Une bénédiction pour les animaux


  • Une bénédiction pour les animauxPhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Le dimanche 7 octobre, la ville de Comps organise une fête des animaux sur le parvis de son église avec une bénédiction (par un prêtre) pour nos petits protégés en fin d’après-midi.

    Chats, chiens, chevaux, lapins et bien d’autres de vos petits protégés pourront être bénis sur le parvis de l’église de Comps le dimanche 7 octobre à 16 h. La bénédiction se déroulera pendant la fête des animaux qu’organise la commune. Mais avant d’être un acte religieux, c’est avant tout un moment de partage avec nos compagnons à quatre pattes. Le père Éric Reboul, qui officiera lors de la cérémonie de bénédiction, nous en dit un peu plus.

    AO : Pourquoi avez-vous accepté de faire cette bénédiction ?

    Père Éric Reboul : Je pense que c’est lié à ma propre histoire, à ma sensibilité. J’ai toujours grandi en compagnie d’animaux, les chats se sont succédé, ils nous donnent tellement d’amour. D’un point de vue personnel, c’était important pour moi de le faire.

    AO : En quoi cette bénédiction pour les animaux est-elle importante ?

    Père Éric Reboul : Pour commencer, bénédiction veut dire « Dieu dit du bien ». Donc, à travers cette bénédiction, on peut faire mémoire de tout le bien que l’homme reçoit à travers la compagnie des animaux. Ils nous donnent beaucoup d’affection. L’animal est un compagnon essentiel qui peut tenir une place très importante dans la vie des hommes. Ce moment où l’on bénit les animaux, c’est un peu une sorte d’hommage, on leur rend tout l’amour qu’ils nous donnent au quotidien. Je me rappellerai toujours quelqu’un de mon entourage qui avait perdu son chat et qui le pleurait en disant : « Mon ami est parti ». Il y a quelque chose de très profond dans la relation qui nous unit à eux. Pour vous dire, la première fois que j’ai vu mon grand-père pleurer, c’est quand son chien est décédé. C’était son compagnon fidèle qui montait sur la camionnette 30 minutes avant que mon grand-père aille travailler dans les champs.

    AO : Pourquoi certaines personnes peu voire pas croyantes viennent-elles faire bénir leur protégé ?

    Père Éric Reboul : À travers cette bénédiction, il y a un rite qui renvoie aussi à la Bible, où il est question de la création qui ne peut pas échapper à notre regard. Pendant la bénédiction, il y a des paroles qui sont rappelées, avec des valeurs comme les liens très forts entre l’homme et l’animal. Il y a aussi des valeurs de respect, d’attention ou encore de fidélité avec les animaux. C’est plus un message d’amour qui est généré et cela touche les personnes croyantes et non croyantes. Pour les personnes qui viennent, c’est une façon de rendre tout l’amour que leur animal leur porte. C’est un partage entre les maîtres et leurs animaux.

    AO : Quel message voulez-vous adresser aux personnes hésitantes ?

    Père Éric Reboul : Je pense que des parents ou des grands-parents qui ne sont pas croyants et qui voient que leurs enfants aiment beaucoup les animaux peuvent avoir envie de les emmener comme à une fête où l’animal favori va être pris en compte, mis en valeur, respecté. L’animal sera la priorité. Les animaux sont très importants pour les enfants. Certains emmènent leur chat, d’autres leur tortue ou même des poules. La fête est commune à tout le monde, on valorise la Création par le règne animal. Mais c’est aussi faire de nouvelles rencontres dans la diversité autour de quelque chose de commun.

     

    Saint François d’Assise : le saint des animaux

    Saint François d’Assise est un diacre franciscain italien connu tout particulièrement pour son amour des animaux. Aussi appelé le « Saint aux oiseaux », il disait chérir tous les êtres de la création. Mais d’où venait cet amour ? Saint François d’Assise a grandi dans une famille pauvre et appris à s’émerveiller de tout ce qui pouvait vivre autour de lui. Il avait appris à connaître les animaux, à les aimer et, à force, il a voulu tous les protéger, sans exception. Des vers de terre aux chevreuils en passant par les oiseaux, aucun animal n’était délaissé. Plusieurs récits content la relation extraordinaire qui le liait à eux. On raconte par exemple que, près de Venise, les oiseaux faisaient un tel vacarme durant la prière des frères que François les fit taire jusqu’à la fin des laudes. Ils lui obéirent… À Sienne, un faisan recommença à manger et à battre des ailes en compagnie de François. À L’Alverne, les oiseaux étaient si nombreux autour de sa cellule qu’il interpréta cette farandole comme un appel à résider à cet endroit. Un faucon réveillait François pour la prière. Chaque année, le 4 octobre, on célèbre la mémoire de ce grand ami des bêtes.

     

     


    Autres articles à lire

  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Les enfants ne reconnaissent pas les signes de peur chez le chien

    Vivre ensembleUne récente étude britannique montre que les jeunes enfants ne savent pas reconnaître les signes de la peur chez le chien. Une méconnaissance qui les rend plus vulnérables aux morsures. En France, un programme à destination des primaires vise à les familiariser avec les postures des chiens.

    15 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Mélodie Pichoir

    Vivre ensembleMélodie Pichoir est formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    09 Septembre 2016
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Le concept one health, c'est aussi pour eux

    Vivre ensembleCe concept part du principe que la santé humaine est intimement liée à la santé des animaux, à celle de l’environnement, et réciproquement ! L’amélioration des unes passant nécessairement par l’amélioration des autres… Décryptage sur Animaux-online.

    01 Janvier 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Un séminaire pour débattre du bien-être des animaux de compagnie

    Vivre ensembleCo-organisé par la Société francophone de cynotechnie et l’université de Nanterre, Pet Revolution est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de la faculté, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Antoine Bouvresse, vétérinaire et co-organisateur de cette deuxième édition (avec Thierry Bedossa), nous en dévoile l’esprit et le programme…

    29 Juin 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier

    Vivre ensembleRobin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    04 Juillet 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • 5 questions à vous poser avant d’adopter un animal

    Vivre ensembleParfois, le coup de cœur doit s’accompagner d’un petit moment de réflexion si on ne veut pas que la belle histoire d’amour vire au cauchemar. Avant d’adopter un chat ou un chien, suivez les conseils d’animaux-online.

    25 Août 2015
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016
  • Caroline Gilbert, « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? »

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Le Dr Caroline Gilbert présentera une intervention intitulée « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? ».

    22 Août 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Séverine Belkhir

    Vivre ensembleSéverine Belkhir est éthologue et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    14 Septembre 2016
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017