Deux ourses slovènes emménagent dans les Pyrénées


  • Deux ourses slovènes emménagent dans les PyrénéesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Deux ourses slovènes viennent d’être relâchées dans les Pyrénées occidentales afin de venir renforcer la petite population qui s’y trouve.

    C’est fait ! La promesse est tenue puisque deux ourses femelles viennent de rejoindre les Pyrénées malgré la forte opposition et les menaces des anti-ours. Le 20 septembre dernier, tout juste investi dans ses nouvelles fonctions à la suite du départ de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique François de Rugy avait confirmé la réintroduction de deux ourses slovènes dans les Pyrénées occidentales. Cette décision prise par son prédécesseur s’inscrit dans la directive Habitat de 1992, dans laquelle la France s’est engagée à sauver sa population d’ours, menacée de disparition sur notre territoire. Cette réintroduction était réclamée depuis de nombreuses années par les défenseurs de la présence de l’ours dans les Pyrénées car sans ce renforcement, l’espèce risquait de disparaître. " En effet, il existe deux sous-populations d’ours. Celle des Pyrénées centrales est composée de 41 ours mâles et femelles et celle des Pyrénées occidentales de seulement 2 mâles ", détaille Sabine Matraire, coordinatrice " ours " de l’association FERUS. Il était donc nécessaire de renforcer l’espèce qui n’avait pas bénéficié d’un apport de sang neuf depuis le dernier lâcher, il y a 14 ans. Les deux femelles introduites vont donc participer à la sauvegarde de la population actuelle ainsi que son aire de répartition.

     

     

    Les deux ourses, Claverina et Sorita, ont été capturées en Slovénie et ont subi une batterie de tests et de traitements avant de rejoindre les Pyrénées. La première, âgée de 7 ans et pesant 140 kilos, a été relâchée par héliportage dans le Béarn le 4 octobre à 9 heures, la seconde (8 ans et 150kg) le lendemain matin. " Un collier émetteur permettra de les suivre pendant 2 à 3 ans afin de voir si elles s’adaptent bien et également pour les protéger des éventuels opposants qui leur voudraient du mal ", explique Sabine Matraire. Dans cette même idée, l’association FERUS organisera des formations grand public pour les personnes qui se rendent en montagne. " Le but est de les rendre vigilantes à la présence de poisons pour les ours et de braconnage, car malheureusement ça existe ".

    " Les opposants n’ont aucun argument sérieux "

    Selon une consultation publique sur internet, organisée du 25 juin au 25 juillet par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et la région Occitanie, 89% des Français sont favorables à cette réintroduction. Pourtant de nombreux éleveurs et élus s’y opposent. " Le problème, c’est que nous sommes gérés par des lobbies, et celui agricole est très puissant ", déplore la coordinatrice de FERUS. " Sénateurs et éleveurs demandent au gouvernement de ne pas respecter les engagements de la France et oeuvrent pour annuler les lâchers d’ours ", constate-t-elle. L’un des seuls arguments avancé est celui des dégâts que cause cet animal. Or, l’association FERUS a analysé en détail le bilan de l’année 2017. Le constat est simple : plus de 80% des dégâts sont localisés sur des troupeaux non-protégés (regroupement nocturne et/ou chien de protection). " Ils n’ont pas d’argument sérieux. Le souci, c’est que les éleveurs qui refuse l'ours ne veulent pas protéger leur troupeau. En vérité, les ours ne mettent en difficulté aucune exploitation agricole ", conclut Sabrine Matraire.

    A lire aussi :

     Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours

     Devenir bénévole pour défendre les ours


    Autres articles à lire

  • Yuan Meng : le bébé panda de Beauval sera visible en janvier

    Faune sauvageBrigitte Macron, la marraine du panda né au zoo de Beauval en août dernier, a dévoilé le nom de cet animal star qui devrait rester en France trois ans, et fera sa première apparition publique le 13 janvier 2018.

    05 Décembre 2017
  • Climat : la moitié des espèces pourrait disparaître d’ici 2080

    Faune sauvageSi rien n’est fait pour inverser la tendance, le réchauffement climatique pourrait menacer jusqu'à 50% des espèces végétales et animales de Madagascar à l'Amazonie, selon une nouvelle étude co-produite par l’ONG WWF.

    14 Mars 2018
  • Il était une fois, l'ours brun...

    Faune sauvageÀ la fois le géant des cavernes et la peluche préférée des enfants, l’ours brun inspire autant la crainte que l’amour. En France, il est même l’objet de toutes les passions et divise une population à propos de sa réintroduction sur une terre qui était la sienne autrefois…

    23 Janvier 2016
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • La gorille Koko est morte

    Faune sauvageLe gorille qui parlait le langage des signes est mort ce jeudi 21 juin à l’âge de 46 ans. Mondialement célèbre, la primate (c'était une femelle) a été élevée par l’éthologue Penny Patterson dont les travaux scientifiques ont suscité la polémique à cause d’une trop grande proximité affective avec Koko.

    21 Juin 2018
  • Réchauffement du climat : les animaux plus touchés qu'on ne le pensait

    Faune sauvageLes conséquences du dérèglement du climat sont encore plus inquiétantes que ce que les scientifiques ont envisagé jusqu’à présent, particulièrement pour les primates et les éléphants.

    15 Février 2017
  • Demain, les tigres et les lions ne seront-ils plus que des peluches ?

    Faune sauvageTigres, lions et pandas sont partout sur nos écrans, dans les livres pour enfants et les magasins de jouets. Mais en faisant croire qu'ils sont répandus dans la nature, leur omniprésence cache une triste vérité : ces animaux sont en danger.

    13 Avril 2018
  • Un singe magot en ville mis à l'abri !

    Faune sauvageBob divaguait seul dans les rues de Sevran (93). Les autorités ont contacté la Fondation 30 Millions d’Amis pour prendre en charge ce singe magot de moins d’un an. Cette espèce protégée est très largement victime du trafic illégal. Le petit primate a été transféré aux Pays-Bas dans un centre pour faune sauvage.

    01 Juin 2015
  • Eléphants : le Botswana prend ses responsabilités

    Faune sauvageLe Botswana a reconnu publiquement la crise actuelle des éléphants. Sa position, courageuse et inédite, a été saluée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Une bonne nouvelle en cette journée mondiale des animaux.

    04 Octobre 2016
  • Le brame du cerf

    Faune sauvagePartout en France, des sorties sont organisées pour écouter ce chant légendaire. Un rendez-vous nocturne qui permet de découvrir la forêt sous un nouveau jour…

    03 Septembre 2018
  • Des chercheurs réclament des « congés maternité » pour les éléphantes

    Faune sauvageLe travail des éléphants domestiques, représentant la moitié des 800 pachydermes du pays, s’intensifie au Laos : pour tenter de mieux les protéger et enrayer le déclin de l’espèce, des chercheurs demandent à ce que les femelles ne soient pas obligées de travailler pendant leur période de gestation.

    03 Novembre 2017
  • Disparition de Bridget, la lionne à crinière

    Faune sauvageUne lionne de 18 ans avait étonné le monde entier en développant une crinière, fait rarissime pour une femelle de son espèce. Ses soigneurs du zoo d’Oklahoma, aux États-Unis, ont annoncé la triste nouvelle de sa mort, survenue le 4 avril.

    06 Avril 2018
  • Où écouter le brame du cerf ?

    Faune sauvageLa saison du brame va bientôt commencer. En choisissant un massif forestier réputé pour sa diversité en cervidés, vous avez toutes les chances d’assister à ce moment magique. Une paire de jumelles et beaucoup de discrétion sont primordiaux pour ne pas en rater une miette. Suivez le guide…

    24 Août 2016
  • Indonésie: le macaque au selfie nommé « personnalité de l'année »

    Faune sauvagePeta a distingué Naruto, un macaque en Indonésie, devenu mondialement célèbre après avoir dérobé l’appareil d’un photographe animalier et s’être pris en photo. Après une bataille judicaire, il a pu toucher une partie des droits d’auteur de l’image.

    06 Décembre 2017
  • Fritz, l’ourson de Berlin, n’a pas survécu

    Faune sauvageLe jeune ours polaire né il y a quatre mois dans le Tierpark de Berlin a succombé à une hépatite, a annoncé le zoo avec tristesse.

    08 Mars 2017
  • Un lièvre de Patagonie découvert dans l’Oise

    Faune sauvageUn lièvre de Patagonie a été capturé par les services de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans une zone industrielle du Val-d’Oise. Probablement échappé de chez un particulier, il a été remis au zoo de Vincennes.

    13 Juin 2016
  • Les selfies dangereux pour les animaux sauvages

    Faune sauvageUne ONG lance une alerte concernant la pratique de plus en plus en vogue qui consiste à se prendre en photo avec des animaux sauvages. Car derrière les clichés de vacances se trouve bien souvent la triste réalité de l’exploitation animale.

    05 Octobre 2017
  • De plus en plus de mammifères sont menacés de disparition en France

    Faune sauvageLe vison d'Europe, l'ours et le loup font partie des espèces présentes en France mais qui risquent de disparaître si rien n’est fait pour leur préservation, selon une mise à jour de la liste rouge de l’UICN, qui alerte sur une « aggravation de la situation ».

    16 Novembre 2017
  • Comment fonctionne le cycle de vie du gibbon

    Faune sauvageChaque couple de gibbon a besoin d'un territoire bien lui pour établir sa famille. Comment s'y prennent-ils pour se l'accaparer ? Animaux-Online vous décrypte leurs techniques.

    31 Janvier 2016
  • Quand la technologie vient au secours des rhinocéros

    Faune sauvageTués pour leur corne, les rhinocéros sont la cible d’attaques de plus en plus féroces des braconniers. Si rien n’est fait pour leur protection, ils risquent de disparaître d’ici une dizaine d’années. Pour lutter contre ce phénomène, des dispositifs ultra-performants de surveillance sont mis en place dans les réserves.

    28 Septembre 2017