5 races peu connues en France


  • 5 races peu connues en FrancePhoto : Shutterstock
  • Chiens/ Races

    Le nombre de races reconnues par la FCI (Fédération cynologique internationale) s’élève à 350 dans le monde. Vous en croisez tous les jours et vous pensiez en connaître un grand nombre ? Cette sélection de 5 races rares va vous surprendre.

    Le york, le chihuahua, le border collie ou encore le jack russel sont des races que vous pouvez rencontrer facilement en France. D’un autre côté, certaines sont plus difficiles à croiser en raison de leur méconnaissance. Nous vous proposons de partir à la rencontre de 5 races peu présentes en France.

    Le thaï ridgeback à crête dorsale

    Bénédicte Nizet

    Le thaï ridgeback est l’homologue thailandais du rhodesian ridgeback, plus connu. C’est une race primitive et ancienne utilisée pour la chasse et la garde. C’est un chien doté d'un caractère bien trempé qui a gardé son instinct de chasseur et de prédateur. Le thaï a besoin d’une bonne éducation (tout en douceur) tout au long de sa vie. « Un chien mal éduqué et mal sociabilisé peut vite devenir agressif », souligne Bénédicte Nizet, éleveuse de thaï ridgeback dans les Ardennes.

    Ce sont des chiens méfiants et sensibles, il faut donc arriver à gagner leur confiance pour vivre en harmonie avec eux. "C'est un chien intelligent, loyal, très proche de son maître et un brin têtu mais avec une bonne complicité on peut l'amener à surpasser son tempérament méfiant de chien primitif et obtenir de beaux résultats et un chien bien équilibré", décrit l'éleveuse. Grâce à sa morphologie élancée et tout en muscle, le thai sera le compagnon idéal des maîtres sportifs. Mais une fois rentré de balade, il saura se poser dans un coin car il a un côté chien-chat qui fait partie de leur charme ! Si vous hésitez car vous habitez en appartement pas d’inquiétude mais il faudra subvenir aux besoins de cette race. « Les thaï peuvent très bien vivre en appartement, s’ils ont leur dose de sport quotidiennement », affirme l’éleveuse. Avec eux, pas question de limiter la sortie au pâté de maisons donc. Le thaï est plutôt conseillé a des maîtres expérimentés qui se sont bien renseignés sur la race. Il y a un gros travail de sociabilisation et surtout il faut pouvoir leur consacrer beaucoup de temps.

    Au niveau morphologie, la taille varie de 51 cm à 61cm et le poids entre 25 et 30kg en fonction du sexe. Il existe quatre couleurs chez le thai : rouge , noir , bleu et fauve isabelle

    Pour Bénédicte Nizet le thaï est peu développé en France car il subit toujours la mauvaise réputation de ses débuts. Les premiers thaï importés avaient un très fort caractère et pour certains, c’était une « véritable catastrophe », se désole l’éleveuse.

    Témoignage 

    Sylvie Granet

    « J’ai actuellement une femelle, Lilly. Elle est âgée de 10 ans. Avant elle, j’ai eu 3 autres femelles. Oxxane, Meg et Nixxia en 1999. Puis en 2009, Lilly est arrivée de Russie. Enfin, en 2011, j’ai récupéré Dao, un mâle bleu de 6 ans né chez moi. J’ai découvert cette race dans un magazine. Je trouvais le physique de ce chien bleu magnifique, et j'ai eu la chance de voir, près de chez moi, certains des premiers thaï en France, dans des expositions de beauté. Le thaï est un chien passionnant et fascinant. Il réagit essentiellement en fonction de ses instincts. Il faut le socialiser et le désensibiliser tout au long de sa vie ! Et si l’on s'y prend bien (avec fortes récompenses et surtout sans contrainte) c'est un chien agréable au travail, qui apprend vite et qui n’est pas têtu. J'ai été séduite par son calme, sa délicatesse, son côté mystérieux, à la fois indépendant mais très proche de sa "meute". Une force tranquille, assez prudent voire méfiant, un peu capricieux quelquefois, mais qui sait ce qu’il veut et qui vous le fait bien comprendre ! Lilly aime beaucoup son confort et sa maison. Elle peut rester des heures tranquille à dormir, mais elle est toujours partante pour une balade dans la nature. Très sportif et endurant, le thai peut faire des kilomètres en forêt, sans laisse... à condition de ne pas croiser d'autres animaux sur son chemin ou un de ses congénères. », Sylvie Granet (Gignac-la-Nerthe 13)

    Le laïka de Yakoutie

    Magic Dogs Photography

    Originaire du nord-est de la Russie, le laïka de Yakoutie est une race ancienne élevée principalement par les peuples autochtones, appelés « Yakuts ». « Les Yakuts utilisaient les chiens de traîneau pour leurs déplacements et transporter de lourdes charges. Les chiens restaient toute l’année à l'extérieur, se protégeant dans des trous qu’ils creusaient soit dans la terre, l’été, soit dans la neige, l’hiver », détaille Christelle Durand, éleveuse de laïka de Yakoutie dans la Sarthe. Jusque dans les années 1960, les traîneaux tirés par des chiens étaient le moyen de transport le plus utilisé dans le nord de la Russie. À la fin des années 1950, il y avait environ 3 000 attelages (approximativement 33 000 chiens). Mais, la fin du XXe siècle signe le déclin de ce moyen de transport – et par conséquent de l’élevage des laïka de Yakoutie – très vite remplacé par des véhicules motorisés. En 1998, quelques passionnés de la race décident de sauver le laïka et y réussissent avec la création d’un standard adopté au début des années 2000 par la Fédération russe de cynologie.

    Le laïka qui peut mesurer jusqu’à 57cm pour les femelles et 59cm pour les mâles et un poids allant de 20 à 35 kilos. Ce chien a une constitution robuste et un poil très dense ce qui l’aide à affronter les hivers rudes de Sibérie. C’est un chien polyvalent, proche de l’humain.

    « Il est joyeux et proche de l’homme, il peut être sensible mais pas craintif. Il est facile et maniable à condition de lui apporter un minimum d’occupation physique et intellectuelle. Quand j’ai découvert le laïka, j’ai tout de suite été séduite par ce chien robuste, endurant et très attachant ! », commente Christelle Durand.

    Le laïka reste un chien primitif et sportif, il a donc des besoins particuliers pour maintenir son équilibre. « C’est un chien qui a besoin d’espace, de mouvement et d’une vie sociale. Il aimera faire du sport régulièrement, il lui faut absolument de longues promenade quotidienne (2 à 3 h par jour), et une présence soit humaine, soit canine. Il ne peut pas rester seul plus de 4 à 5 h par jour », insiste l’éleveuse. Vous pouvez également l’initier au cani-cross, au cani-VTT ou à l’agility, des activités qui l’aideront à se dépenser physiquement et mentalement.

    Témoignage 

    Elisa Pirat

    « J’ai deux laïka de Yakoutie, deux mâles nés en avril 2016. Mahpee et Maikan sont deux frères de la même portée, ce sont mes premiers laika. Je connais leur éleveuse depuis 4 ans à peu près et il y a deux ans, j’ai décidé de sauter le pas. J’ai rencontré mon éleveuse dans un club de chiens de traîneau et à force de côtoyer ses laïka, la race m’a bien plu. Le quotidien avec eux, c’est beaucoup de câlins, même s’ils ont gardé leur côté chien primitif, enfin surtout Maikan ! Son frère, Mahpee, est très fixé sur moi, il a besoin de beaucoup d’affection. C’est un vrai pot de colle ! Ce sont des chiens dynamiques, qui ont besoin de sortir pour être bien physiquement et mentalement. L’aventure avec un laïka est sportive !  Pour les personnes qui aiment les nordiques, le laïka est un bon compromis. Il a un minimum de rappel et d’écoute alors que le husky, lui, est désinvolte. S’il n’a pas envie de revenir, il ne reviendra pas. Le laïka est donc plus malléable, moins fugueur et on arrive à de belles choses en éducation. Au quotidien, c’est un bon chien de compagnie, polyvalent, facile à vivre mais pas à mettre entre toutes les mains car c’est un chien sensible, un peu à fleur de peau. Il faut rester doux avec eux. Personnellement, je fais du mushing avec mes chiens. Ils ont de très bonnes aptitudes à la traction. Le laïka convient parfaitement aux personnes qui souhaitent faire du cani-cross, de la cani-rando ou du cani-VTT » , Elisa Pirat (Ile-et-Vilaine, 35)

     

    Le kelb tal-fenek ou chien du pharaon

    Christelle Arz

    Même si ce chien ressemble beaucoup aux canidés représentés dans l’Égypte ancienne, il trouve ses racines sur l’île de Malte. « La race est probablement un descendant du type primitif des chiens méditerranéens à grandes oreilles droites qui ont été trouvés dans diverses cultures autour de la mer Méditerranée depuis les temps anciens », ajoute Christelle Arz, éleveuse de chiens du pharaon dans la Loire-Atlantique. Connu aussi sous le nom de « chien du lapin », ce chien est encore aujourd’hui le meilleur allié des agriculteurs sur la petite île méditerranéenne pour chasser les petits rongeurs. Mais le chien du pharaon est aussi un bon gardien et un bon chien de troupeau accompagnant le bétail vers les prairies. Grâce à ses nombreux talents, il s'est développé sur l’île et a même été déclaré chien national de Malte en 1974. Un chien du pharaon a également été gravé sur une pièce de monnaie en 1977.

    Le chien du pharaon est un chien de type primitif. Sa taille peut varier entre 53 et 63,5 cm pour un poids d’une vingtaine de kilos. Le poil court et brillant (qui peut aller de rouge clair à rouge foncé) de ce chien ne demande pas trop d’entretien, un brossage hebdomadaire suffit. Côté caractère, il a des instincts très forts de chasseur, il faut donc en être conscient et s’adapter. « Cette race, comme les autres races de lévriers, est l'une des plus exigeantes. Les instincts de chasse du chien du pharaon sont bien présents. Les propriétaires doivent être conscients que ces chiens sont capables de parcourir de longues distances hors de leur vue à la recherche de proies. Donc, une zone sûre pour l'exercice libre ainsi qu’une éducation dès le plus jeune âge rendent la vie beaucoup plus facile », détaille l’éleveuse.

    Le chien du pharaon reste un chien sportif qui a besoin de beaucoup se dépenser. Il a également besoin de beaucoup de compagnie humaine ou d’autres congénères pour avoir un bon équilibre. « Il est joueur, très curieux et plein de vie. C'est un compagnon affectueux qui demande de l'attention et aime énormément son propriétaire. Le chien du pharaon est très amical avec les enfants, peut-être en raison du fait que ce sont généralement les enfants de l'agriculteur qui sont responsables du toilettage et de l'alimentation des chiens dans les fermes maltaises », commente Christelle Arz.

    Le chien du pharaon n’est donc pas une race adaptée pour les maîtres qui n'auraient que peu de temps à lui accorder.

    Pour aider au développement de la race et pour mieux les faire connaître, Christelle Arz présente ses chiens dans des expositions de beauté mais fait également des présentations dans des écoles primaires.

    Le vallhund suédois ou spitz des Wisigoths

    Janette Van Iperen-Hoevens

    Le vallhund suédois est, comme son nom l’indique, originaire de Suède. C’est un petit chien de berger polyvalent. Il a été sélectionné principalement pour faire des allers-retours pour faire rentrer et sortir les vaches de l’étable. Mais c’est aussi un bon petit chien de garde, dynamique, avec un caractère de berger et des aspects physiques du spitz. Même si c’est un chien rustique, le vallhund a besoin d’être très proche de son maître. « Il n’est heureux que quand sa famille est au complet ! Les miens me suivent partout. Si vous cherchez votre vallhund parce qu’il n’est pas à votre gauche, alors regardez à droite parce qu’il ne sera pas plus loin. Si vous le faites vivre dans un chenil, il sera malheureux car il prendra comme une punition d’être loin de vous », explique Janetta Van Iperen-Hoevens, éleveuse de spitz des Wisigoths dans le Cher.

    Le vallhund suédois est un chien de petite taille (en moyenne 33 cm pour le mâle et 31 cm pour la femelle) qui peut peser entre 10 et 16 kg. Il peut être gris, brun grisâtre, jaune grisâtre ou brun rougeâtre avec des poils plus foncés sur le dos, le cou et les côtés du corps. En dépit de sa taille, il apprécie les longues balades avec son maître. C’est un chien qui a besoin de se dépenser comme tout chien de berger. En revanche, à cause de sa morphologie, certaines activités sont un peu extrêmes pour lui, le cani-cross, par exemple. C’est un chien qui n’est pas conseillé en appartement à cause de ses aboiements. « Le vallhund est aussi un chien de garde. Chaque passage dans l’immeuble risque d’être annoncé par des aboiements qui ne seront pas forcément appréciés des voisins », développe l’éleveuse.

    Malgré tout, c’est un bon chien de famille. « Il peut être conseillé comme premier chien mais il faut être conscient des besoins de cette race, ça reste un chien de berger, tout de même », insiste Janetta Van Iperen-Hoevens.

    D’après l’éleveuse, cette race est peu courante car pas à la mode. Elle a un physique atypique. « Il faut aller à la rencontre de ces chiens pour être séduit par leur caractère. On les voit de plus en plus dans des expositions de beauté, ce qui aide à les faire connaître », ajoute l’éleveuse.

    Le kai ken

    Justine Baudhuin

    Le kai ken est un petit chien originaire du Japon qui vivait la plupart du temps en autonomie dans la province de Kai. En famille, il se sociabilise très bien, contrairement à d’autres chiens japonais comme l’akita inu. Le kai ken a un côté chat. Il aime beaucoup l’intérieur, le confort et l'indépendance mais il aime aussi avoir une relation forte avec son maître. Ces chiens sont plutôt conseillés à des maîtres qui ont de bonnes connaissances du primitif japonais. « Il ne faut pas hésiter à aller dans un club pour bien les sociabiliser et les éduquer », conseille Justine Baudhuin, éleveuse de kai ken en Côte-d’Or.

    Le kai ken n’est pas un chien très sportif, mais il faut quand même penser à lui offrir des balades quotidiennement. Ils apprécieront toutefois des randonnées avec leur maître. Physiquement, le kai ken peut mesurer entre 48 à 53 cm et peser entre 15 et 20kg selon les sexes. Sa robe peut être bringée, bringé rouge ou bringé noir.

    Le kai ken reste encore peu réputé en France car il est très souvent associé au shiba inu et à l’akita qui ont beaucoup de caractère. « Alors que ce sont des petits chiens très sympas, très fidèles, avec un caractère plus doux », affirme l’éleveuse.

    Témoignage 

     
    Sylvie Granet

     

    « J’ai une femelle de 6 ans qui s’appelle Hanako. C’est ma première kai ken. Je cherchais un chien dans le 5e groupe, de taille moyenne, rustique, avec un type primitif. Je ne connaissais pas du tout mais j'ai longuement discuté avec la seule éleveuse de la race à l'époque. Elle faisait de l’agility et du cani-cross avec ses chiens et je me suis laissée séduire par le caractère sympa de ce petit Japonais. Hanako est plutôt tranquille à la maison. Elle est très indépendante et mène sa petite vie souvent éloignée de ses copains chiens. Puis, soudain, elle vient me faire un grand câlin ou me réclamer une petite friandise puis repart observer la nature dans le jardin ! Elle est bonne gardienne, une vraie sonnette sur pattes, elle me prévient dès qu'il y a quelqu'un au portail. A l'extérieur, elle est plutôt timide et méfiante envers les gens mais va faire volontiers des câlins à ceux qu'elle apprécie. Ce qui me plaît particulièrement, c’est son caractère doux, calme, câlin, pas dérangeante, pas capricieuse, avec une santé de fer. Mais comme un bon chien de chasse, elle aime bien courser le gibier dans les bois et les chats dans les rues... Très têtue et sensible à son environnement, il faut composer avec... Avec les autres chiens, elle sait se faire respecter. J'ai essayé de faire de l'agility pendant 3 ans mais elle était trop timide et méfiante, elle n'était pas à son aise dans cette activité. Maintenant elle fait chien de canapé et elle adore se balader dans les collines pour pister des lapins et petits animaux de toutes sortes ! »  


    Autres articles à lire

  • Le bouledogue français, un chien populaire mais fragile

    ChiensLes bouledogues français ont de plus en plus la cote, en particulier au Royaume-Uni. Mais les propriétaires ne sont pas toujours bien informés des particularités de ce toutou à la santé fragile, qui n’est donc pas adapté à tous les modes de vie.

    09 Mai 2018
  • Le bulldog anglais est-il en danger d’extinction ?

    ChiensTrop ridé, trop lourd, trop malade… des voix s’élèvent depuis quelques années pour dénoncer les excès dans l’élévage de cette race millénaire. Une étude américaine a même parlé de « point de non-retour » du bulldog anglais. Info ou intox ?

    09 Septembre 2016
  • 5 races de chiens idéales pour la ville

    ChiensVivre en ville et avoir un chien n'est pas incompatible. Certes, cela demande un peu d'organisation et un minimum de disponibilités, mais quel bonheur. A condition de choisir une race 'adaptée' à votre mode de vie. Des propriétaires citadins témoignent.

    06 Juin 2017
  • 5 races de chiens idéales pour la campagne

    ChiensVous êtes plutôt du genre à vivre au grand air, à ne pas pouvoir vous passer de marcher une heure par jour en forêt ? Voici quelques races de chiens qui, eux aussi, ont la bougeotte et seront ravis de vous suivre. Des propriétaires ruraux témoignent.

    09 Juin 2017
  • Les chiens viendraient tous d'une même population de loups

    ChiensUne nouvelle étude montre que tous les chiens tels que nous les connaissons aujourd’hui dans leur diversité, proviennent d’une même population de loups domestiqués il y a plus de 20 000 ans …

    19 Juillet 2017
  • Et le chien préféré des Français est…

    ChiensLa Société centrale canine (SCC) a livré son classement des chiens de race plébiscités dans notre pays en 2017, confirmant la tendance de l’année précédente et le succès des races bergères, indétrônables.

    26 Janvier 2018
  • 10 races de chiens qui ne craignent pas le froid

    ChiensLa neige et le froid déboulent sur la France. Si nous enfilons nos bottes, bonnets, moufles et manteaux, certaines races de chiens se réjouissent du froid polaire qui nous guette… Eux, froid, jamais !

    01 Décembre 2017
  • Lekkarod 2019 : Des partenaires indispensables

    ChiensDepuis le début de son existence, la Lekkarod est soutenue par un réseau de professionnels et d’entreprises qui partagent ses valeurs. Royal Canin fait partie des fidèles de la première heure. Jean-Lin Pelatan, son general manager France, explique pourquoi la marque a toujours soutenu les courses de traîneaux à chiens…

    09 Avril 2019
  • Le berger allemand est toujours 1er dans le coeur des Français

    ChiensCe n'est pas le staffordshire bull terrier qui occupe la plus haute marche du classement de la Centrale canine, publié en mars dernier, contrairement à ce qu'a annoncé l'Afp. Franck Haymann, chargé de la communication de la Centrale Canine dément.

    13 Avril 2016
  • Quel est le chien préféré des Français en 2018 ?

    ChiensLa Société centrale canine (SCC) vient de livrer son classement des chiens de race plébiscités dans notre pays en 2018, chamboulant les tendances de l’année précédente…

    23 Janvier 2019
  • Les chiens de la Lekkarod 2016

    ChiensAnimaux-online vous présente les « races » présentes sur le stake out* de la Lekkarod 2016…

    29 Janvier 2016
  • Les chiens les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale

    ChiensVous avez certainement déjà entendu parler de Vaillant, pigeon de combat ? Surtout rendu célèbre grâce à un film d’animation pour enfants, cet oiseau a servi de messager durant la Première Guerre mondiale. Mais quelques années plus tard, ce sont surtout les chiens qui se sont illustrés en héros. Découvrez les toutous les plus courageux de la Seconde Guerre mondiale, parfois utilisés à de bien tristes fins…

    12 Mai 2016
  • 5 races de chiens idéales pour les maîtres sportifs

    ChiensVous êtes du genre sportif ? Voici cinq races de chiens tout aussi sportifs que vous ! Allez à leur rencontre grâce aux témoignages de leurs propriétaires.

    03 Juin 2017
  • Malades de leur sélection

    ChiensLa truffe retroussée, la peau plissée, la queue en panache, un format pocket… Quand la sélection tricote d’un côté, elle détricote souvent ce que la nature avait bien pensé. Avec pour résultat une vie d’inconfort et de souffrances…

    01 Février 2016
  • Lekkarod 2019 : « l’une des courses les plus émouvantes »

    ChiensLa 4e édition de cette course de chiens de traîneau a été marquée par un triste évènement : le décès d’Andreas Kraft, musher Allemand de 42 ans. Pour Dominique Grandjean, directeur de la course, cela lui a donné une autre dimension. « Je pense que c’est l’une des courses les plus émouvantes jamais vécue dans le monde du sport de traîneau »

    05 Avril 2019
  • Shiba, akita, chien-loup… La mode des chiens primitifs

    ChiensIls inondent les réseaux sociaux, les séries, les films : ce sont bien évidemment les chiens primitifs ! Particularité, difficultés, conseils… Karine Thomeret, éducatrice canine depuis 15 ans – et elle-même l’heureuse maîtresse d’un akita – nous parle plus en détail de cette catégorie de chiens pleine de secrets !

    15 Mars 2019
  • 5 races de chiens idéales pour la garde

    ChiensVous cherchez un chien bon gardien ? Découvrez quelques-unes des races spécifiques grâce aux témoignages de leurs maîtres.

    12 Juin 2017
  • Importer son animal : une tendance forte qui n’est pas sans risque

    ChiensPrès de 33 000 chats et chiens ont été importés de l’étranger en France en 2016 : un phénomène en forte augmentation, qui doit cependant respecter des règles strictes pour éviter les dérives.

    14 Novembre 2017
  • La sexualité de nos animaux 48/50

    ChiensC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… l'inceste.

    19 Mai 2016
  • Le berger allemand n’est plus le chien préféré des Français

    ChiensPour la première fois en plus de 70 ans, le berger allemand n’occupe plus la première place du podium dans le classement des inscriptions de chiens de race au Livre des origines français (Lof). Découvrez par qui il a été détrôné en 2016, ainsi que la liste des 20 races de chiens préférées des Français.

    17 Mars 2017