Le Portugal interdit les animaux sauvages dans les cirques


  • Le Portugal interdit les animaux sauvages dans les cirquesPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Cirques

    Le Portugal a décidé d'interdire les animaux sauvages dans les spectacles de cirque d'ici à 2024, selon une loi adoptée par le Parlement le soir du 30 octobre 2018. La décision a été saluée dès le lendemain par les associations de défense des animaux.

    Avec AFP

     "Cette loi était très attendue. La place des animaux sauvages n'est pas dans les cirques. Les gens doivent pouvoir se divertir sans souffrance pour les animaux", a déclaré à l'AFP Bianca Santos, vice-présidente de l'association portugaise AZP, qui milite pour le bien-être des animaux. Lions, tigres, éléphants, chameaux ou zèbres : cette interdiction concernera plus de 1 100 animaux appartenant à une quarantaine d'espèces.

    Avec la loi approuvée cette semaine grâce aux voix des députés de gauche comme de droite, qui prévoit une période de transition de six ans, le Portugal rejoint ainsi la quarantaine de pays dans le monde, dont la moitié en Europe, qui limitent déjà l'utilisation d'animaux dans les cirques. "Le Parlement a enfin compris que des cages plus grandes, des règles plus strictes ou davantage de contrôles n'étaient pas une solution au problème de ces animaux, réduits à de simples marionnettes, à qui on a retiré leur dignité", a réagi le député André Silva, du Parti personnes-animaux-nature (PAN), qui a le premier soumis un projet de loi sur ce sujet il y a près d'un an.

    D'ici à 2024, les propriétaires des cirques devront enregistrer ces animaux sur une plateforme qui sera créée prochainement, tandis que le gouvernement devra organiser le placement de ces animaux dans des centres d'accueil, au Portugal ou à l'étranger.

    Les professionnels du spectacle qui accepteront de se séparer de leurs animaux avant la fin de la période de transition pourront bénéficier en outre d'une aide pour leur reconversion professionnelle. L'association représentative de la vingtaine de cirques portugais s'était opposée à cette loi, affirmant dans un communiqué qu'elle "contribue à la disparition" de cette filière.

    La France, de son côté, ne s’est toujours pas prononcée au niveau national. Si de nombreuses villes ont déjà pris des arrêtés pour interdire sur leur territoire la présence de cirques utilisant des animaux sauvages, la plus importantes d’entre elles, Paris, se contente de renvoyer la responsabilité à la préfecture de Paris. Une position timide avait été exprimée lors de l’abattage, en novembre 2017, de la tigresse Mevy qui s’était échappée du cirque Bormann Moreno dans le XVè arrondissement. Le conseil municipal avait alors souhaité se donner le temps d’interdire les animaux sauvages dans les cirques après une consultation des circassiens afin de gérer la transition économique pour ce secteur. Il en appelait aussi à l’Etat pour organiser des tables rondes afin d’envisager l’avenir des animaux en question. «La Ville de Paris réitère sa condamnation de toutes formes de trafic des animaux et de la maltraitance animale», communiquait alors le texte exprimant ainsi le compromis souhaité.

    Prochainement, du 13 au 16 novembre, le rapport de la « mission animaux en ville » devrait permettre de connaître plus précisément les projets de la ville au sujet des cirques avec animaux sauvages. Cette mission, qui a consulté durant plus d’une année, les acteurs du secteur (entre autres puisque les consultations ont concerné toute la problématique des animaux en ville), est pilotée par Pénélope Komitès, adjointe à la Nature en ville. Elle avait confirmé lors du dernier Conseil de Paris en octobre 2018 qu’un « groupe de travail avec les circassiens s’était tenu » et que les discussions « avec l’ensemble des acteurs sont excellentes. Nous souhaitons avoir une vision globale de la condition animale. » Reste à savoir ce que ces discussions ont donné…

     

    La rédaction vous conseille aussi…

    Animaux sauvages dans les cirques : Paris a-t-elle loupé le coche ?

    Cirques : Barnum, le plus vieux cirque animalier, ferme ses portes

    Le cirque, c'est l'enfer !

     


    Autres articles à lire

  • Maya : l’éléphante est libérée de son cirque

    ProtectionAprès 40 ans passés dans un cirque itinérant, le pachyderme cinquantenaire a été placé dans un parc italien où une nouvelle vie l’attend.

    10 Juillet 2018
  • Tigre de cirque abattu : 30 Millions d’Amis interpelle les autorités

    ProtectionAprès le tragique fait divers ayant conduit à l’abattage d’une tigresse échappée d’un cirque vendredi dernier, la Fondation 30 Millions d’Amis interpelle la maire de Paris, Anne Hidalgo, ainsi que le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, pour interdire « au plus vite » l'exploitation des animaux dans les spectacles.

    28 Novembre 2017
  • Le premier sanctuaire européen pour éléphants ouvrira en France

    ProtectionElephant Haven, projet unique en Europe de maison de retraite pour pachydermes, poursuit sa construction en Haute-Vienne et espère pouvoir accueillir son premier éléphant d’ici à fin 2018.

    16 Mai 2018
  • Les animaux du zoo d’Alep, en Syrie, ont été évacués

    ProtectionAprès avoir organisé le sauvetage des animaux du zoo de Mossoul en Irak, l’ONG internationale Four Paws a évacué vers la Turquie la dizaine d’animaux restant dans le zoo d’Alep en Syrie, ville en partie détruite par les combats.

    31 Juillet 2017
  • Delphinarium : interdiction de la reproduction en captivité confirmée

    ProtectionLe Conseil d'Etat a confirmé l'interdiction de la reproduction des dauphins et des orques en captivité, une disposition d'un arrêté interministériel de mai contesté par trois parcs marins, dont le Marineland d'Antibes.

    02 Août 2017
  • Onze éléphants quittent la piste aux étoiles aux États-Unis

    ProtectionAux États-Unis, les onze éléphantes asiatiques du cirque Ringling Bros. and Barnum & Bailey prennent leur retraite anticipée de plusieurs mois au Center for Eléphant Conservation, en Floride. Les défenseurs de la cause animale américains s’en réjouissent et espèrent la fin de l’utilisation des animaux sauvages sous les chapiteaux, comme en France.

    03 Mai 2016
  • « Le cirque traditionnel peut exister sans animaux »

    ProtectionEn annonçant qu’il renonçait aux numéros avec des animaux, André-Joseph Bouglione, le petit-fils du fondateur de la dynastie, a ouvert une brèche dans le monde des circassiens. Mal acceptée par les siens, sa décision est vécue comme une trahison. Entretien.

    02 Novembre 2018
  • Cirque : enfin une perspective de retraite pour l’éléphante Maya

    ProtectionSelon l’association One Voice, qui se bat depuis plus d’un an pour Maya, l’expert vétérinaire mandaté par les pouvoirs publics conclut à une impossibilité pour l’éléphante de poursuivre son activité de cirque en raison de son état de santé.

    08 Mars 2018
  • Non aux animaux dans les cirques : une campagne dans le métro de Paris

    ProtectionJusqu'au 26 septembre, les usagers du métro parisien peuvent voir dans les couloirs souterrains des affiches contre la présence d’animaux dans les cirques. Le but : sensibiliser le grand public et inciter la ville à interdire les spectacles avec les animaux sur son territoire.

    15 Septembre 2017
  • Pamela Anderson demande au Marineland de libérer ses orques

    ProtectionA l’occasion d’un gala de charité à Sainte-Maxime (83), l’actrice a interpellé le Marineland d’Antibes, évoquant la souffrance des animaux emprisonnés dans le parc.

    15 Mars 2017
  • Alizé : un dauphin du Marineland d’Antibes est décédé

    ProtectionUn communiqué du Marineland d'Antibes annonce que le dauphin, âgé de 24 ans, a succombé à un problème rénal chronique le 12 mai dernier. Sa mort intervient plus d’un an après la disparition de Valentin. L’orque, âgée de 19 ans, est décédée des suites d’une torsion de l’intestin. La série noire continue pour les pensionnaires du parc aquatique .

    17 Mai 2016
  • L'Irlande et l’Italie disent non aux animaux sauvages dans les cirques

    ProtectionDeux nouveaux pays européens viennent s’ajouter à la liste des 41 États dans le monde ayant banni l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques. En France, aucune interdiction de ce type mais de plus en plus de villes refusent d’accueillir les cirques présentant des spectacles avec les animaux.

    13 Novembre 2017
  • #CirqueSansAnimaux : 4 actions simples pour dire non

    ProtectionDans une tribune vidéo, associations, acteurs, philosophes, écrivains, députés, sénateurs, et maires ont décidé de donner de leur voix dans un appel à la mobilisation. Le but ? Qu’une loi interdise enfin les animaux dans les cirques.

    02 Juillet 2019
  • Gulli, contre les spectacles avec des animaux sauvages

    ProtectionLa chaîne de télévision pour enfants a annoncé ne plus diffuser de spectacles avec des animaux sauvages au nom de son positionnement contre la souffrance animale.

    11 Octobre 2017
  • C’est officiel, Paris interdit les cirques avec animaux sauvages

    ProtectionLe Conseil de Paris vient d’officialiser son engagement contre les animaux sauvages dans les cirques. Cette décision s’accompagne d’une aide d’environ 50 000 euros sur trois ans à chaque cirque signataire, pour les aider dans leur reconversion. Mais, il fallait s’y attendre, cette décision divise…

    18 Novembre 2019
  • Cirque : Dressage ou éducation ?

    ProtectionLes circassiens l’assurent, le fouet appartient au folklore. Pas si sûr, à voir le nombre d’animaux qui choisissent un jour de se rebeller…

    01 Novembre 2018
  • Une vie au cirque, et après ?

    ProtectionEn France, mais aussi en Europe, ce sont des milliers d’animaux qui travaillent dans des cirques. Que deviennent-ils après ?

    05 Novembre 2018
  • Un « livre révélations » sur les coulisses du cirque va être publié

    ProtectionAndré-Joseph Bouglione, membre de la célèbre famille du monde du cirque, s’apprête à publier un livre « sans concession » pour dénoncer l’exploitation et la souffrance animale liées aux conditions de dressage et à la captivité.

    07 Mars 2018
  • Le cirque Knie renonce aux éléphants

    ProtectionLe cirque national suisse des frères Knie a annoncé qu’il n’exploiterait plus ses deux éléphants dans ses spectacles dès 2016. Une victoire de plus pour les associations de protection animale qui réclament des cirques sans numéros d’animaux sauvages.

    13 Août 2015
  • Cirques : Barnum, le plus vieux cirque animalier, ferme ses portes

    ProtectionAux Etats-Unis, le cirque Barnum, notamment connu pour ses spectacles d’éléphants, a annoncé sa fermeture en mai 2017 en raison de difficultés financières.

    17 Janvier 2017