Deux ourses slovènes emménagent dans les Pyrénées


  • Deux ourses slovènes emménagent dans les PyrénéesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Deux ourses slovènes viennent d’être relâchées dans les Pyrénées occidentales afin de venir renforcer la petite population qui s’y trouve.

    C’est fait ! La promesse est tenue puisque deux ourses femelles viennent de rejoindre les Pyrénées malgré la forte opposition et les menaces des anti-ours. Le 20 septembre dernier, tout juste investi dans ses nouvelles fonctions à la suite du départ de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique François de Rugy avait confirmé la réintroduction de deux ourses slovènes dans les Pyrénées occidentales. Cette décision prise par son prédécesseur s’inscrit dans la directive Habitat de 1992, dans laquelle la France s’est engagée à sauver sa population d’ours, menacée de disparition sur notre territoire. Cette réintroduction était réclamée depuis de nombreuses années par les défenseurs de la présence de l’ours dans les Pyrénées car sans ce renforcement, l’espèce risquait de disparaître. " En effet, il existe deux sous-populations d’ours. Celle des Pyrénées centrales est composée de 41 ours mâles et femelles et celle des Pyrénées occidentales de seulement 2 mâles ", détaille Sabine Matraire, coordinatrice " ours " de l’association FERUS. Il était donc nécessaire de renforcer l’espèce qui n’avait pas bénéficié d’un apport de sang neuf depuis le dernier lâcher, il y a 14 ans. Les deux femelles introduites vont donc participer à la sauvegarde de la population actuelle ainsi que son aire de répartition.

     

     

    Les deux ourses, Claverina et Sorita, ont été capturées en Slovénie et ont subi une batterie de tests et de traitements avant de rejoindre les Pyrénées. La première, âgée de 7 ans et pesant 140 kilos, a été relâchée par héliportage dans le Béarn le 4 octobre à 9 heures, la seconde (8 ans et 150kg) le lendemain matin. " Un collier émetteur permettra de les suivre pendant 2 à 3 ans afin de voir si elles s’adaptent bien et également pour les protéger des éventuels opposants qui leur voudraient du mal ", explique Sabine Matraire. Dans cette même idée, l’association FERUS organisera des formations grand public pour les personnes qui se rendent en montagne. " Le but est de les rendre vigilantes à la présence de poisons pour les ours et de braconnage, car malheureusement ça existe ".

    " Les opposants n’ont aucun argument sérieux "

    Selon une consultation publique sur internet, organisée du 25 juin au 25 juillet par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et la région Occitanie, 89% des Français sont favorables à cette réintroduction. Pourtant de nombreux éleveurs et élus s’y opposent. " Le problème, c’est que nous sommes gérés par des lobbies, et celui agricole est très puissant ", déplore la coordinatrice de FERUS. " Sénateurs et éleveurs demandent au gouvernement de ne pas respecter les engagements de la France et oeuvrent pour annuler les lâchers d’ours ", constate-t-elle. L’un des seuls arguments avancé est celui des dégâts que cause cet animal. Or, l’association FERUS a analysé en détail le bilan de l’année 2017. Le constat est simple : plus de 80% des dégâts sont localisés sur des troupeaux non-protégés (regroupement nocturne et/ou chien de protection). " Ils n’ont pas d’argument sérieux. Le souci, c’est que les éleveurs qui refuse l'ours ne veulent pas protéger leur troupeau. En vérité, les ours ne mettent en difficulté aucune exploitation agricole ", conclut Sabrine Matraire.

    A lire aussi :

     Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours

     Devenir bénévole pour défendre les ours


    Autres articles à lire

  • Au Kenya, le guépard du Masaï-Mara va-t-il disparaître?

    Faune sauvageÀ l’heure où des scientifiques s’inquiètent d’une possible « sixième extinction de masse des animaux », une étude est parue pour évoquer la menace qui pèse sur ce célèbre sprinteur ! Les 7 000 derniers guépards d’Afrique survivront-ils aux prochaines décennies ?

    29 Mars 2018
  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse

    Faune sauvageContrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    09 Novembre 2018
  • Les animaux rêvent-ils tous de la même façon ?

    Faune sauvageDes chercheurs français ont étudié le sommeil du lézard afin de creuser l’hypothèse selon laquelle les phases de sommeil lent et paradoxal (là où surviennent les rêves) seraient apparues chez un ancêtre commun aux mammifères et aux reptiles, il y a 350 millions d'années.

    12 Octobre 2018
  • Pourquoi les éléphants d’Afrique ont-ils la peau craquelée ?

    Faune sauvageUne équipe de chercheurs suisses a étudié la peau des éléphants et notamment les crevasses qui la composent. À quoi servent-elles ? Comment se forment-elles ? Quelques réponses dans cet article.

    08 Octobre 2018
  • Patagonie chilienne : Le lion des montagnes

    Faune sauvageLe puma est le plus grand des félidés, autrement dit le plus grand des petits félins. Traqué par les bergers de Patagonie ou les cow-boys du Far West, cet agile prédateur, rapide et puissant, a appris à se faire discret. Le déclin de sa population en a même fait une espèce rare…

    15 Novembre 2018
  • Karamel, l’écureuil amputé, reçoit une prothèse

    Faune sauvageCet écureuil privé de deux pattes après avoir été pris dans un piège peut de nouveau se déplacer grâce à une prothèse conçue sur mesure par des scientifiques de l’université Aydin d'Istanbul, enTurquie.

    09 Avril 2018
  • Un bison sauvage abattu en Allemagne

    Faune sauvageAucun bison sauvage en liberté n’avait été aperçu en Allemagne depuis environ 250 ans. L’un d'eux a pourtant récemment réapparu dans le pays, près de la frontière avec la Pologne, avant d’être abattu sur ordre de la police, craignant pour la population. L’association WWF a porté plainte pour cette atteinte à une espèce protégée.

    22 Septembre 2017
  • Landes : les associations mobilisées pour les deux macaques survivants

    Faune sauvageEn majorité porteurs du virus de l’herpès B, 163 macaques de Java du parc de la Pinède des singes dans les Landes, aujourd’hui fermé, ont été euthanasiés en mai dernier. Deux singes du même groupe, jusque à présent en semi-liberté, viennent d’être capturés et testés pour savoir s’ils sont porteurs du virus. Les associations demandent à ce qu’ils soient placés dans un refuge adapté.

    09 Août 2017
  • Braconnage : des pandas roux revendus comme animaux de compagnie

    Faune sauvagePlusieurs ONG tirent la sonnette d’alarme face à une recrudescence de captures illégales de pandas roux en Asie pour en faire des animaux de compagnie, à cause de « leur image craquante ».

    09 Février 2018
  • Délocalisation de girafes rares dans le sud-ouest nigérien

    Faune sauvageDes girafes d'une espèce rare vont être déplacées de 600 km, de la région de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où elles sont une attraction touristique, vers la réserve de Gadabédji, ont annoncé mercredi les autorités.

    27 Novembre 2018
  • Présentation des derniers-nés au parc des félins

    Faune sauvageBagany, le lionceau, et Sayan, Lyuha et Neva, les trois bébés tigres, sont nés au parc des félins, à Nesles (77). Animaux-online a eu le privilège de les approcher et de les toucher rien qu’avec les yeux.

    18 Février 2016
  • Trump choque en autorisant l'importation de trophées d'éléphants

    Faune sauvageLes États-Unis autorisent à nouveau les chasseurs américains à importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, alors que les pachydermes sont toujours classés parmi les espèces les plus menacées au monde.

    17 Novembre 2017
  • Miguel et Junior vivront

    Faune sauvageLes rescapés du groupe de macaques de la Pinède ont rejoint le sanctuaire de l’Arche, où ils pourront être vus sans danger. Pourtant, ils sont porteurs de l’herpès B, comme leurs 163 congénères, euthanasiés en mai dernier. Seraient-ils mort pour rien ?

    02 Août 2018
  • Pourquoi le cerf brame-t-il un peu plus tôt chaque année ?

    Faune sauvageHabituellement, la saison du brame du cerf démarre dans nos forêts à la mi-septembre. Mais depuis quelques années, l’appel du brame commence plus tôt. Eric Dion, gestionnaire du domaine de Saint-Benoît, à Rambouillet, nous explique pourquoi.

    13 Octobre 2018
  • Un singe magot en ville mis à l'abri !

    Faune sauvageBob divaguait seul dans les rues de Sevran (93). Les autorités ont contacté la Fondation 30 Millions d’Amis pour prendre en charge ce singe magot de moins d’un an. Cette espèce protégée est très largement victime du trafic illégal. Le petit primate a été transféré aux Pays-Bas dans un centre pour faune sauvage.

    01 Juin 2015
  • Le castor est de retour en Ile-de-France

    Faune sauvageLe rongeur aquatique, qui avait quasiment disparu en France au début du XXe siècle, poursuit sa reconquête du territoire: d’après les observations de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), une famille de castors d’Europe pourrait être identifiée fin août en Ile-de-France.

    29 Mai 2017
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Les deux macaques de la Pinède des singes enfin sauvés

    Faune sauvageLes deux singes survivants, après l’euthanasie de 163 macaques en mai dernier dans les Landes, ont été sauvés grâce à la mobilisation de plusieurs associations dont la Fondation 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot. Ils vont être placés dans le sanctuaire du Refuge de l’Arche, en Mayenne.

    13 Septembre 2017
  • Deux nouveaux ours dans les Pyrénées : le feu vert de Nicolas Hulot

    Faune sauvageFace à la situation critique de l’ours dans les Pyrénées-Atlantiques, où il ne reste plus que deux mâles, le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé sa volonté de procéder au lâcher de deux femelles dès cette année.

    27 Mars 2018
  • Eléphants : le Botswana prend ses responsabilités

    Faune sauvageLe Botswana a reconnu publiquement la crise actuelle des éléphants. Sa position, courageuse et inédite, a été saluée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Une bonne nouvelle en cette journée mondiale des animaux.

    04 Octobre 2016