir

    Pour Christophe Coret, se battre contre les montreurs d’ours et de loups est totalement abordable. "Cela concerne très peu d’animaux (moins d’une dizaine d’ours et quelques loups), donc nous aurons obligatoirement des solutions pour tous les placer. Ce que l’on demande, c’est que les dresseurs aient un délai d’un an pour placer leurs animaux, avec l’aide de l’Etat. Au-delà, les animaux devront être saisis, sans dédommagement". L’association appelle évidemment les spectateurs à boycotter ces spectacles. Leur pétition, disponible ici, a déjà récolté plus de 85 000 signatures.

    "Si la France était le pays des droits de l’Homme, je pensais qu’il pouvait être celui du devoir envers l’animal." Alain Bougrain Dubourg, modérateur du colloque " vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles : pourquoi nous devons légiférer. "

    A lire aussi :

     Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours 

     Les ours exploités dans des fermes à bile bientôt libérés au Viêtnam

     Le Portugal interdit les animaux sauvages dans les cirques


    Autres articles à lire

  • Un rhinocéros dans un scanner : une première mondiale

    Faune sauvageLayla, une femelle rhinocéros noir est le premier individu de son espèce à passer un scanner. Ses soigneurs d’un zoo de Chicago s’inquiétaient de ne pas trouver la cause d’une gêne respiratoire, potentiellement très dangereuse pour l’animal.

    02 Mai 2018
  • Au Mexique, le nombre de jaguars augmente de 20%

    Faune sauvageLueur d’espoir pour le plus grand félin d’Amérique. Un nouveau recensement fait état d’une hausse de la population, liée à la mise en place de programmes de conservation et à une restauration de l’habitat naturel du jaguar.

    15 Juin 2018
  • Présentation des derniers-nés au parc des félins

    Faune sauvageBagany, le lionceau, et Sayan, Lyuha et Neva, les trois bébés tigres, sont nés au parc des félins, à Nesles (77). Animaux-online a eu le privilège de les approcher et de les toucher rien qu’avec les yeux.

    18 Février 2016
  • Il n’y a plus de chevaux sauvages sur Terre

    Faune sauvageLes Przewalski, que l’on croyait être les derniers chevaux sauvages au monde, étaient, à l'origine, des équidés domestiqués qui ont retrouvé un mode de vie naturel au fil de l'histoire, d'après les résultats d'une étude, qui remet en question toutes nos connaissances sur l’origine des chevaux.

    23 Février 2018
  • La sexualité de nos animaux 50/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la ménopause.

    21 Mai 2016
  • Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours

    Faune sauvageIl sera bientôt possible pour les chasseurs en Alaska d'appâter les ours avec du bacon ou des donuts dans les zones protégées, l'administration Trump souhaitant revenir sur des réglementations adoptées sous Barack Obama.

    23 Mai 2018
  • Le retour fragile du lynx ibérique

    Faune sauvageEn Andalousie, les équipes du centre La Olivilla sont dévouées à la préservation de ce félidé sauvage dont la population était réduite à 90 individus il y a une dizaine d’années. Le photographe Laurent Geslin a suivi le travail des biologistes et «piégé» le bel animal…

    04 Novembre 2017
  • Tchad : quatre des six rhinocéros noirs réintroduits en mai sont morts

    Faune sauvageSur les 6 rhinocéros noirs réintroduits en mai dans le parc de Zakouma, dans le sud-est du Tchad où ils avaient disparu il y a près d'un demi-siècle, 4 sont morts six mois plus tard, a annoncé mardi l'ONG African Parks.

    07 Novembre 2018
  • Les animaux rêvent-ils tous de la même façon ?

    Faune sauvageDes chercheurs français ont étudié le sommeil du lézard afin de creuser l’hypothèse selon laquelle les phases de sommeil lent et paradoxal (là où surviennent les rêves) seraient apparues chez un ancêtre commun aux mammifères et aux reptiles, il y a 350 millions d'années.

    12 Octobre 2018
  • L'arche de Namibie

    Faune sauvageDu nord au sud, la Namibie est une terre de contrastes. Entre le désert du Kalahari, le désert du Namib et la Skeleton Coast, la faune sauvage a su s’adapter à l’intense sécheresse et y trouver des lieux de tranquillité, jusque-là à l’abri du braconnage.

    05 Septembre 2017
  • À la découverte du brame du cerf

    Faune sauvageDe la mi-septembre à la mi-octobre, on peut entendre retentir, en forêt, une multitude de cris rauques et puissants : le brame du cerf, annonçant la période des amours.

    12 Septembre 2017
  • Braconnage : un chasseur de lémuriens interpellé à Madagascar

    Faune sauvageDouze lémuriens, petits primates emblématiques de Madagascar, ont été récemment braconnés dans la Grande-Ile et un chasseur présumé interpellé, a annoncé mercredi la ministre de l'Environnement malgache.

    07 Mars 2018
  • Mais où sont passés les hérissons ?

    Faune sauvageQui s’y frotte s’y pique ! Bientôt, en France, il sera de moins en moins possible de s’y frotter tant les menaces qui pèsent sur ce petit insectivore de nos jardins sont grandes. Pour les plus chanceux, le printemps est la période où ils sortent de l'hibernation…

    12 Mai 2019
  • Australie : le rat-kangourou mangeur de truffes risque l'extinction

    Faune sauvageUn marsupial australien amateur de truffes connu sous le sobriquet de 'rat-kangourou' a subi un déclin dramatique de ses populations et risque l'extinction si des mesures urgentes ne sont pas prises, a prévenu jeudi une ONG.

    06 Décembre 2018
  • Demain, les tigres et les lions ne seront-ils plus que des peluches ?

    Faune sauvageTigres, lions et pandas sont partout sur nos écrans, dans les livres pour enfants et les magasins de jouets. Mais en faisant croire qu'ils sont répandus dans la nature, leur omniprésence cache une triste vérité : ces animaux sont en danger.

    13 Avril 2018
  • La justice refuse de suspendre l'abattage des bouquetins

    Faune sauvageLa demande de sursis des associations de protection animale n'a pas été entendue par le tribunal administratif de Grenoble.

    21 Octobre 2015
  • Karamel, l’écureuil amputé, reçoit une prothèse

    Faune sauvageCet écureuil privé de deux pattes après avoir été pris dans un piège peut de nouveau se déplacer grâce à une prothèse conçue sur mesure par des scientifiques de l’université Aydin d'Istanbul, enTurquie.

    09 Avril 2018
  • Disparition de Bertha, la plus vieille des hippopotames

    Faune sauvageUne hippopotame du zoo de Manille est morte le 7 juillet de vieillesse à l’âge de 65 ans, après avoir largement dépassé l’espérance de vie de ces mammifères. Il s’agissait vraisemblablement de la doyenne des hippopotames vivant en captivité.

    12 Juillet 2017
  • Bornéo : libération d’un orang-outan albinos rare

    Faune sauvageAprès un sauvetage en 2017, Alba, la seule orang-outan albinos connue, a pu être relâchée fin décembre 2018. Elle est placée sous haute surveillance.

    10 Janvier 2019
  • Pourquoi le cerf brame-t-il un peu plus tôt chaque année ?

    Faune sauvageHabituellement, la saison du brame du cerf démarre dans nos forêts à la mi-septembre. Mais depuis quelques années, l’appel du brame commence plus tôt. Eric Dion, gestionnaire du domaine de Saint-Benoît, à Rambouillet, nous explique pourquoi.

    13 Octobre 2018