Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse


  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en haussePhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Contrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    Les populations d'orangs-outans continuent de décliner rapidement, malgré les affirmations du gouvernement indonésien selon lesquelles les choses vont mieux pour les grands singes rouges. Ainsi, dans la revue Current Biology, une équipe de chercheurs critiquent leurs méthodes inappropriées pour évaluer les impacts des activités humaines sur la faune et demandent que des mesures scientifiquement rationnelles soient utilisées afin de garantir des chiffres fiables.

    De multiples contradictions

    Le récent rapport du gouvernement indonésien indique que les populations d'orangs-outans ont augmenté de plus de 10 % entre 2015 et 2017. Selon les auteurs de l’article, "ces chiffres contrastent fortement avec ceux d'autres publications récentes sur le statut et les tendances de l'orang-outan".

    En effet, les études montrent qu’au cours des dix dernières années seulement, le nombre d'orangs-outans de Bornéo a diminué d'au moins 25 %, ce qui représente une perte de plus de 100 000 individus depuis 1999. Les orangs-outans de Sumatra et de Tapanuli ont, eux, perdu plus de 60 % de leur habitat entre 1985 et 2007, et leur population devrait encore diminuer de 11 à 27 % d’ici à 2020. "C’est une absurdité de penser que le nombre d’orangs-outans puisse augmenter alors que leur habitat continue de se réduire", s’insurge Chanee, fondateur de l’association Kalaweit qui se bat pour la sauvegarde de la faune indonésienne. Les scientifiques réaffirment que les dernières données scientifiques montrent que les trois espèces d’orangs-outans continuent d’être sérieusement menacées par la déforestation : tous sont "en danger critique d'extinction" dans la liste rouge de l'UICN.

    De mauvaises méthodes de surveillance

    Comment peut-il y avoir un tel décalage entre ce que le gouvernement déclare et ce que des scientifiques publient ? Les auteurs de l’article proposent quelques suggestions. D’une part, les méthodes de surveillance du gouvernement se concentrent sur 9 sites de surveillance, ce qui représente moins de 5 % de l’aire de répartition des orangs-outans de Bornéo et de Sumatra, et 0 % de ceux de Tapanuli. Ces sites sont situés dans des zones protégées, or les orangs-outans vivent en grande majorité sur des terres non protégées comme les plantations de palmiers à huile. D’autre part, certains des sites de surveillance sont utilisés pour l’introduction et la relocalisation des orangs-outans, donc si les chiffres augmentent dans ces réserves, c’est bien qu’ils diminuent ailleurs. Par ailleurs, ils ne sont pas soumis aux menaces qui pèsent sur ces animaux dans la nature, et, connaissant les taux de mortalité et de naissance dans les populations suivies, les chiffres avancés par le gouvernement sont d’autant plus improbables.

    La solution ? Selon les auteurs, il faudrait améliorer la collaboration et le partage de données entre les scientifiques et les autorités gouvernementales indonésiennes. C'est d’autant plus important que l’Indonésie élabore son nouveau plan d’action pour la conservation de l'orang-outan pour les années 2018 à 2027.

    À lire aussi :

    Singes en péril : « chacun peut prendre ses responsabilités »

    La Terre a perdu 60 % de ses animaux sauvages en 44 ans

     


    Autres articles à lire

  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Var : un loup au « comportement agressif » abattu près d'un camping

    Faune sauvageUn loup « au comportement agressif » qui rôdait sur un camping à Bormes-les-Mimosas (dans le Var) a été abattu ce jeudi par la gendarmerie, a annoncé la préfecture du Var dans un communiqué.

    14 Février 2019
  • Y aura-t-il de nouveaux ours dans les Pyrénées en 2018 ?

    Faune sauvageLe gouvernement étudierait un programme de renforcement de la population d’ours dans le Béarn, où la situation du plantigrade est critique. Face à l’urgence, les associations espèrent un lâcher d’au moins deux ourses dès cette année.

    14 Février 2018
  • Dans l'intimité des suricates

    Faune sauvageEn plein cœur du désert du Kalahari, les photographes animaliers Marie-Luce Hubert et Jean-Louis Klein ont suivi un clan de suricates, ces petites mangoustes du désert. Ils nous font découvrir une tranche de vie de ces sentinelles à la vie sociale très riche…

    04 Août 2017
  • Miguel et Junior vivront

    Faune sauvageLes rescapés du groupe de macaques de la Pinède ont rejoint le sanctuaire de l’Arche, où ils pourront être vus sans danger. Pourtant, ils sont porteurs de l’herpès B, comme leurs 163 congénères, euthanasiés en mai dernier. Seraient-ils mort pour rien ?

    02 Août 2018
  • Incroyable découverte : un lionceau des cavernes retrouvé congelé

    Faune sauvageUn petit lion, vieux d’au moins 20 000 ans, a été retrouvé en Sibérie dans un très bon état de conservation, ce qui devrait permettre aux chercheurs d’en apprendre plus sur les félins, à l’époque où ils côtoyaient les mammouths et les ours des cavernes.

    14 Novembre 2017
  • Les coatis, des animaux aussi mignons qu’indésirables

    Faune sauvageLe parc zoologique de Paris a accueilli en avril des coatis. Ces petits mammifères originaires de Guyane ne sont pas là par hasard, et véhiculent un message particulier au public. Alexis Lécu, directeur scientifique du zoo, nous en dit plus sur ces animaux.

    15 Juin 2019
  • Demain, les tigres et les lions ne seront-ils plus que des peluches ?

    Faune sauvageTigres, lions et pandas sont partout sur nos écrans, dans les livres pour enfants et les magasins de jouets. Mais en faisant croire qu'ils sont répandus dans la nature, leur omniprésence cache une triste vérité : ces animaux sont en danger.

    13 Avril 2018
  • Le brame du cerf

    Faune sauvagePartout en France, des sorties sont organisées pour écouter ce chant légendaire. Un rendez-vous nocturne qui permet de découvrir la forêt sous un nouveau jour…

    03 Septembre 2018
  • Face au tollé, Donald Trump suspend sa décision

    Faune sauvageLa décision du président américain de ré autoriser l’importation de trophées de chasse d’éléphants en provenance d’Afrique a mobilisé les associations de protection animales aux Etats-Unis et partout dans le monde, incitant Donald Trump à faire volte-face.

    20 Novembre 2017
  • La justice refuse de suspendre l'abattage des bouquetins

    Faune sauvageLa demande de sursis des associations de protection animale n'a pas été entendue par le tribunal administratif de Grenoble.

    21 Octobre 2015
  • Le diable de Tasmanie : une résistance inespérée

    Faune sauvageL’horizon de l’emblématique diable de Tasmanie est peut-être en train de s’éclaircir. Menacé d’extinction par une forme contagieuse de cancer, ce marsupial montre des signes d’adaptation qui sont autant d’espoirs pour la survie de cette espèce unique.

    29 Mars 2019
  • L'arche de Namibie

    Faune sauvageDu nord au sud, la Namibie est une terre de contrastes. Entre le désert du Kalahari, le désert du Namib et la Skeleton Coast, la faune sauvage a su s’adapter à l’intense sécheresse et y trouver des lieux de tranquillité, jusque-là à l’abri du braconnage.

    05 Septembre 2017
  • Comment fonctionne le cycle de vie du gibbon

    Faune sauvageChaque couple de gibbon a besoin d'un territoire bien lui pour établir sa famille. Comment s'y prennent-ils pour se l'accaparer ? Animaux-Online vous décrypte leurs techniques.

    31 Janvier 2016
  • Chanee, 'Monsieur gibbon'

    Faune sauvageL’ONG qu’il a créée est devenue le plus grand projet au monde de sauvegarde des gibbons. Aurélien Brulé, dit Chanee, fondateur de Kalaweit (« gibbon » en indonésien), se passionne depuis l’adolescence pour ces primates menacés. En 18 ans, cet Indonésien d’adoption a réussi à sauver de nombreux animaux mais aussi à faire avancer les mentalités. A l’occasion de son passage en France, nous l’avons rencontré.

    22 Septembre 2016
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015
  • Indonésie: le macaque au selfie nommé « personnalité de l'année »

    Faune sauvagePeta a distingué Naruto, un macaque en Indonésie, devenu mondialement célèbre après avoir dérobé l’appareil d’un photographe animalier et s’être pris en photo. Après une bataille judicaire, il a pu toucher une partie des droits d’auteur de l’image.

    06 Décembre 2017
  • Une gardienne de zoo tuée par un tigre en Grande-Bretagne

    Faune sauvageUne gardienne de zoo britannique a été tuée par un tigre lundi 29 mai. La police mène l’enquête pour déterminer les causes de cet « accident exceptionnel »

    30 Mai 2017
  • Le loup, à l’encontre des idées reçues

    Faune sauvageJusqu’au dimanche 19 février, le zoo de Paris met le loup à l’honneur afin de faire découvrir aux visiteurs, dès leur plus jeune âge, l’environnement et le mode de vie de cet animal souffrant encore de sa mauvaise réputation.

    16 Février 2017
  • Tchad : quatre des six rhinocéros noirs réintroduits en mai sont morts

    Faune sauvageSur les 6 rhinocéros noirs réintroduits en mai dans le parc de Zakouma, dans le sud-est du Tchad où ils avaient disparu il y a près d'un demi-siècle, 4 sont morts six mois plus tard, a annoncé mardi l'ONG African Parks.

    07 Novembre 2018