Le chat sauvage d’Écosse, une espèce aux portes de la disparition


  • Le chat sauvage d’Écosse, une espèce aux portes de la disparitionPhoto : Steve Piper
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Depuis une dizaine d’années, de nombreux acteurs se sont élevés pour essayer de préserver une espèce emblématique des Highlands : le chat sauvage d’Écosse. Anne Étourneau, fondatrice de la société FranceAgora – l’intermédiaire français des projets écossais – nous parle plus en détails de cet animal et des mesures mises en place pour le protéger.

    Une grande bête solitaire à la fourrure dense, fuyant l’homme et chassant généralement la nuit… Non, ce n’est pas la description d’un animal mythique, mais bien celle d’une espèce très rare : le chat sauvage d’Écosse. Cet animal intrigue, fascine, mais inquiète également. Son avenir est menacé et de nombreuses personnes agissent depuis plusieurs années pour le protéger, comme Anne Étourneau, fondatrice de la société FranceAgora qui fait le lien entre la France et les initiatives écossaises.

    "On estime qu’il resterait entre 30 et 100 individus, soit l’une des espèces les plus en danger de la planète, explique-t-elle. Le chat sauvage d’Écosse souffre de la destruction de son habitat, mais également de beaucoup d’hybridation avec des chats errants et des harets, les chats domestiques revenus à l’état sauvage". En effet, ils vivent dans les forêts du nord de l’Écosse. La déforestation, les pièges ou encore les accidents de la route participent à l’extinction de ce roi des Highlands. Vivant seul toute l’année, ce chat ne se reproduit qu’une fois par an. Sans pouvoir rencontrer un partenaire de la même espèce, il se tourne vers les harets, très nombreux dans la région, dont l’hybridation participe au développement de maladies et à la perte des spécificités de cette espèce si particulière. Il est facilement reconnaissable par sa taille, sa couleur brun clair, sa multitude de rayures (la présence de tâches suggérant une hybridation) et sa queue très épaisse, annelée et avec le bout noir.

    Comment préserver le chat sauvage d’Écosse ?

    Il y a 11 ans, le projet Highland Titles a vu le jour. "Son but est de permettre de restaurer la faune et la flore dans l’un des pays les plus déboisés d’Europe. Ils ont ainsi créé une première réserve, à Glencoe, vendant à des particuliers pour une somme modique des parcelles de quelques centimètres carrés", détaille Anne Étourneau. Les milliers de micro-propriétaires obtiennent alors le titre de Laird, Lord ou Lady et peuvent venir visiter leur terre quand ils le souhaitent. La réserve est ainsi protégée de toute intervention humaine puisqu’aucune construction ou implantation n’est possible.

    À la même époque, un autre projet émerge, celui de Wildcat Haven. "Cette initiative vise aussi la sauvegarde du chat sauvage d’Écosse, mais dans un cadre plus scientifique où des spécialistes, vétérinaires, chercheurs, etc. tentent d’éviter de possibles hybridations avec des harets et favorisent les rencontres avec de vrais chats sauvages", nous explique Anne Étourneau. Leur démarche consiste à capturer les chats dans l’habitat du chat sauvage d’Écosse et à les tester génétiquement. Seuls les hybridés ou les chats errants seront stérilisés avant d'être relâchés afin d’empêcher toute reproduction avec des chats sauvages d'Écosse. Ils se chargent également de sensibiliser la population locale sur ce problème ou encore de poser des caméras pour espérer les apercevoir et mieux les connaître. "Ce n’est vraiment pas un chat domestique qui serait retourné à l’état sauvage, il ne se laisse pas approcher par l’homme. Le seul moyen pour l’observer est de mettre des appâts sur les arbres, comme du thon ou du maquereau, pour qu’une caméra placée spécialement pour lui puisse l’immortaliser ", précise la fondatrice de FranceAgora.

    En 2014, les membres du projet Highland Titles ont fait l'acquisition d’un second domaine, situé près du Loch Ness, qu’ils ont cédé à l’équipe de Wildcat Haven afin qu’ils réalisent, comme eux, des ventes de micro-parcelles de terre. En parallèle, Highland Titles s’est engagé activement dans la préservation des chats sauvages d’Écosse en créant un enclos de plusieurs hectares destiné à les accueillir. "Comme le projet avait déjà énormément progressé en ce qui concerne la préservation de la flore des Highlands, notamment avec la plantation d’arbres, ils ont décidé de se concentrer plus activement sur la faune en créant, il y a un an, un vaste enclos dans l’éventualité de trouver des chats pour les y relâcher ", précise Anne Étourneau. Et c’est chose faite !

    Des actions qui portent leurs fruits

    Les efforts combinés de toutes ces personnes semblent porter leurs fruits puisqu’il y a quelques mois, en avril 2018, les caméras de Wildcat Haven ont filmé un spécimen mesurant 1,20 mètre du nez à la queue, dans la forêt de Clashindarroch. "L’animal était si imposant qu’il a été surnommé "la bête de Clashindarroch, s’émerveille la fondatrice de FranceAgora. Malheureusement, la forêt dans laquelle il a été trouvé, et qui est probablement le foyer d'autres chats sauvages, a commencé à être abattue. Une pétition a donc été ouverte pour la préserver, ainsi que l’animal".

    Plus récemment encore, un randonneur a trouvé deux chatons mal en point et seuls dans les Highlands, fin juin 2018. Ni une, ni deux, il a envoyé des photos à Wildcat Haven qui les a identifiés immédiatement comme étant très probablement des chats sauvages. Ils se sont rendus sur place pour tenter de trouver leur mère, mais sans succès. Les spécialistes ont alors décidé de les récupérer et de les mettre en sécurité dans l’enclos de Highland Titles, prévu à cet effet. Ce centre de réhabilitation, situé au milieu de la réserve de Glencoe, permet ainsi à tout chaton orphelin d’apprendre à chasser et à tout adulte blessé de récupérer, sans être stressé par une présence humaine. Ils sont ensuite relâchés dans la nature.

    Charlie ChandlerLes deux chatons recueillis, en route pour le refuge

    Ces deux petites boules de poils, sauvages et agressives, ont été examinées par un vétérinaire et sont aujourd’hui en bonne santé. "Ils sont encore trop jeunes pour subir le test génétique. Si ce dernier est malheureusement négatif et montre qu’ils sont hybridés, ils seront stérilisés et relâchés dans la nature", explique Anne Étourneau. Cependant, il est possible de parrainer les deux chatons. Cette participation servira au programme de stérilisation des chats errants, à l’achat de caméras espionnes et de colliers émetteurs, nécessaires à l’étude du chat sauvage d’Écosse, de ses mouvements et de l’étendue de son territoire à protéger. "Au total, 22 chats sauvages sont aujourd’hui suivis dans les zones où les chats errants ont été stérilisés. Il est très difficile de savoir combien il en reste précisément, car ils sont solitaires, chassent la nuit et n’approchent pas l’humain".

    Steve Piper

    À lire aussi :

    Puis-je nourrir un chat errant ?

    Les 10 races de chats les plus rares


    Autres articles à lire

  • Yuan Meng : le bébé panda de Beauval sera visible en janvier

    Faune sauvageBrigitte Macron, la marraine du panda né au zoo de Beauval en août dernier, a dévoilé le nom de cet animal star qui devrait rester en France trois ans, et fera sa première apparition publique le 13 janvier 2018.

    05 Décembre 2017
  • Il n’y a plus de chevaux sauvages sur Terre

    Faune sauvageLes Przewalski, que l’on croyait être les derniers chevaux sauvages au monde, étaient, à l'origine, des équidés domestiqués qui ont retrouvé un mode de vie naturel au fil de l'histoire, d'après les résultats d'une étude, qui remet en question toutes nos connaissances sur l’origine des chevaux.

    23 Février 2018
  • Des chiens « ratons laveurs » qui terrorisent l’Angleterre ?

    Faune sauvageDeux chiens viverrins, « raccoon dogs » en anglais, ont récemment secoué les habitants de Clarborough (Angleterre) par leur agressivité après s’être enfuis de leur enclos. Zoom sur cette espèce peu connue et pourtant bien présente en Europe.

    04 Juin 2019
  • Chanee, 'Monsieur gibbon'

    Faune sauvageL’ONG qu’il a créée est devenue le plus grand projet au monde de sauvegarde des gibbons. Aurélien Brulé, dit Chanee, fondateur de Kalaweit (« gibbon » en indonésien), se passionne depuis l’adolescence pour ces primates menacés. En 18 ans, cet Indonésien d’adoption a réussi à sauver de nombreux animaux mais aussi à faire avancer les mentalités. A l’occasion de son passage en France, nous l’avons rencontré.

    22 Septembre 2016
  • Tchad : quatre des six rhinocéros noirs réintroduits en mai sont morts

    Faune sauvageSur les 6 rhinocéros noirs réintroduits en mai dans le parc de Zakouma, dans le sud-est du Tchad où ils avaient disparu il y a près d'un demi-siècle, 4 sont morts six mois plus tard, a annoncé mardi l'ONG African Parks.

    07 Novembre 2018
  • Une soigneuse a été tuée par un tigre dans un zoo en Espagne

    Faune sauvageUne soigneuse a été retrouvée morte samedi 2 juillet dans la cage d'un tigre du parc animalier où elle était employée. Aucune explication sur cette mort pour le moment.

    03 Juillet 2016
  • Disparition de Bertha, la plus vieille des hippopotames

    Faune sauvageUne hippopotame du zoo de Manille est morte le 7 juillet de vieillesse à l’âge de 65 ans, après avoir largement dépassé l’espérance de vie de ces mammifères. Il s’agissait vraisemblablement de la doyenne des hippopotames vivant en captivité.

    12 Juillet 2017
  • Comment fonctionne le cycle de vie du gibbon

    Faune sauvageChaque couple de gibbon a besoin d'un territoire bien lui pour établir sa famille. Comment s'y prennent-ils pour se l'accaparer ? Animaux-Online vous décrypte leurs techniques.

    31 Janvier 2016
  • Mort de plusieurs rhinocéros placés dans une nouvelle réserve

    Faune sauvageNeuf rhinocéros noirs, une sous-espèce en grand danger d'extinction, sont morts après avoir été déplacés en juin dans une réserve du sud du Kenya. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de ces disparitions.

    18 Juillet 2018
  • Faites un geste pour la Journée mondiale des animaux

    Faune sauvageCréée en 1929, à Vienne en Autriche, à l'occasion du Congrès international pour la protection des animaux, la Journée mondiale des animaux a lieu ce 4 octobre, jour de la Saint-François d'Assises. L'occasion saisie par l'ONU de mettre en lumière les espèces menacées sur notre planète. Le guépard fait partie des plus fragiles. Et si vous faisiez un geste pour aider à sa préservation dans le Masaï-Mara ?

    04 Octobre 2017
  • Un bison sauvage abattu en Allemagne

    Faune sauvageAucun bison sauvage en liberté n’avait été aperçu en Allemagne depuis environ 250 ans. L’un d'eux a pourtant récemment réapparu dans le pays, près de la frontière avec la Pologne, avant d’être abattu sur ordre de la police, craignant pour la population. L’association WWF a porté plainte pour cette atteinte à une espèce protégée.

    22 Septembre 2017
  • Il était une fois, l'ours brun...

    Faune sauvageÀ la fois le géant des cavernes et la peluche préférée des enfants, l’ours brun inspire autant la crainte que l’amour. En France, il est même l’objet de toutes les passions et divise une population à propos de sa réintroduction sur une terre qui était la sienne autrefois…

    23 Janvier 2016
  • La musaraigne-éléphant : un animal original et méconnu

    Faune sauvageLe parc Biotropica, en Normandie, s’est vu confier par le zoo de Rotterdam un couple de musaraignes-éléphants de Peters. Au total, seule une quinzaine d’individus peuvent être observés en Europe. Zoom sur cette espèce aussi intrigante qu’intéressante.

    22 Mai 2019
  • Des chercheurs réclament des « congés maternité » pour les éléphantes

    Faune sauvageLe travail des éléphants domestiques, représentant la moitié des 800 pachydermes du pays, s’intensifie au Laos : pour tenter de mieux les protéger et enrayer le déclin de l’espèce, des chercheurs demandent à ce que les femelles ne soient pas obligées de travailler pendant leur période de gestation.

    03 Novembre 2017
  • Disparition de Bridget, la lionne à crinière

    Faune sauvageUne lionne de 18 ans avait étonné le monde entier en développant une crinière, fait rarissime pour une femelle de son espèce. Ses soigneurs du zoo d’Oklahoma, aux États-Unis, ont annoncé la triste nouvelle de sa mort, survenue le 4 avril.

    06 Avril 2018
  • Les dugongs de Nouvelle-Calédonie en danger de disparition

    Faune sauvageSelon le WWF, le dugong (un mammifère marin herbivore) est menacé d’extinction à cause du braconnage en Nouvelle-Calédonie.

    20 Juin 2017
  • Délocalisation de girafes rares dans le sud-ouest nigérien

    Faune sauvageDes girafes d'une espèce rare vont être déplacées de 600 km, de la région de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où elles sont une attraction touristique, vers la réserve de Gadabédji, ont annoncé mercredi les autorités.

    27 Novembre 2018
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Faune sauvageFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie, le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    11 Mai 2017
  • Des millions d’internautes réunis pour la naissance d’un girafon

    Faune sauvageLa girafe April a accouché le 15 avril dans un parc animalier de l’État de New York, ravissant ses fans du monde entier qui ont pu suivre, en direct, la naissance du girafon.

    18 Avril 2017
  • Lacoste : le célèbre crocodile cède sa place pour la bonne cause

    Faune sauvageLa griffe se joint à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) pour une opération de sensibilisation et de collecte de fonds afin de sauver des espèces au bord de l’extinction.

    02 Mars 2018