Le cirque, c’est l’enfer !


  • Le cirque, c’est l’enfer !Photo : Shutterstock
  • Protection/ Cirques

    Solitude, incarcération, stéréotypies, douleurs physiques… En coulisses, les animaux de ménagerie ne mènent pas une vie de pacha.

    Si l’arrêté de mars 2011 a considérablement amélioré le sort des animaux dans les rares cirques qui l’ont mis en vigueur, pour les protecteurs des animaux, aucune législation ne peut apporter le bien-être auquel chaque animal a droit. Selon Franck Schrafstetter, le président de l’association Code animal, « les normes répondent davantage à un besoin d’acceptabilité pour le public. En termes de bien-être, elles restent dérisoires lorsqu’on les compare aux besoins naturels spécifiques d’une espèce. Les babouins ou les hippopotames, qui appartiennent à des espèces sociables, n’ont en fait aucune vie sociale. Les éléphants qui, dans la nature, parcourent plusieurs dizaines de kilomètres par jour, doivent se contenter de quelques dizaines de mètres carrés lorsqu’ils vivent dans un cirque. »

    Shutterstock La douleur physique fait également partie de l'apprentissage des numéros présentés au public. 

    A ces conditions d’incarcération s’ajoutent notamment les incessants déplacements, la pression du public et la contrainte des numéros qui finissent par fragiliser la santé des animaux. Les manifestations les plus évidentes de leur mal-être sont les stéréotypies, ces comportements répétitifs et invariants très caractéristiques. Selon le docteur vétérinaire Emilie Wenisch, « c’est un comportement répétitif induit par la frustration, par des tentatives d’adaptation et/ou par une dysfonction cérébrale. Il s’agit du comportement anormal qui est le plus souvent observé en milieu captif. Et dont une des caractéristiques est qu’il est exacerbé en conditions de stress. »  

    TROUBLES DU COMPORTEMENT

    La cause ? Un environnement très  pauvre nuisant au développement normal du cerveau de l’animal qui ne trouve pas assez de stimuli. Selon les espèces, ces stéréotypies prennent différentes formes. Les tigres sillonnent leur cage, posant leurs pattes aux mêmes endroits, les éléphants balancent leur corps d’une patte sur l’autre, les ours tournent en rond et répètent le même mouvement de tête, les singes se bercent comme dans un balancement d’enfant autiste, les oiseaux s’arrachent les plumes… « Ces signes traduisent des troubles du comportement qu’il est d’usage d’assimiler à la psychose chez l’homme – autant dire à une perte de la capacité à appréhender le réel », confie Franck Schrafstetter. Du côté des professionnels du cirque, ces accusations sont réfutées en bloc. Dans une lettre ouverte publiée dans Le Monde, le 6 septembre 2016, un collectif emmené par Gilbert Edelstein, le président du Syndicat national du cirque, écrivait : « Depuis longtemps, les animalistes parlent de mouvements stéréotypés pour justifier de leur argumentation sur l’ennui et le stress que connaîtraient les animaux captifs. N’avez-vous, Mesdames, Messieurs les scientifiques, jamais observé les mouvements d’un chien autour de sa gamelle lorsqu’il a faim ? Observez bien le mouvement d’un lion dans une cage : il guette son soigneur, dans l’attente de sa ration de viande, et en effet, son impatience le fait aller d’un bord à l’autre de son habitacle. Où est le stress ? Dans sa gourmandise. La plupart des vétérinaires le disent : souvent, les animaux y sont trop bien nourris. Car ne perdez pas de vue qu’un animal de spectacle constitue un investissement considérable pour son propriétaire, investissement de temps, d’argent, mais aussi d’affection, qu’il entend préserver. »  

    ShutterstockLeurs conditions de vie tiennent si peu compte de leurs besoins vitaux que les animaux adoptent des comportements caractéristiques de leur mal-être.

    Pour les associations de défense des animaux, les souffrances morales ne sont pas les seules. La douleur physique fait également très souvent partie de l’apprentissage des numéros présentés au public. Ainsi, les éléphants souffriraient fréquemment de blessures aux articulations (principalement du coude et du genou), aux disques intervertébraux et de fissures dans les ongles. « Faire asseoir un éléphant fait partie des numéros classiques. Pourtant, cette position n’a rien de naturel chez cette espèce et conduit à une pression excessive sur le diaphragme pouvant causer une hernie. Cela peut entraîner la mort. C’est la raison pour laquelle, afin d’éviter cette pression interne, les dresseurs imposent par la violence à leurs éléphants de déféquer avant d’entrer en piste. » Une description effrayante dans une tribune parue le 4 novembre 2016 sur lemonde.fr, non pas par des « animalistes  », mais par neuf vétérinaires et éthologues.

     

     


    Autres articles à lire

  • Une vie au cirque, et après ?

    ProtectionEn France, mais aussi en Europe, ce sont des milliers d’animaux qui travaillent dans des cirques. Que deviennent-ils après ?

    05 Novembre 2018
  • Les villes peuvent-elles interdire les cirques avec animaux sauvages ?

    ProtectionAlors que la ville de Strasbourg devient la centième commune de France à prendre position contre les spectacles avec animaux sauvages, interdire l’accueil des cirques concernés reste difficile sans une réglementation émanant de l’État.

    20 Avril 2018
  • Cirques : la Roumanie interdit les animaux sauvages

    ProtectionLa Roumanie rejoint la liste d’une quinzaine de pays européens, dont la France ne fait pas partie, ayant interdit la présence des animaux sauvages dans les cirques.

    13 Juin 2017
  • Le cirque Knie renonce aux éléphants

    ProtectionLe cirque national suisse des frères Knie a annoncé qu’il n’exploiterait plus ses deux éléphants dans ses spectacles dès 2016. Une victoire de plus pour les associations de protection animale qui réclament des cirques sans numéros d’animaux sauvages.

    13 Août 2015
  • Gulli, contre les spectacles avec des animaux sauvages

    ProtectionLa chaîne de télévision pour enfants a annoncé ne plus diffuser de spectacles avec des animaux sauvages au nom de son positionnement contre la souffrance animale.

    11 Octobre 2017
  • Alizé : un dauphin du Marineland d’Antibes est décédé

    ProtectionUn communiqué du Marineland d'Antibes annonce que le dauphin, âgé de 24 ans, a succombé à un problème rénal chronique le 12 mai dernier. Sa mort intervient plus d’un an après la disparition de Valentin. L’orque, âgée de 19 ans, est décédée des suites d’une torsion de l’intestin. La série noire continue pour les pensionnaires du parc aquatique .

    17 Mai 2016
  • « Le cirque traditionnel peut exister sans animaux »

    ProtectionEn annonçant qu’il renonçait aux numéros avec des animaux, André-Joseph Bouglione, le petit-fils du fondateur de la dynastie, a ouvert une brèche dans le monde des circassiens. Mal acceptée par les siens, sa décision est vécue comme une trahison. Entretien.

    02 Novembre 2018
  • Des cirques avec ou sans animaux ?

    ProtectionLes tensions se sont exacerbées entre deux camps que tout oppose, à Nantes. Un collectif de défense des animaux de la région a manifesté au parc de la Beaujoire, devant le cirque Médrano, pour sensibiliser les spectateurs aux conditions de détention des animaux sauvages dans les cirques.

    23 Février 2016
  • Le premier sanctuaire européen pour éléphants ouvrira en France

    ProtectionElephant Haven, projet unique en Europe de maison de retraite pour pachydermes, poursuit sa construction en Haute-Vienne et espère pouvoir accueillir son premier éléphant d’ici à fin 2018.

    16 Mai 2018
  • Cirque : enfin une perspective de retraite pour l’éléphante Maya

    ProtectionSelon l’association One Voice, qui se bat depuis plus d’un an pour Maya, l’expert vétérinaire mandaté par les pouvoirs publics conclut à une impossibilité pour l’éléphante de poursuivre son activité de cirque en raison de son état de santé.

    08 Mars 2018
  • Maya : l’éléphante est libérée de son cirque

    ProtectionAprès 40 ans passés dans un cirque itinérant, le pachyderme cinquantenaire a été placé dans un parc italien où une nouvelle vie l’attend.

    10 Juillet 2018
  • Delphinarium : interdiction de la reproduction en captivité confirmée

    ProtectionLe Conseil d'Etat a confirmé l'interdiction de la reproduction des dauphins et des orques en captivité, une disposition d'un arrêté interministériel de mai contesté par trois parcs marins, dont le Marineland d'Antibes.

    02 Août 2017
  • Pamela Anderson demande au Marineland de libérer ses orques

    ProtectionA l’occasion d’un gala de charité à Sainte-Maxime (83), l’actrice a interpellé le Marineland d’Antibes, évoquant la souffrance des animaux emprisonnés dans le parc.

    15 Mars 2017
  • Le Portugal interdit les animaux sauvages dans les cirques

    ProtectionLe Portugal a décidé d'interdire les animaux sauvages dans les spectacles de cirque d'ici à 2024, selon une loi adoptée par le Parlement le soir du 30 octobre 2018. La décision a été saluée dès le lendemain par les associations de défense des animaux.

    02 Novembre 2018
  • Dressage ou éducation ?

    ProtectionLes circassiens l’assurent, le fouet appartient au folklore. Pas si sûr, à voir le nombre d’animaux qui choisissent un jour de se rebeller…

    01 Novembre 2018
  • Les animaux du zoo d’Alep, en Syrie, ont été évacués

    ProtectionAprès avoir organisé le sauvetage des animaux du zoo de Mossoul en Irak, l’ONG internationale Four Paws a évacué vers la Turquie la dizaine d’animaux restant dans le zoo d’Alep en Syrie, ville en partie détruite par les combats.

    31 Juillet 2017
  • #CirqueSansAnimaux : 4 actions simples pour dire non

    ProtectionDans une tribune vidéo, associations, acteurs, philosophes, écrivains, députés, sénateurs, et maires ont décidé de donner de leur voix dans un appel à la mobilisation. Le but ? Qu’une loi interdise enfin les animaux dans les cirques.

    02 Juillet 2019
  • Cirques : Barnum, le plus vieux cirque animalier, ferme ses portes

    ProtectionAux Etats-Unis, le cirque Barnum, notamment connu pour ses spectacles d’éléphants, a annoncé sa fermeture en mai 2017 en raison de difficultés financières.

    17 Janvier 2017
  • Un « livre révélations » sur les coulisses du cirque va être publié

    ProtectionAndré-Joseph Bouglione, membre de la célèbre famille du monde du cirque, s’apprête à publier un livre « sans concession » pour dénoncer l’exploitation et la souffrance animale liées aux conditions de dressage et à la captivité.

    07 Mars 2018
  • L'Irlande et l’Italie disent non aux animaux sauvages dans les cirques

    ProtectionDeux nouveaux pays européens viennent s’ajouter à la liste des 41 États dans le monde ayant banni l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques. En France, aucune interdiction de ce type mais de plus en plus de villes refusent d’accueillir les cirques présentant des spectacles avec les animaux.

    13 Novembre 2017